Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 03 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Iran : Pour cet élu, le Parlement n'est pas "pour les enfants", "pour les ânes" ou "pour les femmes"

"Si vous demandez à des femmes de devenir membres du parlement, elles auront à faire face à des catastrophes et votre honneur sera bafoué."

Oui mais ils ont du pétrole

Publié le
Iran : Pour cet élu, le Parlement n'est pas "pour les enfants", "pour les ânes" ou "pour les femmes"

Nader Ghazi est membre du Majlis, le parlement iranien. S'exprimant au sujet des récentes élections en Iran, il a exprimé sa préférence : pas de femmes au parlement. Pour lui, le parlement iranien n'est « pas un lieu pour les enfants ou les ânes », et a fortiori, qu’il n’est « pas un lieu pour les femmes. C’est un endroit où seuls les hommes ont leur place. »

Voici la traduction complète de ses propos, rapportée par MEMRI, le Middle East Media Research Institute :

Il ne nous fut pas facile de construire ce pays ; c’est pourquoi nous ne le céderons pas facilement à n’importe quel petit garçon ou renard.

Le parlement iranien n’est pas un lieu pour les enfants ou les ânes. Le parlement iranien n’est pas un lieu pour les femmes. C’est un endroit où seuls les hommes ont leur place. Si vous demandez à des femmes de devenir membres du parlement, elles auront à faire face à des catastrophes et votre honneur sera bafoué.

Un nouveau rappel que le régime iranien, avec lequel l'Amérique et les pays occidentaux ont décidé un rapprochement, et qui sera désormais considéré comme persona grata dans la communauté internationale, reste dominé par une idéologie fondamentaliste qui s'éloigne légèrement des valeurs prônées par les démocraties occidentales...

A LIRE AUSSI : Elections en Iran : pourquoi la victoire du camp Rohani n’est pas celle des réformateurs

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Malaparte - 10/03/2016 - 15:13 - Signaler un abus Ce brave monsieur

    a oublié d'inclure les cons dans sa liste à la Prévert, mais peut-être craignait-il de se tirer une balle dans le....pied ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€