Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 29 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Paris : 12 morts à Charlie Hebdo dans l'attentat le plus meurtrier qu'ait connu la France, Hollande annonce une journée de deuil national

La brigade criminelle aurait identifié les trois membres du commando. Des témoins ont parlé de "carnage". Une trentaine de coups de feu ont été entendus selon les témoins.

A suivre

Publié le - Mis à jour le 8 Janvier 2015
Paris : 12 morts à Charlie Hebdo dans l'attentat le plus meurtrier qu'ait connu la France, Hollande annonce une journée de deuil national
  • une fusillade a éclaté au siège de Charlie Hebdo vers 11h30 ce mercredi
  • deux hommes ont tiré à la Kalachnikov et ont pris la fuite
  • Le bilan est de 12 morts et de 4 blessés graves
  • François Hollande et Manuel Valls se sont rendus sur place
  • Le plan Vigipirate a été relevé au niveau le plus élevé dans toute l'Ile-de-France

 

>>>>>>>>>>>>>>> SUIVEZ LE DIRECT DE CE JEUDI - Attentat de Charlie Hebdo : la traque des deux suspects se poursuit, nouvelle fusillade dans le sud de Paris

 

FIN DE CE DIRECT

22h20 : la brigade criminelle aurait identifié les trois membres du commando

D'après le site de l'hebdomadaire Le Point, les individus identifiés seraient "deux frères connus des services de renseignement et un jeune en rupture de banc". 

"Saïd et Cherif K, âgés respectivement de 32 et 34 ans, auraient été reconnus par la carte d'identité retrouvée par les enquêteurs dans la Citroën C3 abandonnée dans leur fuite près de la Porte de Pantin.

Leur complice, Amid M, qui leur aurait servi de chauffeur dans leur équipée sanglante serait un SDF de 18 ans." poursuit le Point.fr

22h10 : Nicolas Sarkozy sera reçu à l'Elysée jeudi

François Hollande recevra Nicolas Sarkozy à l'Elysée jeudi à 9h30, annonce la présidence de la République. 

22h00 : le 5ème dessinateur de Charlie Hebdo tué dans l'attaque est Philippe Honoré

D'après l'urgentiste Patrick Pelloux, également chroniqueur pour Charlie Hebdo, le dessinateur Philippe Honoré fait partie des douze personnes victimes de l'attentat de mercredi matin.

21h20 : l'Église catholique s'associera jeudi à la journée de deuil national 

Le diocèse de Paris a annoncé que le glas de la cathédrale Notre-Dame sonnera jeudi 8 janvier à midi. "La messe qui suivra cela célébrée en pensant aux victimes et à leurs familles" a précisé le diocèse dans un communiqué. 

21h00 : la présidence de la République annonce que François Hollande observera un "moment de recueillement" jeudi 8 janvier à la préfecture de police de Paris.

"Le président de la République se rendra demain à 11H00 à la Préfecture de police de Paris pour visiter la salle de commandement et rencontrer les chefs de service avant d'observer un moment de recueillement avec les forces de l'ordre à midi" précise l'Elysée.

20h50 : plusieurs rassemblements de soutien à travers l'Europe 

Près de 500 personnes se sont réunies ce mercredi devant l'ambassade de France à Berlin. En Belgique, 1500 personnes se sont rassemblées en face du parlement européen et 200 devant le consulat de France. Près de 200 personnes se sont aussi réunies à Liège. Plusieurs centaines de personnes se sont également rassemblées à Londres et à Madrid.

20h30 : la police aurait identifié deux suspects 

D'après les informations du Point.fr, " la police a resserré son étau autour de deux suspects franco-algériens revenus de Syrie cet été". 

"L'un des deux suspects a été jugé en 2008 dans le cadre du démantèlement de la filière irakienne dite du "19ème arrondissement" de Paris (…) Les deux suspects ont 32 ans et 34 ans. Le troisième suspect recherché serait un SDF né en 1996." précise l'hebdomadaire Le Point sur site internet.

20h15 : la traque se porterait vers Reims et Pantin

D'après le quotidien l'Union, les trois auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo auraient été identifiés par les forces de l'ordre, l'un d'eux serait originaire de Reims. Alors que des perquisitions sont en cours, une unité du Raid serait présente sur place.

20h05 : François Hollande s'exprime depuis l'Elysée

"Cette fusillade d'une violence extrême a tué 12 personnes et en a blessé plusieurs (…) Des chroniqueurs courageux sont morts (…) Ce lâche attentat a également tué deux policiers chargés de protéger Charlie Hebdo et la rédaction de ce journal menacée depuis des années. Ces hommes et femmes sont morts pour l'idée qu'ils se faisaient de la France. 

Demain sera une journée de deuil national, il y aura à 12 heures une minute de recueillement dans tous les services publics. 

Nous devons répondre à la hauteur de crime qui nous frappe, en recherchant les auteurs de cette infamie (…) tout sera fait pour les appréhender, nous devons aussi protéger tous les lieux publics. Nous devons être nous-mêmes, conscients que notre meilleur arme est notre unité, rien de doit nous diviser, nous opposer, nous séparer. 

La France est grande quand elle est capable, dans une épreuve, de se mettre à son meilleur niveau (…) Rassemblons-nous et nous gagnerons (…) Rien ne pourra nous faire fléchir dans la détermination qui est la nôtre."

 

19h50 : Radio France, Le Monde et France Télévisions mettent leurs moyens à disposition de Charlie Hebdo

19h33 : Manuel Valls aurait appelé Nicolas Sarkozy

Selon une journaliste du Parisien, Manuel Valls a contacté Nicolas Sarkozy dans l'après-midi en vue de participer à une manifestation commune. Le patron de l'UMP a accepté l'offre à condition que celle-ci se déroule "dans un esprit de recueillement, de dignité et de fermeté".

19h26 : 5 000 personnes à Paris et 10 000 à Lyon

Plus de 5 000 personnes sont réunies place de la République à Paris, alors que 10 000 personnes participent à un rassemblement à Lyon. D'autres villes sont mobilisées comme Toulouse, Bordeaux, Lille ou Marseille. A Londres, Berlin et Amsterdam, des gens se sont rassemblés spontanément.

19h15 : un appartement perquisitionné à Pantin

Les policiers ont investi un appartement de la rue Jean-Lolive à Pantin, explique le Parisien. D'après la BRI, il aurait pu servir de planques aux auteurs de l'attentat.

19h05 : "un coup porté à l'ensemble des musulmans" selon Boubakeur 

Dalil Boubakeur s'est exprimé devant l'Elysée."Que Dieu nous soit témoin, nous assistons à une dégradation de la situation dans notre société tout entière. C'est un coup porté à l'ensemble des musulmans" a-t-il dit. Il a ajouté qu'une réunion avec l'ensemble des représentants du culte musulman aurait lieu jeudi.

19h01 : le FBI aide la police française

Le directeur du FBI, James Comey a indiqué que ses services coopéraient avec la police française pour tenter de retrouver les auteurs de l'attentat au siège de Charlie Hebdo.

18h54 : Marine Le Pen estime qu'il ne faut pas "craindre de dire les mots"

"L'attentat doit libérer la parole face au fondamentalisme islamique. C'est ma responsabilité de dire que la peur doit être surmontée et de dire que cet attentat doit au contraire libérer notre parole face au fondamentalisme islamique, ne pas se taire, et commencer par oser nommer ce qui s'est passé. Ne pas craindre de dire les mots : il s'agit d'un attentat terroriste commis au nom de l'islamisme radical" a dit Marine Le Pen dans une vidéo diffusée sur le site internet du Front national.

18h48 : Philippe Val ancien patron de Charlie Hebdo en larmes sur France Inter

18h43 : nouvelle réunion de crise jeudi à 8h30 

François Hollande a décidé d'organiser une nouvelle réunion de crise jeudi à 8h30 à l'Élysée. Cette réunion se tiendra "dans la même formation" que celle convoquée mercredi après-midi.

18h23 : la liste des 12 victimes détaillé par François Mollins

"Dans la salle de rédaction, les deux individus ont ouvert le feu en rafale, tuant 10 personnes, parmi lesquelles 8 journalistes, un policier et un invité" a indiqué le procureur de la République.

18h18 : conférence de presse de François Mollins, procureur de la République

Après avoir détaillé l'attentat, François Mollins a donné des précisions sur l'enquête en cours. "Il y a une très forte mobilisation des effectifs policiers. Il faut intervenir le plus vite possible pour interpeller les auteurs de cet attentat" indique le procureur. Il n'a pas donné plus d'informations pour des raisons de confidentialité. Un autre point presse sera fait dans "les heures qui viennent". Il a rappelé le numéro vert (08 05 02 17 17) mis en place pour aider la police à progresser.

18h10 : visite de François Hollande à l'Hôtel-Dieu

François Hollande s'est rendu ce mercredi soir à la cellule d'urgence médico-psychologique mise en place à l'Hôtel-Dieu. Il s'est entretenu avec des personnes présentes lors de l'attentat. 

18h06 : beaucoup de monde place de la République à Paris

17h48 : appel de l'Assemblée à "l'union nationale"

Claude Bartolone et les chefs de file de tous les groupes politiques ont appelé mercredi à "l'union nationale". Dans un communiqué commun, ils écrivent "l'union de toutes les forces républicaines pour défendre sans concession et sans faiblesse cette France que nous aimons tant, qui a fait de notre nation ce qu'elle est et ce pour quoi elle est aimée. Le massacre perpétré dans les locaux du journal Charlie Hebdo met la communauté nationale et ses représentants au défi de la démocratie et de ses valeurs.

"L'union nationale doit se faire autour de la mémoire des personnes lâchement assassinées, journalistes et policiers, de la solidarité envers les personnes blessées et envers toutes les familles des victimes. L'union nationale doit se faire autour de l'affirmation de valeurs et principes au fondement de notre République : la liberté sous toutes ses formes, et notamment la liberté d'expression, la liberté d'information, la liberté de comprendre, la laïcité" indique encore le texte.

17h30 : dispositif renforcé par l'armée

D'après le site du Monde, l'armée va renforcer le dispositif Vigipirate. 200 hommes vont être déployés dans Paris. Au total, 650 hommes s'occupent de la sécurité dans la capitale.

17h16 : rassemblement place de la République à Paris

17h05 : John Kerry réagit

John Kerry a rendu hommage aux victimes de l'attentat. "Les assassins ont proclamé aujourd'hui que Charlie Hebdo est mort, ils ont tort" a indiqué le Secrétaire d'Etat américain.

16h50 : plusieurs rassemblements en France

Plusieurs rassemblements sont prévus ce mercredi soir partout en France. A Paris, Lyon, Bordeaux, Lille, des marches ont été organisées.

16h34 : "ce sont des satans" dit Hassen Chalghoumi, l'imam de Drancy 

Charlie Hebdo: "Leur barbarie n'a rien à voir... par BFMTV

16h24 : la police scientifique investigue

16h19 : "Les canards voleront toujours plus haut que les fusils"

16h14 : le témoignage émouvant de Laurent Richard, chef de l'agence Premières Lignes voisine de Charlie Hebdo

"Un carnage absolu" dans les locaux de "Charlie... par francetvinfo

16h05 : le dernier dessin de Cabu

16h01 : Valls commente

"La France a été touchée dans son coeur. Chaque Français aujourd'hui est touché, horrifié" a dit Manuel Valls.

