Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 18 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Yves Jégo : pourquoi l'arrivée au pouvoir de Marine Le Pen est désormais inéluctable

Ce livre est né du constat qu'a fait Yves Jégo durant ses permanences de député, où il s'est de plus en plus souvent entendu dire par ceux qu'il recevait : "Puisque c'est comme ça, la prochaine fois, ce sera Marine." Inquiet de ces réactions fréquentes, le président par intérim de l'UDI a décidé de prendre la plume pour nous mettre solennellement en garde contre la tentation du vote Front National. Extrait de "Marine Le Pen arrivera au pouvoir", publié chez First (1/2).

Bonnes feuilles

Publié le
Yves Jégo : pourquoi l'arrivée au pouvoir de Marine Le Pen est désormais inéluctable

Tout le monde fait l’autruche. Pourtant, depuis qu’en 2011 la monarchie absolue héréditaire du parti à la flamme a vu la fille succéder au père, la vague bleu Marine monte.

Il y a d’abord les résultats électoraux, indicateur le plus fiable et le plus objectif de tous. Lors des élections cantonales de 2011, le FN a été en mesure de se maintenir au second tour dans 402 cantons sur les 1 400 à renouveler.

À l’issue du scrutin, bien que littéralement seul contre tous faute d’alliance avec un parti républicain, le parti à la flamme a obtenu deux sièges de conseillers généraux.

Lire également l'interview d'Yves Jégo : "Le centre aussi porte sa part de responsabilité dans la montée de l’extrême droite"

L’année suivante, en 2012, lors de l’élection présidentielle, Marine Le Pen a remporté la part de l’électorat la plus élevée jamais atteinte par un candidat d’extrême droite à l’élection présidentielle : près de 18 %.

Ainsi, non contente de retrouver le meilleur niveau de son père en 2002, la fille le dépassait.

Par la suite, aux élections législatives de la même année, non seulement le FN est parvenu pour la première fois de son histoire à faire entrer seul contre tous des députés à l’Assemblée – deux sièges –, mais de surcroît, alors que traditionnellement son score national s’effondre aux législatives, cette fois-ci il s’est bien mieux maintenu : 13,5 %.

Les succès du FN lors de récentes élections partielles sonnent également comme autant de coups de semonce.

2013 aura été à cet égard une annus horribilis. En mars, dans la deuxième circonscription de l’Oise, Florence Italiani, forte de 27 % des voix au premier tour, s’est qualifiée pour le second, lors duquel elle a atteint 48,5 % des voix. En juin, Étienne Bousquet-Cassagne, ayant obtenu 26 % des voix au premier tour, a fait 46 % au second. Par parenthèse, si le Conseil constitutionnel avait décidé d’invalider l’élection législative de Hénin- Beaumont, provoquant donc là aussi une élection partielle, nul ne sait si Marine Le Pen n’aurait pas, cette fois-ci, remporté le siège.

C’est là une première prise de conscience indispensable : la mort du jeu politique à deux forces, gauche contre droite. À force de flambée du vote de vengeance contre un système qui ne résout pas les problèmes cruciaux des Français, nous sommes passés d’un paysage politique bipolaire à un paysage politique tripolaire. De fait, aux pôles de gauche et de droite républicaine s’est ajouté le pôle d’extrême droite, hissé au rang de troisième force par son statut de réceptacle de toutes les colères.

À cela s’ajoute qu’au-delà des scores électoraux, les principales thèses défendues par le FN gagnent en soutien dans la population française.

Sur ce plan, l’enquête récente « Fractures françaises » du CEVIPOF1, diffusée en janvier 2014, est édifiante. Deux Français sur trois pensent qu’il y a trop d’étrangers en France et que l’islam est incompatible avec les valeurs du pays. Sept Français sur dix veulent diminuer les pouvoirs de l’Europe pour renforcer les pouvoirs nationaux. Un Français sur trois veut sortir de l’euro pour revenir au franc. Deux Français sur cinq pensent qu’appartenir à l’Union européenne est une mauvaise chose pour la France. Trois Français sur cinq sont pour le protectionnisme. Neuf Français sur dix pensent que la classe politique ne se préoccupe pas des gens. Deux Français sur trois pensent que les politiciens sont « tous pourris ». Quatre Français sur dix veulent rétablir la peine de mort.

Bien évidemment, par temps de « vaches grasses », de croissance, de plein-emploi, de telles idées seraient d’office reléguées aux marges de l’opinion publique française.

