Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 16 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Écoutes de Nicolas Sarkozy : les juges réagissent après la diffusion des propos de l'ex-président et de son avocat

Le mot "bâtard" utilisé par l'avocat de l'ancien chef de l'Etat pour qualifier les juges, a beaucoup choqué chez les magistrats.

Pilule à avaler

Publié le

La teneur des écoutes téléphoniques de Nicolas Sarkozy révélée mardi par Mediapart fait du bruit chez les juges. Le terme "bâtard" est notamment au coeur de la polémique. Il est utilisé par Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy pour qualifier les juges qui enquêtent sur l'affaire Bettencourt. Un terme qui choque les magistrats dont Christophe Régnard, le secrétaire national de l'Union syndicale des magistrats (USM) qui s'est exprimé sur Europe 1 ce mardi matin. 

"Qu'un avocat parle des 'bâtards' en parlant de juges qui ont rendu une décision qui ne lui convenait pas c'est évidemment, eu égard au serment qui est prêté par les avocats, qui sont des auxiliaires de justice, quelque chose qui n'est pas du tout adapté.

On a un peu le sentiment en entendant ça, qu'il y a une organisation de la défense qui passe par un certain nombre de pressions amicales, pour obtenir des juges de la cour de Cassation une décision favorable" explique-t-il à Europe 1.

Puis, Christophe Régnard s'est montré plus vindicatif. "J'ai envie de dire à tous ceux qui depuis dix jours parlent du complot des juges, ou des atteintes graves au secret professionnel des avocats, qu'à la lecture de ces événements, ils vont regretter d'avoir tenu ces propos imprudents. Manifestement, ce qui existe, et ce qu'il y a dans ces écoutes, justifient pleinement qu'il y ait des investigations supplémentaires qui soient menées, pour déterminer si, oui ou non, il y a trafic d'influence, qui n'est autre en réalité que une espèce de forme de corruption" conclut-il. Visiblement, la polémique n'est pas finie. Et la diffusion de ces extraits devraient encore faire beaucoup parler.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par taramis - 19/03/2014 - 09:30 - Signaler un abus LE MUR DES CONS A ENCORE FRAPPE !

    Qu'on mette en taule ces juges qui s'amusent a distiller des infos dont personne ne peut prouver la véracité et dont le seul but est de salir.Justice de caniveau.

  • Par dussel2013 - 19/03/2014 - 09:40 - Signaler un abus la tartufferie des juges

    Les bras m'en tombent!!! Que le président de l'usm valide sur l'antenne d'europe 1 la violation du secret de l'instruction est une dérive insupportable. Nous sommes revenus au temps de la stasi qui écoutait tout le monde et condamnait sans vérifier si les faits pouvaient être avérés. Quand le président de la république reçoit sans pudeur les journalistes du monde, dont on connait la partialité, en pleine période de mensonge de Taubira, il fallait bien s'attendre au départ d'un contre-feu. Je me permets de faire remarquer qu'il n'y a aucun avocat dans ce dossier et que les fuites ne peuvent provenir que de la police ou que des juges en charge de ce dossier. Nous allons voir, maintenant si la justice engage une action pour violation du secret. Mais permettez-moi d'en douter. Jean POSSON

  • Par Jamar - 19/03/2014 - 09:41 - Signaler un abus Fatigant...

    Cela devient fatigant en effet, toutes ces "innocentes" révélations... Bâtards de juges, aurait-il dit... Si en effet, comme on le dit, il avait des infos sur les actions en cours, et connaissait l'identité de certains juges, ceux du mur que l'on sait, le mot bâtard n'a rien de choquant. Au contraire ! Quant au secret de l'instruction, pas de doute, il y a un sérieux problème. Il doit y avoir au moins un bâtard dans le coup. Jamar.

  • Par Nico Attal - 19/03/2014 - 09:50 - Signaler un abus La justice dans le caniveau

    C'est ahurissant de voir un magistrat commenter des propos diffusés dans la presse en violation manifeste du secret de l'instruction.

  • Par gliocyte - 19/03/2014 - 09:52 - Signaler un abus Jusqu'où vont-ils aller?

