Pourquoi il ne faut pas nettoyer ses oreilles avec un coton-tige | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le coton-tige repousse vers la profondeur du conduit auditif le cérumen.
Le coton-tige repousse vers la profondeur du conduit auditif le cérumen.
©http://beautyfudge.blogspot.fr

Faut pas pousser le bouchon

Pourquoi il ne faut pas nettoyer ses oreilles avec un coton-tige

Les cotons tiges sont mauvais pour les oreilles. Ils peuvent par exemple provoquer de l’eczéma dans vos conduits auditifs ou provoquer de vilains bouchons de cérumen.

Harry Maarek

Harry Maarek

Harry Maarek est Oto-Rhino-Laryngologiste. Il exerce dans son cabinet, à Saint-Ouen dans le 93.

Voir la bio »

Atlantico : Nombreux sont les utilisateurs de cotons tiges. Pour autant, il est de notoriété publique qu'il ne serait pas forcément le bienvenu dans nos oreilles. Quelles sont les raisons ?

Harry Mareek : Le coton-tige repousse vers la profondeur du conduit auditif le cérumen qui habituellement est évacué de manière naturelle vers la sortie. On lui reproche également d'être responsable d’eczéma dans le conduit suite aux frottements répétés sur la peau. Il est important également de mentionner les risques de traumatisme du tympan dès lors que la pénétration est trop profonde. Cela fait généralement suite à un accident, tel qu'un coup dans la personne en train de se nettoyer les oreilles.

Devrions-nous alors totalement bannir le coton-tige ?

Suite aux trois raisons précitées, il serait effectivement préférable de bannir les cotons-tiges. On peut cependant les tolérer à la seule condition de les introduire sur un seul centimètre, c'est-à-dire là où le revêtement cutané est plus solide. Mais cela dépend de la quantité de cérumen produit par la personne.

Quelle(s) est/sont alors la/les bonne(s) méthode(s) pour nettoyer ses oreilles ? A quelle fréquence ?

Il existe trois possibilités qui dépendent du taux de production de cérumen. Pour les productions modérées, un simple passage de l'auriculaire recouvert d'une serviette humidifiée suffit. Pour les productions moyennes de cérumen, l'introduction d'eau tiède à l'aide du pommeau de douche lors de sa douche est préférable à l'utilisation d'une poire. Concernant les productions de cérumen plus importante, il existe des produits nettoyants sous forme de pulvérisation vendus en pharmacie et à utiliser trois fois par semaine. Un ORL peut également retirer les bouchons lorsque l'oreille semble pleine et bouchée.

De quoi dépend la production de cérumen ? Pourquoi celle-ci est-elle différente d'une personne à l'autre ?

La production de cérumen dépend de l''activité des glandes cérumineuses qui tapissent la peau du conduit auditif. Si le conduit auditif est de faible diamètre ou présente des angulations, l'accumulation du cérumen aboutit à des bouchons de cérumen de consistance plus ou moins solide et nécessitant leur extraction instrumentale.

Qu'adviendrait-il si on ne lavait pas l'intérieur de nos oreilles ?

L'oreille est par principe auto-nettoyante. Il n'empêche qu'il est nécessaire de les nettoyer pour des raisons hygiéniques. Il est donc important de se conformer aux conseils édictés précédemment. Une remarque concernant les personnes porteurs de prothèse audio-prothétiques chez qui l'embout va à rebrousse-poil, accumuler du cérumen dans le conduit fait les performances auditives, d'où la nécessité de consulter systématiquement un ORL une fois par an.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !