Jeudi 17 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

87% des Français attendent un "vrai chef pour remettre de l’ordre" : y a-t-il une tentation autoritaire en France ?

Une enquête d'Ipsos sur les "nouvelles fractures" de la société française, publiée dans Le Monde du 25 janvier, indique que 87 % des Français répondent oui quand on leur demande si le pays "a besoin d'un vrai chef pour remettre de l'ordre".

Le Messie

Publié le 30 janvier 2013
 
Le général de Gaulle

Le général de Gaulle Crédit DR

Atlantico : Selon l'enquête d'Ipsos/Cevipof sur les "nouvelles fractures" de la société française, publiée dans Le Monde du 25 janvier, 87 % des sondés sont d'accord pour dire "que l'on a besoin d'un vrai chef en France pour remettre de l'ordre". Quel pourrait être aujourd'hui le profil de ce chef ?

Pascal Perrineau : C'est vrai qu'il y a en France une culture de l'homme providentiel surtout en période de crise. Pour sortir du processus révolutionnaire, les Français s'étaient tournés vers Bonaparte. En 1958, lors de la crise en Algérie, ils s'étaient tournés vers le général de Gaulle. Aujourd'hui, il sont peut-être à la recherche d'une figure inattaquable qui sache prendre de la hauteur par rapport au combat politique. Il ne faut pas voir l'avenir à reculons. L'homme providentiel ne sera donc pas un de Gaulle bis, mais une figure qui pourrait rependre des traits qui étaient ceux du général de Gaulle en 1958.

Dans une situation de crise, les Français sont à la recherche de repères et ne se contentent pas de ce que le nouveau président de la République avait appelé la présidence normale. Ils veulent une présidence davantage incarnée avec un chef qui leur montre le cap, à la fois protecteur et capable de dessiner un avenir pour la société française. Mais, ils expriment aussi une fatigue par rapport aux leaderships post-modernes où les présidents de la République cherchaient à confondre l'Histoire du pays avec leur histoire personnelle. A cet égard, le "Sarkozysme" a pu avoir de temps en temps cette composante.

Confusément, les Français ne sont pas satisfaits du type de leaders d'hier comme du type de leaders d'aujourd'hui. Ils cherchent, à gauche comme à droite, une forme de leadership qui leur permette de donner du sens aux combats dans lesquels ils sont impliqués aujourd'hui : le combat pour circonscrire les effets de la crise et en sortir.

Maxime Tandonnet : Je dirais qu’un grand chef doit incarner l’unité nationale, il faut qu’une grande majorité des Français puissent s’identifier à lui, sans forcément être d’accord en tout point avec sa politique mais qu’ils puissent se reconnaître en lui. Il ne peut pas être l’homme d’un parti ni d’une majorité, encore moins de groupuscules idéologiques, mais l’homme de la nation dans son unité.  Ensuite, il doit inspirer la confiance, par son attitude, sa détermination, sa franchise, son désintéressement personnel, la volonté de suivre un cap et de s’y tenir. Les Français sont assez intelligents pour savoir qu’on ne règle pas tous les problèmes d’un coup de baguette magique, mais ils attendent d’un chef qu’il donne une direction au pays et s’y tienne, sans forcément vouloir s’occuper de tout lui-même.

Philippe Braud : Première précaution à prendre : se garder d’exagérer l’importance des réponses à ce type de questions. Le but assigné à ce chef énergique que les Français attendent de leurs voeux est on ne peut plus flou : « remettre de l’ordre ». Chacun l’entend à sa manière, influencé soit par les dernières affaires de criminalité, soit par la lenteur de la sortie de crise, soit par la déception politique (chez les électeurs de Nicolas Sarkozy l’échec de leur candidat à l’élection présidentielle ; chez ceux de François Hollande, l’absence de virage marqué vers ce que l’on appelle « une politique de gauche ». Ceci étant, il est clair que le style présidentiel de François Hollande joue son rôle dans cet affichage d’opinions. Ce qui était hier, pendant la campagne électorale, un atout précieux face à l’hyper-président, se retourne aujourd’hui en sérieux handicap, comme cela était prévisible.

Ce qu’on peut appeler la tradition bonapartiste est fortement ancrée dans l’inconscient des Français, même sous la République. Ici, depuis Napoléon, on aime « le grand homme ». C’est d’ailleurs pourquoi l’élection du président de la République est si populaire en France. Cependant les Français ont également l’esprit frondeur. Ils aiment les figures énergiques à condition qu’elles ne prennent pas de décisions qui bousculent leurs intérêts catégoriels les plus chers. Cette authentique contradiction les fait rapidement se retourner contre leur héros d’hier. Gambetta, Clémenceau, Poincaré, Pétain, de Gaulle l’ont tous expérimenté sous des formes diverses.

