Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 26 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Assistant sexuel pour handicapés : l'Essonne relance le débat

Le département de l'Essonne souhaite réfléchir à la mise en place d'un statut "d'assistant sexuel" pour les personnes handicapées. Un projet très polémique en France.

Un pavé dans la mare

Publié le
Assistant sexuel pour handicapés : l'Essonne relance le débat

Le statut d'assistant sexuel pour les handicapés refait débat Crédit Reuters

Le sujet est très controversé. Régulièrement, les discussions sont houleuses. Difficile de trouver un point d'accord sur cette question. Seule certitude : le statut d'assistant sexuel pour les personnes handicapées fait débat en France. Ce projet est, entre autres, très critiqué par les féministes qui craignent une nouvelle forme de prostitution. Mais voilà que le département de l'Essonne, ce jeudi, relance la polémique. En effet, le conseil général de l'Essonne a annoncé qu'il allait engager une réflexion "sur la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap" dont une des pistes serait la création d'un statut "d'assistant sexuel".
Si le service voyait le jour, il s'agirait d'une première en France.
 

"On s'occupe de l'accès aux transports, du droit au logement mais cet accès à la sexualité est un impensé total", a déclaré Jérôme Guedj, le président (PS) du département. Le lancement de cette réflexion doit être entériné lundi à l'occasion de l'adoption par la collectivité du schéma départemental en faveur des personnes handicapées. Ce plan prévoit aussi d'étendre la formation et l'information sur la vie affective et sexuelle des personnes handicapées. "Il s'agit d'une initiative citoyenne, qui brave les interdits et les tabous", s'est réjouie Pascale Ribes, vice-présidente de l'Association des paralysés de France (APF), qui souhaite désormais "l'ouverture d'un débat public sur le sujet". "Il s'agit du dernier droit à conquérir pour les personnes en situation de handicap", a-t-elle souligné, déplorant qu'il y ait pour le moment "zéro réponse".

"Une femme n'est pas le médicament d'un homme"

Pour autant, ce projet ne fait pas l'unanimité. En effet, les féministes sont "vent debout" contre cette idée et n'ont pas tardé à dénoncer une forme de prostitution. "Aujourd'hui, c'est pour les handicapés, demain ce sera pour les personnes âgées ?", s'est ainsi insurgé Anne-Cécile Mailfert, porte-parole d'Osez le féminisme. "Une femme n'est pas le médicament d'un homme", a-t-elle poursuivi, rappelant que la proposition était en l'état "illégale". En France, servir d'intermédiaire entre une personne qui se prostitue et une autre qui a recours à ses services, relève du proxénétisme. Pour Jérôme Guedj, qui se dit "opposé à la marchandisation du corps", il ne s'agit pas d'instaurer "un service public de prostitués." "Nous souhaitons réfléchir à un cadre éthique et juridique pour cette mission complémentaire de l'accompagnement des personnes handicapées", a-t-il affirmé. Les conclusions de cette réflexion ne devraient toutefois pas être connues avant la fin de l'année

Dans un avis rendu public le 12 mars, le Comité national consultatif d'éthique (CCNE) a émis un avis défavorable aux assistants sexuels pour les personnes handicapées, relevant des risques importants de dérives. Le comité préconise toutefois une formation des personnels soignants et éducatifs à la sexualité des patients. Début avril, un groupe de travail avec des associations et des juristes devrait être constitué, et des voyages d'étude notamment en Suisse et en Belgique, où l'aide sexuelle est légale, sont prévus. En attendant, le débat reste ouvert.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par josephyne1 - 21/03/2013 - 17:10 - Signaler un abus Et elles en pensent quoi les

    Et elles en pensent quoi les femmes handicapées d'un assistant sexuel, car on parle surtout des hommes handicapés et d'une assistant sexuelle, que l'on rapproche de la prostituée, avec des riques de dérive.

  • Par Karamba - 21/03/2013 - 17:18 - Signaler un abus C'est de la prostitution

    On est juste dans la novlangue socialiste. Donc le nom politiquement correct d'assistante sexuelle est à peu près aussi pompeux que celui de technicien de surface. Ca vous laisse croire qu'il faut un diplôme du niveau BTS pour postuler et en fait il n'y a même pas de formation...

  • Par kettle - 21/03/2013 - 17:24 - Signaler un abus Il va falloir former les infirmieres

    Qui va s'en charger?