    Quand des juges traitent des victimes de cons sur leur mur, c'est normal, quand on les traite de bâtards, mais cette fois-ci en privé et sans affiche, cela devient un scandale. Le vrai scandale qu'ils auraient du relever, c'est la fuite d 'informations qui relèvent du secret de l'instruction. Mais non, ils s'offensent uniquement d'être traités de bâtards et ils voudraient qu'on les soutienne et qu'on défende leur honneur, eux qui n'en ont aucun! Et ils voudraient qu'on considère la Justice comme indépendante du Pouvoir avec toutes les preuves du contraire qui ne cessent de s'accumuler! Qu'est-ce qu'une Justice bâtarde? Une justice qui tient de deux genres différents, n'est-ce pas le cas? le pouvoir exécutif et les lois, le premier imposant une relecture des secondes. Un exemple parmi d'autres: Nicolas Bernard Buss de la LMPT, incarcéré et mis au secret. Honte aux Juges..

  • Par john mac lane - 19/03/2014 - 09:53 - Signaler un abus Rappelons ce que ce juge a dit avec le "mur des cons"

    Il a dit face a son affichage "On est toujours le con de quelqu'un". Pourquoi ne peut il pas dire aujourd'hui "on est toujours le bâtard de quelqu'un?"......Mais pour le "lur des cons" les autres étaient de sa corporation. Ce même personnage a publié un réquisitoire nommé "Nicolas Sarkozy les heures sombres" lors des élections présidentielles.... La justice est bien une justice de gauchistes. C'est dramatique!

  • Par Imragen - 19/03/2014 - 09:55 - Signaler un abus Gardez votre calme !!

    1. La divulgation des écoutes à 4 jours d'une électiojn difficile pour le gouvernement, est purement un hasard... . 2. Les juges qui épinglent un président de la République sur un mur des cons s'offusquent qu'ils soient traités de bâtards : alors eux seuls ont le droit d'insulter. Les autres doivent se taire en silence . 3 Il est vraisemblable que passées les municipales, on se rendra compte qu'il y a eu beaucoup de bruit pour pas grand chose.... Mais l'insidieuse divulgation aura peut être permis de garder une ou deux mairies et sûrement au FN de progresser grâce au discrédit sur les politiciens qui utilisent de tels procédés pour sauver un peu de leur pouvoir déclinant.

  • Par Casper - 19/03/2014 - 09:56 - Signaler un abus bâtard?

    son synonyme est 'Hybride' .. Je ne vois pas l'insulte, juste le constat de combinaisons particulières dans toutes ces affaires. sauf pour les procéduriers qui interprètent chaque syllabes comme il leur convient pour perpétuer le triangle dramatique. La déontologie est passée à la trappe depuis longtemps, malheureusement pour les derniers détenteurs, pour des intérêts personnels ou de connivence. Que tout ce monde de procéduriers dramatiques est moche! Malheureusement, en faire une grande lessive reviendrait à faire ce qu'on leur reproche avec force.

  • Par mounette - 19/03/2014 - 10:07 - Signaler un abus Questions naïves: mais que

    Questions naïves: mais que peut-on faire contre ces juges? A-t-on des recours possibles en tant que citoyen pour que le secret de l'instruction soit respecté? les juges prêtent-ils serment d'impartialité etc.?

  • Par hgo04 - 19/03/2014 - 10:08 - Signaler un abus ha bon???

    """Manifestement, ce qui existe, et ce qu'il y a dans ces écoutes, justifient pleinement qu'il y ait des investigations supplémentaires qui soient menées, pour déterminer si, oui ou non, il y a trafic d'influence, qui n'est autre en réalité que une espèce de forme de corruption" conclut-il """ Nous sommes très loin des motivations des écoutes la.. N'était ce pas pour le financement de la présidentielle?? On écoute donc une personne, pour des faits non prouvé, et on utilise ces écoutes pour trouver d'autres infractions?? Je suis surpris que personne ne pose de question aux juges! Que sarko soit ce qu'il est, ok.. Ce n'est pas une raison non plus pour que la justice détourne la procédure judiciaire. Traiter des juges de batards dans une conversation privée n'est pas un délit, quant au trafic d'influence, on peut effectivement se poser la question : qui influence donc la justice, indépendante bien entendue:D, et qui fait diffuser ces éléments de l'enquête sur voie de presse???