Pour ne prendre qu’un exemple, dans les années soixante-dix, il y avait peu ou prou le même pourcentage d’étrangers qu’aujourd’hui dans la population de la France. Cependant, parce qu’à l’époque, il n’y avait quasiment pas de chômage, l’idée qu’il y aurait trop d’immigrés en France n’était approuvée pour ainsi dire par aucun électeur. Plus globalement, dès que la crise économique perdure, dès que l’appauvrissement revient, dès que le chômage de masse s’installe sur la durée, des pans de plus en plus importants de la population française deviennent disponibles pour des discours de fermeture, de clôtures, de murailles, de lignes Maginot et de boucs émissaires.

L’exemple le plus évident dans notre histoire est la France des années trente, après le krach de 1929. À l’époque, prospérant sur les frustrations nées du chômage de masse et de l’appauvrissement, des mouvements d’extrême droite tels que les Croix-de-Feu et l’Action française, lointains ancêtres du FN, connurent l’apogée de leur audience dans la population française et firent vaciller la République. Ils mêlaient dans leurs slogans et leurs écrits le rejet des immigrés, une dénonciation de la classe politique républicaine de type « tous pourris », et l’appel à abattre le régime républicain pour le remplacer, qui par une monarchie réactionnaire, qui par un « vrai chef » sur le modèle de Benito Mussolini.

C’est là une seconde prise de conscience indispensable : l’inéluctable arrivée au pouvoir de Marine Le Pen, sauf si les républicains se décident au sursaut. C’est en effet la conclusion logique de la conjonction entre un vote-sanction pour le FN de plus en plus élevé, une abstention de plus en plus forte – autre forme de rejet du système – et l’adhésion croissante aux thèses du FN, quand bien même elle se fait sous l’effet du chômage, de l’appauvrissement et du désespoir, que cette adhésion croît.

De fait, comme en 2002, le FN peut se qualifier en 2017 au second tour de l’élection présidentielle. Il suffit pour cela que la gauche accumule des résultats si piteux sur le front du chômage que le candidat socialiste, François Hollande ou un autre, s’effondrera dans les urnes dès le premier tour.

Cela peut également se produire si l’opposition n’arrive pas à se réunir ; il est alors tout à fait possible que les candidats de la droite républicaine arrivent derrière celui du FN et celui du PS.

Extrait de "Marine Le Pen arrivera au pouvoir - Sauf si...", de Yves Jégo, publié chez First, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par troiscentsalheure - 10/05/2014 - 10:38 - Signaler un abus L'inversion des valeurs des faux républicains de l'UMPS

    Le Front national est favorable à la proportionnelle et au référendum d'initiative populaire, il est donc plus républicain que les autres partis. D'ailleurs le Ministère de l'Intérieur ne classe pas le Front national dans les partis d'extrême droite.

  • Par FF74 - 10/05/2014 - 10:47 - Signaler un abus Comme d'habitude: ça tape à côté...

    Comme d'habitude, le vote FN est assimilé à un vote de rejet et à partir de là on confond les solutions apportées par le programme du FN et les questions bien réelles que se posent les français. "C'est une thématique du FN, elle est donc fausse", voilà en substance ce qui agite nos "élites" autoproclamées, qui ne se remettent jamais en cause et construisent des indicateurs qui les arrangent. Je lisais une critique (Amazon) du livre d'Aymeric Caron, et une personne a dit une chose très censée "si les chiffres ne mentent pas, il arrive que les menteurs chiffrent". Voir à ce sujet les "révélations" (secret de Polichinelle) sur les chiffres de la délinquance bidonnés depuis 2002. Curieusement, alors que ça aurait pu servir la gauche ("C'est la faute à Sarko"), silence radio parce que c'est une thématique dont les politiques ne veulent pas entendre parler, pire on nous parle de "sentiment d'insécurité", encore un jeu sémantique pour tourner autour du pot. Ensuite, nous dire que la montée du FN se résume seulement à la conséquence d'un fort taux de chômage (depuis la fin des années 70 quand même...) est une connerie de plus dans l'analyse consensuelle politico-médiatique.

  • Par pierre325 - 10/05/2014 - 11:07 - Signaler un abus pas mieux

    @FF74 analyse très juste A dénigré systématiquement les solutions du fn, les autre parties se mettent eux même dans l’embarras, car pour certain point il n'y a pas d'autre solution.

  • Par Ravidelacreche - 10/05/2014 - 11:12 - Signaler un abus Jé go

    Zy va

  • Par mx - 10/05/2014 - 11:12 - Signaler un abus Depuis la mit

    Les hommes politique se conduisent comme des gourous de sectes Marine ne fait pas exception, il serait temps qu'il regardent ce que veut dire le mot politique .....

  • Par armoric2 - 10/05/2014 - 11:42 - Signaler un abus monsieur jégo

    bonjour moi je ne lirais meme pas votre analyse car elle anti souverainiste,le mot souverainiste pour moi ne désigne pas le fn ou la gauche pour certains ,mais le refus et le revenir de notre souveraineté ,l'anti europe voila ce que les gens veulent ils en n'ont marre des menteurs,quand au front nationale il n'existerais pas ci nos gouvernants s'occupaient de la france ,respectaient les français, ne les forcaient pas a voter dans leur sens, s'occupait de faire respecter nos lois , notre langue arrêtaient la fuite des capitaux, empechaient les societe française de s'expatrier dans les pays ou cela leur coutaient moins chere, s'occupaient de notre patrimoine au lieux de le brader a touts les pays,s'occupaientdes nouvelles technologies de la sciences au lieux de mettre lanathéme sur toutes les recherches, clouaient plus souvent le bec aux écologistes qui sont des empecheurs de la modernité qui comme bové voudraient retourner a l'age de pierre, ainsi que les socialistes qui eux qui soutiennet leur president voudraient faire de notre pays une sucusalle socialiste ou seul leur pensée a gaint de cause ,moi je suis un electron libre, je dit ce que je pense vive le peuple souverain

  • Par Ganesha - 10/05/2014 - 11:44 - Signaler un abus Aveuglement ou Mauvaise Foi et Désinformation ?

    Curieuse habitude d'Atlantico de sortir deux articles exactement sur le même sujet ! J'ai écouté aussi la vidéo d'Yves Jégo, également ci-dessus. Dans cette interview, il a raison sur son point initial : notre avenir n'attendra pas 2017, il va se décider le 25 Mai ! Ce qui est un aveuglement absurde, par contre, c'est d'affirmer que Marine Le Pen va continuer à se retrouver dans la même situation que dans la législature européenne précédente. Non seulement les députés européens FN seront 7 à 10 fois plus nombreux, mais ils pourront se joindre aux députés qualifiés ''d'eurosceptiques'' venant d'autres pays, et dont le nombre aura lui aussi explosé ! Et ils ne détruiront pas l'Europe, simplement ils la sortiront de son actuel état d'esclavage au Capitalisme Financier ! Et je compte beaucoup plus, dans ce but, sur l'énergie et la clairvoyance de Marine Le Pen que sur les petits calculs politiciens des centristes... Rama Yade sera dimanche soir, à 18h, sur France 5 !

  • Par Scott - 10/05/2014 - 12:23 - Signaler un abus il n'y a pas que le FN

    ou meme que le front de gauche ( qui n'a pas de solution concrete à prosposer). Nous sommes beaucoup à dire que le systeme actuelle a echoué depuis trente ans, seulement la solution ne passe pas necessairement par des extremes. Si MLP incarne une colère legitime, le vote FN n'est pas pour autant la seule solution. un patriotisme certes mais pas à n'importe quel prix, tous les eurosceptiques ne sont pas associés a des racistes et des xenophobes et qu'on ne vienne pas me dire qu'il n'y en a pas ou plus au FN.

  • Par Ganesha - 10/05/2014 - 12:41 - Signaler un abus Poisson d'Avril Tardif

    Un autre site nous propose, comme homme providentiel, Laurent Wauquiez, que ses nouvelles théories placent pourtant totalement en dehors de l'UMP ! En somme : ''Tout sauf Marine Le Pen''

  • Par cronos - 10/05/2014 - 12:50 - Signaler un abus bof...

    pourquoi pas..essayons là nous verrons bien si elle peut tenir le rôle..? Nous la jugerons après...De toutes façons depuis Pompidou on ne trouve que des incompétents..!

  • Par Ganesha - 10/05/2014 - 13:07 - Signaler un abus Scott

    Dire que le Front de Gauche ne propose pas de solution est grotesque ! Dites simplement qu'elles ne vous plaisent pas ! Le ''Revenu Universel'' et la limitation de l'écart des revenus, ce sont pourtant des mesures démocratiques qui vont s'imposer dans un avenir très proche ! Et considérer que les millions de chômeurs et de pauvres citoyens français, en France, sont notre priorité, et que les citoyens des autres pays doivent plutôt contribuer au progrès chez eux, c'est du racisme et de la xénophobie ? ''Portes Grandes Ouvertes à Toute la Misère du Monde'' ! Vous êtes Écologiste ?

