Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 03 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Place de la République, un an après : dernier hommage aux victimes des attentats de 2015

La Marseillaise a été entonnée après une minute de silence, une allocution de Victor Hugo a été lue : la journée de commémoration de ce dimanche, à Paris, vient conclure une semaine de célébrations à la mémoire des victimes des attentats de janvier et novembre à Paris, Saint-Denis et Montrouge.

En mémoire

Publié le
Place de la République, un an après : dernier hommage aux victimes des attentats de 2015

La journée de commémoration prévue ce dimanche 10 janvier, place de la République, à Paris, vient conclure une semaine de célébrations à la mémoire des victimes des attentats de janvier (17 morts) et novembre (130 morts) à Paris, Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et Montrouge (Hauts-de-Seine). En un an cette place est devenu un symbole de mobilisation et d'union.

En effet, cette cérémonie intervient près d'un an après une "marche républicaine" partie le 11 janvier de la place de la République et qui avait rassemblé plus d'un million de personnes et des dizaines de chefs d'Etat et de gouvernements. Les commémorations débutent à 11 heures ce dimanche et s'articulent autour de l'inauguration d'un chêne du souvenir, d'une chanson de Johnny Hallyday, d'une chanson de Jacques Brel reprise par le Choeur de l'armée française, d'une lecture d'un texte de Victor Hugo, de la reprise par le Choeur de l'armée française de la chanson «Le temps des cerises», d'un dépôt de gerbes, d'une minute de silence et de «la Marseillaise».

Une seconde cérémonie est prévue à 17h30, en présence de la maire (PS) de la capitale, Anne Hidalgo, pendant laquelle le chêne et la statue seront illuminés. 

Tout a commencé par des mots forts du Premier ministre : "Nous sommes debout, nous sommes vivants", a déclaré Manuel Valls, sur France 2. "Pour affronter le terrorisme, nous avons besoin de cet esprit de rassemblement que nous avons pu constater le 11 janvier, il y a un an", a-t-il ajouté, avant de préciser que "ceux qui s'écarteront de cet esprit seront condamnés par nos compatriotes".

Puis, le président de la République est arrivé peu de temps après, accueilli par la maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo. Un chêne du souvenir a été inauguré par le chef de l'Etat, François Hollande, à la pointe nord-ouest de la place. Sur une plaque y est écrit : "A la mémoire des victimes des attentats terroristes de janvier et novembre 2015, à Paris, Montrouge et Saint-Denis. Ici même, le peuple de France leur rend hommage". François Hollande s'est offert un bain de foule et a notamment été à la rencontre de Lassana Bathily, le "héros" de l'Hyper Cacher. Il a également échangé quelques mots avec Johnny Halliday.

Autre moment marquant, la présence de Johnny Hallyday. Le chanteur a entonné la chanson Un dimanche de janvier. Les paroles sont signées Jeanne Cherhal et saluent notamment la "marche républicaine" géante du 11 janvier 2015. Cette chanson est issue d'un album intitulé De l'amour sorti le 13 novembre, le jour des attentats qui ont ensanglanté Paris et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Enfin, une allocution prononcée par Victor Hugo à son retour d'exil le 5 septembre 1870 a été lue. "Sauver Paris, c'est plus que sauver la France, c'est sauver le monde. Paris est le centre même de l'humanité. Paris est la ville sacrée. Qui attaque Paris attaque en masse tout le genre humain", avait lancé l'écrivain.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lalanour - 10/01/2016 - 13:09 - Signaler un abus On commémore les commémorations ....

    À quand celle de la marche des Familles ?

  • Par Liberdom - 10/01/2016 - 14:51 - Signaler un abus Scandaleux

    Commémorator fait son cirque lamentable alors qu'il est directement responsable, par son incurie, des ces attentats. Et pour faire bonne mesure il court à la grande mosquée s'envoyer une tasse de thé avec ceux du camps d'en face.... Le grand écart du nabot.

  • Par Deudeuche - 10/01/2016 - 16:00 - Signaler un abus @lalanour

    bien dit, j'ai toujours mes drapeaux roses et bleus.

  • Par Deudeuche - 10/01/2016 - 16:44 - Signaler un abus Légion d'honneur et Johnny Halliday

    le plus bel hommage que l'ont pouvait rendre aux "journalistes" de Charlie Hebdo. J'espère que l'adjudant Kronenbourg est venu en tenue de sortie. De l'humour quoi, comme ils aimaient si bien.

  • Par Bretondesouche - 10/01/2016 - 20:55 - Signaler un abus Récupération politique evidente

    Par un chanteur migrant

  • Par bebert4 - 10/01/2016 - 21:28 - Signaler un abus A Breton de souche

    Belge en plus

  • Par winnie - 11/01/2016 - 07:12 - Signaler un abus Qu'il arrete vite....

    Tout ce cirque médiatique, des milliers de personnes attendues résultat, a peine 800 personnes. L'Imposteur devrait faire profil bas car s'il y a eut tout ces morts il est un peu pour quelque chose . De plus en plus lamentable ces fausses compassions et ces commémorations a des fins politiques. 2016 va être longue si Hollande continu sur cette lancee

  • Par cloette - 11/01/2016 - 09:20 - Signaler un abus Et ce n'est pas fini

    En 2016 ce sera l'apothéose pendant toute l'année plusieurs fois par mois , attentats de janvier ( c'est fait ) , mais ce n'est pas terminé loin de là ! On en a pour l'année entière ce qui évitera de parler de ce qui fâche !

  • Par Anguerrand - 11/01/2016 - 09:51 - Signaler un abus Un hommage qui a fait flop !

    Les medias ont oublié de nous informer qu'en dehors des politiques, policiers en civil, préfets, maires, etc il n'y avait pas 200 personnes, meme les caméras aux ordres ne pouvaient cacher les vides dus à l'absence de population. Les français ont bien compris qu'il s'agissait d'une manipulation politique pour Hollande qui espérait gagner qq points dans les sondages comme il y a un an. Il faut croire que les motivations des français il y a un an n'étaient pas celles évoquées par les medias et que ça n'a pas plu à tous.

  • Par l'enclume - 11/01/2016 - 11:33 - Signaler un abus La parole de vérité

    Comme il est écrit dans la bible "laissez les morts enterrez les morts"

  • Par l'enclume - 11/01/2016 - 11:35 - Signaler un abus Sorry pour les fautes

    ENTERRER

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€