Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 25 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les troublantes révélations issues des dossiers nazis sur le profil des membres de la Gestapo et leur destin après la deuxième guerre mondiale

La mise en lumière de dossiers nazis par un récent ouvrage vient de révéler au grand public un certain nombre de détails qui font froid dans le dos concernant la Gestapo. Formation initiale, réinsertion sociale, sans passer par la case tribunal ou prison, l’hitlérisme n’a jamais été totalement chassé de l’élite allemande.

Dénazification des élites

Publié le - Mis à jour le 29 Septembre 2015
Les troublantes révélations issues des dossiers nazis sur le profil des membres de la Gestapo et leur destin après la deuxième guerre mondiale

Atlantico : Quand on apprend que les cadres de la Gestapo avaient, pour la très grande majorité, un très haut niveau d’études, pourquoi sommes-nous gênés ?

Georges Bensoussan : Ces informations ne constituent pas une révélation en soi, on sait depuis longtemps que l’élite du régime était constituée de gens très bien formés, intellectuellement formés, des diplômés. On sait aujourd’hui qu’à peu près les 2/3 des officiers supérieurs de la SS avaient fait des études supérieures. Dépasser le niveau bac, c’était considérable à l’époque. Donc cette idée que c’est un ramassis de vauriens, de voyous et d’incultes, c’est faux.

Mais elle a perduré dans le grand public car c’est une idée qui rassure, comme le font souvent les mythes. Les mythes ont toujours une fonction : rassurer et calmer l’angoisse. Si on arrive à se persuader que ces gens-là étaient un ramassis d’abrutis, d’une certaine façon ça nous apaise parce qu’on se dit qu’avec un peu d’intelligence on peut endiguer le crime. Mais ça n’est pas si simple : ces gens sont intelligents, ils sont formés et cultivés.

On ne comprend pas comment tant de crimes ont pu être possibles dans ce contexte parce que le crime relève à ce moment-là d’une idéologie et d’une culture spécifique qui fait du crime la normalité. Donc ce que ça interroge ce n’est pas la psychologie de ces individus. Ces individus sont des hommes normaux – à part quelques psychopathes, mais comme dans toute société – mais qui obéissent à une logique du monde, à une idéologie et à une culture spécifique qui considère à un moment donné qu’au nom du sang et de la race le crime est un impératif catégorique. C’est-à-dire que pour sauver la nation ou la race allemande ou le peuple allemand – ce sont des notions confondues – il est urgent de tuer non seulement les parasites mais ceux qui mettraient en danger la race et la communion du peuple allemand. Donc quand le crime devient une norme, - c’est un impératif au nom d’un bien supérieur -, nous, nous avons du mal à le comprendre parce que nous relevons d’une autre idéologie qui est, disons globalement, la culture des Lumières.

L’Allemagne nazie a tourné le dos aux Lumières car il y a des éléments dans la culture allemande – attention, je ne parle pas de la culture allemande mais de certains éléments de la culture allemande – qui permettent le glissement vers ces anti-Lumières, ces contre-Lumières, qui placent au centre du monde la survie de la race allemande, et pas la notion d’humanité. La notion d’humanité n’existe pas pour les anti-Lumières. C’est un mythe, il n’y a pas de genre humain. Il y a des races humaines qui se combattent entre elles et il faut que la meilleure l’emporte, la race aryenne.

Pour appréhender ces événements – comme toute période de l’histoire - de la façon la plus rationnelle possible, il faut laisser de côté le pathos en se demandant toujours comment les hommes de ce temps-là – à cette époque et au sujet de ce dont on parle – pensaient en acceptant l’idée qu’ils n’avaient pas le même logiciel intellectuel que nous. Ce qui nous déroute c’est que nous pensons que l’humanité toute entière pense comme nous. Non, ni dans le temps ni dans l’espace. Aussi bien dans le temps que dans l’espace, les logiciels intellectuels ne sont jamais les mêmes. Nous ne pouvons comprendre cela que si on fait de l’histoire culturelle. Or l’histoire culturelle est dévaluée depuis la Seconde guerre mondiale – et c’est un paradoxe – parce qu’elle est souvent prise pour de l’essentialisme, donc du racisme. On se condamne – du coup – à ne rien comprendre. C’est d’ailleurs frappant dans l’actualité française.

Il existe en France une idéologie dominante qui refuse l’histoire culturelle. Donc ils ne comprennent strictement rien à ce qu’il se passe dans les banlieues par exemple. Quant aux gens de Daesh, ce ne sont pas des psychopathes. Ce sont des gens intelligents, rationnels, mais ils ont une autre rationalité que la notre, c’est cela que les gens ont beaucoup de mal à comprendre. L’histoire culturelle a toute sa place pour comprendre le monde. Mais malheureusement, aujourd’hui, au nom de l’anti-racisme il y a un certain nombre d’outils intellectuels qui sont interdits.

Avec la Gestapo comme avec Daesh, on a affaire à des idéologies totalitaires. Il ne s’agit pas d’islamo-fascisme comme dit Emmanuel Valls. Je pense qu’il se trompe et qu’il faut laisser de côté le mot "fascisme" : en parlant de fascisme ou de nazisme, on s’en réfère encore à l’Europe et on s’interdit donc de comprendre le côté totalement étranger de Daesh et d’ailleurs de l’islamisme sunnite. En revanche, la Gestapo et Daesh ont un point commun, - et je pense que là-dessus Emmanuel Valls a raison -, c’est qu’elles ont un aspect totalitaire.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 27/09/2015 - 12:25 - Signaler un abus On n'en apprend pas d'avantage!

    On apprend, simplement, qu'il a existé un grand enfumage historique, à propos du national-socialisme et que les socialistes allemands ex-nazis ont créé, dans leur grande majorité, l'Allemagne d'après-guerre. Le mieux pour les historiens, serait de plonger sans à-priori idéologique et sans déni dans la politique socialiste de l'Allemagne, qui était déjà internationaliste avec Hitler, et qui n'en est que le prolongement naturel, avec Merkel-verraterin. Simplement, pour affirmer son international-socialisme, Merkel-verraterin n'utilise pas des canons et des tanks, mais la technocratie Orwellienne de Bruxelles, bien plus efficace...

  • Par Malaparte - 27/09/2015 - 12:53 - Signaler un abus On rêve

    Des gens bien formés intellectuellement ça peut être un ramassis de voyous et de vauriens, n'en déplaise à l'auteur, ça s'appelle des crétins diplômés. Les temps que nous vivons ne devraient pourtant laisser aucun doute à ce sujet.

  • Par Leucate - 27/09/2015 - 13:48 - Signaler un abus religions, morale et civilisations

    Levy-Bruhl, disciple de Durkheim, niait qu'il existe une "morale naturelle universelle", laquelle fait partie de notre Foi occidentale et appartient à notre civilisation. "Toutes les morales existantes sont naturelles, écrit-il. Elles le sont toutes au même titre, quelque soit le rang que chacune occupe dans une classification ETABLIE PAR NOUS. La morale des sociétés australiennes est aussi naturelle que celle de la Chine, de l'Europe et de l'Amérique. Chacune est précisément ce qu'elle pouvait être d'après l'ensemble des conditions données. (...) "" Cela signifie que les notions du Bien et du Mal qui constituent la morale sont propres à chaque civilisation et, dans une civilisation, à chaque époque. L'homo christianus est différent de l'Homo islamicus et leur façons de raisonner et de choisir leur sont propres. Le marxisme léninisme, le nazisme furent qualifiées par Hannah Arendt de "pseudo-religions". Toute religion engendrant une morale, l'Homo nazicus tout comme l'Homo sovieticus avaient donc une morale en rupture avec celle de la civilisation où ces idéologies étaient nées. Pour nous, ce sont des "martiens" tout comme l'était la morale du samouraï japonais.

  • Par Pierre29000 - 27/09/2015 - 14:15 - Signaler un abus Verite historique, verite politique

    Combien d'articles, de films sur les nazis, qui ils etaient, leurs noms, leurs vies, combien d'horribles photos de leurs victimes. Et en parallele, jamais un mot sur les grands criminels Bolcheviques. Pourtant il y aurait beaucoup a dire sur Lazare Kaganovitch, Genrikh Yagoda, Leonid Reichman par exemple. Simple oubli ? Ou bien la conviction que la verite politique est plus importante que la verite historique ? Un simple exemple sur ce qu'il ne faut jamais dire, et qui est pourtant vrai : en 1934, 38,5% des officiels détenant les postes les plus élevés dans l’appareil de sécurité soviétique étaient d’origine juive (confer Sonya Margolina). Les Juifs formaient à peu près 80% des agents de base de la Tchéka (confer Bruce Lincoln).

  • Par Deudeuche - 27/09/2015 - 14:42 - Signaler un abus Diplômé et criminel

    un pléonasme.

