Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 31 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Jungle" de Calais : pas de décision ce mardi sur le démantèlement partiel du bidonville

La préfecture avait initialement exigé l'évacuation de la partie sud du bidonville d'ici mardi soir.

Report

Publié le
"Jungle" de Calais : pas de décision ce mardi sur le démantèlement partiel du bidonville

L'ultimatum n'expirera pas immédiatement, la jungle de Calais ne sera pas évacué ce mardi soir. La préfecture avait initialement exigé l'évacuation de la partie sud du bidonville d'ici mardi soir. Toutefois, l'Etat ne peut pas agir avant que la justice n'ait tranché. Et le juge saisi d'un recours contre cette opération, déposé par 250 migrants et dix associations, ne rendra pas de décision ce mardi, a indiqué le tribunal administratif de Lille. La décision du juge est désormais attendue pour mercredi ou jeudi.

 

Bernard Cazeneuve a déclaré que l'évacuation se ferait "bien entendu en procédant de façon progressive et en privilégiant à chaque instant le dialogue la persuasion et l'information des migrants". Quant au ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas, interrogé ce mardi matin, a dit souhaiter appliquer "avec humanité" la protection des personnes.

Les associations humanitaires estiment quant à elles que ce démantèlement a été acté sans prévoir de solutions efficaces, et assurent que les migrants concernés sont trois fois plus nombreux que les chiffres officiels communiqués par l'Etat. 

 

A LIRE AUSSI : Après les débordements de Calais : entre extrême-gauche et extrême-droite, la plus grande menace pour l’ordre public est-elle celle que l’on croit ?

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€