15h55 : Philippe Gulck effondré

Sur RTL, Philippe Geluck a dit ressentir beaucoup de tristesse. "Je ressens à peu près les mêmes choses que j'ai pu ressentir le 11 septembre lors des attentats de New-York. J'ai l'impression qu'il y aura un avant et un après 7 janvier". "Effondré", il a confié sa "peine de perdre des amis, des grands maîtres de mon métier. Siné, Cabu et Wolinski sont des gens qui m'ont donné envie de faire ce métier, qui ont été des guides pour moi, puis Charb et Tignous étaient des amis, des gens d'un talent fou, je suis révolté". 

15h45 : la vidéo de la déclaration de François Hollande

15h43 : un numéro vert mis en place

Dans le XIe arrondissement, de nombreux véhicules de police et de pompiers sont encore sur place. Un appel à témoins a été lancé par la police judiciaire et un numéro vert a été activé : 08.05.02.17.17.

15h25 : un homme décrit la scène

Un homme qui travaille dans des locaux situés en face de Charlie Hebdo a décrit "des corps à terre, des mares de sang, des blessés très graves. Les gens de Charlie Hebdo sont venus s'asseoir dans nos locaux pour être un peu au calme". 

15h19 : Bernard Maris parmi les victimes

Selon Franceinfotv, Bernard Maris, actionnaire du journal satirique et chroniqueur sur France Inter, est mort dans l'attentat. 

15h13 : Bernard Cazeneuve indique que "tous les moyens de la République sont mobilisés"

Bernard Cazeneuve confirme le bilan de 12 morts et 4 blessés graves. Il affirme que tous les services de police sont "mobilisés pour retrouver les auteurs de ces actes barbares". Le ministre de l'Intérieur indique aussi que des "mesures de protection" pour les lieux publics sont prises.

Charlie Hebdo: Tous les moyens mobilisés pour... par BFMTV

15h08 : des blessés à la Pitié-Salpêtrière

Selon Le Parisien, "un blessé opéré a eu la colonne vertébrale sectionnée par une balle et un autre a reçu un projectile de gros calibre en plein visage". Ils sont opérés à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

15h : réunion de crise à l'Elysée

14h52 : les deux terroristes se sont trompés d'adresse

Emmanuel Quemener, policier du syndicat Alliance, affirme que les 2 terroristes "se seraient trompés d'adresse, pénétrant d'abord au 6 rue Nicolas Appert, où on leur aurait dit que le siège de Charlie Hebdo était au 10". D'après lui, "ils sont arrivés pendant la conférence de rédaction, et ont utilisé des armes de guerre de première catégorie" écrit le site du Figaro. 

14h47 : "La République doit se rassembler" estime Nicolas Sarkozy

"Je tiens à exprimer ma profonde émotion après cet acte abject. (...) C'est une attaque à la liberté d'expression. Le coupables de ces actes barbares doivent être poursuuivis et châtiés. Notre démocratie est attaquée. La fermeré absolue est la seule répoinse possible. Nous ne pouvons pas céder le moindre pouce de terrain. Nous devons continuer à dire ce qu'on a envie de dire, nul ne pourra nous en empêcher. La République doit se rassembler. Les Françias doivent refuser les amalgames. Le gouvernement doit prendre des mesures fortes contre le terrorisme. Notre formation politique soutiendra entièrement tous les actes du gouvernement. C'est un impératif". 

14h43 : "une déclaration de guerre fracassante" selon le recteur de la mosquée de Paris

"C'est une déclaration de guerre fracassante. Les temps ont changé, nous entrons dans une nouvelle période de cette confrontation. Nous sommes horrifiés par la brutalité et la sauvagerie dans les locaux de Charlie Hebdo. Nous condamnons absolument ces faits de ce genre et nous attendons des autorités les mesures les plus justes. La communauté est abasourdie par ce qui vient de se passer. C'est un pan entier de notre démocratie qui est gravement atteint" a dit Dalil Boubakeur le recteur de la mosquée de Paris sur Europe 1

14h36 : la police scientifique est sur place

 

14h30 :  "les armes utilisées dans l'attaque de Charlie Hebdo sont très difficiles à trouver et ne sont pas accessibles pour de simples délinquants

Pour Alain Rodier, spécialiste du terrorisme et de la criminalité organisée, "les armes utilisées dans l'attaque de Charlie Hebdo sont très difficiles à trouver et ne sont pas accessibles pour de simples délinquants. Seuls des réseaux terroristes peuvent s'en procurer".

14h22 : un "attentat terroriste commis par des fondamentalistes islamistes" dit Marine Le Pen 

Marine Le Pen a dénoncé "l'odieux attentat commis en plein cœur de Paris, dans les locaux de Charlie Hebdo". Sur RTL, elle a dit que "c'est une vague de compassion qui étreint aujourd'hui le peuple face à cet attentat de fondamentalistes islamistes. Il sera temps demain dans les jours qui viennent de parler politique… aujourd'hui c'est la réalisation de ce risque dans des proportions épouvantables qui me touchent bien sûr". 

14h15 : la Maison Blanche envoie un message

"Toute la Maison Blanche est solidaire des familles de ceux qui ont été tués ou blessés dans cette attaque" a expliqué Josh Earnest, porte-parole de Barack Obama, sur MSNBC.

14h08 : une dessinatrice raconte l'horreur à l'Humanité

"J’étais allée chercher ma fille à la garderie, en arrivant devant la porte de l’immeuble du journal deux hommes cagoulés et armés nous ont brutalement menacées. Ils voulaient entrer, monter. J’ai tapé le code. Ils ont tiré sur Wolinski, Cabu… ça a duré cinq minutes. Ils parlaient parfaitement le français. Ils se sont revendiquaient d’Al Qaïda" a-t-elle expliqué très choquée à l'Humanité.

14h03 : la voiture des terroristes aurait été à Pantin

 La voiture des assaillants aurait été retrouvée à Pantin.

