Jeudi 17 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le Grand Oral sur France 2 de Hollande, Joly, Dupont-Aignant, Le Pen et Poutou

David Pujadas accueillait les cinq candidats ce mercredi soir. Jeudi, ce sera au tour des cinq autres prétendants à la présidence de la République de se prêter à l'exercice.

Des paroles et des actes

Publié le 11 avril 2012 - Mis à jour le 12 avril 2012
 
Présents sur le plateau de "Des Paroles et des actes", ce mercredi soir, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), François Hollande (PS), Eva Joly (Europe Ecologie Les Verts), Marine Le Pen (FN) et Philippe Poutou (NPA).

Présents sur le plateau de "Des Paroles et des actes", ce mercredi soir, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), François Hollande (PS), Eva Joly (Europe Ecologie Les Verts), Marine Le Pen (FN) et Philippe Poutou (NPA). Crédit Reuters

Présents sur le plateau, ce mercredi, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), François Hollande (PS), Eva Joly (Europe Ecologie Les Verts), Marine Le Pen (FN) et Philippe Poutou (NPA). Les candidats étaient interrogés à tour de rôle pour une moyenne de 16,34 minutes.

Ils se sont relayés face aux journalistes, composé du trio habituel, à savoir Fabien Namias, Nathalie Saint-Cricq et François Lenglet.  “Cette formule a été inaugurée lors des primaires socialistes à cette différence près qu’elle était suivie d’un débat”, indique Thierry Thuillier, directeur de l’information à France Télévisions. Ce jeudi, ce sera au tour de Nathalie Arthaud (LO), François Bayrou (MoDem), Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès), Jean-Luc Mélechon (Front de Gauche) et Nicolas Sarkozy (UMP) de se faire cuisiner sous les projecteurs.

Plus de précisions avec le fil du direct :

23h02 - Fin de l'émission. On revient brièvement sur l'impression des candidats sur l'émission de ce soir.

23h00 - Poutou fait rire les intervenants et le public avec son franc-parler.

22h59 -  Immigration maintenant. "Pour nous, c'est pas du tout un problème. La liberté de circulation est un droit fondamental. L'humanité s'est construit comme ça. C'est parti de l'Afrique et ça a envahi" ensuite. "On est pour la régularisation de tous les sans papiers. On les défend sans complexe". 

22h58 -  Parlons école. "Il n'y a pas que les classements et les notes qui permettent" d'évaluer les enfants. "Ce serait bien qu'on s'en sorte. On peut très bien avoir le plaisir d'apprendre" différement.

22h53 - David Pujadas "vous n'avez pas envie de devenir Président de la République ?" Poutou "Non"."J'ai pas rendez-vous avec le peuple moi" il explique pourquoi il est candidat, pour coordonner la lutte sociale et agir "tous ensemble".

22h52 - NSC: ce n'est pas un peu bizarre de voter pour quelqu'un qui veut supprimer la fonction présidentielle ? Poutou se fait le leader du mouvement démocratique, où l'on puisse décider et "imposer ses propres choix"

22h50 - Sur le démantèlement de l'Europe. "On est pas les seuls en France à vouloir une Europe sociale".

22h42 - François Lenglet : jusqu'où irez-vous ? Dans votre système la propriété ça existe ? Poutou sur la réquisition des logements vides : ça existe déjà. "Il faut exproprier". C'est une solution d'urgence, pour lui les questions d'un système économique sur la durée viennent "après". Il parle "d'autogestion ouvrière", même pour les PME. "Il va falloir prendre des solutions radicales".

22h38 - Arrivée de Philippe Poutou. Crédité de 0,5 à 1% des voix. Première question : y-a-t-il un pays au monde qui ressemble à celui que vous imaginez ?

22h30 - Lenglet intervient sur les besoins de financement de l'Etat français. 182 milliards d'euros en 2012. Marine Le Pen veut que les Français achètent de la dette française. "C'est plutôt pas mal que la dette nous appartienne", dit-elle. Elle veut revenir sur la loi de 1973 qui à la Banque de France de prêter à l'Etat sans intérêt".