  • Par Karamba - 21/03/2013 - 17:24 - Signaler un abus Et pendant qu'on y est...

    encore une occasion de pointer le décalage des socialistes, dans une société française croulant sous le chômage, l'endettement, l'hyper violence... que des urgences éludées par nos bobos roses qui n'ont de toute façon pas la compétence pour résoudre les problèmes. Alors on meuble avec des fantaisies, style mariage homo, salle de shoot et donc désormais maison close pour handicapé. Désolé messieurs dames, nous n'avons pas besoin de ces Gentils organisateurs tendance, la France n'est pas un Club Med mais un pays en faillite. On stagne dans le malentendu depuis mai 2012

  • Par kettle - 21/03/2013 - 17:27 - Signaler un abus "initiative citoyenne"

    "Il s'agit d'une initiative citoyenne, qui brave les interdits et les tabous", s'est réjouie Pascale Ribes" --- OK rejouie toi et prend l'initiative Pascale !

  • Par robert - 21/03/2013 - 17:27 - Signaler un abus Avec la goche tout est possible

    Allez apres les enfants transformés en produit de consommation pour satisfaire les homos, il faut bien s'occuper des handicapés, sauf que là les femmes votent et ont la parole contrairement aux enfants..............

  • Par kettle - 21/03/2013 - 17:29 - Signaler un abus Un espoir pour les jeune de

    Un espoir pour les jeune de banlieue au RSA. Ils iront 20h par semaine fourrer les mamie en fauteuil roulant.

  • Par kettle - 21/03/2013 - 17:34 - Signaler un abus On dirait un episode de

    On dirait un episode de Little Britain !   http://images.fanpop.com/images/image_uploads/Little-Britain-little-britain-373593_1024_768.jpg

  • Par Jean34 - 21/03/2013 - 17:56 - Signaler un abus Un nouveau métier

    Je lis les commentaires te je suis interrogatif. J'ai travaillé longtemps dans des services de rééducation fonctionnelle ainsi que dans des USLD ( unité de soins de long séjour).. J'ai travaillé de jour comme de nuit et j'ai découvert des êtres humains de tous âges (jeunes dans les centres de rééducation suite à des accidents de la circulation ainsi que des personnes en fin de vie). J'ai trouvé des jeunes devant Canal+ le samedi soir, des mamies de 80 ans qui demande..C'est une profession qu'il faut inventer. Ce n'est pas de la prostitution. Les femmes ont autan de besoins que les hommes. Les familles se masquent les yeux. Les handicapés, les vieillards ont besoin de tendresse et de sexe que les valides.

  • Par Tgaud - 21/03/2013 - 17:57 - Signaler un abus et pourquoi pas

    Et pourquoi pas un assistant sexuelle pour homme Handicapé, moche, bizzare, défavorisé, malheureux.. etc Bref à tous ceux qui ne peuvent pas reussir à être comblé d'un point de vue sexuel ? Ne merites ils pas aussi, de jouir de ce genre d'experience ? Ah mais, attendez, ça existe déjà... ça s'appelle la prostitution.

  • Par Tgaud - 21/03/2013 - 18:00 - Signaler un abus bah

    Voila le genre de priorité des socialiste.. après le mariage homo, la légalisation de la prostitution. (car oui la prostitution est bien multisexe, et à destination de ceux qui ne peuvent pas être comblé sexuellement d'une autre maniere, et cest pas reservé aux handicapés.) le chomage ? tout le monde s'en fou.

  • Par Salaudepatron - 21/03/2013 - 18:15 - Signaler un abus Tu fais quoi dans la vie ?

    «  Branleuse d’Handicapés » ... c’est un nouveau métier inventé par Flamby, pour inverser la courbe du chômage. Cette bande de décérébrés qui nous gouverne n’a vraiment plus de limites ! PS : Désolé pour ceux que j’ai pu choquer, mais je trouve cette suggestion totalement honteuse et dégradante pour les femmes.

  • Par géodith - 21/03/2013 - 18:18 - Signaler un abus Une fois encore : le droit à...

    Le droit à... l'enfant Le droit à... "l'amour" C'est bizarre, je dois être décalée mais pas de sexe sans tendresse, pas de sexe sans complicité... Sinon, il y a le bromure ... Quelque soit l'age, quel que soit le sexe, quel que soit le handicap, rien n'est dû. @ jean 34 "Les handicapés, les vieillards ont besoin de tendresse et de sexe que les valides." un acte de passage ou une relation établie ? Un acte de passage, payé, c'est de la prostitution...

  • Par walküre - 21/03/2013 - 19:11 - Signaler un abus Du même tonneau

    que les officines à drogués. D'un côté des citoyens prostitués, de l'autre l'Etat prostitué. Assistanat, assistanat, quand tu nous tiens. Quand tu nous tiens, nous avons perdu notre liberté.

  • Par Salvatore Migondis - 21/03/2013 - 19:19 - Signaler un abus Jeunes de banlieue..?

    Mais.. ils le font déja sans leur demander leur avis... Là, cela se fera sans violences et en plus ils seront rémunérés pas vos impôts.

  • Par fender - 21/03/2013 - 19:46 - Signaler un abus Et on stérilisera tous les affreux"

    Et on stérilisera tous les affreux" Après le mariage homo des assistants sexuels pour les handicapés Un projet prévu par les politiques il s'agit de personnes travaillant pour l'état et qui donnent des services sexuels aux handicapés, les temps changent décidément Mais attention comme le mariage homo cache un objectif plus sombre comme le contrôle des naissances et Certainement le projet de créer des enfants in vitro sans maladies et parfaits sous tous les rapports cette loi en cache Certainement une autre qui permettrait aux gouvernements je ne sais pas encore comment de stériliser Les handicapés. je pense que le véritable objectif est de supprimer le peuple. Cela peut paraitre paranoïaque mais si ces lois passent le peuple est en danger, car qui pourra arrêter de stériliser des gens Imparfaits. On se dirige vers le clonage et l'eugénisme comme le chef l'avait prévu.

  • Par fender - 21/03/2013 - 19:47 - Signaler un abus Et on stérilisera tous les

    Et on stérilisera tous les affreux" Après le mariage homo des assistants sexuels pour les handicapés Un projet prévu par les politiques il s'agit de personnes travaillant pour l'état et qui donnent des services sexuels aux handicapés, les temps changent décidément Mais attention comme le mariage homo cache un objectif plus sombre comme le contrôle des naissances et Certainement le projet de créer des enfants in vitro sans maladies et parfaits sous tous les rapports cette loi en cache Certainement une autre qui permettrait aux gouvernements je ne sais pas encore comment de stériliser Les handicapés. je pense que le véritable objectif est de supprimer le peuple. Cela peut paraitre paranoïaque mais si ces lois passent le peuple est en danger, car qui pourra arrêter de stériliser des gens Imparfaits. On se dirige vers le clonage et l'eugénisme comme le chef l'avait prévu.

  • Par la saucisse intello - 21/03/2013 - 19:48 - Signaler un abus Où est le souci ?

    Dans nos banlieues, ce ne sont tout de même pas les branleurs qui manquent ? Et vous allez voir que, ne reculant devant aucun sacrifice, nos "sociologues" (!!!) vont nous appeller ça "un métier" !

  • Par sam75 - 21/03/2013 - 20:41 - Signaler un abus Lutte contre le chômage des femmes

    Qui a dit que le PS n'avait d’idées pour innover.Voila un débouche pour toutes ces femmes au chômage. Pourquoi ne pas créer des écoles spécialistes et des diplômes d’état .Sur un CV ça fera très bien. Pour ma part je partage le point de vue des féministes et je trouve cette proposition inacceptable car la femme n'est ni un médicament, ni un objet et de plus cela ressemble a de la prostitution. Alors les socialistes veulent interdire la prostitution d'un cote et la recréer de l'autre toujours aussi cohérents les socialos

  • Par Benvoyons - 21/03/2013 - 23:10 - Signaler un abus La méthode Caton 1° pour réduire le chomage et les retraites

    1) Rendre légale la prostitution pour les handicapés et recaser son copain DSK qui sera nommé formateur en chef. 2) L’euthanasie pour les vieux pour qu’ils partent plus vite et ainsi réduire le déficit de la caisse de retraite

  • Par Benvoyons - 21/03/2013 - 23:22 - Signaler un abus Bon mais pourquoi les tolards n'auraient droit à rien?

    Pour le principe de l'égalité des chances il faut que dans les prisons l'organisation d'assistant sexuel soit faite aussi. D'ailleurs il y aurait une réduction de l'agressivité et même beaucoup demanderaient à rester. .

  • Par kettle - 21/03/2013 - 23:38 - Signaler un abus La branlette c'est maintenant !

    Les femmes n'auront plus d'excuse d'etre au chomage. Au boulot !

  • Par Decebal - 22/03/2013 - 01:00 - Signaler un abus Ça dépend

    Bê si la personne paie et elle seule OK mais si il faut encore créer des fonctionnaires pour vérifier ceci ou cela ou peut etre la qualité des prestations proposées. Ils vont alourdir les impôts comme DAB!! Ce pays a effectivement un incroyable talent pour les idées les plus loufoques, démagogiques mais surtout anti Francaise et Français cette espèce dénaturée a éliminer. merci

  • Par Arronax - 22/03/2013 - 01:33 - Signaler un abus Non

    Pour moi c'est non. C'est de la prostitution, et de plus cela ne peut se décider au niveau départemental.

  • Par kettle - 22/03/2013 - 01:40 - Signaler un abus @Decebal - "OK mais si il

    @Decebal - "OK mais si il faut encore créer des fonctionnaires" --- Pourquoi en créer? Il y a deja pas mal de branleurs dans la fonction public.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€