13h55 : la récation de Claude Guéant ancien ministre de l'Intérieur

"Je crois que ce qui est en cause aujourd'hui, c'est à nouveau la liberté d'expression, donc une certaine façon de concevoir la vie en société en France. Nous ne pouvons pas céder à des diktats de ce genre (...) Certains disent que les agresseurs auraient déclaré qu'ils venaient venger le Prophète. Si tel est le cas, ça demande à être vérifié, nous sommes vraiment face à un problème d'une ampleur exceptionnelle. C'est du terrorisme, ni plus ni moins" a dit l'ancien ministre de l'Intérieur.

13h51 : François Hollande parlera ce soir à 20h

Selon des informations de la présidence, François Hollande va s'exprimer à 20 heures depuis l'Elysée. Nicolas Sarkozy va également parler à 14h30 depuis le siège de l'UMP.

13h48 : le message de soutien qui circule sur les réseaux sociaux

13h45 : selon Le Figaro, Charb et Cabu sont morts

Les quatre dessinateurs de Charlie Hebdo, Cabu, Charb, Tignous et Wolinski sont décédés dans l'attaque. 

13h35 : une deuxième vidéo postée sur Facebook

Dans une vidéo publiée sur Facebook et visionnée, les 2 cagoulés disent avoir "vengé le prophète Mohammed", avant de prendre la fuite.

13h26 : la BAC du 11e et d'autres brigades anti-criminalité traquent les 2 hommes

Selon les informations du Point, "une chasse à l'homme est en cours dans Paris, la brigade anticriminalité (BAC) du 11e arrondissement est à la poursuite des 2 hommes". 

13h20 : le bilan passe à 12 morts

Le parquet fait état de 12 morts et 4 blessés graves

13h19 : Charb serait gravement blessé

Le dessinateur Charb, fondateur du journal serait "gravement blessé" selon Libération.

13h17 : surveillance accrue

Matignon indique que "les organes de presse, les grands magasins, les lieux de culte et de transports sont placés en protection renforcée"

13h15 : le dessin de Charb cette semaine...

13h12 : David Cameron envoie un message de soutien

"Les meurtres commis à Paris sont révoltants. Nous nous tenons aux côtés du peuple français dans le combat contre le terrorisme et pour la défense de la liberté de la presse" a écrit David Cameron sur Twitter.

13h10 : "une action préparée et réfléchie"

Selon une source du ministère de l'Intérieur, les hommes ont utilisé "des armes lourdes" et des "véhicules relais". "On est face à des hommes préparés. C'est une action réfléchie, c'est un véritable commando. Cela rappelle les méthodes des gros braqueurs" indique cette source.

13h06 : la photo des tireurs

12h58 : des images de la scène

Les premières images de la scène, filmées par le journaliste Martin Boudot sont disponibles. Des coups de feu et des voix criant"Allahou Akbar" se font entendre.

12h48 : François Hollande s'exprime, "la France est devant un choc"

"Le journal c'est l'expression de la liberté. Des journalistes et policieres pnt été assassinés. 11 personnes sont mortes et 6 autres sont en situation d'urgence absolue. 40 personnes sont sauvées. A 14h à l'Elysée, les ministres directement concernés par la protection de notre pays seront réunis. (...) Il y a les auteurs de ces actes qui seront traduits devant les jeuges. La France est devant un choc, un attentat terroriste. Cela ne fait pas de doute. Le journal avait été plusieurs fois menacé. La France doit faire bloc et montrer que nous sommes un pays uni. Ce sera ma volonté lors des prochaines semaines. J'aurais encore à parler aux Français. Nous savions que nous étions menacés". 

12h43 : plan vigipirate au maximum

Le plan vigipirate vient d'être relevé à son degré maximum. Il est au degré "alerte attentat".

12h41 : plusieurs tweets montrent les impacts de balles

12h38 : François Hollande se rend sur place

Le président de la République arrive dans le XIe arrondissement. Les forces de l'ordre poursuivent la chasse des deux hommes armés.

12h34 : bilan revu à la hausse 11 morts et 5 blessés

Le bilan a été revu à la hausse avec 11 morts dont deux policiers et des blessés graves. Un fonctionnaire de police serait "très mal en point" selon un syndicaliste interrogé par I-Télé. "Une patrouille est tombée nez à nez avec les assaillants, ils ont fait feu" dit la source.

12h31 : les premières images

12h27 : un témoin raconte la scène

"Vers 11h30, deux hommes armés d'une kalachnikov et d'un lance-roquette, ont fait irruption au siège de Charlie Hebdo dans le XIe arrondissement de Paris. Un échange de feu a eu lieu avec les forces de l'ordre" a raconté un témoin

12h25 : Valls sur place

Manuel Valls est attendu sur place. Le chef de cabinet de Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur vient d'arriver.

12h15 : les deux hommes sont en fuite

Les deux hommes ont tiré puis se sont enfuis. Ils auraient percuté un piéton à hauteur de la porte de Pantin. Ils n'ont toujours pas été arrêtés.

12h00 : Fusillade à Charlie Hebdo

Une violente fusillade aurait éclaté au siège de Charlie Hebdo. Selon des témoins, de nombreux policiers étaient présents sur les lieux et une trentaine de coups de feu ont été entendus. Le dessinateur du journal a évoqué des victimes. Deux hommes armés auraient pris la fuite après la fusillade à la kalachnikov.

"Il y a des blessés graves, il y a des tonnes de pompiers qui arrivent et le Samu", a indiqué par sms à Franceinfotv une personne travaillant dans le bâtiment où se trouve le siège du journal. 

Plus d'infos à venir...

