Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mariage homosexuel : François Hollande reçoit Frigide Barjot et les opposants au projet

L'Elysée a néanmoins indiqué que François Hollande réaffirmerait "sa détermination à faire adopter le texte", et que "le principe ne changera pas".

Tour de table

Publié le
Mariage homosexuel : François Hollande reçoit Frigide Barjot et les opposants au projet

"La manif pour tous" a connu un grand succès il y a quelques jours avec 340 000 manifestants selon la police, et 800 000 à 1 million selon les organisateurs. Au point que les organisateurs ont demandé à François Hollande de les recevoir pour discuter du projet et la possibilité d'un abandon. Ils ont été entendus puisque le président de la République leur a donné rendez-vous ce vendredi à 18h30. Le but des anti-mariage gay est clair. "Nous allons demander la suspension des travaux parlementaires et la révision du texte", a déclaré Frigide Barjot, une des figures de la contestation. Et "si le projet n'est pas suspendu, nous demanderons sa soumission au référendum", a-t-elle ajouté.

L'Elysée de son côté, a indiqué que François Hollande réaffirmerait "sa détermination à faire adopter le texte", et que "le principe ne changera pas". "S'il nous dit cela, alors nous annoncerons depuis l'Elysée vendredi soir la date d'une prochaine manifestation nationale", a promis Frigide Barjot. 

Le président recevra donc Frigide Barjot, Laurence Tcheng, du collectif "La gauche pour le mariage républicain", ainsi qu'un représentant du collectif "Plus gay sans mariage". Son porte-parole Xavier Bongibault ne "souhaite en effet pas se rendre au rendez-vous", a souligné Frigide Barjot, précisant qu'il devait se dérouler sans polémique. Le 13 janvier, Xavier Bongibault avait tracé un parallèle entre François Hollande et Adolf Hitler.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Gégé Foufou - 25/01/2013 - 08:39 - Signaler un abus Alors

    S'il ne changera pas d'avis ça sert à quoi d'aller à ce RDV Ah oui le champagne et les petits fours de l'Elysée qui sont réputés pour être très bons...

  • Par Montalte - 25/01/2013 - 08:58 - Signaler un abus 2 jours pour recevoir LGBT

    Un lobby qui ne représenteque 2000 perosnnes et à qui bien des homosexuels n'accordent aucun crédit (voir les nombreux témoignages sur homovox) et 12 jours pour recevoir un collectif qui a mis 1,3 millions de personnes dans la rue (en comptant l'outremer et l'étranger). Cherchez l'erreur. Est-ce "normal" de la part d'un président qui veut écouter et reconcilier les Français? Alors, oui, il devrait écouter le collectif et se sortir de ce guépier. Ne plus être l'otage des extrémistes de sa majorité, d'alliés qui le trahiront à la première occasion. Il devrait aussi écouter sa base, les élus PS de terrain qui savent qu'ils perdront les prochaines élections si l'executif passe en force, les asso qui ont été le socle de son élection mais ne lui passeront pas cette loi inique etc.

  • Par YVAN BACHAUD - 25/01/2013 - 10:34 - Signaler un abus Il n'y a qu'un moyen d'obtenir un référendum

    Il ne sert à rien de demander à F.Hollande de lancer un référendum . Il a été dit par sa porte parole que MÊME si la proposition N°31 était dans le champ de l'article 11, F.Hollande ne VOULAIT pas de référendum. Cela a bien été noté par Henri GUAINO à l'émission " Mots croisés" La SEULE solution pour obtenir un référendum est donc d'obtenir d'ABORD une modification de l'article 3 de la Constitution instaurant le référendum d'initiative citoyenne en TOUTES matières et d'abord constitutionnelle et de ratification des traités. Il faut que l' UMP dépose une proposition de loi en sa faveur. F.FILLON et N.SARKOZY d'étaient fait élire en 93 en ayant promis un congrès dans l'année 93 pour instaurer le RIC!! Pour le XXème anniversaire cela devrait pouvoir se faire.! LE PS est le seul parti de gauche a ne pas avoir le RIC dans son programme. Front de gauche,EELV et PRG l'ont inscrit dans leur programme 2012; 82 à 88 % des Français étant POUR il sera dur au PS de voter contre surtout a quelques mois des Municipales... Nous verrons si " la manif pour tous" fait la demande officiellement à l' UMP ou pas.. A suivre donc

  • Par mai2012 - 25/01/2013 - 16:35 - Signaler un abus Bof

    Frigide n'aurait pas dû accepter d'y aller, Hollande s'en servira pour les ringardiser.

  • Par ヒナゲシ - 25/01/2013 - 16:41 - Signaler un abus On n'est jamais déçu avec Mon tatale !

    qui écrit : « bien des homosexuels n'accordent aucun crédit (voir les nombreux témoignages sur homovox) ».   Sachant qu'il y a *exactement* neuf (9) témoignages sur Homovox, on peut considérer que c'est… Quoi ? Une goutte d'eau finalement comparé à un lobby qui ne représente que 2000 personnes. (Oui, c'est mon jour de bonté, j'aurai la charité de *ne pas demander* à Mon tatale d'où il sort ce petit nombre rond.)

  • Par victor13 - 25/01/2013 - 18:52 - Signaler un abus Lorsque on ne veut pas assumer sa sexualité,

    On fait le jeu des homophobes. s'il n'y avait pas de solution pour reconnaître les unions homosexuelles comme telles ce serait intolérable et discriminatoire assurément. Peut-il y avoir confusion entre une relation homo et hétéro par le mariage pour tous ? ABSOLUMENT ! Ce qui laisserait à penser que certains homos n'assumeraient pas leur identité sexuelle au travers du concept mariage pour tous. Mes chers homos assumez votre sexualité par un contrat en dehors du mariage qui ne concerne que les hétéros.

  • Par St Michel - 25/01/2013 - 21:15 - Signaler un abus C'est plus simple à la ferme...

    http://fablesdelepoindo.blogspot.fr/

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€