  • Par arcole 34 - 19/03/2014 - 10:09 - Signaler un abus LE MUR DES CONS ETAIT MOINS CHOQUANT AVEC LES PHOTOS

    Des parents des victimes ,apparemment notre magistrature à une indignation à géométrie variable , je vois qu'ils sont sur la même ligne que leur ministre et garde des sceaux . depuis la 1958 , C 'est la ministre de la justice la plus calamiteuse qui nous ait été donné de voir à l'oeuvre .Et une magistrature aux ordres du pouvoir qui viole son principe de stricte neutralité politique s'entend pour un peu tant soit peu qu'un juge soit apolitique .

  • Par mumus - 19/03/2014 - 10:11 - Signaler un abus Retour ascenseur

    Mr Plenel a une dette envers moije qui lui a fait cadeau avec nos impôts, de plus de 2 millions d'euros d’arriérés fiscaux pour le non respect du barème de la tva de la presse en ligne; ça vaut bien une petite boule puante juste avant le scrutin de dimanche...

  • Par lexxis - 19/03/2014 - 10:22 - Signaler un abus LES RAVAGES DU MUR DES CONS (SUITE)

    Les magistrats qui ont épinglé la photo de citoyens sur le mur des cons, tout comme ceux de leurs collègues qui n'ont élevé aucune protestation publique contre cette faute inadmissible, n'ont plus aujourd'hui aucun titre à exiger le respect, ni la déférence que l'ensemble des citoyens - qu'ils figurent ou non sur le mur des cons - leur accordaient auparavant d'office et sans restriction aucune. Le respect est une vertu de partage, le premier qui s'en dédit ne peut exiger de l'autre qu'il se sente encore le moins du monde lié par une réciprocité qui s'impose simultanément et également aux deux parties.

  • Par claire novembre - 19/03/2014 - 10:24 - Signaler un abus Cabinet noir

    Le cabinet noir de Hollande est à Médiapart et au Monde ! On se demande à quoi sert la justice si le procès se déroule dans cette presse qui a déjà jugé,condamné,exécuté le présumé coupable !

  • Par cednono - 19/03/2014 - 10:24 - Signaler un abus Indignation sélective

    ce qui aurait d'abord du choquer ce juge, c'est la fuite dans la presse. Quid du secret de l'instruction ? ensuite, qu'il fasse des menaces ("ils vont regretter...") en dit long sur le sentiment de toute puissance des juges. La magistrature s'est discréditée depuis longtemps en France et ce n'est pas ce monsieur qui va arranger les choses. Sarko pourri, oui, mais pas plus que nos juges.

  • Par sandhom - 19/03/2014 - 10:29 - Signaler un abus Le problème

    Le problème, c'est que tout ce qui vient de ce gvt ressemble à un vieux kleenex usagé : on le prend avec des pincettes à rallonge et du dégout. Un gvt, dont tous les membres mentent du soir au matin depuis 2 ans, qui n'hésitent pas, semble-t-il, à utiliser Photoshop sur des images de manifs, voire des filtres sur des photos de pic de pollution, nous donne en pâture, via la presse en violation du secret d'instruction, des extraits issus d'enregistrements (non vérifiés par un labo indépendant), dont l'obtention prête à caution légale avec un gvt qui était au courant ou pas suivant les jours. On en extrait des passages qu'il convient de croire (à tort ou à raison) alors que l'on connait la propension de la presse de sortir de son contexte, la moindre phrase qui tue. Et les logiciels de bricolage de sons existent aussi. Impossible de se faire une idée raisonnable sur le vrai du faux possibles. Et on pourra nous sortir des extraits dès que le besoin se fera sentir, sans preuve, pendant des années. Les chiffres du chômage de février doivent paraître la semaine prochaine. Normalement. Nous allons assister à une féria médiatique d'enfumage bien opaque et bien glauque.

  • Par Innocent - 19/03/2014 - 10:29 - Signaler un abus Résumons ce qui précède

    Est vraiment con quiconque fait la moindre allusion aux "pratiques" des dirigeants de l'UMP.