22h29 - Sur le Pass contraception. "Non je ne suis pas favorable. Je crois à l'autorité des parents sur leurs enfants". Sur le déremboursement de l'IVG, "On est en 2012, il y a 15 moyens de contraception pour éviter ça".

22h25 -  "Il faut supprimer les signes ostentatoires, toutes religions confondues"

22h21 - Séquence sur la déclaration de Marine Le Pen sur Mohamed Merah, elle est interrogée sur ses amalgames. "Si j'avais été au pouvoir il y a 25 ans Mohamed Merah n'aurait pas été Français" , "L’amalgame est utilisé pour éviter de regarder les problèmes en face".

22h18 - F. Namias: condamne-t-elle le régime de Bachar Al Assad? Marine Le Pen fait des détours, sur la Libye notamment, puis réitère "la diplomatie est la solution la plus sage".

22h16 - Arrivée de Marine Le Pen sur le plateau.  Accueillera-t-elle des réfugiés syriens?  "Nous n'avons plus les moyens", répond Marine Le Pen. Il y a "11 millions de pauvres, sans compter l'immigration illégale". "Depuis 30 ans l'immigration que nous avons accueillie ce ne sont pas des élites qui partagent leur espace, ce sont les classes populaires. Encore une fois les décideurs ne sont pas les payeurs". 

22h12 - Question de F. Namias sur le refus de Hollande de donner un entretien au Figaro. "Le Figaro fait chaque jour une Une qui ne m'est pas favorable c'est son droit...mais en revanche moi j'ai la liberté de ne pas donner des interviews".

22h10 - "Si je suis le prochain président, je ne m'occuperai pas du Parti socialiste"

22h08 - questions internationales. Sur la Turquie, "il n'y aura d'adhésion de la Turquie dans le prochain quinquennat".  Sur le Mali. "Il n'y a pas que le Mali qui est visé. Il y a aussi le Niger et toute la région du Sahel", où Aqmi est très présente. C'est dans le "cadre des nations unies et de la Cédéao que ça doit se faire"

22h06 - NSC sur le retrait des troupes en Afghanistan aussi rapidement, une folie ? "En 2008 je considérais déjà la mission terminée". Il réaffirme son engagement de se retirer avant fin 2012, "il n'y aura pas là encore de surprise, de changement de position".

22h06:  Question sur son image. Il apparaît sympathique mais moins présidentielle que Sarkozy. "La stature présidentielle on l'acquiert quand on devient président, pour être sympathique c'est moins sûr", lance Hollande. 

22h05 - "Je ne suis pas un candidat pochette surprise" en réponse à NSC sur une probable nouvelle mesure. "Je ne suis pas dans le zigzag".

22h04 - Namias sur l'ISF, reprenant le témoignage de Françoise Hardy dans Paris Match. "Si les personnes qui sont à la rue payaient 40.000 d'ISF elles seraient heureuses, et je veux rassurer Françoise Hardy il n'y aura pas de triplement"

 21h57 - "Je ne jouerai pas sur la spéculation".

 21h51 -  "Merci d'avoir lu mes propositions. Je les ai présenté il y a trois mois. Une réforme fiscale d'ampleur ce n'est pas une réforme de structure ?" interroge Hollande. "La réforme bancaire c'est une réforme de structure", il liste.  "Je le fais pour être efficace, juste, utile pour les Français".

21h50 - Arrivée de François Hollande sur le plateau. Première question de David Pujadas : "dans votre programme on ne trouve pas de grandes réformes de structure" en comparaison avec Mitterand ou jospin (peine de mort...).

21h45 - Nathalie Saint-Cricq sur la légalisation du cannabis. "Le grand commerce c'est le cannabis, on laisse l'héroïne".