La France a connu plusieurs hommes providentiels, qui pour certains d'entre eux ont été tentés par une dérive autoritaire. En quoi étaient-ils le symbole de leur temps ?

Pascal Perrineau : A chaque fois, ces leaders incarnent une modernité. Ils stabilisent le pays et font en sorte que celui-ci épouse son temps. Prenons l'exemple du général de Gaulle en 1958. Le désordre politique s'était introduit dans les institutions de la IVe République. La France n'arrivait pas à se sortir de ses crises coloniales. De Gaulle a stabilisé puis modernisé les institutions en créant de la responsabilité directe dans ces institutions avec l'élection du président de la République au suffrage universel direct à partir de 1962. Ensuite, il a modernisé l'appareil social et économique français.

De Gaulle  a été un leader protecteur et rassurant, mais a aussi permis à la France d'épouser son temps. Aujourd'hui, les Français sont rétifs à épouser leur temps. L'enquête menée par Ipsos/Cevipof montre bien la défiance des Français à l'égard de la mondialisation. Ils ne pourront rentrer pleinement dans cette mondialisation que si préalablement un grand leader les a rassurés.

Maxime Tandonnet : Le terme d’homme providentiel est contestable et connoté, souvent utilisé par les dictateurs. Mieux vaut parler de chef de la nation, formule habituelle du général de Gaulle. Le besoin d’un chef de la nation se fait ressentir par rapport à un service que la France attend de lui : Bonaparte qui met fin à la Révolution, Thiers, le Libérateur du territoire et fondateur de la République, Clemenceau, le vainqueur de la Grande Guerre, Poincaré, le sauveur du franc et de l’économie française, à deux reprises, de Gaulle, le chef de la Résistance, Pinay, le restaurateur de la « confiance », Pierre Mendès France, l’homme de la décolonisation, de nouveau de Gaulle, le sauveur de la paix civile en 1958 et le créateur de la Vème République.

Philippe Braud : Les hommes providentiels ne le sont pas nécessairement à raison de qualités exceptionnelles (dont ils peuvent parfaitement manquer). L’important est qu’ils se trouvent là, au bon moment, comme support quasi naturel d’attentes émotionnelles intenses. Pétain le vainqueur de Verdun, pouvait passer, en plein effondrement militaire, pour un protecteur rêvé dans le désarroi général. En 1944 de Gaulle, par son attitude de refus sans concession devant la défaite, lavait a posteriori la honte de s’être plié à la loi du vainqueur. Plus tard, en 1958, la paralysie des institutions et l’impuissance des gouvernants à tourner la page de la décolonisation, l’érigeaient en recours puisqu’il avait combattu la constitution de 1946 et offrait tous les gages de patriotisme. Mais ce style flamboyant qui l’a tant servi pour arriver au pouvoir a été aussi la cause de sa chute prématurée en 1968/69. On en est venu à lui reprocher de ne pas être assez « proche des Français ». Après la crise, vient le temps du désamour pour les grands hommes encore en activité.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par amirg - 01/02/2013 - 14:14 - Signaler un abus Relisons-nous.

    vangog – « Non amirg l'appel du 18 Juin était en phase avec l'histoire… » amirg – « Providentiel est sans conteste l'homme de la Résistance. » Ne sommes-nous pas sur la même longueur d’ondes ?... Sauf que, l’Histoire, notre pays n'était pas en mesure d’y répondre : il était occupé, d’où l’appel du 18 juin. D'où : « Les hommes providentiels rendent toujours un grand service à la Nation, reste à considérer comment elle s'est comportée. »
    Quant à amirg : « Quelque peu opportuniste celui de la paix civile mise à mal par nos difficultés à sortir de la colonisation, lui qui avait annoncé l'émancipation des colonisés.» 1 – La Nation s’en fichait et nos gouvernements successifs n’étaient pas en mesure d'en sortir. Rappelez-vous l’Indochine et Dien Bien Phu, entre autres. 2 - Pour l’Algérie, alors constituée de départements français, l’opinion était surtout sensible à l’engagement des appelés, ce qui se comprend. L’homme providentiel a ramené la paix en tant qu’il a évité un putsch, tout en sachant dans son for intérieur que l’ « Algérie française » était d’irréaliste… Par contre, confer Bayeux, il a modernisé nos instituions... Désormais c'est la NATION qui doit être providentielle !