  • Par sam75 - 19/03/2014 - 10:34 - Signaler un abus Indignation mal placée

    Tout d'abord il s'agit d'une conversation privée qui ete espionnée, les mots n'ont pas la même portée que pour une declaration publique.Par ailleurs le secret de l'instruction n'a pas été respecte, La vrai question est la. Mais mediapart et ceux qui sont derriere envoient un rideau de fumée pour faire oublier la malheureuse affaire de Taubira et accessoirement detourner quelques électeurs pour éviter une catastrophe Dimanche. Ces affaires sont inquiétantes pour les libertés et la démocratie en France. La reaction de cette coorte de socialistes ce matin est repugnante.

  • Par walter99 - 19/03/2014 - 10:42 - Signaler un abus La réalité des faits

    La réalité des faits c'est que nous avons eu un président qui parlait comme la racaille de banlieue , qui ne respectait pas la justice . Désolé mais pour beaucoup de Français , "batards de juges" ça ne passe pas , ça ne passe pas ! de la part d'un président , ça fait très bas quartiers et très racaille . Merci madame Taubira de laisser faire les juges , Sarkozy voulait les supprimer et faire une justice aux ordres du pouvoir ... on voit pourquoi . Les juges iront jusqu'au bout , et pour Kadhafi on saura bientôt si c'est vrai ou pas ....

  • Par slavkov - 19/03/2014 - 10:47 - Signaler un abus socialistes

    ... la justice? ils s' en foutent ...

  • Par Djelmé - 19/03/2014 - 10:50 - Signaler un abus Shoking ...

    La belle affaire (je ne crois pas si bien dire). Les commentaires étaient privés et ce genre de propos est celui de tout un chacun ou peu s'en faut, et parfois on entend, on dit soi-même bien pire. Que ne lit-on sur les tchats, sur les forums, sur les réseaux sociaux à propos des plus illustres ? Soit, les mots ont été ceux d'un acteur partie-prenante, mais enfin c'était privé. Ras-le-bol de ce flot d'affaires, de contre-affaires, de contre-contre affaires dévoilées juste avant les élections municipales comme autant de pseudo arguments (croient certains) pour infléchir le choix des électeurs. A ce rythme on n'ose imaginer ce que ce sera pour les Européennes, et la Présidentielle : là ce sera le tsunami des révélations à n'en plus finir. Je pense que l'ensemble de la classe politique va en pâtir, je pense qu'une collusion médiatico-politique entraîne ce pays dans un déni de démocratie. Personnellement, je zappe quand, encore et une fois de plus, je lis, j'entends, je vois le rabâchage exponentiel lancé telle une furie hystérique. Je suis saturé. Je n'en ai rien à faire d'un "bâtard" prononcé ici ou là, l'essentiel est bien ailleurs.

  • Par myc11 - 19/03/2014 - 10:50 - Signaler un abus Sarkozy a porté plainte contre Médiapart, qui riposte,

    et le Mur des cons ne mérite aucune riposte?

  • Par Ory-Nick - 19/03/2014 - 10:54 - Signaler un abus Et pas d'enquête...

    ... sur la violation du secret de l'instruction ?! Mediapart peut accéder, sans aucun problème, aux pièces de n'importe quel dossier en cour d'instrction, mais si Sarkozy ose se renseigner sur une affaire le concernant (pour pouvoir se défendre) on le salit et on le traine dans la boue ?! . @Atlantico, j'ai plus que hâte de lire les décryptages sur cette affaire, et vos articles suivants. Ceux-ci conditionneront certainement ma position par rapport à votre site.

  • Par claire novembre - 19/03/2014 - 10:56 - Signaler un abus Cabinet noir (suite)

    Voici la vidéo gênante pour Hollande qui circule sur Internet et les réseaux sociaux. On y entend Hollande demander au patron de Médiapart, Edwy Plenel, "Tu n'as pas encore arrêté le délinquant?" Plenel -Non,je fais mon travail ! Hollande :-Vous avez fait plus que votre travail ! Plenel -Et Sarko,on va l'avoir ce con !

  • Par claire novembre - 19/03/2014 - 10:58 - Signaler un abus Cabinet noir (suite)

    Voici le lien de la vidéo Hollande-Plenel : https://www.youtube.com/watch?v=SUdKJj-SKSc

  • Par walter99 - 19/03/2014 - 10:59 - Signaler un abus Propos pas dignes d'un président !

    "Batard de juges" ça ne passe pas , dans la bouche d'un président ça fait très "racaille" Heureusement qu'il n'a pas été réélu, il aurait pourri toute la République française .

  • Par charlesingalls64 - 19/03/2014 - 11:07 - Signaler un abus Les juges réagissent.

    Ah ? C'est pas ce que les chiffres, pourtant truqués, de la délinquance nous disent. . On serait plutôt entre la petite sieste et le gros roupillon....... . Bâtards ou baltringues c'est pareil!

  • Par Vincennes - 19/03/2014 - 11:13 - Signaler un abus @Walter qui devrait éviter de se mélanger les pinceaux car

    le mot "batard" a été prononcé par l'AVOCAT, qui est bien placé pour apprécier les agissements de certains Juges. Ne pas perdre de vue le "mur des cons".....qui n'a toujours pas été sanctionné

  • Par maty - 19/03/2014 - 11:13 - Signaler un abus à Regnard et Cie

    le mot de nain a un président de la République affublé par les juges de ses enquêtes? est ce normal? On a entendu personne à ce sujet?. Dans l'émission de Calvi sur la 5 , il y a quelques jours, le journaliste Jeudy relate ses propos dits par des élus socialistes " ne vous inquiétez pas, je le surveille je sais exactement ce qu'il fait" Une autre journaliste, cousine de Hollande, avance ceci " des juges nous ont dit " ça y est on a le nain" Propos vérifiables en post cas si les censeurs ne sont pas passés par là

  • Par FXMLIM - 19/03/2014 - 11:16 - Signaler un abus Incroyable !!!

    Des magistrats violent le secret de l'instruction en étalant publiquement le fait que N Sarkozy et son avocat utilisent certains termes dans les écoutes et cela ne choque personne. Et en plus il n'y a aucun rappel à l'ordre . Le jour où le peuple va vraiment réagir je crains que de nombreux magistrats et politiques aient du souci à se faire. La calomnie rien que la calomnie sans respect des règles. Les Magistrats veulent qu'on les respecte qu'ils commencent par respecter le secret de l'instruction et mettent au banc les responsables de ces fuites en condamnant lourdement ceux qui exploitent ces prétendues informations.

  • Par RabatJoie - 19/03/2014 - 11:16 - Signaler un abus A quoi joue-t-on ?

    Quelqu'un peut m'expliquer ? D'une part, un acharnement judiciaire pour essayer de couler Sarkozy. De l'autre des ministres qui nient l'évidence de manière grotesque, quand bien même ce n'est pas nécessaire et des pièces d'une instruction en cours qui se retrouvent dans la presse, au risque d'annuler la procédure. Autant la traque judiciaire est une stratégie moralement discutable mais rationnelle. Autant la divulgation des pièces et l'attitude stupide des ministres qui passent pour des imbéciles et des menteurs est incompréhensible. Qui cherche quoi, sur ce théatre de guignol ?

  • Par Salaudepatron - 19/03/2014 - 11:21 - Signaler un abus Les pôv petits chéris... ils sont choqués !

    Et quand ils affichent un mur des cons ? Ca c’est du politiquement correct ? Les propos de l’avocat de Sarko étaient d’ordre privé et devaient le rester, donc je ne vois pas ce qu’il y a de choquant. Qu’on ne me fasse pas croire que les socialos, ou même leurs petits juges protégés, n’utilisent jamais d’argot, pour qualifier leurs adversaires dans leur échanges quotidiens. On parle ici d’un langage courant, qui n’avait aucune vocation à être rendu publique. Ce qui me choque le plus dans cette affaire, c’est justement que le contenu d’écoutes privées se retrouve sur la place publique, alors qu’il s’agit d’éléments d’un dossier de justice ! C’est une violation caractérisée de la vie privée ! Mais ce « petit point de détail », ne semble poser aucun soucis à aucun journaliste.... Ah mais c’est vrai, il s’agit de Sarkozy ! S’il avait été question d’un politicard de Gauche, la meute aurait déjà hurlé au scandale d’état...

