Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 22 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Standard & Poor's menace le triple A de l'ensemble de l'UE et de plusieurs banques

L’agence semble vouloir la pression sur les dirigeants avant l’ouverture du sommet de Bruxelles.

Acharné

Publié le

Ca devient presque un rituel : Standard and Poor’s a annoncé mercredi qu’elle plaçait sous surveillance le triple A de l’Union européenne, deux jours après avoir mis toute la zone euros dans une perspective négative, puis le Fonds européen de stabilité financière (FESF) le lendemain.

Et cette décision prend des allures de mise en garde : les chefs d’Etat et de gouvernement doivent se réunir à Bruxelles jeudi et vendredi pour un sommet une nouvelle fois présenté comme celui de la dernière chance, et dont les résultats seront scrutés de près par les marchés et l’agence de notation. En clair, sans perspective d’un redressement de l’économie européenne grâce aux annonces de ses dirigeants, S&P ne manquera de témoigner aux marchés la baisse de confiance qu’elle accorde au vieux continent.

L’agence a par ailleurs listé une série de grandes banques dont elle pourrait dégrader la noter. Et les établissements français sont particulièrement visés : la BRED-Banque Populaire, la BNP Paribas, BPCE (qui est la maison mère du Crédit foncier), la Société générale, le Crédit foncier de France, le Crédit lyonnais, le Crédit agricole et des caisses régionales, sont toutes visées. Lundi, S & P avait estimé qu’une intervention de l’Etat pourrait être nécessaire pour renflouer ces banques. Hors de France,  la Deutsche Bank et la Commerzbank en Allemagne ou encore l'italien UniCredit sont également dans le collimateur de Standard & Poor's, qui a expliqué que la note des banques seraient tranchée après celle des Etats. Elle dépend donc elle aussi des résultats du sommet de Bruxelles.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lepongiste - 08/12/2011 - 08:46 - Signaler un abus Si tout le monde est déclassé !

    L’agence Standard & Poor’s a abaissé ce soir ses notes de 37 banques, dont les fameuses « big six » de Wall Street, autrement dit Citigroup, Morgan Stanley, Goldman Sachs, Bank of America, Wells Fargo et JP Morgan. Bank of New York Mellon a également été déclassée. S&P Ratings Services précise avoir revu les notations de 37 des principaux établissements financiers du monde...

  • Par Lepongiste - 08/12/2011 - 08:51 - Signaler un abus Idéal Standard !!

    en appliquant ses nouveaux critères bancaires publiés le 9 novembre. A l’international, S&P dégrade aussi les Britanniques Barclays, Lloyds, RBS et HSBC, mais épargne Deutsche Bank, Commerzbank ou ING, de même que Credit Suisse. UBS est saquée de « A+ » à « A ».Bank of America, Citigroup et Goldman Sachs ont été déclassées à « A- », contre A , tout comme Morgan Stanley. JP Morgan a été dégradée..

  • Par evy - 08/12/2011 - 08:52 - Signaler un abus Standard and Poor's

    quel est l'intérêt de S&P de s'acharner sur l'Europe si ce n'est des gains. Aux USA il y a fort à faire. Arrêtons d'accepter que ces gens là nous manipulent. Mario Draghi était chez Goldman Sachs et maintenant il est à la BCE. Je ne pense pas que ce soit le meilleurs choix. Les fonctionnaires de Bruxelles nous emmènent dans l'abîme,par manque de réflexion et d'intuition (d'intelligence).

  • Par Lepongiste - 08/12/2011 - 08:52 - Signaler un abus Standard suite

    comme Barclays. Wells Fargo, Bank of New York et HSBC ont été abaissées à « A+ », contre « AA- ».

  • Par céleste - 08/12/2011 - 11:15 - Signaler un abus et si c'était un coup monté des tea-partistes ?

    Après tout, dans le genre complot, celui-là ne serait pas mal du tout. Rendre au dollar sa suprématie, c'est un vrai "Rêve américain", cela. Et diviser pour regner, c'est un methode vieille comme Sun Tze que tous les stratèges connaissent par coeur. On "peut légitimement se demander"........

  • Par desperate daddy - 09/12/2011 - 00:14 - Signaler un abus Fausses notes !

    Vraiment, que faut-il penser de ces pseudos agences de notations qui n'ont même pas été fichues d'identifier la question des subprimes en 2008 ? Sont -elles encore crédibles ? On en a assez de ces énergumènes qui distribuent bons ou mauvais points... Combien d'européens dans les comités de notations ? Combien d'américains qui sont à la botte d'Obama ?? Alors, un peu de sérieux, et basta !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€