Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 16 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'obsolescence programmée, ce mythe qui révèle à quel point notre rapport aux mécanismes économiques est biaisé

A l'initiative du groupe écologiste, le Sénat a entamé un débat sur l'obsolescence programmée, voulant créer un délit pour punir les entreprises qui fabriqueraient un produit qui casse volontairement vite pour qu'un consommateur le rachète.

Le Nettoyeur

Publié le
L'obsolescence programmée, ce mythe qui révèle à quel point notre rapport aux mécanismes économiques est biaisé

Le Sénat a entamé un débat sur l'obsolescence programmée. Crédit Reuters

A l'initiative du groupe écologiste, le Sénat a entamé un débat sur l'obsolescence programmée, voulant créer un délit pour le punir. Or, l'obsolescence programmée est tout simplement un mythe. Ça n'existe pas plus que les licornes ou le père Noël.

La raison en est très simple : si vous, entreprise, faites exprès de faire un produit qui casse vite pour qu'un consommateur le rachète, rien ne garantit qu'il le rachètera chez vous - c'est même l'inverse qui risque de se produire. Ça n'a aucun sens. Si vous achetez un lave-linge, certains fabricants vantent la durée de vie de leurs produits ; d'autres vantent le prix. Les consommateurs savent très bien qu'il y a un compromis à faire. Et la création de tout produit est un compromis entre de nombreuses exigences : durée de vie, prix, caractéristiques techniques, design, etc.

Les différentes entreprises font des compromis différents, privilégiant différentes exigences, et les consommateurs arbitrent, choisissant en connaissance de cause.

Je pourrais me moquer du fait que les écologistes semblent encore être dans le Moyen-Âge économique, comme ce sujet et le sujet du logement l'avait montré, ne serait un fait gênant : lors de ce fameux débat, tous les groupes politiques se sont accordés pour dire que l'obsolescence programmée existe. Aïe. S'ils se sont accordés pour le dire, c'est que les Français le pensent. Si les Français le pensent, qu'est-ce que ça veut dire sur nous? Voilà quelques choses que ça révèle sur nous...

  • Le conspirationnisme. L'obsolescence programmée est, au final, une thèse conspirationniste. Pour qu'une politique d'obsolescence programmée puisse fonctionner (et même...), il faut que les entreprises fonctionnent en cartel, parce que sinon il sera trop rentable pour une entreprise de ne pas prendre part à la conspiration. Or, la France est friande de thèses conspirationnistes de tout poil et de pseudo-science. Des études ont montrées que dans les pays où la confiance entre les citoyens est faible, les thèses conspirationnistes prolifèrent (un exemple particulièrement criant est le Vénézuela), pour des raisons évidentes : si on n'a pas confiance en ses concitoyens et ses institutions, on sera plus réceptif aux conspirationnismes. Or la France est un des pays riches où la confiance entre les citoyens est la plus faible, comme l'a soulevé le livre La Société de défiance - et les pays où il y a le moins de confiance sont ceux où il y a le plus de demande pour un Etat-providence (si je n'ai pas confiance en mon voisin, il faut que l'Etat m'en protège), Etat-providence qui lui-même détruit la confiance, nécessaire au fonctionnement des marchés. Le mythe de l'obsolescence programmée est au cœur de ce nexus maléfique entre conspirationnisme, hostilité au marché et omniprésence de l'Etat.
  • Le mépris des consommateurs. Un consommateur n'est pas capable de faire un choix. Une composante du projet du Sénat est de rendre obligatoire les garanties à longue durée, ce qui augmenterait les prix des biens de consommation. En plus d'appauvrir les consommateurs et de réduire le pouvoir d'achat, ça montre un mépris du consommateur, c'est-à-dire de vous et moi : si nous refusons d'acheter une garantie à deux ans, nous avons peut être une raison. C'est le même biais qui a généré une telle hostilité à l'arrivée de Free Mobile : Free Mobile est indubitablement bon pour les consommateurs, en augmentant la concurrence et le pouvoir d'achat. Mais le cri d'orfraie était que Free réduirait les marges des autres opérateurs, comme si l'intérêt d'un marché des télécoms était d'enrichir Martin Bouygues et Stéphane Richard, et pas de fournir des produits et services aux consommateurs. C'est une sorte de mépris ontologique : les consommateurs ne sont pas juste bêtes, ils ne comptent pas. Leur offrir plus de choix et de pouvoir d'achat n'a aucune valeur dans le calcul.
  • L'incapacité à “penser marché.” Ce phénomène est lié au précédent. “Penser marché” c'est une attitude d'esprit qui n'est pas forcément naturelle, mais qui est nécessaire au 21e siècle, parce que le marché est le seul moyen viable d'organiser la répartition de la plupart des ressources. Si on “pense marché” on se rend vite compte que l'obsolescence programmée est une impossibilité du fait de la concurrence entre les entreprises. Si on “pense marché” on se rend vite compte du mépris pour les consommateurs que les lois contre l'obsolescence programmée créent.
  • La pénalisation de tout. Une proposition du groupe écologiste était de créer un “délit d'obsolescence programmée.” Je suppose qu'il faudrait rajouter à ça un délit de sorcellerie et un délit de chien à six pattes. Mais c'est révélateur de notre pénalisation de tout. Même si l'obsolescence programmée existait, faudrait-il vraiment en faire un délit ? Les gens de droite parlent parfois de l'inflation réglementaire, mais son exemple le plus grave, l'inflation pénale, qui crée tellement de délit que nous devenons tous des criminels (qui n'a jamais téléchargé ? Fumé un joint ? Fait un excès de vitesse ? Injurié quelqu'un en public ? Utilisé sa voiture d'entreprise pour des tâches personnelles ? Est absolument sûr d'avoir parfaitement déclaré tous ses revenus ?). La France est un pays autoritaire. Si on voit quelque chose de mauvais, il faut mettre quelqu'un en prison.
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jerem - 26/04/2013 - 15:08 - Signaler un abus Mais il sort d'ou ? il vit sur quelle planete ?