  • Par Vincennes - 19/03/2014 - 11:26 - Signaler un abus suite....parti trop vite à Walter qui affirme, également, que

    "Sarko réélut aurait pourri la République"!!! Il oublie, totalement, les agissements à tous points de vue du CASANOVA de l'Elysée avec, également, la création d'un cabinet noir organisé autour de Le Foll + un copain qu'Hollande a fait venir de Corrèze et qu'il a mis en place en VIRANT l'archiviste présent depuis des lustres. Tout est bon en Hollandie qui n'est qu'un manipulateur

  • Par Atlante13 - 19/03/2014 - 11:28 - Signaler un abus Indignation à sens unique,

    bravo la magistrature. Indignée par la divulgation du secret de l'instruction? non, surtout pas. Indignée par le Mur des Cons? non, surtout pas. Indignée d'avoir traité le président de nain? non surtout pas Indignée d'avoir une menteuse pour Garde des Sceaux?; non, surtout pas. Indignée d'être devenue une Justice Politique? non, surtout pas etc...etc...etc...

  • Par Inconnu - 19/03/2014 - 11:32 - Signaler un abus Quand le magistrat Lemurdec demande le droit au respect,

    Il faut lui demander s'il n'a pas enfreint l'article 432-1 du code pénal : "Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique, agissant dans l'exercice de ses fonctions, de prendre des mesures destinées à faire échec à l'exécution de la loi ..." Car le respect, cela se mérite !

  • Par poilagratter - 19/03/2014 - 11:34 - Signaler un abus chochotte.............

    et "eu égard au serment qui est prêté par les juges" pour qui l'indépendance de la justice semble être une notion toute relative (du moins pour certains), le justiciable est en droit de se poser des questions sur les disfonctionnements de cette justice qui (quoi qu'on en dise) est entièrement au service du pouvoir socialiste. On pourrait en dire autant de la presse.......

  • Par Ex abrupto - 19/03/2014 - 11:56 - Signaler un abus Recel de violation du secret de l'instruction

    Ca existe??? Alors médipart est concerné???

  • Par BelAir - 19/03/2014 - 12:09 - Signaler un abus Sacré BlingBling1er...

    Petit par la taille mais grand par la vulgarité. Qu'il se comporte comme un dealer de cité donne vraiment la mesure de cette petite frappe. Quelle honte pour un ancien président.

  • Par Jamar - 19/03/2014 - 12:12 - Signaler un abus dealer de cité...

    Sarko, ou ceux qui, semble-t-il, manipulent la justice ?... Jamar.

  • Par BelAir - 19/03/2014 - 12:15 - Signaler un abus L'ex président voyou

    "J'ai envie de dire à tous ceux qui depuis dix jours parlent du complot des juges, ou des atteintes graves au secret professionnel des avocats, qu'à la lecture de ces événements, ils vont regretter d'avoir tenu ces propos imprudents." Certains lecteurs d'atlantico apprécieront. En meme temps ces gens sont tellement fanatisés et oublient tellement de réfléchir qu'ils continuent à défendre leur idole. il faut au moins cela pour continuer à soutenir un tel voyou de la république.

  • Par walküre - 19/03/2014 - 12:18 - Signaler un abus Que le citoyen élise ses juges et procureurs

    il pourra ensuite les révoquer s'ils n'en sont pas satisfaits. Ce qui signifierait que le ministère de la justice disparaîtrait. Histoire de faire en sorte que la séparation des pouvoirs soit une réalité.

  • Par BelAir - 19/03/2014 - 12:20 - Signaler un abus le sarkozisme c'est un peu du

    le sarkozisme c'est un peu du grand banditisme.

  • Par BelAir - 19/03/2014 - 12:27 - Signaler un abus @ jamar

    "Sarko, ou ceux qui, semble-t-il, manipulent la justice ?... Jamar." Vous n'avez visiblement pas saisi que ce sont les mêmes. Petit rappel: « trafic d'influence » et « violation de secret de l'instruction » impliquant Nicolas Sarkozy, son avocat Me Thierry Herzog et le haut magistrat Gilbert Azibert, premier avocat général à la Cour de cassation. Plus l'usurpation d'identité. Sarko et sa bande organisé sont des voyous qui se comporte comme tel.