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par rhinoceros1984 - 07/01/2015 - 12:45 - Signaler un abus Cela marquera la fin de la critique de l'islam dans les médias

    Voilà certainement encore l'œuvre d'un "déséquilibré", peut-être même frontiste ! Et probablement que le témoin qui a entendu hurler "On va venger le prophète" aura menti... Bon sur un registre moins ironique, voici qui bouclera à l'avenir le caquet à ces journaux et médias qui osaient encore s'attaquer frontalement à l'islam, sûr, on ne verra plus à l'avenir les caricatures de Mahomet dans nos magazines. Au demeurant, ces méthodes sont identiques à celles employées aux Maldives pour mettre la population en coupe réglée. Ce qui n'est pas très rassurant. XXI siècle : le fascisme est de retour !

  • Par Atlantica - 07/01/2015 - 12:46 - Signaler un abus Déséquilibrés

    J'imagine que comme dans d'autres cas on découvrira que ce sont des déséquilibrés...

  • Par bern4243 - 07/01/2015 - 13:26 - Signaler un abus et la suite ?

    quand on les retrouvera et qu'ils seront morts les armes a la main , on trouvera bien un avocat et peut etre un juge pour déclarer que l'on ne peut pas invoquer la legitime défense ; je rends les paris....!

  • Par vauban - 07/01/2015 - 13:41 - Signaler un abus Surtout "ne stigmatisons pas"

    Voilà les éléments de langage dont on ne vas pas manquer de nous rebattre les oreilles sur toutes les ondes dans les heures jours et mois. à venir MrsJuppé et. Elkachach en première ligne ,qui évoquaient ce matin l islam des lumières en France Surtout ne stigmatisons pas cette "religion"de paix et d amour

  • Par assougoudrel - 07/01/2015 - 14:10 - Signaler un abus Ce n'est même pas la peine de dire

    que les clairvoyants d'Atlantico, c'est à dire les commentateurs, avaient raison. Les faits sont là et nos dirigeants sont responsables. On peut voir l'immensité de leur hypocrisie, à présent. Quand aux journalistes, ils savent bien dire que les militaires ne font que leur métier. C'est triste, car il y a mort d'homme, mais j'ai assez été attristé par la mort de mes frères d'Armes, pour m'attarder à des journalistes, surtout des antimilitaristes. Tout ce que j'espère, c'est que ce ne sera pas des militaires qui porteront leurs cercueils.

  • Par ISABLEUE - 07/01/2015 - 14:21 - Signaler un abus ne stigmatisons pas

    certainement deux loups solitaires ou / et déséquilibrés comme essaient de nous infuser les journaleux collabos et cet gouvernement socialo qui pense être réélu en 2017 et lèche les babouches ... Bravo.

  • Par adroitetoutemaintenant - 07/01/2015 - 14:35 - Signaler un abus Aux morts !

    Paix à leur âme. Ils peuvent remercier Cazeneuve qui déclarait en Aout sur RTL que "prôner le Djihad n'est pas un délit". Démission immédiate de ce pseudo-ministre !

  • Par ELLENEUQ - 07/01/2015 - 14:42 - Signaler un abus J'en connais qui doivent pas être tranquilles !

    Hollande a été lamentable dans sa réaction, comme d'hab ! Il les a choyés ses chéris musulmans, ils rendent une sorte d'hommage à sa lâcheté !

  • Par sheldon - 07/01/2015 - 14:44 - Signaler un abus Ils sont aussi fous que les tueurs de la St Barthélémy !

    Chaque religion a, a eu, aura, hélas, ses tueurs fous pour imposer leurs vérités qu'ils veulent imposer comme la vérité ! Il faut raison garder et penser surtout aux assassinés et à leurs proches. Je regrette que l'on parle peu des 2 policiers qui ont été fusillés en faisant leur métier de protection de la France.

  • Par bern4243 - 07/01/2015 - 15:02 - Signaler un abus observez le bal des faux c...

    "c'est une atteinte a la liberté de la presse" (c'est vrai) mais ce sont les memes qui exigeaient que l'on empeche Zemmour de parler ...!

  • Par Geolion - 07/01/2015 - 16:17 - Signaler un abus Eclatante justification?

    N'y a-t-il pas, avec cet attentat, une éclatante justification des prédictions de Houellebeck avec son livre "Soumission" ???

  • Par bjorn borg - 07/01/2015 - 16:36 - Signaler un abus Houellebeck et Zemmour

    disent la vérité, ils doivent être exécutés!

  • Par essentimo - 07/01/2015 - 17:09 - Signaler un abus attentat

    En 2004, les journalistes Deloire et Dubois écrivaient un livre "Les islamistes sont déjà là" Enquête sur une guerre secrète ! Terrible actualité 10 ans plus tard !

  • Par ISABLEUE - 07/01/2015 - 17:31 - Signaler un abus J ESPERE QUE DEMAIN MATINS

    TOUS LES JOURNAUX AIENT EN UNE LES CARICATURES DE MAHOMET EN SOUTIEN A CHARLIE tous les journaux..

  • Par Phlt1 - 07/01/2015 - 17:37 - Signaler un abus A la rédaction de Atlantico

    Je suis totalement d'accord avec ISABLEUE: tous les journaux, tous les magazines, toutes les chaines de télé devraient se mettre d'accord pour publier les caricatures des humoristes décédées le même jour. A tous les médias: faites quelque chose de fort, arrêtez votre mollesse et votre politiquement correct. Sans faire d'amalgame, criez l'horreur. Et surtout, collaborez à montrer que nous sommes plus fort que ces gens là.!. Il faut une réaction de masse.!.

