Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 25 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nicolas Sarkozy sur écoute : ce que Christiane Taubira a prétendu, ce qu'elle savait vraiment et les réactions des politiques

La droite et le centre appellent à la démission de la Garde des Sceaux pendant que la gauche tente désespérément de rappeler que le "scandale" ne concernait, à l'origine, que Nicolas Sarkozy.

Mise au point

Publié le

L'affaire de la mise sur écoute de Nicolas Sarkozy et de son avocat Me Thierry Herzog par la justice revient comme un boomerang sur l'exécutif socialiste, empêtré dans les explications sur ce que savaient vraiment les autorités sur ce dossier gênant. La ministre de la Justice Christiane Taubira est en ligne de mire. Après avoir assuré qu’elle n’était au courant de rien sur le plateau de TF1 ce  lundi soir. Elle a ensuite réitéré sur sur France Info le lendemain, avant d’être contredite par Jean-Marc Ayrault ce mardi. Ce dernier a expliqué que la Chancellerie était informée de ces écoutes depuis le 26 février, lors de l’ouverture judiciaire visant l’ex-président.

Ce mercredi, lors de la conférence de presse post-conseil des ministres, la garde des Sceaux a dénoncé un "malentendu", et a assuré que "Non, je n'ai pas d'informations concernant la date, la durée, le contenu des interceptions judiciaires".

Pour preuve de sa bonne foi, elle a brandi deux feuilles de papier devant les caméras.  Selon Le Monde, l'une des deux feuilles vient d’Eliane Houlette et est adressée au procureur général de Paris. L’autre document émane d’un représentant du procureur général de Paris et est adressé à Christiane Taubira. D’après la retranscription de ces documents publiée par le quotidien ce mercredi soir, la ministre de la Justice était tenue "régulièrement" au courant des évolutions de l'enquête liée au financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 : "Le juge d'instruction saisi du dossier dit 'des financements libyens' de la campagne présidentielle de 2007 (dont il vous est régulièrement rendu compte sous la référence AS/13/2352/FIN) a en effet par ordonnance du 17 janvier 2014 transmis au procureur de la République financier des procès-verbaux transcrivant des écoutes téléphoniques [...]."

Ainsi, Christiane Taubira est-elle accusée de mensonges et la gauche de se retrouver dans une tourmente qui ne bousculait au départ que le seul Nicolas Sarkozy. Dans son éditorial de ce jeudi, Le Monde a salué la "performance" de "'l'équipe Sarkozy', qui a réussi à inverser la charge des soupçons et à faire oublier, pour l'heure, ceux qui pesaient pour elle". En effet, la droite et le centre crient au scandale et font pression sur le gouvernement.

A LIRE AUSSI - Autopsie d'un naufrage : comment le gouvernement a réussi à gâcher une occasion en or pour la gauche à 10 jours des municipales 

Interrogée ce matin sur RTL, Jean-François Copé a demandé la démission de Christiane Taubira : "Elle a menti une seconde fois et je dis trop c'est trop. Elle ne peut plus exercer ses fonctions correctement. Je pose la question au président : jusqu'à quand cela peut continuer ? À partir de combien de mensonges doit-on considérer qu'elle ne peut plus continuer à assurer sereinement ses fonctions?", s’est insurgé le patron de l’UMP. Quant à Alain Juppé, il a estimé ce mercredi soir à Toulouse que si Christiane Taubira a menti "cela pose problème". Il également considéré que les écoutes de Nicolas Sarkozy révélaient une machine gouvernementale "complètement détraquée". Mais il n'a pas appelé ouvertement à la démission de la garde de Sceaux. "Quand vous voyez que le ministre de la Justice est démenti par le Premier ministre du jour au lendemain et que donc apparemment il n'a pas dit la vérité cela crée un climat tout à fait détestable", a estimé Alain Juppé. Au centre, François Sauvadet, vice-président du groupe UDI à l'Assemblée a parlé d'un "scandale d'État qui affaiblit l'ensemble de notre système démocratique". Il a lui aussi réclamé la démission "immédiate" de Madame Taubira et des "explications claires du président de la République".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Jean-Pierre - 13/03/2014 - 11:08 - Signaler un abus Un Rat nommé Tobbie !

    . Dire qu'une pauvre folle l'avait traitée de "guenon", c'est vraiment scandaleux, je n'ai pas de mots plus forts pour prendre son parti... . D'ailleurs, on dirait plutôt des méthodes de rat, sournois, faux, retors, pervers, ... un Rat ! . Dès lors qu'elle obéit fidèlement à son Maitre Pépère, son nom de Tobbie complète parfaitement. . Nous attendons avec impatience le prochain mensonge du Rat nommé Tobbie ! . .