  • Par unlecteur - 10/05/2014 - 14:31 - Signaler un abus À hurler de rire...

    "dans les années soixante-dix, il y avait peu ou prou le même pourcentage d’étrangers qu’aujourd’hui dans la population de la France." Mais bien sûr ! La dégénérescence de notre classe politique est consternante...

  • Par titine - 10/05/2014 - 14:38 - Signaler un abus Et bien, c'est simple.

    Que l'UMP se ressaisisse et regarde la réalité en face, telle qu'elle est et non pas comme elle voudrait qu'elle soit. Un peu de courage, pour l'heure inexistant, renverserait la vapeur et ce n'est surement pas, ni un livre de plus ou de moins qui changera la chose. Mais le comportement et la vision de l'ensemble des élites de l'UMP, notamment vis à vis de l'Union Européenne qui, telle qu'elle est, nous condamne à la guillotine. Car le véritable maître, c'est l'UE. Et derrière l'UE, Washington. Tant qu'ils seront incapables de dénoncer cet état de fait et de proposer une ligne politique claire à cet égard, les français (non dupes, eux) iront se réfugier dans les bras des extrêmes.

  • Par vangog - 10/05/2014 - 14:59 - Signaler un abus Marine Le Pen seule capable d'inverser le déclin de la France

    Les Français de bon sens le savent tous, et les administrés d'Yves Jego le lui disent très justement. "Puisque vous avez fait voter toutes ces lois contre-nature et qui paralysent la France, depuis quarante ans, il nous faut élire, dorénavant, le seule candidate capable de réformer ces lois absurdes, et c'est Marine..." Mais que Jégo se rassure, car le système UMPSecolofrondegauchiste est bien vérouillé, les medias bien noyautés et les institutions bien pourries de l'intérieur! Le premier tour verra s'affronter le champion de la droite , Wauquiez ou Lemaire, le champion de la gauche archaique (peu importe lequel) et Marine le Pen, qui perdra fatalement au second tour, face au front anti-Républicain formé par les adversaires de la France...

  • Par caribou - 10/05/2014 - 15:13 - Signaler un abus Sauf si...

    Vous vous décidez à enfin FAIRE VOTRE P####N DE JOB. Ump, modem, udi, ps, prg le consensus existe entre vous tous... Sauf qu'après avoir abreuvé les français de conneries, c'est dur... Faire son taf sa garanti pas un succès électoral et la gamelle... C'est la gamelle.

  • Par Anguerrand - 10/05/2014 - 16:14 - Signaler un abus Je ne crois pas que le FN puisse arriver à plus de 50%

    Ce n'est pas un jugement de valeur, mais un certain nombre de choses font qu'une majorité d'électeurs n'adhéront pas en l'état à ce parti. Sa politique économique avec la retraite à 60 ans, démagogique. Son positionnement politique pourrait aboutir à une scission entre la droite dure et historique du parti et son nouveau positionnement à la Melanchon avec plus de " social " dans un pays ou le taux de redistributions est le plus élevé d'Europe. Son refus de tout ce qui n'est pas FN y compris les intervenants sur ce site, même avec les UMP patriotes 66%, des sympathisants favorables à un rapprochement. Sa demande de proportionnelle intégrale qui l'obligerait à passer les 50% aux élections législatives et présidentielles. La proportion de profiteurs du système et de l'immigration devenue française qui vote à plus de 88% pour la gauche et qui aurait peur de l'arrivée du FN. Pour tout ça j'ai plus qu'un doute, mais il peut devenir le 1 er parti mais sans alliance jene vois pas comment.

  • Par FATALITAS - 10/05/2014 - 16:39 - Signaler un abus Concernant la retraite, Il y

    Concernant la retraite, Il y en a qui la prennent à 51, voir 55 ans dans notre pays, non soyons raisonnables 60 ans c'est le bon compromis, pas certains à 52 et d'autres à 67 ans, liberté, EGALITE, fraternité, tout le monde à 60 ans. Qui plus est les élus devraient s'aligner sur le régime général pour montrer l'exemple. Il faudrait aussi pour une plus grande justice sociale, le plafonnement de la retraite par répartition, à hauteur de 3 000€ mensuels pour une personne seule et à 5 500€ par foyer fiscal. Une fois retraité, les nantis qui pourtant n’ont plus aucune responsabilité dans notre pays, sauf d’aller à la pêche, continuent à se goberger… ici 10 000€, là 15 000€ voire 20 000€ , de retraites mensuelles qui dit mieux et les patrons du CAC 40 des millions d’€ annuels. Il faudrait revoir l'aspa pour les étrangers qui peuvent toucher 800 euros pour une personne seule et 1200 euros pour un couple d'allocation vieillesse en ayant jamais travaillé ni cotisé en France, environ 27000 étrangers en bénéficient en France sans compter les étrangers fraichement régularisés.

  • Par cannois06 - 10/05/2014 - 17:00 - Signaler un abus inquiétant !!

    pourquoi inquiétant ? quand on vois le caca dans laquelle on se trouve ! moi se qui m'inquiète le plus et de voir les branquignoles au pouvoir ! une armée d'incapables ,la pauvre MLP si elle arrive au pouvoir un jour tous vont lui tombé dessus'( à voir les maires FN) pour contre les communes ruinés sous tutelles la pas un mots ....

  • Par sebastien76 - 10/05/2014 - 17:31 - Signaler un abus le mensonge

    Encore un article mensonger... Les etrangers depuis 1970 ont ete naturalises en masse...alors comparer les etrangers en 1970 et ceux de 2014, c'est oublier cette masse de naturalisation plus les descendants nombreux de ces derniers. Dans certaines villes de France, c'est l'Afrique du nord...mais cela arrange votre discours de masquer la verite. Un jour oui, les francais en auront vraiment marres

  • Par francois.carmignola - 10/05/2014 - 18:12 - Signaler un abus la tactique du gendarme

    Yves Jégo est un être faible, ministre désavoué, centriste et bien sur fédéraliste. Il est avec ses amis un carburant du souverainisme. Obstiné et menteur, incapable de concevoir ce qui fait problème dans l'abandon national qu'il prône. Partisan du vote de tous les étrangers aux élection locales, il souhaite la fin des nations qu'il conçoit comme ennemies. Un cabri vous dis je. En même temps le songe creux du fédéralisme est tellement absurde qu'il être aux Fronts (mélanchon lepen) pour se féliciter de la permanence du projet, ces gens vivent d'ordures. C'est bien pour ça que ceux qui exercent vraiment le pouvoir (et ce dans toute l'Europe) savent bien comment manipuler et rouler les cabris dans la farine. Ils auront aussi à gérer les dévaluationnistes, vous savez ceux qui veulent payer leur dette après avoir dévalué !

  • Par Gégé Foufou - 10/05/2014 - 18:18 - Signaler un abus Les étrangers en 1970 étaient en grand majorité

    Italiens, espagnols, portugais, polonais, ex Yougoslavie (serbes ou croates) tous blancs et chrétiens dont la grande majorité travaillait y compris les femmes et avaient de 1 à 5 enfants (en moyenne). Ceux d’aujourd’hui n'ont pas ce profil et c'est le moins que l'on puisse dire. Pour info j'habitais Montreuil puis Le Blanc Mesnil et j’étais le patron d'une entreprise de bâtiment de plus de 100 ouvriers. M. JEGO FERMEZ VOTRE GRANDE BOUCHE VOUS NE CONNAISSEZ PAS CE DONT VOUS PARLEZ

  • Par Thibs - 10/05/2014 - 18:22 - Signaler un abus Simplification bétassou

    que votre digression sur les années 1930 qui ne vous honore pas beaucoup, je vous engage vivement à lire les ouvrages de Simon Epstein sur la collaboration et la résistance. Doriot, Déat, Paul Faure Spinasse n'étaient-ils pas SFIO, PCF ou radicaux à la base. Le personnel politique français est profondément décevant.Le peuple français a surtout une envie colossale de licencier tout ce petit monde de petits marquis, quasiment sans exceptions.

  • Par le14ecossais - 10/05/2014 - 18:40 - Signaler un abus A coté de ses pompes

    Yves JEGO est sans doute un type sympa mais il est à côté de la plaque . Il a fait un bouquin( d'ailleurs l'as-t-il écrit lui même ? ) dans lequel il se fait peur tout seul . Le seul problème c'est que les français de souche et hors souche en ont ras-le-bol de voir arriver des gens qui sont tout de suite assistés de diverses formes d'allocations et qui viennent perturber notre société .L'intégration ne pourra doncse réaliser que s'il y a une juste mesure et non pas un déferlement humains que les politiciens socialos ne veulent pas voir.

