Jeudi 24 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mali : "La France restera avec vous le temps qu'il faudra", assure François Hollande

Le chef de l'Etat, qui a été accueilli en sauveur à Tombouctou et Bamako, a affirmé que les soldats français resteront au Mali "le temps qu'il faudra".

C'est dit

Publié le 2 février 2013
 

"Le terrorisme a été repoussé, il a été chassé mais il n'a pas encore été vaincu". C'est ce qu'a affirmé François Hollande ce samedi lors d'une visite éclair au Mali aux côtés du président malien par intérim Dioncounda Traoré. "Les groupes terroristes sont affaiblis mais ils n'ont pas disparu", a-t-il poursuivi, réaffirmant que la France resterait au Mali "le temps qu'il faudra".

Le chef de l'Etat a par ailleurs assuré qu'il "n'y a aucun risque d'enlisement" des troupes françaises. "Il n'y a aucun risque d'enlisement parce que nous avons le soutien de la population, parce que les Africains sont là, parce que les Européens sont présents, parce que nous avons une communauté internationale qui est à l'unisson", a fait valoir François Hollande.

Le président français a aussi appelé l'ensemble des forces militaires engagées au Mali à "être exemplaires" et à respecter "les droits de l'Homme", soulignant qu'"on ne répare pas une injustice par une autre injustice". "Oui, nous devons châtier les criminels, les terroristes mais nous devons le faire, vous devez le faire, avec le respect des droits de l'Homme, ceux-là même qui ont été bafoués, floués par les terroristes", a-t-il déclaré.

Le président français François Hollande était arrivé dans la matinée à Sévaré, dans le centre du Mali, pour une visite de quelques heures, trois semaines après le déclenchement d'une opération militaire française destinée à déloger les groupes islamistes armés du nord du pays.

Accueilli à sa descente d'avion par le président malien par intérim Dioncounda Traoré, François Hollande est accompagné de trois ministres, Laurent Fabius (Affaires étrangères), Jean-Yves Le Drian (Défense) et Pascal Canfin (Développement). Les deux chefs d'Etat se sont aussitôt rendus à Tombouctou, dans le nord du pays, où ils ont visité la mosquée Djingareyber, principal lieu de culte de la ville, puis un centre de conservation de précieux manuscrits anciens, dont certains ont été incendiés par les islamistes. 

A son arrivée dans la ville de Tombouctou, le président français s'est vu offrir en cadeau... un chameau ! C'est un "signe de reconnaissance de la ville de Tombouctou à la France", lui a expliqué un dignitaire. "Je m'en servirai autant que possible comme moyen de transport", a ironisé le chef de l'Etat.

Sur la place principale de Tombouctou, entre deux et trois mille personnes s'étaient rassemblées pour "dire merci" à la France. Elles ont dansé au son des tambours, qui étaient interdits lors de l'occupation de la ville par les groupes islamistes. Tombouctou, à 900 km au nord-est de Bamako, avait été placée sous très haute surveillance : des militaires français étaient en position tous les 100 mètres, des blindés patrouillent les rues, ainsi que des pick-up remplis de soldats maliens.

L'intervention française avait débuté le 11 janvier, au lendemain d'une offensive en direction du sud du Mali menée par les groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda qui occupaient le Nord depuis dix mois.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par walküre - 03/02/2013 - 13:00 - Signaler un abus Autant qu'il faudra ?

    Pourquoi ment-il ? L'enlisement est le précurseur de la retraite.

  • Par Génération courage - 03/02/2013 - 12:56 - Signaler un abus Pauvre FRANCE

    Quelle honte pour la France (et quelle claque pour les Francais) que de dire sur le sol Malien ... "c'est le plus beau jour de ma vie".... Ah c'est sur qu'il ne sera pas tant acclamé sur le sol Français. Que fait il pour la France ? À part une descente vertigineuse, la prise de mauvaises decisions ou pas de décisions du tout que même beaucoup d'economistes déplorent. L'action dans l'inaction, tant d'incompétence ça. " ça fait frissonner" .........

