Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
L’espérance de vie des animaux domestiques explose, les problèmes qui vont avec aussi… comment reconnaître si votre bête est sénile
©Reuters

Une histoire de chien

L’espérance de vie des animaux domestiques explose, les problèmes qui vont avec aussi… comment reconnaître si votre bête est sénile

Quand faut-il s'inquiéter ? L'espérance de vie des chiens et chats a augmenté de 20% en dix ans selon une étude de l'université d'Edimburgh qui démontre aussi que la moitié des chats âgés de 15 ans et qu'un tiers des chats âgés de 11 à 14 ans souffrent de démence. D'autres travaux prouvent en parallèle que 41% des chiens âgés de 14 ans et plus et que 23% des chiens âgés de 12 à 14 ans sont touchés par la démence.

Monique Bourdin

Monique Bourdin

 
Monique Bourdin est docteur vétérinaire comportementaliste, elle a écrit A propos du comportement de votre chat.
Voir la bio »

Atlantico : A quoi reconnait-on un animal domestique sénile ? Quels en sont les déclencheurs ?

Monique Bourdin : Différents signes peuvent nous alerter. Il faut cependant distinguer les signes de vieillissement naturel et ceux dont il faut s'inquiéter. Les signes qui montrent que votre animal vieillit sont les suivants : perte de la vue, perte de l’ouïe, arthrose, difficultés locomotrices, tout cela est normal pour un animal âgé. Attention cependant aux signes qui montrent que votre chien est atteint de ce que certains appellent la démence. Si votre animal change de comportement, en devenant agressif par exemple, se perd dans son environnement, ce qui arrive à beaucoup de chats, a des troubles du sommeil, confond le jour et la nuit, ce sont là des signes qui doivent inquiéter les propriétaires. 
 

A partir de quel âge faut-il s'inquiéter ?  

L'espérance de vie des animaux augmente, ce problème apparaît donc de plus ne plus fréquemment. Pour les chiens, les risques de démence et le vieillissement sont proportionnels à la taille de l'animal. Pour les chiens type boxer, il faut être vigilent dès 7 ou 8 ans, pour les plus petits type chihuahua ou yorkshire, qui vivent plus longtemps que la première catégorie, il faut y faire attention dès 10 ans. En bref, plus votre chien est grand, plus les signes de vieillissement cérébral arrivent tôt. Pour les chats, dont l'espérance de vie a également augmenté ces dernières années, il faut s'en inquiéter aux alentours de 14 ans. 
 

Quels peuvent être les soins à apporter ? 

Il y a différent systèmes permettant de limiter le vieillissement cérébral. Le premier est tout simplement la stimulation de l'animal. Il ne faut pas le laisser à l'écart sous prétexte qu'il est vieux, il faut au contraire avoir des interactions avec lui. Mieux vaut jouer avec l'animal, le caresser, cacher des croquettes dans des coins.... que le laisser de côté. La stimulation permettra de ralentir le vieillissement cérébral. Pour les chats, pensez aux parcours d’agilité par exemple. Votre vétérinaire peut également lui donner une molécule qui redonne un coup de fouet à l'animal. Des oxygénateurs cérébraux sont aussi une solution que peut proposer votre vétérinaire. 
 

Comment expliquer que les chats soient plus touchés que les chiens ? 

Cela est en lien avec l'espérance de vie. Les chats vivent plus longtemps que les chiens, ils sont donc naturellement plus touchés par le vieillissement cérébral que les chiens. Les chiens qui vivent plus de 15 ans sont assez rare, chez les chats c'est fréquent. En moyenne, un chat vit 7 a 8 ans de plus qu'un chien.
 

La démence a augmenté de 23% pour les chiens et de 48% pour les chats ces trois dernières années. A quoi est due cette augmentation ? Un dépistage plus efficace, un problème dans l'alimentation ? 

Cette augmentation est due logiquement à un meilleur cadre de vie. Les animaux n'en vivent que plus longtemps. On fait également plus attention à son animal : leurs propriétaires ont tendance à plus les emmener chez le vétérinaire qu'autrefois. De plus, de nouvelles spécialités comme la gériatrie canine et féline on vu le jour, ce qui permet de mieux cerner les problèmes de vieillissement de l'animal. 
 

La sénilité est-elle une fatalité ? Peut-on l'éviter ? Le mode de vie a-t-il un rôle ? 

L'alimentation a en effet un rôle. Pour les chats ou chiens âgés, il est préférable de donner des croquettes qui contiennent des nutriments et molécules prévenant le vieillissement cérébral à acheter chez son vétérinaire. Cela permettra de protéger l'animal des lésions que l'on retrouve au cerveau, comme pour la maladie d’Alzheimer chez l'homme. Ce n'est pourtant pas une garantie, cela dépend beaucoup de l'animal. Il faut faire un chek up complet tous les ans chez son vétérinaire pour déterminer s'il y a un vieillissement cérébral oui non. Diagnostique que l'on rend souvent après élimination d'hypothèse cognitives. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !