Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 27 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Brésil : l'ex-président Lula placé en garde à vue dans le scandale Petrobras

Les autorités brésiliennes affirment détenir des preuves que l'ancien président a touché en 2014 au moins 1 million de reals (240 000 euros) de la part de l'entreprise OAS, sans justification légale.

Enquête

Publié le
Brésil : l'ex-président Lula placé en garde à vue dans le scandale Petrobras

Lula a quitté me palais présidentiel en 2010. Crédit Reuters

Dans le cadre de l'enquête sur le scandale Petrobras, la police fédérale brésilienne a perquisitionné ce vendredi le domicile de l'ex-président Luiz Inácio Lula da Silva. L'ancien chef d'Etat a été arrêté et placé en garde à vue, afin de communiquer différentes informations aux enquêteurs qui cherchent à connaître la vérité dans cette affaire de corruption de grande ampleur qui chamboule toute la classe politique brésilienne, au point d'atteindre l'économie du pays. 

Les autorités brésiliennes affirment détenir des preuves que Lula a touché en 2014 au moins 1 million de reals (240 000 euros) de la part de l'entreprise OAS, sans justification légale.

Cette somme lui aurait été versée pour des travaux et pour l'aménagement de son triplex à Guarujá, dans la région de São Paulo. Selon la justice, un entrepreneur aurait par ailleurs pris en charge le déménagement de meubles et de marchandises de Lula pendant son départ du palais présidentiel en 2010.

"Près de 200 policiers exécutent 44 mandats judiciaires, dont 33 mandats de fouilles et perquisitions et 11 mandats d'amener dans les États de Rio de Janeiro, São Paulo et Bahia", a expliqué la police fédérale dans un communiqué. 

 

>>>> à lire aussi : Violence, homicides, corruption : quand les bobos vantaient le Brésil de Lula

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€