    "l'obsolescence programmée est tout simplement un mythe" non c'est vrai on n'a jamais eu d'imprimante qui bloquait simplement par un compteur de copies bloquant l'installation de nouvelles cartouches ..... non on a jamais vu cela. pas un portique de pharmacie qui ne soit defectueux depuis maintenant 20 ans par le seul fait des composant en plastique qui ont remplacerles composants en acier ..... Non , aucune programmation ...

  • Par ccompagnon - 26/04/2013 - 15:09 - Signaler un abus Question !

    "les pays où il y a le moins de confiance sont ceux où il y a le plus de demande pour un Etat-providence" Ne serait-ce pas plutôt la réciproque ?

  • Par Taubiralebol - 26/04/2013 - 15:14 - Signaler un abus Bonne analyse

    Merci pour cet article qui va effectivement à l'encontre d'idées reçues! Quiconque est assez âgé pour avoir roulé en Renault, Peugeot ou Citroen il y a 30 ans, sait que le problème automobile majeur de l'époque était la corrosion...forme d'obsolescence s'il en est qui amenait à changer de modèle plus souvent. Inversement, aujourd'hui, ceux qui ont une conception "utilitaire" de leur véhicule et de son usage peuvent le garder 6, 8 ans voire plus, en bon état, (c'est mon cas)d'incontestables progrès dus à "l'environnement concurrentiel capitaliste" (un gros mot!) ayant permis cela, au détriment peut-être des ventes des fabricants.... J'ai remarqué personnellement avec un certain amusement que cette thèse de l'obsolescence programée est très prégnante dans le milieu "bien pensant" de l'économie sociale et solidaire, volontiers moralisateur (comme notre époque aime à l'être). On ne s'étonnera pas de voir nos gouvernants actuels, nouveaux dévots de la gauche morale (bel oxymore) enfourcher ce cheval de bataille selon l'adage: j'existe, donc je légifère!

  • Par hido - 26/04/2013 - 15:31 - Signaler un abus mdr

    n'importe quoi cet article!!! demander a apple si l'obsolescence programmée n'existe pas..... les arguments de cet article sont vraiment nuls, rien qu'un exemple d'obsolecences programmée: les batteries des ipod qui tombaient en rade très rapidement et qui n'étaient pas couverte par la garantie....apple à eu des procès a propos de ça, car les gens étaient obligés de racheter une batterie. De plus, le nombre d'imprimante qui ne fonctionne plus au bout d'un certains nombre de copies....il faut chercher sur internet les moyens de les débloquer. franchement, la personne qui a écrit cet article ferait mieux de bien se renseigner avant d'écrire des énormités pareilles

  • Par Doong - 26/04/2013 - 15:32 - Signaler un abus Inepsie

    Bonjour, L'obsolesence programmée existe bien dans tout les appareils électroniques, on appelle cela, dans le cas d'un composant électronique le MTBF "Mean Time Between Failures", "Temps moyen entre les pannes", qui sont calculés et maitrisé pour la plupart des composants électroniques. Et sachez de plus, que par exemple, lorsqu'un pays commande un satellite celui-ci à une durée de vie exigé, en général 10 ou 15 ans et si le satellite dure plus que le temps stipulé dans le contrat, cela n'arrange personne. Donc ce concept existe pour chaque équipement dôté de fonction électronique. Merci de sortir du Moyen-âge journalistique et de vous renseigner avant de défendre un système de sur-consommation publiquement.

  • Par Ilmryn - 26/04/2013 - 15:36 - Signaler un abus @Jerem

    Sans étonnement on note que tu as pris aussi le pack débilité & complots-du-méchant-capital. . Ah oui "le compteur d'imprimante", mon dieu.... LA preuve (T'en as pas d'autres? non ?) . Toute personne avec plus de deux pages blanche de culture sait que les produits sont infiniment meilleurs marché aujourd'hui et beaucoup plus durables (Une famille ne pouvait pas se payer de lave-vaisselle en 1960 dont il n'en restait quasiment aucun après dix ans tellement ils étaient "solide") . Quand un simple interrupteur de la navette spatial coute 2000 euro faut vraiment être un crétin fini pour ne pas voir que oui, on peut éventuellement faire des objets qui durent 30 ans mais que personne n'en veut, c'est hors de prix et ce n'est pas non plus à l’abri d'une panne. . Donc on fait du très bon marché et le bon marché ce n'est pas hyper-solide. Quand à croire que les types qui se cassent déjà le cul à rendre des merdes en carton (vu les couts) durable y introduiraient en plus des éléments qui lâchent au risque de voir les clients partir chez la concurrence là c'est le pompon de la débilité.

  • Par georges34 - 26/04/2013 - 15:37 - Signaler un abus L'entente illicite est aussi un mythe

    L'entente illicite entre entreprises est aussi un mythe, simplement parce que toute entreprise qui s'entendrait avec une autre prendrait le risque de déplaire au client, ou que le client se rende compte des pratiques illégales de cette entreprise, et perdrait du crédit.