  • Par MIMINE 95 - 27/09/2015 - 15:43 - Signaler un abus A TRAVERS LE NAZISME

    Georges Bensoussan nous donne les clés pour "comprendre" le monde musulman et sa "dérive" actuelle. je crains, hélas, que nos "élites" noyés, dans leurs orgueils, leur suffisances, leur manque de culture et de curiosité, et leur trouille viscérale de perdre leur prébende en même temps que leur petit prestige, ne soient plus en capacité d'effectuer ce virage intellectuel. Eh oui, tout le Monde n'a pas la même vision des choses, tout le Monde ne poursuit les mêmes objectifs ou les mêmes valeurs que NOUS (les occidentaux), notre société n'est pas le modèle idéal pour d'autres etc etc. Ce sont les siècles d'histoire qui façonnent nos pensées et nos sociétés et, c'est évident, nous n'avons pas tous la même histoire. Grâce à cette paraplégie de nos"élites"et au suivisme de tous ceux, qui par paresse, par peur ou par intérêt, la cautionnent, " 2084" n'est peut être pas si loin.

  • Par Camtom - 27/09/2015 - 17:40 - Signaler un abus Leucate

    Bien vu!!

  • Par Leucate - 27/09/2015 - 17:55 - Signaler un abus @Mimine 95 - nazisme et communisme

    Vous avez mis le doigt où cela fait mal. Certes, notre civilisation est hégémonique, en tous cas depuis le XVIII° siècle, quoique l'islam à une époque juste antérieure avait encore quelques beaux restes (deuxième siège de Vienne par les ottomans, 1683) Pour ce qui concerne l'Etat nazi, il n'a heureusement duré que dix ans (1935/1945), et n'a eu que le temps nécessaire pour embrigader et former la jeune génération dont une partie seulement était apte au combat en 1944/45. L'Etat communiste a eu plus de temps puisqu'il a eu de 1918 à 1991 pour éduquer sa jeunesse, la génération post-révolution de la seconde guerre mondiale suivie de la génération baby-boom et la génération X qui a vu le communisme imploser en URSS et dans les pays de l'Est alors qu'elle avait atteint l'âge adulte. Poutine par exemple est un babyboomer né à la mort de Staline en 1954. L'hégémonie occidentale du XX° siècle siècle nous fait croire que notre civilisation est le nec plus ultra de tout ce qui s'est fait depuis l'homme des cavernes. C'est de plus en plus contesté et le sera d'autant plus que nous serons affaiblis. C'est parce que nous étions forts que les élites d'ailleurs voulaient nous ressembler.

  • Par Kaliste - 27/09/2015 - 19:08 - Signaler un abus Différences

    Le bien pensant nous dit sans cesse qu'il faut accepter les différences, que nous sommes tous pareils. Cherchez l'erreur. Non, il y a bien des différences et il faut les reconnaître, les regarder avec bienveillance et accepter celles qui nous enrichissent. Pour les différences qui ne nous semblent pas acceptables, il faut aussi les nommer et travailler avec patience à amener leur porteurs à y renoncer. Tout en étant conscient que certaines différences qui semblent inacceptables ne dépendent en fait que de notre regard. Dépêchons nous quand même de faire ce travail tant que nous sommes encore chez nous et que nous sommes en capacité de le faire... Refuser de voir les différences, comme le font avec beaucoup de bonne conscience les bien-pensants, nous amènera soit à la guerre civile, soit à un régime autoritaire, soit les deux. Il y a urgence !

  • Par Liberte5 - 27/09/2015 - 22:25 - Signaler un abus Exposé Intéressant

    Cet angle d'attaque nous amène immédiatement à penser à l'islam, à l'islamisme et à l'Etat Islamique.Pendant des années on nous a dit tout ceci à une cause sociale. Ces radicaux le deviennent parce que nous ne leur offrons aucun avenir. Ce sont des paumés. Depuis l'on a bien vu que ce n'était pas le cas, loin s'en faut. La propagande du politiquement correct ne prend plus, mais combien de temps faudra-t-il pour reprendre le pouvoir? Et qui pourra faire cela?

  • Par julepa - 28/09/2015 - 04:08 - Signaler un abus Emmanuel Valls

    Incroyable: "Emmanuel Valls"... Sic. "Amateurs", vous avez dit "amateurs"?

  • Par Galilée.H - 28/09/2015 - 10:11 - Signaler un abus Mutatis mutandis

    Comme d'habitude Georges Bensoussan non seulement "met le doigt où ça fait mal" mais éclaire de manière intelligente notre triste actualité Qui l'entendra? A propos des relations entre le "Chef" et son idéologie, mutatis mutandis, combien de français sont restés jusqu'au bout fidèles à Petain sans ( peut-être) être d'accord avec sa politique? Le charisme d'un leader est un sujet assez négligé en histoire. Personne n'aime s'entendre dire qu'il est soulagé de remettre ses responsabilités citoyennes entre les mains d'un "homme providentiel" et pourtant....

  • Par ISABLEUE - 28/09/2015 - 14:08 - Signaler un abus ET EN FRANCE AUSSI

    combien de nasillons ont ils été recyclés ??? combien de collabos ?? le ménage n'a pas été fait non plus.

  • Par cloette - 28/09/2015 - 14:45 - Signaler un abus C'est evident

    Il y a encore sinon des nazis des gens élevés par ceux qui avaient porté Hitler au pouvoir , l'école a remis les choses en place , mais que disaient les parents écrasés par la défaite ?

  • Par OLYTTEUS - 28/09/2015 - 19:44 - Signaler un abus Culpabilité des petits enfants des nazis

    La faiblesse de la natalité allemande est généralement expliquée par le système social qui veut qu'une femme qui travaille est une mauvaise mère;il y a un autre facteur:la peur qu'ont les Allemands d'enfanter un monstre comme Hitler;ils y font souvent référence.

  • Par VV1792 - 28/09/2015 - 20:40 - Signaler un abus Faux: le crime proviendrait

    Faux: le crime proviendrait du fait que la reference du nazisme est anti-lumières..??? Archi faux, 100%d' accord avec Pierre29000. N' a-t-on pas massacre 100 millions de personnes au nom du communisme, parousie des Lumières.?. Et le genocide vendéen au nom de la République?? C' est du remaché, mallheureusement.. Il eût été plus pertinent, justement de se poser la question inverse: la destruction des solidarites traditionnelles par les Lumières et conséquence, par les Etats Modernes, la Technique et la massification, n' a-t-elle pas plutôt libéré des forces criminelles jusque là contenues??

  • Par Leucate - 29/09/2015 - 13:16 - Signaler un abus @Isableu - l'Epuration

    ""combien de nasillons ont ils été recyclés ??? combien de collabos ?? le ménage n'a pas été fait non plus."" Renseignez-vous sur l'Epuration en France qui n'a pas seulement concerné les traitres (les franco-boches) et les collabos notoires jugés par des tribunaux où le jury était composé de résistants. Elle s'est étendue à toutes les administrations où ceux dont le comportement avait été critiquable et observé pendant des années par leurs collègues ont été révoqués ou rétrogradés; dans le privé, beaucoup ont du changer de métier après la libération. Par ailleurs, les conditions étaient différentes. La France, dont une partie combattait l'Allemagne (Les FFL, L'Empire, la Résistance intérieure) n'a pas créé le nazisme. Les pro-nazis furent une minuscule minorité insuffisante à constituer l'effectif d'une division SS (la Charlemagne), les collabos attentistes furent plus nombreux et ce sont surtout eux qui furent épurés, les autres étant fusillés s'ils étaient pris ou morts au combat. Pour le reste, la France a été victorieuse de la seconde guerre mondiale et donc l'ambiance n'avait rien à voir avec celle des pays vaincus. https://www.youtube.com/watch?v=YwqxavujqMo (Rhin et Danube

  • Par Deudeuche - 29/09/2015 - 13:21 - Signaler un abus @VV1792

    Bien dit.--------Les Lumières ou l'ange de lumières; la même chose en fait. Les forces criminelles sont lâchées car plus contenues par les solidarités et les repères traditionnels, en effet!

  • Par bebert4 - 29/09/2015 - 13:45 - Signaler un abus Lendemain qui chante

    Le nazisme était un socialisme ,une utopie censé accouché d'un monde nouveau,il a pour ça attirer les intellectuels. L'élimination des races inferieures et des juifs etait un préalable à l'avènement de ce monde radieux,des gens brillants se sont attelés à la tâche en tirant vanité de commettre des actes cruels pour cet avenir,vanité de faire une tâche cruelle et difficile. La vanité est un des moteurs du socialisme pour les couches supérieures ,pour le populo ,l'autre moteur est la jalousie ,l'envie ,là on parle d'égalité

  • Par Bretondesouche - 29/09/2015 - 14:42 - Signaler un abus La mentalité dominante

    De la race allemande semble toujours exister de nos jours

  • Par Deudeuche - 29/09/2015 - 18:32 - Signaler un abus @Bretondesouche

    Alsacienmaispasdesouche alias deudeuche te dit "pauvre mec"

  • Par nosbrasvengeurs - 30/09/2015 - 11:09 - Signaler un abus Dénazifiée, l’Allemagne ?