  • Par taramis - 19/03/2014 - 12:44 - Signaler un abus @ walter closet

    walter99 - 19/03/2014 - 10:42 - La réalité des faits c'est que nous avons eu un président qui parlait comme la racaille de banlieue , qui ne respectait pas la justice .pour beaucoup de Français , "batards de juges" ça ne passe pas , ça ne passe pas ! de la part d'un président , +++++++++++++ Désolé petit trafiquant d'infos frelatées,batard c'est Herzog qui l'a employé.Mur des cons c'est qui?. +++++++++++++++ et pour Kadhafi on saura bientôt si c'est vrai ou pas .... +++++++++++++++ Votre petit esprit pourrait malgré tout comprendre qu'entre la décision de Sarkozy d'intervenir en Lybie et la mort de Kadhafi,ce dernier avait largement le temps de fournir les preuves qu'il avait financé Sarko.Il ne l'a pas fait? Tout simplement parceque ca n'a jamais existé.

  • Par gliocyte - 19/03/2014 - 12:45 - Signaler un abus @Bel air

    Quand on voit le niveau de vos arguments, et votre indignation toute sélective, on se dit avec tristesse que si la France en est là aujourd'hui c'est grâce à la complicité active de gens tels que vous. A part le "C'est la faute à Sarko" vous avez quoi à proposer? Rien! Que du vide abyssal!

  • Par BelAir - 19/03/2014 - 12:48 - Signaler un abus « trafic d'influence » et «

    « trafic d'influence » et « violation de secret de l'instruction » impliquant Nicolas Sarkozy, son avocat Me Thierry Herzog et le haut magistrat Gilbert Azibert, premier avocat général à la Cour de cassation. Plus l'usurpation d'identité. il faut quand meme etre une sacrée groupie décérébrée pour continuer à soutenir un voyou. Mais ça ose tout les c°ns, c'est meme à ça qu'on les reconnait.

  • Par walküre - 19/03/2014 - 12:53 - Signaler un abus Pour le moment

    Sarkozy est dans l'oeil du cyclone, et les vents ne vont pas tarder à le balayer. Mais ne jetons pas la pierre. Nous ne voyons là qu'une partie de l'iceberg. Et l'iceberg c'est tout le monde politique. Mazarin et Machiavel ont écrit de belles choses sur des ignominies. C'est cela la politique. Le citoyen voit ça de loin, et en est ignorant pour les trois quarts des affaires. Il persévère à voter UmpS, au pouvoir depuis trop longtemps et qui se sent propriétaire de la France. Dimanche, il y a un coup de semonce à donner. Courage.

  • Par BelAir - 19/03/2014 - 13:07 - Signaler un abus Vive la corruption!!!

    Vive Sarko vive la corruption. Et on se moquait de l'Italie de Berlusconi... blingBling1er et son équipe de voyous ne valaient pas mieux.

  • Par groumpf - 19/03/2014 - 13:07 - Signaler un abus Ben voyons

    Résumé 1. Un juge politique qui veut se faire Sarko demande des écoutes générales sur des fondements légers 2. La loi interdit de traiter ce qui a été dit en dehors de ce qui a été demandé 3. Le juge/policier/ministre rend public les dites écoutes 4. Rendues publiques, les paroles privées sont considérées comme publiques, donc elles sont passibles de poursuite. 5. on a donc bien un complot de juges politiques, je pense la même chose que M. Herzog 6. personne n'est choqué ni au gouvernement ni chez les juges, ni dans la presse gouvernementale. 7. On peut commencer à mettre en prison les opposants. La République est morte, même pas besoin de 6e. Une bonne vieille démocratie populaire de France suffira amplement. La gauche et les juges se vautrent dans le déshonneur.

  • Par Ory-Nick - 19/03/2014 - 13:10 - Signaler un abus @BelAir, l'hypocrisie gauchiste...

    Déjà que le secret de l'instruction a été violé par les magistrat et Mediapart (c'est courant) ayez au moins la décence de ne pas ignorer la présomption d'innoncence qui, en France, s'applique à tous. De droite comme de gauche. D'ailleur, vos propos sont diffamatoires à l'encontre de Sarkozy. Il n'a pas été condamné. Donc ce n'est pas plus un malfrat qu'un assassin (j'exagère). Petit rappel : la diffamation, c'est 45k€ d'amende et/ou 3 ans de prison.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€