  • Par Vinas Veritas - 26/04/2013 - 15:42 - Signaler un abus Obsolescence programmée

    Oups, désolé mais dans notre programme de'application, nous avons mis au point l'obsolescence programmée de l'intelligence humaine. Comme un certain nombre de lecteurs s'en sont rendu compte, les individus ainsi traités sont inutilisables lorsque la date limite d'utilisation est atteinte. notre souci reste quand même que ce raccourcissement de la durée de fonctionnement de l'intellect n'est pas encore parfaitement au point puisque certains ont une perte totale très jeune alors que d'autres y échappent. Cet intervenant (comme un autre touriste) en est un parfait exemples. ils ne sont bon que pour le rebut, recyclage impossible.

  • Par Ilmryn - 26/04/2013 - 15:43 - Signaler un abus @Doong Inepsie bis

    ""Temps moyen entre les pannes", qui sont calculés et maitrisé pour la plupart des composants électroniques." . Ben oui nigaud, pour un cout final donné il faut maximiser la fiabilité donc connaitre le MTBF. Rien à voir avec ce que les complotistes appellent "l'obsolescence programmée de la méchante société de consommation." . Tu as bien des composants qui sont beaucoup plus durable mais ça coute la peau des fesses et il n'y a quasi pas de marché pour cela (sauf l'aviation l'industrie et le spatial). Les gens préfèrent la cafetière a 50 euro qu'ils changent tous les 5 ans que celle a 800 euro qui ne durera pas plus de 20 ans de toutes manière.

  • Par Minibixx - 26/04/2013 - 15:47 - Signaler un abus Argumentaire très faible

    Les arguments avancés par Nettoyeur sont au mieux très discutables, une étude rapide de l'évolution des cycles de vie des objets technologiques des 40 dernières années le montre clairement. Bien sur le prix va influencer (parfois) la qualité et donc la résistance du produit a l'usure du temps. Mais même certains objets onéreux utilisent cette politique de l'obsolescence programmée. Et pour être clairs l'obsolescence programmée ne veut pas exclusivement dire qu'un objet se casse ou tombe en panne, cela touche également les évolutions du design et l'ajout de fonctions gadgets pour que le consommateur se sentent obligé de passer a la version la plus récente du produit. N'avons nous pas tous autour de nous des amis qui se jettent sur le nouvel iphone pour etre 'in' alors qu'ils possèdent la version précédente en parfait état de fonctionnement.

  • Par Ilmryn - 26/04/2013 - 15:49 - Signaler un abus @hido

    "De plus, le nombre d'imprimante qui ne fonctionne plus au bout d'un certains nombre de copies..." . Tiens tiens, encore "l'imprimante" chez les obsolescents. Et voilà que le seul exemple connu se transforme en "toutes les imprimantes" et par extension "tous les produits". . Ah oui vous avez oublié l'ampoule de 1920 qui brule encore (le filament fait la grosseur d'un doigt et délivre péniblement 5 LUX ) . On sent l'argumentaire hyper-solide et le dossier fouillé.

  • Par Mad - 26/04/2013 - 15:57 - Signaler un abus Merci...

    Merci pour cet article, merci de donner une valeur au citoyen et tenter de lui rendre la responsabilité de ses actes et de ses choix. Beaucoup trop de politiques et surtout des écolos-cocos comme Placé se croient tellement plus intelligents que nous qu'ils se croient en droit de régenter nos vies et de nous imposer leurs choix plutôt que de nous laisser la liberté et la responsabilité de faire ce qui nous arrange, ce que l'on veut, ce qui nous plait quite à se tromper !!! Qu'on nous laisse enfin le droit de choisir nos vies.

  • Par Ilmryn - 26/04/2013 - 16:05 - Signaler un abus @Mad

    "une étude rapide de l'évolution des cycles de vie des objets technologiques des 40 dernières années le montre clairement." . On attend donc cette "étude rapide qui montre clairement". Bonne recherche. . Par exemple pour la VHS qui coutait un rein à la sortie pour une qualité de merde alors qu'une tablette à 100 euro vous crache des vidéos HD. Les gens pleurent et regrettent encore le format VHS. . . @MAD: "Beaucoup trop de politiques et surtout des écolos-cocos comme Placé se croient tellement plus intelligents que nous qu'ils se croient en droit de régenter nos vies et de nous imposer leurs choix plutôt que de nous laisser la liberté" . Ouf, vous êtes un rayon de soleil. :)

  • Par Ilmryn - 26/04/2013 - 16:06 - Signaler un abus Erratum

    Le début sur "l'étude qui montre clairement" c'était un quote de Minibixx et pas de MAD.

  • Par zaz - 26/04/2013 - 16:20 - Signaler un abus Les bizarreries de l'imprimante...

    D'un coté,je veux bien croire a l'idée de l'obsolescence programmée des imprimante. . Mais d'un autre coté, ça ne colle pas du tout avec le marché des imprimantes. L'objectif d'un fabriquant, c'est en effet de vous vendre une imprimante quasiment à perte, pour que vous restiez ensuite captif des cartouches. Dans ce contexte, et même en imaginant un cartel des producteurs d'imprimante, quel serait l'intéret du producteur de nous revendre une nouvelle imprimante (toujours quasi à perte), alors que c'est la vente de cartouche qui leur fait gagner de l'argent ?

  • Par hido - 26/04/2013 - 16:21 - Signaler un abus lol

    @Ilmryn : je vois que nous avons a faire a quelqu'un qui connait tout sur tout et bien libre a toi d'être aussi naif et de continuer a jouer au mouton. au fait je parlais des imprimantes mais j'ai aussi parlé de la batterie des ipod que apple savait défectueuse au bout d'un délai très court (et regarde les procès qu'ils ont eu). en tout cas te voir essayer de défendre cet article me fait bien marrer

  • Par Kowalsky - 26/04/2013 - 16:29 - Signaler un abus Les méchantes entreprises...