  • Par Salaudepatron - 13/03/2014 - 11:25 - Signaler un abus Une ministre de la justice,

    qui ne serait pas mise au courant des écoutes pratiquées sur l’ancien président de la France et principal opposant au régime en place... Ben voyons, Mme Tobby-Rat, cessez de prendre vos concitoyens pour des cons ! Et quand je vois que vous êtes capable de brandir devant des caméras, des documents qui disent le contraire de ce que vous affirmez, je me dis que vous n’êtes vraiment pas du tout à votre place ! Retournez dans votre Guyane natale, pour y jouer aux indépendantistes, avec votre conjoint hors la loi... Là est votre vraie place, que vous n’auriez jamais du quitter !

  • Par nostradamus - 13/03/2014 - 11:32 - Signaler un abus Raté!

    L'UMP avait une bonne occasion de virer N.Sarkozy , à cause de la bourde de C.Taubira , c'est raté . Espèrons que ce n'est que partie remise et que ce nuisible va dégager la voie aux gens compétents .

  • Par Mani - 13/03/2014 - 11:36 - Signaler un abus Le Monde et ses tentatives

    Le Monde et ses tentatives pathétiques de sauver sa petite protégée Taubira... "Ouin ouiiiin en vrai c'est Sarkozy le méchant, Taubira elle est gentiiiiille et injustement accusée de mensonge, de connerie et d'incompétence"... Du grand journalisme d’État.

  • Par Pourquoi-pas31 - 13/03/2014 - 11:51 - Signaler un abus Une question :

    Si Chri-Chri part, est-ce qu'elle emmène son ami avec elle ? Mais de quoi vont ils vivre alors ? Cela va t-il faire deux chomeurs de plus ? Flute, cela fait trois questions ; je regarde trop APPATI (je garde le H cela peut servir pour couper des têtes).

  • Par Pourquoi-pas31 - 13/03/2014 - 11:52 - Signaler un abus Une question :

    Si Chri-Chri part, est-ce qu'elle emmène son ami avec elle ? Mais de quoi vont ils vivre alors ? Cela va t-il faire deux chomeurs de plus ? Flute, cela fait trois questions ; je regarde trop APPATI (je garde le H cela peut servir pour couper des têtes).

  • Par charlie74 - 13/03/2014 - 11:52 - Signaler un abus la bonne presse allume des contre-feu

    la Une de Sud-Ouest aujourd'hui : le compte secret de Cahuzac sur l'ile de Mann. affligeant ....

  • Par Lémovice - 13/03/2014 - 11:58 - Signaler un abus Quelle veinarde, cette grosse Taube !

    Elle va bientôt avoir tout son temps pour entretenir sa ligne de Sylphide, et pour améliorer son coup de peigne... Sans compter qu'elle pourra être plus présente auprès de ses fils délinquants... Aucun doute : il est devenu urgent de la libérer de ses pesantes fonctions !

  • Par antoinem - 13/03/2014 - 12:18 - Signaler un abus Valls, Taubira et Hollande savaient TOUT !

    Valls et hollande, les hommes les moins renseignés de France ! Heureusement qu'ils ne sont pas Ministre de l'intérieur ou pire... Président de la République ! Car on les traiterait à coup sûr de menteurs ou d'incompétents... Quand à Taubira, tenter de cacher son mensonge en montrant des documents qui prouvent qu'elle a menti, c'est carrément vidéo gag !

  • Par antoinem - 13/03/2014 - 12:31 - Signaler un abus C'est trop gros !

    Sa prestation digne de vidéo gag ne serait-elle pas plutôt un moyen de divulguer à la presse ce qu'il y a sur ces documents et donc de trahir le secret de l'instruction ? Sa sortie grotesque, je n'y crois pas... Idem pour le dénie de Valls... Ils protègent quelqu'un...

  • Par claire novembre - 13/03/2014 - 13:26 - Signaler un abus Quel culot !

    Tous des menteurs,Peillon,Belkacem sur la théorie du genre qui n'existerait pas ! Taubira ,Ayrault,pris en flagrant délit de mensonge continuent,comme si de rien n'était,à donner des leçons à ceux qui leur mettent sous le nez les preuves de leurs mensonges ! Aucune honte,aucun respect de leur fonction et quel mépris pour les Français ! Bien sûr qu'elle ne démissionnera pas,si elle démissionnait pour avoir menti,il faudrait qu'ils démissionnent tous puisqu'ils mentent tous ! Si on les mettait tous sur écoute,on n'attendrait pas des mois pour que les masques tombent !

  • Par jean fume - 13/03/2014 - 13:29 - Signaler un abus La STASI a été démasquée !

    Du coup, c'est la panique à bord.

  • Par jurgio - 13/03/2014 - 13:38 - Signaler un abus Avec l'affaire Taubirac

    la boucle est bouclée. Les socialistes devront revoir leur stratégie du mensonge et de la calomnie. Hollande a compris, qui désormais la tient bien fermée et chuchote uniquement sous le casque et les lambris dorés. Quand les écoutes et les commérages dont il raffole lui en laisse le temps. Ses petites blagues sont réservées au cercle des intimes et aux réunions internationales. Plus personne aujourd'hui ne peut être dupe. Le monde internet a gagné.