  • Par Phlt1 - 07/01/2015 - 17:54 - Signaler un abus @assougoudrel,

    C que vous dites fait précisément parti de la "liberté d'expression". Vous avez le droit de penser ce que vous pensez, mais les journalistes que vous montrez du doigt ont - comme vous - le droit de dire ce qu'ils disent.!. C'est le principe même de la liberté, et de la liberté d'expression, sans lequel il n'y a PLUS DE LIBERTE.!. Vous n'êtes pas obligé de lire ce qu'écrivent ces journalistes. Ils ne sont pas obligés de lire ce que vous écrivez. Vous avez, nous avons et chaque citoyen a le même pouvoir, partout et tout le temps. Et plutôt que de montrer du doigt ceux qui ne vous intéressent pas, je vous invite à vous battre pour la liberté d'expression de ceux qui vous intéressent. Et vous verrez...il faut avoir du courage.!. :-)

  • Par assougoudrel - 07/01/2015 - 17:58 - Signaler un abus suite

    (devenue médaille cochonou) leur sera remis à titre posthume et je pense que cela fera une belle jambe aux familles. On parle de renforcer Vigie Pirate; le peu de militaires qui restent sur le territoire sera de "la baise", car ça ne sert à rien. Il ne faut pas croire que ce sont des épouvantails; c'est juste bon pour montrer l'uniforme et rassurer le public. Si ça doit péter, ça pètera. C'est de merde en tranches. Je ne pense pas que ce sera une bonne idée de hurler "pas d'amalgame, car la population va gronder. Le gros nain et sa bande devront débrancher les écoutes sur Sarkozy et, comme ça aurait dû être fait depuis longtemps, accentuer le Renseignement, pour la Sureté du territoire. Les troupes devraient rentrer et renforcer les frontières du pays et dénicher les indésirables qui sont chez nous. Pourquoi pas un Guantanamo en Guyane, chez Tauby? On va désarmer la population dans des pays et on est incapable de le faire pour deux, trois p'tits cons chez nous. Et, cessons d'aller faire allégeance au Qatar.

  • Par dimer - 07/01/2015 - 18:13 - Signaler un abus islamonausée

    un fois de plus la nausée : au nom de l'islam 2 hommes tirent par surprise à bout portant sur d'autres hommes désarmés..... il faudra bien avoir un débat sur les conséquences qu'à l'islam sur certains individus..et y mettre un terme.

  • Par Benvoyons - 07/01/2015 - 18:13 - Signaler un abus Ce qui est amusant , c'est que le FN avec la Gauche réclament

    la proportionnelle et donc de fait la création d'un parti Islamique en France avec des députés. "Les arroseurs arrosés" en tournage par FN MLP.

  • Par dimer - 07/01/2015 - 18:13 - Signaler un abus islamonausée

    un fois de plus la nausée : au nom de l'islam 2 hommes tirent par surprise à bout portant sur d'autres hommes désarmés..... il faudra bien avoir un débat sur les conséquences qu'à l'islam sur certains individus..et y mettre un terme.

  • Par assougoudrel - 07/01/2015 - 18:14 - Signaler un abus @Philt1

    D'accord, mais que ceux qui écrivent et dessinent n'importe quoi, prennent leur responsabilité. Ils jouent aux cakes, donc, il faut qu'ils se défendent eux-mêmes. Ce n'est pas le rôle du policier. Les gens font ce qu'ils veulent, mais, qu'ils assument. C'est trop facile. Un passant innocent prend une balle, même au bout d'un doigt, avec la vitesse de la balle, son système nerveux est atteint et, même guérit, il aura des séquelles. Imaginez un enfant. Donc, sachant qu'on a affaire à des fanatiques, on fait attention à ce qu'on écrit et dessine, car la vie d'innocents est en danger. Nos dirigeants le savent très bien, car ils ont mis des policiers pour les protéger.

  • Par martin-vogel - 07/01/2015 - 18:52 - Signaler un abus Caseneuve quel stratège !

    Empêcher les djihadistes de quitter la France pour tuer en Syrie. C'est pas grave, ils peuvent tuer chrétiens, juifs et mécréants chez nous. Nous rassembler derrière le président ? Avec son charisme et ses lamentations on part vaincu avant de combattre. Il nous manque des hommes comme Chuchill , De gaulle ou thatcher ou peut être nouvelle Jeanne d'Arc.

  • Par Phlt1 - 07/01/2015 - 18:55 - Signaler un abus @assougoudrel,

    Je comprends ce que vous dites. Mais vous faites l'erreur suivante: ce n'est pas à nous à nous adapter à ceux qui sont dangereux pour la liberté. C'est à ceux qui contestent cette liberté de se soumettre, ou d'aller vivre ailleurs. Je suis d'accord avec vous sur l'irresponsabilité de ceux qui nous gouvernent, et ceci depuis l'arrivée de François Mitterrand, celui qui a perverti la fonction, celui qui a "inspiré" dans une totale irresponsabilité les Chirac, Juppé, Debré, Villepin, dans une moindre mesure Sarkozy, et d'une façon totalement surprenante et enfantile Hollande et toute sa clique sans exception, un Hollande incapable de dire une seule chose intelligente, y compris en ces circonstances. Et la gauche qui a fait en France le lit de l'islamisme a beau jeu aujourd'hui de venir pleurer devant les caméras.!. Néanmoins, en République et en démocratie, c'est par la rhétorique libre et sophistiquée qu'on garanti la paix.!. A condition d'avoir des politiques et un Etat à la hauteur, ce qui n'est effectivement plus le cas.!.