    3 exemples: 1)VW,créé en 1938, n’a pas changé de nom depuis. La Volkswagen était la voiture du Volk/peuple ethnique allemand (Das Auto !). 2)Sur nos routes circulent des camions du groupe DB Schenker(100 agences sur l’ensemble du territoire français). Dans son histoire rien ne figure entre 1931,où «Schenker est achetée par la Deutsche Reichsbahn», et 1945,«période de reconstruction suite aux nombreuses pertes dues à la Seconde Guerre Mondiale»(http://www.logistics.dbschenker.fr/log-fr-fr/Le_groupe_DB_Schenker/menu_dbschenker-monde/Histoire_Monde.html).Dans ce blanc de l’histoire Schenker participa entre autres, en Grèce, au pillage des biens des 48000 juifs de Salonique assassinés à Auschwitz, au pillage, en France, de musées, de galeries d’art, des foyers vidés de leurs habitants(http://www.german-foreign-policy.com/de/fulltext/59105). 3)Par textes interposés du Conseil de l’Europe(charte européenne des langues régionales ou minoritaires, convention cadre pour la protection des minorités nationales)et du Parlement européen, l’Allemagne cherche à imposer sa conception ethnique de la nation.Bientôt des listes de noms,des registres de communautés ethno-linguistiques? Empêchons cela.

  • Par Anouman - 01/10/2015 - 21:57 - Signaler un abus Dénazification

    On lit parfois des articles révisionnistes qui voudraient nous faire croire que les Nazis en Allemagne étaient une minorité mais ce n'était pas le cas. D'ailleurs dès qu'on parle de cette période beaucoup parlent des Nazis et peu des Allemands. Comme si on voulait développer le mythe de l'Allemand manipulé par quelques SS pour faire guerre au monde entier.

  • Par fasanan - 06/03/2016 - 15:05 - Signaler un abus NAZI = Socialisme National

    Attention, en langue allemande l'adjectif précède le nom (comme en anglais d'ailleurs). Donc NAZI doit bien se traduire par Socialisme National. De la même façon, en Italie le fascisme vient directement du parti socialiste

  • Par Anguerrand - 06/03/2016 - 17:16 - Signaler un abus Mais en France aussi nous avons un parti nazi

    National se dit il, et socialisme avec un Philippot sous le doux nom de FN ou comme dans tout parti démocratique la présidente se fait élire à 99,9% des voix. Un parti qui ne triche pas avec ses " filiales" en un mot un parti idéal, car si vous n'êtes pas d'accord on vous exclue. Un rêve quoi.

  • Par toupoilu - 06/03/2016 - 19:10 - Signaler un abus Le sentiment de culpabilité,

    ne vient pas de la faute, il vient de la honte. Ce sont les victimes de viol, pas les auteurs, qui sont submergés par la culpabilité. C'est pourquoi c'est la France, après la honte de 1940 qui se noie et se perd dans une culpabilité permanente qui évidemment ne trouve pas de cause réelle, alors que l’Allemagne qui n'a elle que glorieusement perdu une guerre face au monde coalisé, finalement, malgré ses terribles atrocités, ne la ressent pas vraiment. Et j'ai l'intuition, que c'est l'une des causes des performances comparées des deux pays.

  • Par toupoilu - 06/03/2016 - 19:23 - Signaler un abus :D

    Gonflanguerrand et son anguerangaine.

  • Par kaprate - 06/03/2016 - 20:08 - Signaler un abus Relativité

    L'historien nous rappelle opportunément qu'aucune vision du monde n'est universelle, que la notion de Bien est de Mal est relative. Mais par contre, la souffrance des victimes, quelles que soient leur culture, leur vision du monde et la période de l'histoire; cette souffrance, elle, elle est absolue

  • Par karbo - 06/03/2016 - 20:14 - Signaler un abus Massacreurs depuis toujours

    Goths, germains, teutons ont une histoire ininterrompue de guerres, conquêtes, pillages, massacres (très souvent entre eux-même)... depuis la nuit des temps. L'expérience romaine ne les a pas convaincus de se civiliser. Aucun peuple n'est arrivé à un tel niveau de barbarie sur une si longue période. Peut-on espérer que le mauvais gène est enfin extirpé.

  • Par Texas - 06/03/2016 - 20:17 - Signaler un abus Lire ou Relire...

    ... " Les Bienveillantes " dans lequel l' auteur , Jonathan Littell , ne dit pas autre chose , confrontant le Nazisme et le Communisme , au travers de deux officiers sur le siège de Stalingrad . Un morceau d' anthologie . Comme Pierre 29000 , je trouve que les bourreaux Communistes sont un peu les oubliés de l' Histoire ...et assez systématiquement .