    Ce n'est peut-être pas complètement un mythe, il y a peut-être des cas où le fabricant fait exprès de ne pas construire trop solide, mais finalement c'est le consommateur qui triera. Difficile d'en faire un délit car comment prouver que le manque de résistance d'un composant est intentionnel? "Vous auriez pu utiliser un morceau de plastique plus épais dans cet appareil, le surcoût aurait été minime et n'aurait pas affecté votre rentabilité et l'appareil aurait eu une durée de vie doublée. Vous l'avez donc fait exprès. Vous êtes coupable." Il s'agit, à mon avis, d'une des multiples expressions de la méfiance envers les entreprises qui caractérise les milieux écologistes. Les entreprises sont coupables d'avance, que ce soit face à leurs employés, les consommateurs ou l'environnement. Eh oui, c'est que les entreprises sont à but lucratif, pas comme les gentils écolos qui ne pensent jamais qu'au bien commun. C'est regrettable, parce que finalement toutes ces lois censées protéger les consommateurs ont pour effet de rendre les produits plus chers. Au moins, un objectif est atteint: la baisse du pouvoir d'achat du consommateur réduit la "surconsommation" dont les écolos ont horreur.

  • Par dreft - 26/04/2013 - 16:41 - Signaler un abus Bravo Pascal-Emmanuel

    L'obsolescence programmé est en effet un mythe. Pour preuve plus rien ne tombe jamais en panne. Mais le consommateur aime changer et met ca sur le dos des autres.

  • Par carioca - 26/04/2013 - 16:56 - Signaler un abus confusion

    hormis le conspirationnisme et le plaisir malsain des gauchos de taper sur les entreprises, il y a cependant un point qui est vrai: les produits, pour des raisons de coûts de production, sont fait de plus en plus avec des blocs importants, et cela rend difficile les réparations.. mais pas impossibles, comme le montrent les associations qui recyclent des ordinateurs ou des portables... ce sont surtout les distributeurs qui ne font plus leur boulot.. un petit vendeur d’électroménager faisiat des réparations, car c'etait un moyen de fidéliser le client. Darty s'en fout.. mais l’obsolescence programmée, si elle existe, ne serait pas nouvelle.. il y a 30 ans une blague aux USA était: qu'est ce qui se pose sur l'appui de votre fenêtre, gazouille pendant 3 mois et se tait ensuite... réponse: un climatiseur garanti 3mois!! il existe des iphone 3 qui marchent rès bien!! Apple a intérêt à avoir des appareils fiables, car sinon, malgré la grande mode, les gens ne reviendront pas vers eux, voir le cas de RIM.. mais on ne souvient que des trains qui arrivent en retard!!

  • Par sanglier intrépide - 26/04/2013 - 16:57 - Signaler un abus Tartufferies.

    "le marché est le seul moyen viable d'organiser la répartition de la plupart des ressources". Là vous avez touché le fond. Parce que cela fait 20 ans que l'Europe nous fait le coup du grand marché et 20 ans qu'elle nous ruine. Le mythe, ce n'est pas l'obsolescence programmée, c'est l'auto-régulation du marché. Il fut un temps où je croyais aux sornettes dont vous vous faites l'écho. Mais force est de constater que les champions du capitalisme comme vous n'ont pas de réponse très pertinente face à la crise. Stiglitz est une très heureuse lecture qui nous libère des théorie toxico-économiques. Et si vous pensez que l'obsolescence programmée est une foutaise, dites-nous pourquoi les chargeurs de portables (le mien s'abime rapidement, ceux qui ont acheté un semblable au mien en témoignent) changent avec la génération suivante de téléphone. Un chargeur foutu, c'est un téléphone à acheter. Et autre mensonge du capitalisme. Nous faire croire que les grandes entreprises cherchent le bienfait des consommateurs. Mensonge! Elles cherchent le profit maximum. Elle reversent leur profit aux actionnaires. Les consommateurs sont des blaireaux qu'elles cherchent à piéger.

  • Par ALUN - 26/04/2013 - 17:05 - Signaler un abus Concernant les imprimantes,

    Concernant les imprimantes, je l'ai personnellement testé ; j'ai téléchargé un petit programme pour remettre le compteur à zéro et c'est reparti ! Le fabricant peut le justifier par une nécessité de maintenance mais pour une babasse à 50 euros.... Je crois qu'il y a surtout des défauts de fabrication, des bourdes de conception sur certaine séries, la course au pas cher (qui est toujours trop cher car fabriqué en conséquence). Perso, étant chef d'entreprise, si j’enfle mes clients une fois, il n'y aura pas de deuxième chance ! Donc une réelle volonté... peut-être dans des cas de quasi monopole. En tout cas pas de quoi en faire un débat idéologique ; nos parlementaires ont certainement des sujets plus pressants à examiner, non ?

  • Par Minibixx - 26/04/2013 - 17:07 - Signaler un abus Bis

    Je me répète l'obsolescence programmée ce n'est pas seulement les objets qui tombent en panne mais également vous faire changer votre iphone 3 ou 4 qui fonctionne très bien pour un 4s. Vous faire ressentir que vous n'êtes plus 'in' parceque vous avez la génération passée c'est aussi de l'obsolescence programmée. La mode sait très bien utiliser cette astuce pour jouer sur la honte de la ringardise et faire changer de chaussures ou de sacs a nos dames par ex.