  • Par assougoudrel - 07/01/2015 - 19:00 - Signaler un abus J'ai oublié de dire:

    J'ai été militaire pendant presque 3 décennies. On n'a que deux droits, c'est de fermer sa gueule et de mourir. Le militaire ne demande pas à être syndiquer, mais, comme il a des devoirs, il a aussi des droits qui sont bafoués. Alors, tout est abus. Un exemple: un fonctionnaire a droit à 15 jours pour enfant malade ou autre, qu'il prendra en fin d'année, en prétextant la maladie de son gosse, pour avoir 15 jours de vacances en plus. Beaucoup de militaires demandent ces jours pour garder les enfants, car sa femme va à la maternité. On l'oblige à prendre ces jours sur ses congés (à part dans les Etats-majors. Il doit se taire sous prétexte de Secret d'Etat. Je ne vois pas ce que ce dernier vient faire là-dedans quand on parle du steak de son gamin. Quand j'étais en Opex, mon salaire était multiplié par 2,5. A présent, il est à 1,5. On n'a juste le doit de mourir. Alors, quand on parle de LIBERTE, c'est pour tous les français, surtout pour ceux qui risquent leur vie tous les jours. Pour moi, la dictature, "c'est ferme ta gueule" et la démocratie c'est "cause toujours". Quand le militaire pourra parler comme les autres, je comprendrai Phil1.

  • Par sheldon - 07/01/2015 - 19:14 - Signaler un abus Le Pen sort son jerrican d'essence : dans sa logique !

    Les braises ne sont pas éteintes qu'il faut vite les entretenir. Le pire pour elle est il qu'il y ait une entente entre gens de bonne volonté, musulmans et non-musulmans ?

  • Par sheldon - 07/01/2015 - 19:18 - Signaler un abus Excellente réaction de Sarkozy

    Réaction d'un homme responsable qui risque de ne pas convenir à beaucoup (?) d'abonnés d'Atlantico vu les commentaires de tous ceux qui sont prêts à prendre les armes derrières leurs écrans : mais on n'est pas dans un jeu video !

  • Par vangog - 07/01/2015 - 19:20 - Signaler un abus Enfin des drapeaux français place de la République!

    Ces drapeaux remplacent avantageusement ceux qui avaient suivi l'élection de Flamby et prouvent que les Français sont prêts à se rassembler contre la tyrannie, celle de la pensée unique gauchiste comme celle de la pensée unique islamiste... J'apporte tout mon soutien à Charlie Hebdo, qui a pourtant critiqué le FN avec vivacité dès qu'il en a eu l'occasion. Aucun journaliste, aucun dessinateur ne doivent être menacés dans leur Liberté de s'exprimer et de transcrire, à leur façon l'actualité et la réalité. Vive Charlie!

  • Par 2bout - 07/01/2015 - 19:32 - Signaler un abus ISABLEUE - Superbe idée !!!

    Benvoyons - Ne mélangeons pas tout.

  • Par Le gorille - 07/01/2015 - 19:40 - Signaler un abus cakes

    Hum, assougoudrel, ne confondez-vous pas ? "cakes", ne vouliez-vous pas écrire "kék" ou "Kékou" ? L'expression "jouer au kek" est bien utilisée dans les armées, oui, ailleurs aussi, mais en référence à la mythologie égyptienne... Un farceur un peu plus cultivé que les autres a du lancer l'expression, sans qu'elle soit forcément bien comprise...

  • Par Le gorille - 07/01/2015 - 19:56 - Signaler un abus Coups d'éclat

    @Phlt1. En raison de la mollesse de nos politiques (absence de conviction), de leurs erreurs de jugement (qui est le monstre de facto en Syrie ?), de l'inefficacité de la garde policière affectée à Charlie Hebdo (pauvres îlotiers sacrifiés, paix à leurs âmes et merci à leur sacrifice rendu inutile !), je comprendrai que des responsables d'entreprise renoncent à de tels coups d'éclat....

  • Par Yves3531 - 07/01/2015 - 20:39 - Signaler un abus Je ne leur souhaite pas ce

    Je ne leur souhaite pas ce qui vient d'arriver... Mais quand je vois tout ces gauchos inonder les écrans et les ondes de leurs lamentations; ils ne subissent finalement que les conséquences de leurs excès de manipulation. Tenter de faire oublier leur nullité leurs turpitudes et tuer toute opposition en accusant à tout bout de champ et à tort et à travers tout ce qui bouge et dérange de racisme, ils récoltent ce qu'ils ont semé. On ne joue pas impunement avec le feu...

  • Par Henrik Jah - 07/01/2015 - 21:06 - Signaler un abus Une prise de position fatale

    Qu'on fait les musulmans de France à l'époque des caricatures de Mahomet? Ils ont tous condamné Charlie Hebdo. Ca a encore plus motivé la vengeance en faisant de Charlie la cible n°1. S'ils avaient soutenu la liberté d'expression et condamné les censeurs on en serait pas là aujourd'hui.

  • Par Gémap - 07/01/2015 - 21:26 - Signaler un abus Honte

    Hollande ce soir n'a même pas rendu hommage aux deux policiers morts en faisant leur devoir. Une honte cet individus qui joue trés mal au président de la république.

  • Par boulegan - 07/01/2015 - 21:33 - Signaler un abus ne montons pas trop sur nos grands chevaux

    pas sur que tout çà débouche sur un mouvement de haute volée parions que nous allons aboutir à une équipe de pauvres crétins analphabètes à la botte d'une guerre de religion dans laquelle nous sommes engagés et que nous refusons de regarder en face ,ils ne valent même pas la corde que nous nous refusons encore de leur passer autour du coup.

  • Par boulegan - 07/01/2015 - 21:33 - Signaler un abus ne montons pas trop sur nos grands chevaux

    pas sur que tout çà débouche sur un mouvement de haute volée parions que nous allons aboutir à une équipe de pauvres crétins analphabètes à la botte d'une guerre de religion dans laquelle nous sommes engagés et que nous refusons de regarder en face ,ils ne valent même pas la corde que nous nous refusons encore de leur passer autour du coup.

  • Par ALAIN B - 07/01/2015 - 21:52 - Signaler un abus Europe en guerre

    Dans les mois qui viennent le terrorisme fera parti de notre quotidien ,nous allons hélas être obligé d' apprendre à vivre avec.............. Nous serons tous touché de prêt ou de loin par cette gangrène qu'est l'ISLAM.