  • Par Leucate - 06/03/2016 - 23:56 - Signaler un abus @toupoilu - la propagande de la défaite

    ""Le sentiment de culpabilité ne vient pas de la faute, il vient de la honte. Ce sont les victimes de viol, pas les auteurs, qui sont submergés par la culpabilité. C'est pourquoi c'est la France, après la honte de 1940""" Il y a les fils de collabos qui voudraient que toute la France ait été comme leurs pères. Ils se sont alliés aux socialo-communistes marris de voir que le Pays les rejette et veulent encore conserver leur main mise sur les consciences en privilégiant le souvenir de 1940 plutôt que celui de 1945. Et il y a les fils de la France Combattante, des FFL et Armée d'Afrique, de ceux de la Résistance intérieure sur le territoire continental, tous réunis ensuite pour marcher sur l'Allemagne et la vaincre avec la 1ère Armée Française, l'armée Rhin et Danube, qui conduisit nos troupes jusqu'en Autriche et à Berlin. C'est grâce à Rhin et Danube que la France gagna sa place parmi les quatre vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale, obtenant également sa zone d'occupation y compris à Berlin et sa place au tribunal de Nuremberg y compris une garnison française à la prison de Spandau. - l'armée Rhin et Danube https://www.youtube.com/watch?v=8WQccrMpN8Q et ses combats

  • Par Ganesha - 07/03/2016 - 04:24 - Signaler un abus Capitalisme libéral = Nazisme actuel !

    On constate actuellement un phénomène tout à fait comparable sur Atlantico. Il y a un groupe de commentateurs qui croient aveuglément au ''Capitalisme Libéral'' et qui sont totalement inaccessibles à toute forme de raisonnement logique. Pour eux, les ''pauvres'', sont des ''sous-hommes'', un mélange de faibles, de paresseux et de tricheurs. Il faut leur appliquer la ''Loi de la Jungle'', la ''Liberté du Renard dans le Poulailler'', les soumettre à la ''Réforme''. Si vous en avez l'occasion, regardez l'intervention stupide et abjecte d'un journaliste de BFM-TV, face à Olivier Besancenot, samedi soir à ''Salut les Terriens'' (Canal +). La solution opposée, humaniste, c'est le ''Revenu de Base''. Samedi dans la soirée, l'invité écologiste de ''On n'est pas Couché'' (France 2), en a parlé longuement : Salamé, Moix et Ruquier sont restés de marbre : pas une question, pas un commentaire. Cette idée est pourtant tellement logique et évidente qu'elle va s'imposer à très court terme !

  • Par Deudeuche - 07/03/2016 - 06:33 - Signaler un abus @toutpoilu et Leucate

    tous les deux raison. La France c'est à la fois la honte de 1940 et la fierté de l'Armée de la France libre de 44-45.

  • Par toupoilu - 07/03/2016 - 06:54 - Signaler un abus @ leucate.

    Bonjour Leucate, quand je parle de 1940, je ne parle pas de la collaboration ou de la résistance, je parle de la défaite. Un grand pays, du moins qui se croyait grand, se fait balayer en quelques semaines. Il est la le traumatisme, et ce n'est la propagande de personne.

  • Par Lafayette 68 - 07/03/2016 - 09:36 - Signaler un abus Nazisme et communisme :mémoire sélective

    Article fort instructif mais on aimerait que le communisme et ses exactions soient passés à la moulinette avec autant de talent . Certes , il y a eu" le livre noir "du courageux S. Courtois mais combien de films sur le génocide social communiste soviétique , chinois , khmère ...Vous avez déjà vu un film sur la Kolyma , "Auschwitz communiste" ? ça ne se bouscule pas ... Voyez les livres scolaires .Quant aux collabos français ( ps compris qui font des alliances électorales sans vergogne avec le pc ,ils sont encore sanctuarisés :"les anticommunistes sont des chiens " du grand philosophe Sartre étudié pour le bac comme un héros de la pensée de façon récurrente . On chante "liberté" d'Eluard avec les resto du coeur ,Eluard et son poème à la gloire du grand criminel Staline ...faut le faire ! Et je lisais cette semaine dans valeurs actuelles l'article "Grenoble,le labo des khmers verts" où l'on apprend que lors du premier conseil municipal ,un drapeau à l'effigie de Che Guevara (qui a du sang sur les mains) flottait dans le hall de la mairie !!! Mais c'était pour l'émancipation ,les crimes, donc c'est pas grave .Il serait temps de faire des articles sur ce sujet !