  • Par alioalio - 26/04/2013 - 17:11 - Signaler un abus obsolescence non programmée

    Je ne crois pas à l'instar de l'auteur qu'il y ait un complot des entreprises à ce sujet. De manière générale, ça serait en effet une bien mauvaise stratégie économique. Néanmoins, on ne peut pas tout à fait exclure que cette stratégie soit possible dans des conditions de marchés propices tels que des oligopoles organisés en cartels (les affaires d'entente sur les prix existent). Si cette obsolescence n'est pas réellement programmée, on peut tout de même s'interroger sur la pertinence de l'organisation actuelle du système de consommation. Dans un monde à ressources épuisables, cela n'est pas normal que le fait de réparer un bien plutôt que d'en acheter un nouveau devienne un acte militant (quelqu'un a t-il déjà eu l'expérience d'un vendeur qui lui ait dit qu'il était moins coûteux de faire réparer plutôt que d'acheter??)

  • Par ALUN - 26/04/2013 - 17:22 - Signaler un abus sanglier

    Les grandes entreprises... tout le monde nous emm... avec ce terme. Derrière les grandes firmes, il y a des kyrielles de pme, de boutiques, d'artisans, de prestataires de services qui gravitent. Oui la logique d'une entreprise est de dégager un bénéfice mais la grande majorité d'entre elles n'ont pas d'actionnaires si ce n'est le patron. C'est toutes ces boîtes qui constituent le tissu économique et aujourd'hui elles n'embauchent plus. A cause de la crise, mais aussi car les créateurs d'activités n'ont plus vraiment de motivations (soucis, risques, reconnaissance sociale, fiscalité...). Ils préfèrent ralentir et prendre soin de leur santé, de leur famille, de leur hobby. J'invite les détracteurs de l'économie de marché (je n'entend pas par ce terme l'ultra libéralisme) à monter leur affaire ou mieux à créer une scoop. J'ai été salarié avant d'être patron. C'est une excellente expérience de voir des 2 côtés du miroir.

  • Par Peter6809 - 26/04/2013 - 17:25 - Signaler un abus Beaucoup d'ânneries

    Dans ces commentaires, il y a pas mal d'inepties. Oui, l'obsolescence programmée est une foutaise. Les méthodes de stress (chocs thermiques, vibrations) ont été développées pour s'assurer de la fiabilité des appareils grand public. Nous les avons adoptées APRES pour l'aéronautique. Ce qui est certain, c'est que si l'on impose un fonctionnement de 10 ans, les fabricants vont devoir stocker des rechanges, et nous allons les financer dans le prix d'achat! Un processeur utilisé dans un lave linge ou un smartphone est obsolète quelques mois après son lancement...que faire? Nous ne sommes pas obligés de changer de smartphone à chaque génération : il ne faut pas confondre avec obsolescence! Un téléphone de 10 ans (oui, il y avait des smartphone avant iphone, fabriqué par HTC pour Orange par exemple!) fonctionne toujours sur les réseaux, il ne faut pas raconter n'importe quoi. Ramené en euros d’aujourd’hui, un lave vaisselle qui valait 3000 Francs en 1963 vaudrait 4300 €! On ne parle pas de la même chose...il pouvait durer 20 ans!

  • Par Peter6809 - 26/04/2013 - 17:29 - Signaler un abus @ Minibixx

    On a le droit de ne pas être c...pourquoi changer Iphone? Le suivant est aussi obsolète que le précédent! C'est pour les bobos...Pour les fonctionnalités que 90% utilisent, un smartphone à 100 € est largement suffisant. On a le droit de se faire plaisir aussi...mais il ne faut pas accuser les constructeurs!

  • Par Sternum - 26/04/2013 - 17:32 - Signaler un abus Mais il sort d'ou ? il vit sur quelle planete ? (+1)

    Soit l'auteur de ce billet n'a pas beaucoup vécu, soit il souhaite essentiellement "s'opposer à tout", histoire de se montrer et de râler. L'obsolescence programmée n'existe pas ? Mais vous rêvez mon cher, pour avoir reçu de première main des ordres et des explications sur la façon de fabriquer de l'obsolescence programmée afin de se garantir du chiffre d'affaires (typiquement pour la maintenance), c'est une réalité économique qui est loin, très loin, de se cantonnée au super multi nationale. Bien au contraire, je l'ai vue pratiquée au quotidien principalement par les PME. Parce que, pour elles, ce surplus de revenu "programmé", ça fait toute la différence entre la vie et la mort. Oui, j'ai bien dit la mort : une PME française vit bien souvent le couteau sous la gorge, avec à peine quelques mois de liquidités, donc le risque de disparaitre au moindre coup de vent. Depuis l'avènement du logiciel, c'est devenu encore plus facile ! On peut programmer des erreurs de comportement à l'avance, même de la déterioration progressive, tout en soft ! Et avec en plus la certitude de savoir "réparer" facilement le problème (tu m'étonnes...) Désolé de le dire, ça existe, vraiment.

  • Par musaraigne - 26/04/2013 - 17:33 - Signaler un abus Ce qu'il dit n'est pas faux

    Un enseignant en école d'ingénieur m'a soutenu la même chose. Il ne faut pas croire qu'il y a une bombe à retardement dans vos machines à laver ! Souvent, si les entreprises utilisent du plastique par exemple à la place de l'acier, c'est pour des raisons de coût. Le consommateur ne veut pas mettre 800 euros pour une machine à laver, il va donc acheter celle à 300 qui, obligatoirement, sera moins solide... Et comme l'a justement dit Minibixx, c'est l'effet de mode qui joue à plein aujourd'hui. Les gens changent leur téléphone tous les 1 an et demi, alors qu'ils pourraient les garder beaucoup plus longtemps. C'est la stratégie des entreprises actuellement: proposer des gammes très élargies, avec énormément d'options, pour inciter les consommateurs à changer leurs appareils même si ces derniers fonctionnent. C'est le cas partout: voitures, téléphones, téléviseurs, etc etc...

