Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 30 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Trafics de titres de séjour, la suite : Kofi Yamgnane serait l’ancien ministre impliqué dans l’affaire

Comme Atlantico l’avait révélé le 11 octobre, un ancien ministre PS d’Edith Cresson et de Pierre Bérégovoy semble bien impliqué dans un trafic de cartes de séjour. Il s’agit de Kofi Yamgnane, qui vit actuellement au Togo.

Corruption

Publié le - Mis à jour le 24 Octobre 2014
Info Atlantico
Trafics de titres de séjour, la suite : Kofi Yamgnane serait l’ancien ministre impliqué dans l’affaire

Kofi Yamgnane à Quimper, en 2009. Crédit jyc1 on Flickr

C’est une histoire qui, d’une certaine façon, fait mal. Voir le nom de Christian Prouteau, un ancien officier d’élite de l’armée française, fondateur du GIGN et celui de Kofi Yamgnane, ex-secrétaire d’Etat chargé de l’Intégration d’Edith Cresson et de Pierre Béregovoy, cités dans une histoire de trafic de cartes de séjours, voilà qui laisse pantois. Quand en prime, on apprend que Christophe Rocancourt surnommé "l’escroc des stars" et un avocat connu, Me Marcel Ceccaldi semblent bien au centre de l’escroquerie (surtout le premier), là on se frotte  les yeux pour y croire.

Pourtant, l’histoire est vraie. Tellement qu’elle est instruite depuis une dizaine de jours  par les juges Roger Le Loire  et Charlotte Bilger.

Lire également : Trafic de titres de séjours : un ancien ministre de Pierre Bérégovoy mis en cause

De quoi s’agit-il ? Au départ, il y a  Christophe  Rocancourt qui  a monté un petit  commerce, celui de l’obtention de cartes de séjours contre rémunération. Mais il faut quelqu’un d’introduit dans les milieux administratifs et policiers. C’est ainsi  que Rocancourt, déjà condamné à 16 mois de prison en février 2012, pour avoir soutiré  700 000 euros à la cinéaste Catherine Breillat s’adresse à une de ses relations qui n’est autre que Christian Prouteau,  ancien chef de la fameuse cellule de l’Elysée sous la présidence de François Mitterrand. Et notre vaillant  officier – promu  préfet par Mitterrand – sollicite le cabinet du Préfet de police pour obtenir des cartes de séjour pour deux Marocaines. Pour prix de ce service, le tarif  serait, dit-on, de 500 euros. Seulement voilà : le cabinet du préfet de Police flaire l’entourloupe quand il apprend que les deux gentilles Marocaines ont leurs époux à l’ombre. Autrement dit, en prison… De fil en aiguille, les enquêteurs de la Brigade de recherches et d’investigations financières (BRIF) font une drôle de découverte : ils apprennent qu’un ancien secrétaire d’Etat chargé de l’intégration (1991-1993) d’abord d’Edith Cresson, puis de Pierre Bérégovoy, Kofi Yamgnane, âgé aujourd’hui de 69 ans, aurait tenté d’obtenir un sésame pour quelques personnes désireuses de rester en France.  Pour prix de ce travail, il aurait demandé 3 000 euros… sans que l’on sache vraiment s’il les aurait réellement perçus.

Ancien  maire (PS) de Saint-Coulitz  (Finistère) de 1989 à 2001, cet ancien élève de l’Ecole des Mines de Nancy sera également député du Finistère de 1997 à 2002, date à laquelle il sera battu. Personnage sympathique, symbole de "l’intégration réussie", Kofi Yamgnane, élevé en août dernier, au rang de commandeur dans l’ordre de la Légion d’honneur par Marylise  Lebranchu, élue du Finistère, passe le plus clair de son temps au Togo où il a tenté, en 2005, avant finalement d’y renoncer, d’être candidat à la présidence de la République. En 2010,  il réitère sa candidature à la  magistrature suprême… Mais elle est rejetée par la Cour constitutionnelle en raison "d’un doute sur son identité".  Pour 2015, il envisagerait de l’être une troisième fois. Aujourd’hui, les enquêteurs parisiens, soucieux d’en savoir un peu plus sur son rôle exact joué dans cette affaire de cartes de séjour, attendent avec impatience son retour en France…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 18/10/2014 - 13:44 - Signaler un abus Ca sent le nouveau scandale de gauche, tout ça!...

    ...mais comment retrouver traces de ces traffics d'influence et des sommes en liquide? La gauche est bien la spécialiste, toutes catégories confondues, de la fraude à l'immigration et du clientèlisme! les sommes sont moins colossales que pour la droite mais plus nombreuses...les petits ruisseaux font de grandes rivieres qui coulent à droite, aussi bien qu'à gauche...

  • Par Texas - 18/10/2014 - 14:02 - Signaler un abus Le même..

    ...qui prétendait , il y a un peu plus de 24 mois que la France était raciste ?

  • Par Pourquoi-pas31 - 18/10/2014 - 22:19 - Signaler un abus De bons eleves

    sortis de l'école du crime, ouverte depuis 1981.

  • Par Pourquoi-pas31 - 18/10/2014 - 22:21 - Signaler un abus Le Grand Maître de l'Ordre de la Légion d'Honneur

    va pouvoir sortir les formulaires de radiation de cet Ordre.

  • Par chrisbord - 20/10/2014 - 13:30 - Signaler un abus Rien de nouveau

    Hollande et toute sa clique de gredins seraient prêts a TOUS les sacrifices pour leur réélections ! Depuis Mitterrand le contribuable lui se souvient. Mais cela va durer encore combien de temps a supporter ces mécréants déjà bien fortunés et percevant des sommes colossales au regard du gaulois moyen.,Et pratiquement défiscalisés s'il vous plaît !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gilles Gaetner

Gilles Gaetner est journaliste d'investigation chez Atlantico. Il a été journaliste aux Echos, à la Vie française, au Point et de 1986 à 2009, rédacteur en chef adjoint à l'Express, chargé de l'investigation.

 

Il est l'auteur de La République des copains (Flammarion, 2005), Réglements de comptes pour l'Elysée et La Manipulation Clearstream dévoilée (Oh! Editions, 2006, avec Jean-Marie Pontaut), et La République des imposteurs (L'Archipel Editions, 2014).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€