Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 26 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mort de Christophe de Margerie : les réactions sont nombreuses

Le PDG de Total est décédé dans un accident d'avion survenu dans la nuit de lundi à mardi à l'aéroport de Vnoukovo, près de Moscou.

Hommages

Publié le
Mort de Christophe de Margerie : les réactions sont nombreuses

Christophe de Margerie avait 63 ans Crédit WP

"Le groupe Total confirme avec une grande émotion et une profonde tristesse que son président-directeur général Christophe de Margerie est décédé cette nuit peu après 22h (heure de Paris) dans un accident d'avion, à l'aéroport de Vnoukovo de Moscou, à la suite d'une collision avec un engin de déneigement". Le communiqué a été publié par Total il y a quelques heures. Christophe de Margerie est mort dans un accident d'avion dont les circonstances restent encore à déterminer. 

Depuis l'annonce de la mort du président du groupe pétrolier, les réactions se succèdent. Luc Chatel a été le premier homme politique à réagir.Le secrétaire général de l'UMP a rendu hommage à "un grand patron qui faisait rayonner Total" ajoutant même qu'il était un ami. Toujours sur Twitter, Jean-Pierre Raffarin a salué "un grand leader" et exprimé sa "profonde tristesse".

Par communiqué, Manuel Valls a aussi salué "un grand capitaine d’industrie et un patriote" ajoutant " il avait ce panache, cette volonté d’aller de l’avant, un humour si français et une finesse d’esprit qui en faisait un homme unanimement apprécié". 

"Christophe de Margerie défendait avec talent l'excellence et la réussite de la technologie française à l'étranger", écrit l'Elysée dans un communiqué. "Il avait de grandes ambitions pour le groupe Total" qu'il "avait hissé au rang des toutes premières entreprises mondiales".

Emmanuel Macron a aussi réagi à la mort du patron de Total"C'est beaucoup de tristesse. Je le connaissais bien, c'est un ami que je perds. C'est surtout un grand patron que la France perd, un grand capitaine d'industrie" a indiqué le ministre de l'économie. 

Rachida Dati était effondrée après l'annonce de la mort de Christophe de Margerie. "C'est un grand ami, on se connaît depuis longtemps. C'est quelqu'un qui a un parcours humainement assez rare, très particulier... Je suis effondrée. C’était quelqu’un de très proche. J’ai beaucoup de peine. Nous devions dîner ensemble mercredi. J’ai encore ses mots en tête... je perds plus qu'un ami" a dit l'eurodéputée sur BFMTV.

"Cet homme avait une vision du secteur, de l'entreprise et du pays. Il disait les choses, il recherchait des solutions positives. Il avait une vraie humanité. C'est une personne hors du commun que Total et la France perdent. Travailler avec lui était un bonheur. (...) Il n'était pas un patron égoïste, c'était un humaniste" a témoigné Pierre Moscovici sur BFMTV.

"Je suis émue, bouleversée. Je voudrais que l'on comprenne que la France a perdu un très grand français" a indiqué Laurence Parisot.

"C'était un grand capitaine d'industire, très engagée dans la vie de la cité. Il va laisser un grand vide pour la France et le groupe. Il a mené des initiatives fortes. On va beaucoup le regretter beaucoup. Il avait des particularités" a expliqué Thibault Lanxade, vice président du Medef sur BFMTV.

Christophe de Margerie, surnommé "Big Moustache" était devenu directeur général de Total en 2007 puis PDG en 2010.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 21/10/2014 - 18:00 - Signaler un abus Pluralité

    Suivant sa louable habitude de favoriser la pluralité, Atlantico multiplie les articles sur le même sujet. Je viens de répondre à mr Verhaege, sous le titre : ''Réponse à mr Gérard Filoche''

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€