  • Par musaraigne - 26/04/2013 - 17:40 - Signaler un abus Cela étant...

    Pour compléter mon commentaire ci-dessous, je pense qu'il y a quand même une part d'obsolescence programmée chez certaines entreprises, qui cherchent à dimensionner au plus juste par pur calcul. Mais c'est la société de consommation qui veut ça. Ce ne sont certainement pas les entreprises qui ont comploté entre elles dans le dos des gens. Ce sont les consommateurs, en quelque sorte, qui ont piloté cela.

  • Par wolfgangamadp - 26/04/2013 - 17:42 - Signaler un abus Moi pour une fois je suis

    Moi pour une fois je suis parfaitement d'accord avec les écolos. Y en a marre de la camelote qu'on nous vend hors de prix. L'écologie ça commence par fabriquer du durable et pas du jetable qu'il faut recycler tout ça pour engraisser les fabricants qui possèdent plusieurs marques. Le mec qui s'est fait avoir achète peut-être une autre marque, mais pas de bol elle appartient au même groupe... c'est du foutage de gueule complet. On devrait garantir 10 ans l'électroménager. Avant un mixerou un frigo marchait 25 ans, à présent en fin de garantie c'est parfois mort. Les moteurs de bagnole devraient être garantis au moins 300 000 km car on est capables de faire des moteurs qui durent plusieurs millions de km... Au lieu de ça on a des moteurs qui lâchent à 100 000 km à cause de défauts d econception ou d'assemblage malgré un entretien super couteux... On est dans la civilisation du jettable à outrance , de la consommation impulsive, de la société de consommation. On devrait obliger les fabriquants à fournir des pièces durant 20 ans et limiter la diffusion de nouveaux modèles car c'est fait exprès pour démoder le modèle d'avant en changeant 2 ou 3 gadjets. On pourrait commercialiser des MAJ

  • Par sanglier intrépide - 26/04/2013 - 18:05 - Signaler un abus @ ALUN

    Je ne mets pas dans le même panier Apple et les PME. Mais le phénomène de concentration des entreprises en France et même dans le monde est une réalité. Au contraire, je trouve que les PME subissent la pression des grandes entreprises (je maintiens) qui cherchent à les racheter parfois de façon prédatrice.

  • Par Karamba - 26/04/2013 - 18:14 - Signaler un abus Ce qui est certain...

    c'est qu'avec notre gros problème de faillite nationale et d'activité en panne, on a intérêt à lourder Duflot et ses copains qui aspirent à la décroissance économique. Parce que sinon avec eux on va finir dans le clan de la caverne des ours qui vivent de troc de peaux de bêtes et de cueillette de champignons...

  • Par Tyler - 26/04/2013 - 18:15 - Signaler un abus Dafuq I just read?

    Complètement stupide cet article. D'abord vous vous basez sur un et un seul argument pour expliquer que l'usure planifié n'existe pas et ne pourrais même pas exister: Le consommateur n'achètera plus les produits d'une compagnie qui utiliserait l'usure planifié ce qui ferait soi-disant perdre sa clientèle a cette compagnie... Ça sous entend qu'il y aura toujours une alternative... Et si toutes les compagnies utilisent l'usure planifié, vers qui pourrons-nous nous tourner? Ou si une compagnie a un monopole dans son milieu ou s'il y a cartel? Ou encore en supposant qu'il demeure plus rentable pour une compagnie d'utiliser l'usure planifié quitte a perdre ses clients et les envoyer a son concurrent qui utilise lui même l'usure planifié et renvoie une partie de ses clients à l'autre compagnie? Sans oublier qu'il est très possible que le client ne réalise même pas qu'il a été victime d'usure planifié. Et s'est un fait a peu près indiscutable que tous les produits que nous achetons aujourd'hui durent moins longtemps qu'il y a une 50aine d'année... Coïncidence? Pour toutes ses omissions de votre part et votre ton obséquieux, qui plus est, votre article est tout bonnement crétin.

  • Par troiscentsalheure - 26/04/2013 - 18:46 - Signaler un abus A quand l'action ?

    C'est pour pénaliser les produits français ou pour favoriser les produits chinois ? Pas certain que les entreprises étrangères se plient aux desideratas du gouvernement français. Il est devenu très facile de comparer les produits avec internet et il y aura toujours des produits de mauvaise qualité. C'est le genre de mesure inapplicable. Hollande estime que le déficit commercial de la avec la Chine n'est plus acceptable et doit faire l'objet d'un rééquilibrage, le PS appelle à un affrontement démocratique avec Merkel; ces types sont aux fraises.

  • Par mistermartoon - 26/04/2013 - 19:21 - Signaler un abus Ouvrir un livre d'économie, ça peut toujours servir.

    L'obsolescence programmée fait partie de ces nombreux mythes populaires qui font beaucoup rire les économistes ; lesquels ont démontré depuis longtemps qu'un tel concept n'a économiquement aucun sens. L'intérêt d'une entreprise est de fidéliser son client en jouant sur la qualité du produit (la durée de vie) soit sur le prix. Or, un produit dont le prix est plus bas que la concurrence peut effectivement impliquer un moindre degré de qualité lié à la baisse des coûts de production. Or, une telle pratique est risquée pour les entreprises car pouvant conduire les consommateurs à se détourner de ses produits et à les acheter chez ses concurrents. Voilà, c'est aussi simple que ça.