  • Par Ory-Nick - 13/03/2014 - 14:05 - Signaler un abus @Antoinem

    Renseignez-vous sur l'existence du Cabinet noir anti-Sarkozy, qui a été crée par l'Elysée, et qui siège au sein du Palais. Véritable bureau clandestin chargé d'empêcher à tout prix le retour de Sarkozy.

  • Par myc11 - 13/03/2014 - 14:58 - Signaler un abus Ils finissent par admettre qu'ils visent Sarkozy,

    De mieux en mieux, la gauche incompétente, revancharde, d'un moralisme puant. C'est cela leur preuve de combattivité, de compétitivité, à défaut de compétences économiques.

  • Par arcole 34 - 13/03/2014 - 15:37 - Signaler un abus TAUBIRA A FRANCHIE LE MUR DES CONS

    Il faut enregistrer ce record au Guiness Book.

  • Par Tane06 - 13/03/2014 - 16:40 - Signaler un abus Là, on touche le fond du fond...

    Taubira doit évidemment démissionner. La nomination de cette femme qui a tant de sympathie pour les délinquants et les déviants de tout poil que compte notre société était déjà une provocation à l'égard des français de la part de ce gouvernement. Mais là, on touche le fond. Cette avec l'applomb incroyable qui la caractérise soutien devant les caméras "qu'elle n'est au courant de rien et bla, bla,bla..." tout en exhibant devant toutes les caméras les preuves de ses mensonges. On peut se demander si elle a encore toute sa tête ou si elle se fou pas un peu de notre gueule. Elle est quand même le 3ème personnage de l'état...

  • Par Jackturf - 13/03/2014 - 16:41 - Signaler un abus UNE DERNIERE POUR LA ROUTE

    Sur Europe 1, Michel Sapin explique: «On va continuer à s'occuper des enquêtes de Nicolas Sarkozy. Enfin, ... les juges vont continuer à s'occuper des enquêtes de Nicolas Sarkozy».

  • Par Tane06 - 13/03/2014 - 18:18 - Signaler un abus @Jackturf, trop bon, trop drôle le lapsus de Sapin!

    Mais attention, hein, la justice est indépendante hein, puisqu'on vous le dit, hein...

  • Par langue de pivert - 13/03/2014 - 18:24 - Signaler un abus Il a des preuves Leroux ? ☺ Faut qu'il les donne !

    Bruno Leroux, je le cite : "Il y a eu des maladresses mais rien ne doit faire oublier le fond de l'affaire, c'est à dire des faits commis par Nicolas Sarkozy." Quels faits ? Il n'y a aucun fait ! Sinon qu'il faisait l'objet d'écoutes d'une légalité douteuse par des juges qui l'avaient épinglé sur "le mur des cons" comme homme à abattre ! Qui peut croire au financement de la campagne électorale de Sarkozy en 2007 par Kadhafi ? Des malades mentaux seulement ! Kadhafi (et son fils), acculés par ses opposants aidés par l'armée Française, auraient eu mille fois l'occasion et le temps d'envoyer des documents compromettants au monde entier pour se "dégager"...ou se venger ! Mettre un peu de baume au cœur des cocus sarkophobes avant les élections pour limiter la casse ! Voila l'objectif de cette comédie commanditée probablement par le "salopard de l’Élysée".

  • Par XI - 13/03/2014 - 18:31 - Signaler un abus "À partir de combien de

    "À partir de combien de mensonges doit-on considérer qu'elle ne peut plus continuer à assurer sereinement ses fonctions" ? Vous pensez vraiment que le mot sereinement est celui qui convient ? Ne devrait on pas plutôt dire "honnêtement" ou professionnellement . Et honte à tous les pleutres députés de Droite qui ne crient pas d'une seule voix "démission" .

  • Par Gringo Nedromi - 13/03/2014 - 19:00 - Signaler un abus Video Gag

    Ils me ferait rigoler si ce n'était aussi triste! On n'avait jamais eu autant de liberté d'expression et on n'a jamais eu aissi peu de réelle information. Tout cela est pourri et nauséabond. Révolution? Peut etre pas, mais une lente agonie, au sein d'une UE qui se meurt a petit feu, avec aux commandes un classe politiques naine et corrompue.

  • Par Jardinier - 13/03/2014 - 19:51 - Signaler un abus Bruno Le Roux dit:

    "Il y a eu des maladresses mais rien ne doit faire oublier le fond de l'affaire, c'est à dire des faits commis par Nicolas Sarkozy". Quels faits a commis Nicolas Sarkozy ? Déjà coupable ?. Sans instruction, sans procès ? Qu'il y ait des interrogation de la justice, OK, c'est un justiciable comme les autres, mais pour l'instant NS n'a rien "commis" de répréhensible. Ce genre de propos déshonore leur auteur.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€