  • Par A M A - 07/03/2016 - 09:39 - Signaler un abus Rien de surprenant à tout cela

    Rien de surprenant à tout cela. Pour une société rentable et bien organisée, le réalisme est indispensable pour les chefs et le romantisme pour la population. Le problème pour les chefs c'est de faire croire à la population qu'iIs croient à l'idéologie qu'il lui servent. Et ce n'est pas propre à l'Allemagne nazie. C'est général et éternel.

  • Par Lafayette 68 - 07/03/2016 - 09:47 - Signaler un abus suite

    Si l'Allemagne n'a pas été vraiment dénazifiée après guerre et ne s'est pas sentie coupable comme le dit l'auteur , la France, fabriquant d'intellectuels communistes au moins complices intellectuellement des exactions abominables de ces régimes ( et qui a hébergé beaucoup de ses chefs)ne se sentent toujours pas concernés et ont une conscience tranquille ( et on va voir Castro et consorts l'âme légère..., et on passe devant la statue de MAO sans souci avec un petit selfie ...).La France ne s'est toujours pas décommunisée...

  • Par Texas - 07/03/2016 - 12:16 - Signaler un abus Si le " Revenu Universel "...

    ...fait aussi parti de l' argumentaire de Mr Besancenot , nous n' avons plus aucunes raisons de nous inquiéter sur " L' Humanisme " qu' un Etat pourrait octroyer à ses obligés . Il faut vraiment avoir une affinité pour ses chaînes pour ne pas reconnaître le " Chemin de la Servitude " .

  • Par superliberal - 07/03/2016 - 13:03 - Signaler un abus OK pour le revenu universel

    S'il coûte moins cher que la gabegie actuelle...ça reste du collectivisme organisé différemment, il faut croire que pour certains c'est une question de survie. Tout ce qui peut diminuer taxes et impôt est le bienvenu, tout ce qui peut contribuer à la baisse du coût de l'état est le bienvenu, Les taxes et impôts en France ne sont pas fait pour être redistribués au moins chanceux mais pour servir de rente au pouvoir en place qui se sert généreusement au passage et lui permet d'acheter sa clientèle et de conserver ainsi ses privilèges d'ancien régime. Cher Ganesha, pourriez vous me délivrer svp un certificat de dé-nazification étant donné que je viens d'abonder dan votre sens ou presque...

  • Par valencia77 - 07/03/2016 - 13:46 - Signaler un abus He be!

    beaucoup de commentaires! Un de mes chefs etait issu des jeunesses hitlerienne. Un travailleur, intelligent, qui savait utiliser les qualites de ses employes. So german social selection was a good idea compare to the unlimited quantity of morons reproducing themselves in this world.

  • Par ISABLEUE - 07/03/2016 - 13:51 - Signaler un abus Leucate les ss Français de la division charlemagne étaient

    nombreux : plus de 6000 français ont voulu s'y engager. Quant à dire que la France a gagné cette guerre !! Je ris !! Quand les Français se sont battus ??? un an après le débarquement.. mais pas avant. Victorieuse la France en 45 ??? Non, s'il n'y avait pas eu les alliés, elle serait toujours envahie par les teutons. Et les russes, sur le front de l'Est ouvert par adolf le fou , ont accéléré la fin de la guerre en donnant leurs vies, avec tous nos alliés.

  • Par kaprate - 07/03/2016 - 14:16 - Signaler un abus Revenu universel

    Il fait parler cet article et de beaucoup d'autres choses! S'agissant du revenu universel, cela demanderait réflexion, avis d'experts et projection économique et sociale d'une telle mesure dont les modalités d'application sont plus essentielles, selon moi, que l'idée même. Et cela s'entendrait en supprimant tout le reste, ou presque. Mais il ne faut peut-être pas l'exclure sous prétexte que Besancenot le défend. Il n'est pas le seul, même dans les rangs de beaucoup plus libéraux et de bien plus initiés économiquement.

  • Par Ganesha - 07/03/2016 - 15:14 - Signaler un abus Revenu Universel / Remerciements

    Merci à tous ceux qui m'ont répondu sur le Revenu Universel. En fait, ce n'est pas Besancenot qui en a parlé, mais l'écologiste chez Ruquier. Cette idée est ancienne et a des partisans aussi bien à droite qu'à gauche, dans de nombreux pays et des économistes dont des prix Nobel. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_partisans_du_revenu_de_base Elle devrait être expérimentée en 2017 en Finlande. Il n'y a aucun doute qu'elle est ''finançable'', mais il est difficile d'en discuter en détails, car de nombreuses modalités pratiques restent encore à décider. Ce qui me paraît évident, c'est l'informatique, l'automatisation et les robots industriels ont créé une telle révolution que nous devons renoncer au ''plein emploi'', tel qu'on le concevait encore il y a 10 ou 20 ans.