21h44 - David Pujadas "la loi sur la burka etait-elle justifiée?" : "C'est indigne que les femmes se baladent voilées, pour elle et pour nous, la loi me semble justifiée mais elle n'était pas urgente"

21h42 - "La laïcité employée sur ce sujet là est une volonté d'isoler encore plus les femmes qui ont du mal à s'intégrer". Nathalie Saint-Cricq surrenchère sur la question des femmes voilées nourrices:   "je ne me sens pas de dire à des femmes qui sont nourrices qu'elles ne pourront plus l'être parce qu'elles ont le voile. C'est de la discrimination".

21h48 - David Pujadas "Et ces lunettes vertes est-ce que ça signifie quelque chose?". "C'est un contrat avec moi-même...A chaque moment de ma vie je change de lunettes". Il s'agit de marquer le début du lancement officiel de la campagne, comme Eva Joly l'affirme, c'est un clin d'oeil aux Verts.

21h45 - "Il est important de voter pour moi si vous voulez sortir du nucléaire si vous pensez que la santé est importante si vous voulez arrêter de mettre des parkings à la place des champs"

21h41 - "Je me sens investie de dire ce qu'on ne dit pas dans ce pays car on a le culte du non dit"

21h39 - Fabien Namias sur l'accusation grave d'Eva Joly sur l'affaire Bettancourt qui a contribué à financer sa campagne. "Vous avez des preuves?". Eva Joly répond en parlant de l'affaire Karachi. Sur la présemption d'innocence "ce la ne suffit pas cela demande des explications lorsque des témoins crédibles viennent vous dire les présemptions et celles là suffisent"

21h37 - David Pujadas sur la vente des Rafales et des armes. "Cela me choque qu'on soit les plus grands vendeurs d'armes, mais ça dépend à qui on les vend. Si on les vend à la Suède pas de problème, si on les vend à l'Iran, ça en pose un"

21h36 - "Les 32 heures sont déjà en oeuvre en Allemagne et on s'en porte bien".

21h34 - François Lenglet sur la création d'emploi dans le secteur des énergies renouvelables et le financement de 500.000 emplois. "

21h31 - François Lenglet sur le secteur Eolien et les énergies renouvelables. ."Ce n'est pas parce que nous avons fait des erreurs que nous ne pouvons pas les corriger". "Nous devons sortir du nucléaire. Nous n'avons pas vraiment entendu l'avertissement de Fukujima".

21h29 - Fabien Namias lui demande si elle accepterait un poste de Garde des Sceaux sous François Hollande, elle répond que ce n'est pas le moment de répondre.

21h27 - Nathalie Saint-Cricq sur sa carrière de juge, juge un jour juge toujours ? " J'ai vu comment la finance dysfonctionne, comment les multinationales pillent les ressources, tout ça ne doit pas faire peur mais rassurer les concitoyens, je suis une femme combattante, de conviction"

21h26 - Je suis coincée entre la gauche molle qui ne propose rien et la gauche folle qui propose tout".

21h21 " Je suis une combattante".

21h23 - C'est au tour d'Eva Joly de venir s'exprimer sur le plateau. David Pujadas dresse son portrait, comme chaque candidat. Première question : "Est-ce que vous vous sentez vraiment à votre place dans ce rôle là?".

21h22 - "Je veux dire aux Français réveillez-vous et n'écoutez pas ceux qui troublent la France

21h21 - "Je ne voterai pas (au second tour) pour un charlatan"

21h19 - "J'en ai assez de voir les enseignants démoralisés". "Je crois qu'on sauvera la France en reconstruisant l'école publique".

21h12 - En réponse à François Lenglet qui demande si c'est vraiment l'euro qui est en cause dans la crise de l'Europe. NDA réaffirme ses positions.  "Je veux sortir de l'euro pour sortir du piège de la dette"

En réponse à Nathalie Saint-Cricq sur un débat avec Nicolas Sarkozy "il a peur de la contradiction".