  • Par vspatrick - 03/02/2013 - 12:19 - Signaler un abus C'est comme dans les pires années du...

    Bolshevism, censure totale et tout le monde est content.....
    Pauvre France.....

  • Par oicaros - 03/02/2013 - 12:10 - Signaler un abus Comme c'est vaniteux tout ça!!!!

    En lui offrant un chameau, les Maliens ont démontré qu'ils ont le sens de l'humour car les chameaux, Hollande connaît. Il en est à son deuxième.
    Si c'était pour faire ces discours minables, il aurait pu rester à Paris et ne pas en rajouter à la pollution la planète avec le Sarko one, tant décrié quand il n'était pas président
    Hollande, le modeste, est vaniteux comme un paon. Voir ses discours pompeux, creux et scénarisés. Il a été en Afrique pour vivre des émotions dans son corps (n'aurait-il plus, déjà, que des émotions de substitution?), au Mali où le petit homme passe pour un Grand , pour le Sauveur. Il a été pour se faire acclamer et jouir de Lui. Il n'aurait pas dû faire ce voyage, aller réclamer aux Africains sa récompense.
    Quelle victoire! La grande armée française, avec ses Rafales, avait en face d'elle 3000 djihadistes qui ont refusé de se battre. Il savait, notre César qu'en faisant cette guerre, sans risque, il allait entrer dans les livres d'histoire.
    Et Fabius? Il se promène toujours avec sa pochette. Il faudrait lui dire que la pochette ne se porte qu'après 18 heures et seulement aux cocktails. De plus, de nos jours la pochette c'est vieux beau et démodé...

  • Par Ravidelacreche - 03/02/2013 - 11:40 - Signaler un abus "La France restera avec vous le temps qu'il faudra"

    Si il pouvait détacher un Rafale pour surveiller les TGV à Marseille on serait reconnaissant.

  • Par pict - 03/02/2013 - 11:21 - Signaler un abus un certain temps ça fait combien ?

    les islamistes ont fuient mais restent ancré comme un chancre dans le nord du pays.
    Le changement c'est maintenant , moi président est arrivé et va devenir le héros d'un nouvel Afganistan, pendant qu'en France les chômeurs s'entassent au pôle emploi.

  • Par sianabog - 03/02/2013 - 11:19 - Signaler un abus Correction

    "Aux frais du contribuable"
    Et surtout parlons-en

  • Par sianabog - 03/02/2013 - 11:17 - Signaler un abus Au frais du contribuables

    Au frais du contribuables français !
    En avons-nous les moyens ?
    C'est surtout pour protéger l'uranium d'AREVA et les intérêts de quelques riches
    La solde des soldats est augmentée de combien à l'étranger ?

  • Par géodith - 03/02/2013 - 11:06 - Signaler un abus Le Mali..

    Encore un futur sujet de repentance.

  • Par Ravidelacreche - 03/02/2013 - 10:59 - Signaler un abus Patrouiller

    Verbe intransitif

  • Par carredas - 03/02/2013 - 09:46 - Signaler un abus @De France et de plus loin

    Vous écrivez :
    "...Souhaitons que sa bonne étoile marche aussi en économie..."
    Quel incroyable cynisme... présenter les violences faites aux maliens par les islamistes comme "la bonne étoile" de François Hollande qui apparait en sauveur !
    Et vous imaginez que l'économie est une question de chance ?
    Monsieur Hollande essaie de transformer une décision très contestable d'un point de vue stratégique en un geste humanitaire qui rachète le colonialisme... je peux comprendre que les maliens y croient mais que des français qui l'ont vu et entendu pendant des années dissimuler mentir et enfumer à la tête du PS le croient, cela relève de l'amnésie sélective...
    Mais ceux qui frissonnent d'extase à ces discours néo-colonialistes sont des socialistes, ceci explique cela.
    C'était le jour le plus important de sa vie....?
    Il s'est peut-être trompé de destin, ce n'est pas la France et les français qui le préoccupent et il pourrait devenir le rassembleur des maliens à défaut d'être celui des français.
    Erreur de casting.

