Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 29 Août 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

La "particule de Dieu"
en voie d’être identifiée ?

Une équipe de scientifiques européens serait sur le point de découvrir le boson de Higgs.

Avancée

Publié le

L’avancée scientifique n’est pas encore établie, mais elle pourrait être en bonne voie. Les scientifiques de l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) "ont réduit la fenêtre dans laquelle ils pensent pouvoir trouvé le boson de Higgs", selon le physicien français Bruno Mansoulié, un chercheur du CERN.

Le boson de Higgs (du nom du physicien qui en a postulé l’existence en 1964) est une particule capitale, car elle est la pièce manquante du Modèle standard, c’est-à-dire la théorie fondamentale de la matière qui décrit toutes les particules de l’univers. Le boson de Higgs pourrait expliquer pourquoi certaines particules ont une masse et d’autres pas, car il voyagerait entre ces différents types de particules.

Le CERN mène deux expériences pour identifier ce fameux boson. L’une d’elle consiste à faire s’entrechoquer des protons dans un immense anneau souterrain de 27 kilomètres de diamètre pour chercher des traces du boson de Higgs dans les débris faisant suite au choc. Le but n’est ni plus ni moins de tenter de recréer les conditions qui ont prévalues juste après le big bang.  En 2011, 400 milliards de collisions ont été faites par le CERN, afin d’accumuler un maximum de données pour identifier le boson de Higgs. Sa masse pourrait, selon le CERN, être comprise entre 115 et 130 gigaélectronvolts (GeV).

Le boson de Higgs est connu sous le nom de particule de Dieu, ou "The God particle", ainsi que l’avait nommé le physicien lauréat du prix Nobel Leon Lederman. Car comme Dieu, il serait partout mais de façon très élusive.

L’interaction entre les particules ayant une masse et celles n’en ayant pas crée trois forces, la force forte, la force faible et force électromagnétique. Une quatrième force existe, la gravité, qui pourrait être expliquée par un boson qui doit être encore découvert, le graviton.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vidimus - 14/12/2011 - 09:36 - Signaler un abus juste après le big bang

    l'oeuvre de Dieu est déjà dans le devenir, son Esprit dans le mouvement perpétuel qui met les êtres dans les situations circonstancielles de découvertes et de libre arbitre un réel créatif extemporané

  • Par bobocleaner - 14/12/2011 - 09:44 - Signaler un abus si on pouvait avoir une vaste

    si on pouvait avoir une vaste enquete sacant e que les lecteurs d'Atalntico et ...ses journalistes entravent au sujet on se bidonnerait pas mal. meme chose pour les médias grad public , trop drole ce monde ou des béotiens et des ilotes essaient de parler de science .... Sans éducation scientifique : forget it , parlez de la particule DSK ca vaudra mieux ;

  • Par Ravidelacreche - 14/12/2011 - 10:50 - Signaler un abus particule de Dieu

    Que fait-on de la partie tête ?

  • Par porticcio - 15/12/2011 - 11:16 - Signaler un abus @Bobocleaner Pas faux peut-être

    Mais un peu méchant certainement. Je fais partie des lecteurs d’atlantico et à l’aune de votre jauge, j’appartiens donc aussi à votre modèle standard.

  • Par porticcio - 15/12/2011 - 11:19 - Signaler un abus En retournant à l’objet de l’article

    On peut regretter qu’Ettore Majorana à 31 ans ait eu un jour volontairement ou non l’envie soudaine de prendre un bain méditerranéen. Nul doute sinon qu’il aurait su donner une masse au moins mathématique à son neutrino en créant avec son génie incroyable un champ capable de répondre qui sait à des problèmes encore plus généraux que celui de Higgs.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€