  • Par pave777 - 10/05/2014 - 19:37 - Signaler un abus N'oubliez jamais !

    que c'est la famille politique de ce monsieur, qui a ruiné la France, métissé sa population, et fait exploser l'insécurité en imposant le regroupement familial ! pas une seule voix de patriote pour les NI NI !

  • Par vangog - 11/05/2014 - 01:47 - Signaler un abus Sauf si...quoi!

    Sauf si...la France arrête de décliner? Sauf si...la France respecte le traité monétaire? Sauf si...les lingots d'or se mettent à pousser aux branches des arbres? Sauf si...moi, Yves Jego, je me présente... Sauf si...les Vénusiens annexent la terre? Plein de suspens, ce "sauf si..."

  • Par Jean-Pierre - 11/05/2014 - 05:00 - Signaler un abus MARINE VUE PAR LES FRANçAIS !

    . Image de merde, on ne peut pas faire pire (sauf son père ?). . "Près de 7 Français sur 10 (68%) ont une mauvaise opinion de Marine Le Pen" . "Une large majorité des sondés la trouvent plutôt : - "agressive" (71%), - "démagogique" (67%) - et "raciste" (60%). " . "Les trois quarts (77%) la classent à l'"extrême droite", même si elle s'en défend. . "une de ses propositions phares, la sortie de l'euro, est mal perçue: ils sont 79% à ne pas juger souhaitable son plan et 81% à trouver cette proposition non crédible." . "Enfin, la présidente du FN perd ses duels de popularité face à toutes les personnalités politiques qui lui sont opposées dans cette enquête, excepté son propre père. 67% la préfèrent en effet à Jean-Marie Le Pen (6% le préfèrent, 27% ne se prononcent pas). Mais Juppé la bat nettement (77% contre 17%), de même que Fillon (71% contre 21%) et Sarkozy (68% contre 18%). . "Hollande la devance aussi (55% le préfèrent, contre 35%). Mélenchon a aussi les faveurs des sondés (45% contre 40%). Cependant 28% des sondés disent qu'ils pourraient voter pour une liste FN lors des élections européennes, et 25% lors de la prochaine présidentielle..." . Ouh la la...

  • Par Jean-Pierre - 11/05/2014 - 05:10 - Signaler un abus MARINE VUE PAR SES GROUPIES !

    . Ca va un peu mieux, on s'en doutait... . "30% des sondés ont une bonne opinion de la patronne du FN (8% une très bonne opinion, 22% plutôt une bonne opinion)" Notez qu'il ne s'agit pas d'un sondage représentatif de l'auditoire d'Atlantico, mais des français, et publié ce jour. . "Une minorité la qualifie de "visionnaire" (27%), "sympathique" (31%), "honnête" (35%), "ayant la stature d'une femme d'Etat" (37%) ou "compétente" (38%). Cependant 63% jugent la patronne du FN plutôt "courageuse" et 52% "convaincante". . Enquête BVA auprès d'un échantillon de 1.102 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas), qui ont été recrutées par téléphone et interrogées par internet les 29 et 30 avril. Le Parisien et Le Figaro. .

  • Par Jean-Pierre - 11/05/2014 - 05:31 - Signaler un abus Ca va jaser....................

    . Nous allons assister au déferlement des anti-sondages-qui-sont-truqués-par-le-système : inévitable. Peu importe. . Pour ma part, quelques questions, sujets d'étonnement : . 1/ Battue par Hollande... ? Commet est-ce possible, y aurait il un front républicain suffisamment puissant pour la mettre en échec devant Hollande? Et qui sait si la popularité de Hollande continue de plonger - ce qui est le cas depuis 2 ans... . 2/ Les qualités de Marine, qualifiée de ... - "visionnaire" (27%) : le retour à la France du XIXè siècle, c'est cela la vision ? - "sympathique" (31%) : ça doit être le syndrome de Stockolm chez ses supporters - ceux qui n'ont pas (encore) quitté le mouvement ! -"honnête" (35%) : elle pousse l'honnêteté jusqu'à toucher un traitement de députée européenne sans rien foutre, malhonnêteté évidente et majeure. - "ayant la stature d'une femme d'Etat" (37%) : jouer des coudes et aboyer, ce n'est pas avoir autorité. - ou "compétente" (38%) au royaume des aveugles... le borgne était roi, la fille du roi règne ! - 63% jugent "courageuse" : regardez ses gorilles, vous comprendrez ou est son courage ! et 52% "convaincante"... disons qu'elle a des hormones... .