  • Par pimousse - 03/02/2013 - 09:21 - Signaler un abus enfin populaire

    dommage c est au mali
    alors qu il y reste avec son chameau et sa maitresse qu il veut faire passer pour une premiere dame;c est que le mariage pour tous sauf pour lui
    les chomeurs sont ds la rue et on jette l argent au mali ds un paris d akar militaire sans combattants
    jamais la france n a ete aussi mal dirigée la honte

  • Par Gégé Foufou - 03/02/2013 - 08:51 - Signaler un abus LES MALIENS ACCLAMENT LA FRANCE

    Après 6 mois d'occupation ils vont nous haïr.
    Les peuples africains n'ont ni mémoire, ni sens de la reconnaissance.

  • Par Terranostra - 03/02/2013 - 02:25 - Signaler un abus Un pitre restera toujours un pitre

    même s'il endosse un costume qui n'était pas taillé pour lui.

  • Par De France et de plus loin - 03/02/2013 - 01:35 - Signaler un abus Quand il a évoqué la dette

    Quand il a évoqué la dette que nous avions pour le sacrifice des soldats africains durant la guerre, j'ai eu des frissons. Aujourd'hui j'ai éprouvé de la fierté pour mon pays, sans naïveté mais en me souvenant que ça commençait a dater .
    Sacré Hollande , pas mal pour un flamby

  • Par Terranostra - 03/02/2013 - 00:11 - Signaler un abus "La France restera avec vous le temps qu'il faudra" .....

    Bah tiens ! ce sont ces cochons de Français qui paieront... une Dette de plus en plus colossale.
    Vous avez écouté son discours ?
    C'était d'un ridicule . N'est pas de Gaulle ni Mitterrand qui veut.
    Et Fabius ? ah!ah!ah! no comment !

  • Par Karamba - 02/02/2013 - 22:39 - Signaler un abus Flanby roi du Mali

    Qu'ils le gardent, histoire de nous laisser une chance d'éviter le dépôt de bilan...

  • Par géodith - 02/02/2013 - 22:17 - Signaler un abus Oh ! si seulement..

    ... les maliens pouvaient le garder !
    La-bas il plait au moins !
    Couillolandre ! reste, reste ! ils t'aiment !

  • Par 20dicte - 02/02/2013 - 22:16 - Signaler un abus ''c 'est comme le fut du

    ''c 'est comme le fut du cannon........il faut un certain temps ''

  • Par sheldon - 02/02/2013 - 22:07 - Signaler un abus Le doigt, le bras, la France dans l'engrenage !

    C'est un peu comme Bush qui voyait la guerre d'Irak gagnée et finie après le débarquement !
    Certes les Maliens étaient heureux : à c'est bien le temps des colonies ! le "patron" règle les problèmes, il paie et il donne les visas !
    Dans quoi il nous a encore embarqué ?
    Quoique si c'est comme lpour les maires avec le mariage gay, ils ont eu aussi peut-être mal décrypté le language Hollande !!

  • Par antiflambyste18 - 02/02/2013 - 21:49 - Signaler un abus Il se prend pour la France...

    Qu'il reste au Mali la verrue de la France, mais pas trop sinon il va manquer de restaurant.
    Il est sur que les salafistes sont vraiment nuls là bas niveau guerre pour qu'un incapacitant comme Bernardo de Corrèze n'ait pas peur d'avoir peur.Pourtant ,quand il parle de la guerre, on sent comme une inaptitude génétique chez ce fonctionnaire transpirant la poussière de bureau.
    Bientôt un camp de vacances sociopathes à Bamako avec tous ses sinistres trop payés.
    les maliens pourront leur arracher leur tailleur chanel! puis les manger !

  • Par De France et de plus loin - 02/02/2013 - 21:18 - Signaler un abus Entre l'affaire Strauss Kahn

    Entre l'affaire Strauss Kahn qui lui a ouvert un boulevard et cette guerre dans laquelle il apparaît en sauveur, on peut dire que Hollande a vraiment une chance de cocu !
    Souhaitons que sa bonne étoile marche aussi en économie .

Fermer