  • Par Stéphane Gayet - 07/03/2016 - 21:18 - Signaler un abus Très intéressant

    Cette analyse est subtile et peine d'intérêt. Voilà un article qui dit les choses comme elles sont, sans se soucier d'être politiquement correct. On ne peut que s'en réjouir à mon avis. A lire et à partager.

  • Par MONEO98 - 08/03/2016 - 10:14 - Signaler un abus accusation facile

    question combien d'allemand de l'est de la Stasi ont été inquiétés? combien de membres du PC polonais ont été inquiétés? COMBIEN DE DIRIGEANTS PETAINISTES ONT ETE INQUIETES? Combien de hauts fonctionnaires résistants de la dernière heure ont perdu leurs emplois, ( combien de magistrats ?de flics?) il y a une chose certaine nous occidentaux ne comprenant rien au monde musulman et notre manie de vouloir imposer la démocratie est une plaisanterie de mauvais goût. Nous payons le prix fort de nos absurdités irakienne , lybienne et Tunisienne. et notre hypocrisie vis à vis de l'Egypte devenu notre sauveur en matières d'armes est immense l'islam a sa vision des choses Dieu est au dessus de tout et eux ont la VERITE basta ,ce n'est pas la notre simplissime sans doute

  • Par de20 - 08/03/2016 - 10:50 - Signaler un abus Quand on admettra que notre

    Quand on admettra que notre societé ne fait pas rever les jeunes parceque elle est dirigée par des vieux cons suffisants. On commencera à regarder ailleurs. Les nazis n ont pas eu le complexe de leur jeunesse qu il ont mis en avant avec le succes qu il faut regarder en face . Sans la shoa le nazisme serait il vendable et trouverait t il preneur? L E.I a bien ses fans quand aux niveaux intellectuels de ses dirigeants ...

  • Par Leucate - 09/03/2016 - 13:43 - Signaler un abus A Isableue - la Charlemagne

    Vous n'allez pas comparer les 6000 clampins dont la moitié peu motivés de la Charlemagne, rescapés de la Milice ayant fui le territoire métropolitain, survivants de la LVF (légion des volontaires français contre le bolchévisme) et un noyau dur de francs-nazis convaincus avec les 500.000 hommes de la Nouvelle Armée Française qui constitua "Rhin et Danube", amalgame de FFL (la 2ème DB), des régiments de l'Armée d'Afrique, des unités constituées de la Résistance et de nouvelles unités formées par la mobilisation des jeunes appelés. En vous rappelant également une chose, c'est que la France de l'époque n'était pas seulement constituée du "territoire continental" comme on disait à l'époque, car il y avait son empire colonial qui, dès la fin de 1942, rentra progressivement en guerre (AFN, AEF puis AOF, Pacifique, Caraïbes ..) avec ses régiments de "coloniaux" (les colons mobilisés) et ses régiments "indigènes" (des engagés volontaires). C'est cette Armée d'Afrique qui combattit en Afrique du Nord, en Sicile puis en Italie avant de débarquer en Provence et de remonter vers les Vosges pour faire sa jonction avec les armées débarquées en Normandie.

  • Par Leucate - 09/03/2016 - 17:15 - Signaler un abus @Isableue - poches allemandes en métropole

    C'est moins connu mais il subsista un certains nombre de poches allemandes en métropole dont quelques unes ne se rendirent qu'en 1945 voire en mai 1945 lors de la capitulation allemande. Dunkerque - 9 Mai 1945. Lorient, le 10 mai. Saint Nazaire, 11 mai. La Rochelle (+ Royan, ile de Ré), 9 mai. Alors que le gros de l'Armée Française rentrait en Allemagne et en Autriche, d'autres éléments, essentiellement composées d'unités de la Résistance réarmées et militarisées assiégeaient les poches allemandes. Il y eut d'autres poches ailleurs qu'en France dont celle des îles anglo-normandes et les deux des pays-Bas. Jusqu'à la capitulation allemande, la France fut en guerre y compris également sur son propre territoire.

  • Par ISABLEUE - 11/03/2016 - 11:24 - Signaler un abus Leucate oui merci

    je connais l 'histoire de cette guerre !!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Georges Bensoussan

Georges Bensoussan est historien. Il est responsable éditorial du Mémorial de la Shoah à Paris.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€