  • Par Anguerrand - 11/05/2014 - 07:13 - Signaler un abus À Fatalitas

    Vous êtes un authentique communiste, des retraites à 20.000 € par mois vous avez vu ça ou? Quand bien même , combien ont cotisé ces personnes ( en dehors peut être des politiques bien sur) Vous êtes pour un égalité totale, paresseux ou bosseurs la même retraite d'après vous et ça fait combien d'économies, 200 millions d'euros? Mais il faut déjà avec la retraite à 62 ans plusieurs dizaines de milliards, ça n'a pas de sens sauf pour votre jalousie perso. N'oubliez pas non plus que vous aussi vous serez à la retraite un jour , c'est un contrat social, nous avons cotisé toute notre vie pour nos parents, vos enfants le feront pour vous et vous en serez heureux. La retraite dans le monde ( et avant Mitterrand) est à 65 ans. Notre système est déjà en faillite et doit emprunter pour payer les retraites et le FN veut encore charger la barque avec le retour à 60 ans, irresponsable surtout avec l'allongement de l'espérance de vie.

  • Par pave777 - 11/05/2014 - 09:48 - Signaler un abus @Jean-Pierre

    MLP présente l'avantage de lancer le débat pour une troisième voie, compte tenue de la politique faillitaire menée en alternance, depuis des décennies, par la fausse droite mondialiste et la gauche bobo socialo trotskiste. Je suis nationaliste, mais je ne souhaite pas pour autant qu'un passage à l'acte radical des opinions qui sont les miennes, mette le pays dans l'embarras, il reste donc à MLP, qui est la seule à défendre identité et des idées patriotiques à s'entourer de personnes compétentes, altruistes et sans casseroles aux fesses. Si nous ne changeons pas, notre politique de l’autruche du choix du moins pire, nous finirons comme l'Algérie de Bouteflika, avec un ectoplasme aux manettes, une caste dirigeante accaparatrice et corrompue, et en face de la misère et du chômage de masse. Nous n'avons plus le choix, il faut faire le ménage ou couler à pic. Il n'y a que le FN pour renverser la table et débarquer les fausses élites auto proclamées. Quand aux sondages bidons, à la veille de chaque élection, pour enfumer neuneu et maintenir en place les AB de service, tout le monde s'en tape. A+

  • Par Inconnu - 11/05/2014 - 09:54 - Signaler un abus L'inversion des valeurs ment toujours !

    Un parti qui grimpe chez les électeurs agrège toujours de nouvelles compétences. Structurellement et quel qu'il soit ! . La critique fondée sur son seul programme initial, destiné à évoluer dans le sens des attentes de son électorat, programme qui sera amené à tenir compte des réalités du moment s'il doit être mis en pratique, est donc foncièrement une perversion. . Parce que l'évolution d'un programme politique est un feed-back permanent. Quand à ses effets réels ultérieurs, ils sont souvent inattendus. Alors, cette caravane passe et des chiens aboient !

  • Par caliclès - 11/05/2014 - 10:11 - Signaler un abus Jégo et le Principe de Peter

    Yves Jégo !... Un parfait archétype de la médiocrité qui s'est installée depuis quelques décennies dans la classe politique française. Encore jusque dans les années 70, ce mec serait resté maire d'une petite ville de province où il aurait déjà atteint son niveau d'incompétence.

  • Par Charles75 - 11/05/2014 - 10:52 - Signaler un abus "républicains" contre FN ?

    M. Jego écrit : "Pour ne prendre qu’un exemple, dans les années soixante-dix, il y avait peu ou prou le même pourcentage d’étrangers qu’aujourd’hui dans la population de la France.. Comment peut-on faire une telle affirmation qui contredit tout ce vivent quotidiennement les Français ?? M. Jego n'a pas encore compris que les mensonges et contre-vérités que la classe politique distille depuis des années sont devenus insupportables à la population française ? Le peuple français se sent dépossédé de son pays, de sa culture , de son passé, de ses traditions. Il est donc inévitable qu'il se tourne vers le seul parti qui prenne en compte ses inquiétudes. Quant au lien entre vote FN, pauvreté, indigence intellectuelle et manque de diplômes, c'est encore un argument qui s'effrite de plus en plus. Je travaille dans un milieu qui nécessite un niveau d'étude élevé et les thèses du FN font de moins en moins scandale...