  • Par assougoudrel - 07/01/2015 - 22:07 - Signaler un abus @ Le Gorille

    Merci et désolé pour la faute d'orthographe. On dit effectivement Kékouse. Vieux terme antique, comme "manger sur les couilles à Jules". En ce moment je suis à fond dans l'espagnol et je fais encore plus de fautes que d'habitude.

  • Par Yves3531 - 07/01/2015 - 22:15 - Signaler un abus Effectivement les apitoiements sont limités

    aux dessinateurs journalistes, rien sur les autres victimes policiers ou les obscurs sans dents. Les gauchos dans leur compassion ne sont comme d'habitude intéressés que par leurs gueules !

  • Par assougoudrel - 07/01/2015 - 22:19 - Signaler un abus Je suis français de souche

    En ce moment, on nous bassine chez les médias, pour nous inciter à dire :"je suis Charlie". C'est leur salade. Je suis français de souche, de Droite et je ne me reconnais pas dans cette ratatouille d'extrême gauche. On essaie de nous enfumer.

  • Par adroitetoutemaintenant - 07/01/2015 - 23:04 - Signaler un abus Entendu dans la foule

    "Un mort une mosquée". Un slogan en train de naître ?

  • Par Texas - 07/01/2015 - 23:07 - Signaler un abus Républicain

    Bel élan spontané de la population pour défendre une des libertés les plus fondamentales . Comme il faut un " mais " , on émettra un rictus cynique devant les attitudes duales , ambigûes , voire cyniques ( ou schizophrèniques ) , des Ministères jusqu' a la Mairie de Paris . Experts en Civilisations et leurs mises en garde contre l' amalgame , Imams radicaux de l' UOIF qui s' indignent sur les conséquences pour leur communauté ....ce bal que l' on voudrait tellement harmonieux dans ces circonstances tellement prévisibles .

  • Par adroitetoutemaintenant - 07/01/2015 - 23:08 - Signaler un abus A assougoudrel

    Tout à fait d'accord avec vous. D'ailleurs aucune média ne parle des scènes de liesse à Gaza avec distribution de bonbons par le Hamas.

  • Par adroitetoutemaintenant - 07/01/2015 - 23:14 - Signaler un abus Sarko reçu par Hollande

    Annonce de la démission de Couillon 1er ?

  • Par le Gône - 08/01/2015 - 00:05 - Signaler un abus @ boulegan

    bien vu...3 abrutis sanguinaire dont l'un perd sa carte d'identité dans la voiture volée et abandonnée...comme commando de choc vous repasserez..ça vas pas arranger le "nain" de l’intérieur, et la garde des "sots"..de savoir que leur petits chéris des banlieues fraîchement libérés grâce aux remises de peines pour bonne conduite sans doute, et que la prison ça sert a rien !! et toujours récidivistes ce sont transformés en fous de dieu sanguinaires...et après a voir tuer des gens biens sans même savoir pourquoi sont tranquillement rentrés chez eux boire un thé a la menthe et bouffer des loucoumes..

  • Par borissm - 08/01/2015 - 02:07 - Signaler un abus On attend toujours la réaction...

    ... de Tarik Ramadan. Et aussi, pendant que j'y suis, de Julie Gayet !

  • Par Yves3531 - 08/01/2015 - 07:56 - Signaler un abus BAL TRAGIQUE A CHARLIE HEBDO : 12 MORTS.

    .

  • Par ELLENEUQ - 08/01/2015 - 08:13 - Signaler un abus Le responsable, le seul c'est Hollande, Collabo 1er !

    A entendre Valls faire son cirque sur les lieux de l'attentat on croyait entendre Laval se lamentant sur la rafle du Vel d'Hiv' !

  • Par vangog - 08/01/2015 - 14:34 - Signaler un abus @borissm on a eu la réaction de Cohn-Bendit...

    qui est un chef-d'oeuvre d'hypocrisie gauchiste! Lui qui, en 2012, qualifiait les dirigeants du journal satirique de « cons » et de « masos » avant de préciser : « Ce sont des masos, ils doivent aimer se faire mal. Ils se disent : on va frapper, comme ça on va avoir la police, on va avoir peur, ça va nous faire jouir ! Ils peuvent le faire, je ne suis pas pour l’interdire… Ils répondent à des cons musulmans, certes, mais il ne faut pas me dire qu’il n’y a pas de limites dans la provocation, ce n’est pas vrai ». Pour Cohn-Bendit, la « provocation », la vraie, la seule acceptable à ses yeux expliquait-il, c'est de « taper sur ceux qui ont le pouvoir ». Or, « autant [qu’il] sache », ajoutait-il, « ce ne sont pas les salafistes et les crétins dans le monde musulman qui ont le pouvoir.", declare, aujourd'hui: « C’est l’une des dernières formes de l’esprit de Mai 68 qui a été assassinée. Charlie, c’est la radicalité anticléricale, c’est pour ça qu’ils ont été tués » Cohn-Bendit, faux-cul, va!

  • Par Deudeuche - 08/01/2015 - 15:02 - Signaler un abus A vangog bien vu

    oui en France la religion c'est privé (surtout pour les sales judéo-chrétiens, moins pour les musulmans de la diversité) mais l'antireligieux c'est public à statut officiel et avec pignon sur rue, 2 poids 2 mesures. Tragique pour la femme de ménage et les deux policiers.... et les neufs caricaturistes anarchistes, champion et chéris du système, dont ils s'occupaient.

  • Par jmpbea - 08/01/2015 - 22:56 - Signaler un abus Les faux culs de la gauche sont pris à leur piège....

    Le petit député europeen rouquin a la grande gueule disait que les dessinateurs de Charlie étaient des fous extrémistes....on va l'étendre pleurer maintenant....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€