Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Aux obsèques de Nelson Mandela, Barack Obama, David Cameron et la Première ministre danoise, Helle Thorning-Schmidt, ont été surpris dans les tribunes en train de "selfiser".
©

Bonnes feuilles

Lady Gaga, le Pape François ou Barack Obama : people, sportifs, politiques, tous selfie !

Souverain sur les réseaux sociaux depuis 2012, le phénomène est planétaire et total. De sa salle de bain au stade de foot en passant par la Maison Blanche tout est bon à être selfié. Le selfie a pénétré toutes les sphères de la société : privée, publique, professionnelle, people, économique et politique. Cette activité quotidienne marque un changement irréversible : celui d’une véritable industrie de soi par l’image dans une société du spectacle qui aime regarder et se regarder. Extrait de "Tous selfie ! Pourquoi tous accro ?" de Pauline Escande-Gauquié, aux éditions François Bourin. 1/2

Pauline Escande-Gauquié

Pauline Escande-Gauquié

Pauline Escande-Gauquié est sémiologue, maître de conférences à Paris-Sorbonne-CELSA et scénariste. Elle intervient régulièrement comme spécialiste de l’image et du selfie dans différents médias (Arte, France Culture, Canal +, L’obs, etc.).

Voir la bio »

Cette révolution dans la communication est tellement inattendue qu’il est aujourd'hui encore difficile d’en mesurer les conséquences. Les chiffres des statistiques, toujours plus exponentiels, donnent le vertige. Quand une star comme Lady Gaga annonce ses fiançailles sur Instagram le jour de la Saint-Valentin, en 2015, à ses quelques 50 millions d’abonnés Facebook et Twitter, l’impact est immédiat. La chanteuse est devenue la première personnalité d’Internet. Elle a été sacrée en 2011 « reine d’Internet et impératrice des réseaux sociaux » selon Le Figaro. Cette année-là, elle lance avec Eric Schmidt, le président de Google, une start-up, Blackplane, qui regroupe les communautés d’internautes gravitant autour du showbiz (musique, sport, etc.). Cette plateforme permet à la diva d’intégrer l’énorme flux de ses fans sur les réseaux sociaux. Grâce à ses différents comptes, elle détient une véritable armée de fans qui lui sont plus que fidèles et qui vont jouer un rôle de « relais » sur la toile, maillon indispensable à sa stratégie de notoriété sur le web.

Qu’elles soient classiques, excentriques, engagées ou exhibitionnistes, les photographies que partagent les célébrités dévoilent leurs humeurs et leur quotidien dans un but précis. Toutes ne les utilisent pas de la même manière… De la photographie exhibitionniste et intime (à l’instar du couple Kanye West et Kim Kardashian qui a mis selfiquement en scène la grossesse de cette dernière puis la naissance de leur fille) au cliché promotionnel (selfies publiés par le couple de chanteurs Jay-Z et Beyoncé lors de leur tournée internationale en 2015), en passant par la photo engagée (selfies postés par Angelina Jolie lors de ses déplacements pour ses missions humanitaires en tant qu’ambassadrice auprès des Nations Unies) ou provocatrice pour faire le buzz (Rihanna postant des images très trash), le selfie est devenu l’outil communicationnel le plus efficace et gratuit. L’air des paparazzis touche à sa fin, les stars n’hésitent plus à exhiber elles-mêmes leur vie privée sur les réseaux sociaux de manière à éviter la photographie volée et à maîtriser leur image. À 54 ans, Madonna vient de créer un compte Instagram sur lequel elle poste régulièrement des images d’elle, souvent légèrement vêtue. En France, nombreuses sont les stars comme M.Pokora qui se prennent régulièrement en photo seules ou avec leurs « acolytes people » afin de distraire et fidéliser leurs followers et leurs fans. Nikos Aliagas est devenu une figure française sur Instagram à force de poster chaque jour des selfies avec les stars qu’il rencontre dans son métier d’animateur télévision et radio.

Les sportifs également, nouvelles stars mondiales, n’hésitent plus à utiliser le selfie. Lors de la victoire de l’OM à Lens en mars 2015, l’attaquant de l’OM Florian Thauvin s’est illustré en prenant un selfie en plein match. Le joueur marseillais n’a pas hésité à emprunter le téléphone portable d’un supporteur et se prendre en photo avec le paysage marseillais en toile de fond. Ce n’est pas la première fois qu’un joueur de foot s’illustre de cette façon lors d’un match, à l’instar du joueur du FC Sion en Suisse, Moussa Konaté, qui a pris également un selfie après son premier but face à Saint-Gall en mars 2015 également.

Et que fait notre président François Hollande en visite à Washington quand il se laisse photographier avec des citoyens américains ou le pape François au Vatican quand il se prête avec des adolescents au jeu d’un selfie prêt à consommer ? « Le pape François, star des réseaux sociaux », titrent les journaux. Après Lady Gaga, le pape donc… Aux obsèques de Nelson Mandela, on se souvient tous de Barack Obama, de David Cameron et de la Première ministre danoise, Helle Thorning-Schmidt, surpris par un photographe de l’AFP dans les tribunes en train de « selfiser »avec un Smartphone, une photo qui a fait le tour du net et du monde. Et la visite officielle de François Hollande à Barack Obama au cours de laquelle le journaliste du Monde Thomas Wieder a posté un selfie pris dans le bureau ovale de la Maison-Blanche avec les deux présidents en arrière-fond ? Les plus sérieux n’y échappent pas : Selfie de Jean-Marc Ayrault et Cécile Duflot à la suite de l’adoption de la loi ALUR par le Sénat, clichés de Nadine Morano pendant le deuxième tour des municipales… Si, des stars aux people en passant par les politiques, tous s’emparent du selfie, il n’y a rien de surprenant : il constitue l’outil marketing le plus efficace et de loin le plus rentable.

Extrait de "Tous selfie ! Pourquoi tous accro ?", de Pauline Escande-Gauquié, publié aux éditions François Bourin, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !