Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Ange blond" : Maria était élevée pour être donnée en mariage à ses 12 ans

Selon les enquêteurs, le couple rom l'aurait acheté dans le but de la revendre. La petite fille n'aurait été qu'un "investissement".

Trafic d'enfant

Publié le

L'enquête concernant Maria, une petite fille blonde découverte dans un camp rom en Grèce, avance. Selon la police, celle que l'on surnomme "l'ange blond" était élevée par Eleftheria Dimopoulou et son mari Hristos Salis dans le but d'être mariée dès l'âge de 12 ans. La petite fille, probablement âgée de 4 ou 5 ans, aurait servi de "récompense" au sein de la communauté rom. Son physique - blonde aux yeux bleus - peu commun chez les Roms aurait permis à ses "parents" de récupérer une jolie dot.

Les enquêteurs pensent que cette perspective explique pourquoi Maria n'a pas déjà été vendue. L'éducation de l'ange blond n'était donc qu'un investissement. Des témoignages s'accordent pour dire que Maria a été achetée pour un peu moins de 1 000 euros. La police estime qu'elle aurait pu être revendue pour près de 26 000 euros. Les enquêteurs se sont donc tournés vers les cercles d'adoptions illégales afin de relier Maria à d'autres affaires voire à un gang déjà connu des autorités. Le trafic de bébés serait facilité en Grèce par des lacunes dans la législation sur le régime d'adoption, en particulier lorsqu'il s'agit d'enfants étrangers

En plus de cette volonté de revente, Eleftheria et Hristos se servaient de Maria pour danser et mendier.

Afin de rentabiliser l'investissement au maximum, sans doute.

LIRE AUSSI SUR CE THEME 

Grèce : "l'ange blond" était au coeur d'un trafic d'enfants et devait être vendu

"Ange Blond" : trois Roms, soupçonnés d'enlèvement, arrêtés en Grèce

Pourquoi les affaires des "anges blonds" réveillent malencontreusement les préjugés sur les Roms, voleurs d'enfants

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lémovice - 24/10/2013 - 14:04 - Signaler un abus @Emanuela Ignatoiu-Sora, troll de l'UE sur Atlantico

    Un commentaire ? Une leçon de morale à donner aux citoyens européens qui vous payent??

  • Par ISABLEUE - 24/10/2013 - 14:08 - Signaler un abus Pourquoi

    j'ai envie de vomir....

  • Par géodith - 24/10/2013 - 16:10 - Signaler un abus Moi aussi

    j'ai envie de vomir... Le fond de ma pensée est condamnable mais pas autant que leur acte...

  • Par gliocyte - 24/10/2013 - 17:54 - Signaler un abus @ ISABLEUE

    Je ne sais pas ce qui me fait le plus vomir: Cette histoire ou l' angélisme criminel de l'UE.

  • Par lsga - 24/10/2013 - 18:30 - Signaler un abus encore et toujours de l'indicatif dans le titre

    puis du conditionnel dans l'article. C'est toujours typique de la propagande anti-sémite des années 30, et je vous renvoie toujours aux études de Ernest K. Bramsted sur les méthodes de Goebels.   Oui, comme dans la tradition juive, les roms touchent des dotes quand ils marient leurs filles. De là à faire des mères juives des proxénètes, il y a un pas anti-sémite que bien peu franchiront.   Enfin, quand bien même cette famille aurait kidnappé cette gamine (ce qui semble bien entendu très probable, quoi qu'encore non prouvé), ce n'est pas pour autant que cela démontre la nocivité des roms en tant que race.   Bref, on reste dans la théorie du complot. Du fait que les roms se marient très jeunes, qu'ils touchent des dotes, et que cette famille a une enfant blonde, on en déduit que les roms sont une race à éliminer.   Il s'agit encore et toujours d'une variation de l'anti-sémitisme.

  • Par Equilibre - 24/10/2013 - 18:41 - Signaler un abus Dehors

    Dégagez

  • Par Equilibre - 24/10/2013 - 18:45 - Signaler un abus @AntiFafaLécureuil

    Le @isgateux défendrait tout et n'importe quoi tant qu'il est exogène. Bah, vu le carnage du presiglan et de ses sbires, il nous pétera bien une durite; il parait qu'un combiné xanax-proctologue à répétition tue assez rapidement.

  • Par lsga - 24/10/2013 - 18:48 - Signaler un abus @Equilibre : dans la propagande anti-sémite des années 30

    le thème de la mère juive proxénète qui faisaient des filles pour les revendre était un graaannd classique.   La dote a toujours été une cible des anti-sémites, comme la circoncision.

  • Par ephemer - 24/10/2013 - 19:30 - Signaler un abus n'importe quoi! Alantico ment

    Quelle ramassi de %§! Atlantico est un site de menteur! voil)à la vérité La police bulgare a interrogé jeudi un couple de Roms bulgares ayant plusieurs enfants très blonds et susceptibles d'être les parents biologiques de la petite Maria, Sacha Roussev a néanmoins indiqué à l'agence de presse BGNES ne pas être sûre qu'il s'agissait bien de sa fille. "Nous avons donné notre enfant. Nous n'avons pas pris d'argent. Nous n'avions pas assez pour la nourrir", a expliqué cette petite femme mince au teint mat, aux yeux foncés et aux cheveux bruns. Le couple de Roms qui en avait la garde - un homme de 39 ans et sa femme, 40 ans Il affirme que la mère de l'enfant, une Rom bulgare, l'a leur avait confiée car elle ne pouvait pas s'en occuper.

  • Par lsga - 24/10/2013 - 20:26 - Signaler un abus @ephemer : ce sont des méthodes typiques

    de l'anti-sémitisme des années 30

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€