  • Par ZeM - 26/04/2013 - 19:41 - Signaler un abus Le legislatif contre les lois naturelles.

    Rare et d'autant plus un plaisir que de lire un tel article qui bat en brèche un tel lieu commun. Interdire obsolescence programmée reviendrait à interdire l'usure. Ou alors bonne chance pour prouver une usure "programmée". En plus, il est facile de contredire ceux qui croient à l'O.P., il y a dans les entreprises une gestion de la qualité. C'est même une équipe entière qui s'en occupe dans les grandes entreprises, et la Qualité pour une entreprise est parfaitement définissable et quantifiable. Leur but est clairement d'éviter les retours ou les "SAV"... Pour un motif aussi pragmatique qu'une entreprise, c'est que ça coûte toujours très cher et ça ne rapporte jamais rien. On ne pérennise pas un client en lui vendant un produit volontairement non-conforme, sa versatilité et la concurrence sont des moteurs de la Qualité.

  • Par Ilmryn - 26/04/2013 - 19:49 - Signaler un abus @sanglier intrépide

    "Parce que cela fait 20 ans que l'Europe nous fait le coup du grand marché et 20 ans qu'elle nous ruine. Le mythe, ce n'est pas l'obsolescence programmée, c'est l'auto-régulation du marché." . L'Europe des pays bien géré va excellemment bien merci pour elle (Autriche, pays bas etc), le marché fourni de plus en plus de produits de plus en plus avantageux et performants la vie en 1970 n'a vraiment rien à voir avec celle d'aujourd'hui. . Maintenant votre conception du marché est typique du dernier pays qui croit encore au marxisme et qui classé 62eme pour la liberté économique (entre la Thaïlande et le Rwanda LOL) croule sous la régulation et l'étatisme. Votre pays crève sous la férule d'un état interventionniste qui n'a pas bouclé à un seul budget positif depuis 38 ans. 38 ans à s'endetter, ouh le vilain marché ! . Classement mondial de la liberté économique: http://www.heritage.org/index/ranking . Vous noterez que les économies les plus libres sont de loin celle qui s'en sortent le mieux.

  • Par Ilmryn - 26/04/2013 - 19:57 - Signaler un abus @Tyler

    "Et si toutes les compagnies utilisent l'usure planifié, vers qui pourrons-nous nous tourner? Ou si une compagnie a un monopole dans son milieu ou s'il y a cartel" . Les monopoles sont des colosses au pied d'argile, il suffit qu'une petite compagnie dynamique propose mieux et adieu Berthe surtout à l'heure d'internet ou les consommateurs sont très informés. . Par contre comme on en parle: les monopoles ou les cartels indéboulonnable sont ceux qui sont adossé aux états avec de gros échanges d'indulgence et de personnel des deux cotés. . Plus l'état prétend réguler l'économie plus vous avez effectivement affaire à des monopoles incontournable qui font (souvent) la pluie plus que le beau temps d'ailleurs. . Aucune compagnie ne peut interdire un concurrent, seul un état peut le décréter par la loi et il ne s'en prive pas en France: santé, énergie, communication, médias etc. etc.

  • Par Vinas Veritas - 26/04/2013 - 20:03 - Signaler un abus si ce n'est pas

    avez vous remarqué, vous les utilisateurs, la taille des gaines et des cables de vos chargeurs de batteries de mobiles ? ces cables sont efficaces juste le temps de rompre a l'usage. plus vous bougez et rechargez a plusieurs endroits et plus vite ce "cable" cassera vite et vous conduira a remplacer votre chargeur pour continuer à vous servir de l'objet principal.

  • Par Ilmryn - 26/04/2013 - 20:04 - Signaler un abus @Tyler

    @Tyler "Et s'est un fait a peu près indiscutable que tous les produits que nous achetons aujourd'hui durent moins longtemps qu'il y a une 50aine d'année... " . Aussi indiscutable que les pyramides extra-terrestre effectivement, "tous le monde le sait" (au bistrot des idiots). . Maintenant vous me chercher ces études "tellement évidentes" sur les durées de vie en fonction des couts et là vous allez avoir d'énooorme surprises. Par exemple seul un riche pouvait se payer un lave-vaisselle à l'époque et ce n'est pas parce qu'un exemplaire sur mille durait un peu plus longtemps que tous les autres ne finissaient pas dans les fossés, c'était de la merde, on maitrise bien mieux le rapport cout/qualité actuellement.

  • Par Ilmryn - 26/04/2013 - 20:12 - Signaler un abus @Vinas Veritas

    "avez vous remarqué, vous les utilisateurs, la taille des gaines et des cables de vos chargeurs de batteries de mobiles ?" . Vous voulez parler des téléphones qui en 1975 coutaient quatre mois de salaire ou des modernes ou on trouve des câbles de remplacement pour 10 euros ? . Les miens ne lâchent jamais mais vous faites ce que vous voulez avec vos téléphones. . Le marché a multiplié au moins par 10 l'efficacité du téléphone, vous pouvez en avoir un pour 1/10 de smic maintenant (Mais le gain part dans les poches de l'état surendetté il est vrai)

  • Par Ilmryn - 26/04/2013 - 20:23 - Signaler un abus @Minibixx

    Minibixx "Vous faire ressentir que vous n'êtes plus 'in' parceque vous avez la génération passée c'est aussi de l'obsolescence programmée" . Les utilisateurs ne veulent pas de vieux truc qui leurs durent 25 ans pour des couts astronomique, il y a quelques accros de la mode mais bien plus nombreux il y a les humains qui aiment bien le changement, la nouveauté, l'acquisition et les trucs pas cher. . La liberté: si tu n'aime pas tu n’achète pas, la boite coule et seul restent celles qui font des machins en fonte inusable avec le même look pendant 25 ans. ça ne s'est pas produit parce que les gens n'en veulent pas. . Les écolos eux, veulent forcer les gens à vivre comme eux l'entendent, pas un hasard si on trouve pleins d'ex-communistes chez eux.