  • Par mich2pains - 11/05/2014 - 11:10 - Signaler un abus "Faute d'alliance avec un parti républicain" (sic) .....

    Il est vrai que MARINE n'a pas pu ..."s'allier " avec le PS car ni GUERINI , ni DALONGEVILLE , ni DSK , ni CAHUZAC n'étaient d'accord avec notre Marine ! Du reste , moi non plus , je ne veux pas m'allier avec ces mafieux , raison pour laquelle je VOTE FN .....

  • Par Facel - 11/05/2014 - 11:14 - Signaler un abus M. Jégo, vous niez…

    la réalité. Chiffres de l'INSEE à l'appui, il y avait 2,8 millions d'immigrés en France en 1962, mais 5,4 millions en 2009, soit une augmentation de 92 %. En outre, en 1962, ces immigrés étaient à 78,7 % originaires d'Europe, tandis qu'ils viennent à présent d'Afrique à 42,7 %. Enfin, jusqu'en 2010, nous naturalisions environ 100 000 personnes par an, soit 1 000 000 en une décennie. Combattez les idées de Marine Le Pen, mais en ne maquillant pas les faits.

  • Par mich2pains - 11/05/2014 - 11:16 - Signaler un abus A en croire " MX" (11:12)

    MARINE serait ...." un HOMME politique comme les autres " (sic) !!! La " théorie du Genre " a encore fait une autre victime .....peuchère .

  • Par dormezbonnesgens - 11/05/2014 - 11:16 - Signaler un abus Pas le même nombre de français d'origine étrangère

    Il est dit que dans les années 70, il y avait le même nombre d'étrangers en france qu'aujourd'hui. Soit c'est un très gros mensonge, soit les étrangers sont si vite naturalisés, et leurs enfants qui naissent en france l'étant de fait, que ça explique l'énorme différence entre cette phrase et la réalité. Il suffit de voir des photos d'école de l'époque en région parisienne, par exemple. Prenez les années 70 : européens de souche et surtout français de souche à 95 %. Regardez maintenant dans beaucoup de communes de la petite couronne et certaines communes de la grande couronne, c'est entre 50 et 20 % d'européens de souche sur les photos. Dans l'escalier d'une cité HLM où vit un ami, il est le seul à être européen de souche. Il y a encore vingt ans, il me dit que la majorité l'était. On me dira 'parce que les blancs s'en vont", d'accord, mais même dans les zones périurbaines ou rurales où se réfugient les blancs il y a augmentation de personnes issues de l'immigration, donc pas de vases communicants mais bien des nouveaux arrivants qui repoussent les autres. Pour la région parisienne, c'est en tout cas clair et net, il y a remplacement de population.

  • Par mich2pains - 11/05/2014 - 11:32 - Signaler un abus Précision indispensable à " ANGUERRAND" (7:13)

    " Notre système de retraite est déjà en faillite " (sic) ! La faute à qui ? En voilà une excellente question à laquelle une Mme Yolande RUELLAN ( présidente de la 6ème chambre de la Cour des Comptes ) a tout récemment tenté d'y répondre dans son rapport remis à une Commission Parlementaire ! Dans son rapport , Mme RUELLAN pointe du doigt , entre autre , que sur les 4 milliards d'euros de pensions de retraite versées par la France , hors de nos frontières , plus d'un milliard d'euros sont versés en ...ALGERIE , un pays qui compte un nombre incroyable.....de CENTENAIRES , pensionnés de la CNAV ! Comme ç'est bizarre ! En plus , il paraitrait que la CNAV n'aurait pas les moyens de contrôler si tous les pensionnés Algériens sont encore en vie ....tandis que la même CNAV contrôle tous les Français vivants en France .... On pari que MARINE sera tout à fait capable de faire ces contrôles et bien d'autres ? CHICHE !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Yves Jégo

Yves Jégo est député de la troisième circonscription de Seine-et-Marne et maire de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne) et président de la Communauté de communes des deux fleuves. Il devient président par intérim de l'UDI le 9 avril 2014, à la suite du départ de Jean-Louis Borloo. Il est aussi vice-président du Parti radical. Il fut secrétaire d'État chargé de l'Outre-Mer dans le gouvernement Fillon II, du 18 mars 2008 au 23 juin 2009. Il est l'auteur du livre "Marine Le Pen arrivera au pouvoir, sauf si...", publié chez First.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€