21h03-  En réponse à Fabien Namias sur des positions communes avec le FN : "Je suis candidat gaulliste, républicain. Je veux que les Français aient un choix différent de l'abandon de l'UMP et du PS et du FN. On peut être patriote sans tomber dans les outrances du FN"

21h00 - Nicolas Dupont-Aigan débute l'émission. "Le gaullisme c'est le rassemblement de tous les français au service de l'intérêt général"

 

 

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par walter99 - 12/04/2012 - 23:06 - Signaler un abus Sarkozy osera-t-il?

    Tapez "vente à découvert et Sarkozy"sur google pour voir les dernières cartouches (dangereuses ) que Sarkozy et le lobby financier nous préparent. La question est : osera-t-il faire jouer de ses relais financiers et du fabuleux effet de levier lié aux ventes à découvert pour dramatiser la situation à son profit : espérons que non ,qu'il ne jouera pas contre la France par ambition personnelle

  • Par slavkov - 12/04/2012 - 16:27 - Signaler un abus socialistes

    ... moi j'ai bien aimé ce kojak - expert mondial en économie qui compare notre pays avec l'iran et le venezuela ...

  • Par evy - 12/04/2012 - 08:27 - Signaler un abus sourire figé

    Le sourire figé de Hollande devient insupportable. Il semble tellement faux quant au reste des candidats , ils font juste perdre du temps !!!

  • Par Equilibre - 12/04/2012 - 00:42 - Signaler un abus La photo est géniale

    Le clone à coté de moumoute, un fidèle suiveur. C'est beau l'indépendance de la presse en France. En be, si le clone est élu, je ne donne pas cher de notre niveau d'information. Déjà que c'est bas, alors là.
    Langlet est au journalisme économique ce que Gala est au journalisme économique. Et encore...

  • Par Karamba - 12/04/2012 - 00:36 - Signaler un abus Hollande comique

    Si je suis élu président de la république, je ne m'occuperai pas du parti socialiste. Oui forcément vu que le parti socialiste contrôlera l'intégralité des pouvoirs du pays, pas besoin, c'est le PS qui s'occupera de Hollande, le candidat intérimaire...

  • Par le Gône - 12/04/2012 - 00:03 - Signaler un abus D'aucun n'aurait dit...

    "et vous trouvez ca drôle"..cette pseudo commedie "démocratique" de la 2.pour nous vendre du "couille molle" ca c'est clair..tout ceci est pitoyable..pathétique.ignoble et indigne de la profession de journaliste;Je pense que la télé de Poutine n'est pas plus "lèche cul" que ce Pujadas et sa clique."une mère tape dure qui sait même plus où elle est ni se qu'elle dit""un ex gros qui larmoie pret a toutes les bassesses petit fonctionaire bourgeaois""un syndicaliste qui est là pour en découdre et casser du patron" Marine elle y croit vraiment..DupontAignan..pfft...j'ai honte..c'est a vômir.

  • Par New - 11/04/2012 - 23:52 - Signaler un abus La tête des journalistes face à Marine Le Pen !

    Cela mériterait des ralentis. Efa Choly est tombée tellement bas qu'elle me fait maintenant presque pitié et m'est quasiment devenue sympathique. Elle m'a en tout cas bien fait rire en disant qu'elle était coincée entre la "gauche molle" et la "gauche folle". Globalement chaque candidat s'en est bien sorti. Marine Le Pen a pu manqué un peu de "présidentialité" à la fin de son intervention. Poutou aura sans doute gagné des voix ce soir car, au delà de ses idées délirantes et extrémistes, l'homme est apparu naturellement sympathique, brut de fonderie.

  • Par toupoilu - 11/04/2012 - 23:41 - Signaler un abus La phrase de la campagne, pour moi

    "Je suis tout seul, la, j'ai pas mes potes, et moi, je suis habitué a faire partie d'un groupe, on envahit les salles de reunion du patron en groupe, on sequestre en groupe, on fait greve en groupe"
    Philippe Poutou
    J'aime bien le "on séquestre en groupe"

  • Par jonatt - 11/04/2012 - 21:31 - Signaler un abus Les journaleux de gauche !

    Le cocker triste et ses toutous !

Fermer