  • Par mistermartoon - 26/04/2013 - 20:34 - Signaler un abus @Tyler

    ""Et s'est un fait a peu près indiscutable que tous les produits que nous achetons aujourd'hui durent moins longtemps qu'il y a une 50aine d'année... " Ben ouais la 2C de ma grand-mère elle faisait du 10 000 km tous les ans sur les routes cabossés de sa campagne natale, pas comme les camelotes d'aujourd'hui. Hein, ma brave dame ? Plus sérieusement, tu es simplement victime de ce qu'on appelle un biais de perception. Parmi tes vieux équipements, tu ne remarques que ceux qui fonctionnent encore sans tenir compte de tout ceux qui ont fini à la décharge. Et oui une étude de TNS-Sofres a montré que la durée de vie des appareils électroménagers dans les ménages français est resté quasiment constant en trente ans (11 ans et cinq mois en 1977 contre 10 ans et 7 mois aujourd'hui).

  • Par mistermartoon - 26/04/2013 - 21:26 - Signaler un abus @crisemajeure.fr

    Merci de prouver par l'exemple la partie de l'article sur le conspirationnisme.

  • Par Tyler - 26/04/2013 - 22:20 - Signaler un abus Pour ceux qui veulent approfondir.

    http://www.youtube.com/watch?v=J-XGn32vYQU

  • Par airoh13 - 26/04/2013 - 22:32 - Signaler un abus Oui ça existe

    Oui l'obsolescence programmée existe non pas parce qu'il faut faire consommer mais parce qu'avec un cahier des charges on choisit en fonction de différents paramètres jusqu'à quand peut fonctionner le matériel. Tout dépend de la politique de l'entreprise après et d'entente même si heureusement le cas reste isolé. Il y a aussi une autre donnée qui rentre en jeu. Ayant actuellement des moyens très performants pour optimiser le matériel afin de réduire les coûts (les coût augmentant avec la demande de matière première) et des contraintes plus importantes en matière d'environnement. Voilà pourquoi une voiture de 2013 sera moins solide qu'une voiture de 1995 ou 2000 mais sera de meilleure qualité. Exemple, pour fabriquer les châssis des cars dans les années 70 on augmentait la tailles des longerons en acier jusqu'à ce que ça tienne, maintenant avec des logiciels on met moins d'acier, les formes sont plus complexes. Il existe aussi des sociétés qui n'ont pas ou peu de concurrents ( un homme d’affaires d'Asie qui produit des métaux, par exemple) et qui se permettent de le faire mais ça c'est une autre histoire.

  • Par ABCD - 26/04/2013 - 23:33 - Signaler un abus Les promesses politiques sont des obsolescences programmées

    L'obsolescence programmée existe évidemment mais dans beaucoup moins de cas que le prétendent les écologistes. Il n'y a probablement que très peu de complots véritables à grande échelle. L'obsolescence programmée existe seulement quand le fabriquant ou prestataire de service (garagiste, etc..) croit avoir une clientèle captive et suffisamment inconsciente ou idiote. Mais c'est chaque fois un calcul de risque qui presque toujours devrait mener un fabricant ou prestataire raisonnant à long terme, à ne pas programmer la panne. Les prestataires de services politiques (les politiciens) pratiquent sciemment l'obsolescence programmée des promesses électorales, des prévisions de chômage, de croissance, de déficit, etc. Ca marche presque à tous les coups. Ceci est une des raisons pour laquelle les dictatures éclairées ou les royautés régnantes assurent finalement assez souvent des résultats étonnamment meilleurs que les démocraties.

  • Par Ilmryn - 27/04/2013 - 01:21 - Signaler un abus Sacré complotistes

    Ils s'atomisent eux-même à chaque fois :) . Donc on a un cinglé avec ses complots mondiaux (crisemajeur), un "documentaire" Arte (Avec des décroissants militant qui "témoignent" LOL) une vidéo youtube, un ou deux exemple aussi illogique que ridicule (ils cassent leurs imprimantes bradées pour ... ne plus vendre leurs encres hyper chère ?) et la classique accusation "d'être des moutons" (a la botte du grand capital) . Comme "preuve" on a des allégations de bistrot genre "tous le monde sait" (que c'était tout mieux avant et que passer sous une échelle porte malheur) . Pas un seul document, pas une seule étude ni un seul témoin, même pas un truc technique ou l'ombre d'une compréhension des processus de fabrication et des implications économique. . Les complots c'est vraiment la religion des gamins et des ignorants.

  • Par Tyler - 27/04/2013 - 03:08 - Signaler un abus Si vous préférez:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Obsolescence_programm%C3%A9e#Historique

  • Par Nana de la falaise - 27/04/2013 - 08:25 - Signaler un abus Le rêve écolo

    J'ai vu un truc ahurissant l'autre jour à la télé (dans le JT de l'A2 je crois) : des personnes d'une association qui allaient "récolter" des fruits et légumes un peu abîmés dans les poubelles des restaurants ou supermarchés pour les donner aux pauvres...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pascal-Emmanuel Gobry

Pascal-Emmanuel Gobry est le fondateur de Noosphere une entreprise de recherche de marché.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€