  • Par vangog - 01/02/2013 - 01:38 - Signaler un abus Non Amirg l'appel du 18 Juin était en phase avec l'histoire

    comme la décolonisation et l'émancipation des peuples sous tutelle française.
    A un moment où les Socialistes Allemands se perdaient dans le Nazisme, où les communistes Français faisaient alliance avec l'URSS de Staline et l'Allemagne d'Hitler, De Gaulle a été l'homme providentiel car il était en phase avec l'histoire de la France en appelant à la Résistance à tous les fascismes...
    La France va bientôt aborder des circonstances douloureuses car de profonds changements internationaux se profilent ( la Chine va réclamer la fin de l'hégémonie du Dollar et l'Europe va plonger dans la récession et appeler la fin de la social-démagogie) qui réclameront un nouvel homme providentiel du genre de De Gaulle.
    La seule chose dont on est sur, c'est que cet homme ne sera pas Flamby, qui disparaîtra avec les minorités de pression qui l'ont élu...

  • Par amirg - 31/01/2013 - 23:31 - Signaler un abus Un chef d'Etat ne fait pas à lui seul la valeur d'une Nation.

    Il peut être bon stratège et se distinguer par ses qualités humaines, encore faut-il qu'il trouve une France courageuse, solidaire, capable de se mobiliser pour l'intérêt national, quelles que soient les difficultés intérieures et extérieures. Que l'on puisse attendre "un vrai chef pour remettre de l'ordre" n'est donc pas rassurant. D'abord, à cause du désordre, qu'on a l'humilité de reconnaître mais auquel on est incapable de remédier. Ensuite, parce qu'on privilégie la dépendance au détriment de la souveraineté. Les hommes providentiels rendent toujours un grand service à la Nation, reste à considérer comment elle s'est comportée. Exemple. Providentiel est sans conteste l'homme de la Résistance. Quelque peu opportuniste celui de la paix civile mise à mal par nos difficultés à sortir de la colonisation, lui qui avait annoncé l'émancipation des colonisés. Dans les deux circonstances, notre pays s'est trouvé dépassé par l'Histoire. D'autre part, nous retrouver majoritairement sur tous les sujets est rassurant, comme signe d'unité, mais pas suffisant. Il nous reste à admettre la compétition mondiale et à nous mobiliser pour y réussir. Ce sera une authentique révolution nationale !

  • Par zebulon54 - 31/01/2013 - 21:39 - Signaler un abus Tenté par l'autoritarisme?

    Non mais surtout par le respect et l’honnêteté.
    A l’heure actuelle, la politique drape de dignité des êtres au passés plus ou moins sulfureux qui n’hésitent pas à affronter le regard des Français sans aucune honte.
    Quant à s’instaurer comme le « chevalier blanc » et faire son contraire, je ne m’étendrai pas sur ce personnage.
    L’autoritarisme n’a pas de bord politique mais le sectarisme, oui, vous en êtes une preuve vraiment flagrante à l’image de vos idoles.

  • Par De France et de plus loin - 31/01/2013 - 19:11 - Signaler un abus Tenté par l'autoritarisme?

    Tenté par l'autoritarisme? Facile , votez FN , c'est dans leur gènes.
    Evidemment le résultat sera catastrophiques (je veux dire encore pire qu'avec Sarko ou Hollande).
    Le propre de l'extrème droite, c'est de faire n'importe quoi et d'échouer lamentablement. A moins que quelqu'un puisse m'instruire en me citant une expérience d’extrême droite autoritaire qui ait réussi.

  • Par De France et de plus loin - 31/01/2013 - 19:06 - Signaler un abus zebulon

    Aux USA et en GB (et ailleurs certainement), ça fonctionne pareil, ce n'est pas propre à la France ou à l'ENA

  • Par zebulon54 - 31/01/2013 - 17:47 - Signaler un abus Un chef devrait ne pas

    Un chef devrait ne pas confondre le mot France avec ambition personnelle.
    Est-ce encore aujourd'hui possible compte tenu du "monopole" de l'ENA et de ce qu'elle nous fournit comme exemple de ses "majors de promos", qu'ils aient opté pour un bord ou pour l'autre, au grè des privilèges exitant dans la carrière politique.

  • Par chateleine - 31/01/2013 - 16:52 - Signaler un abus virons le !!!!

    le peuple n,en peut plus de ces ecrans de fumee que lance hollande,je m,adresse a nikita unissons nos forces pour virer ce nul ,flamby et en train de rendre la france exangue comme il a mis la correze,quand allons nous parler des problemes des francais,du chomage,du pouvoir d,achat des francais,le societal peut attendre,maintenant il lance le vote des immigres !! mais que cherche t,il?mettre le feu a la france ? on peut l,aider !!! unissons nous pour virer ce nul,n,attendons pas qu,il soit trop tard !! moi je suis prete,je suis deja alle manifeste a paris du s o et je suis partante! qui m,aime me suit ,je vous attends tous les volontaires !!!

  • Par mascarine - 31/01/2013 - 14:57 - Signaler un abus à andromède

    "nauséabond"le grand mot est lâché!ouh! ouh! au loup, au loup!! encore et toujours les mêmes slogans, vous n'êtes pas fatigués de dire et redire ces bêtises de cour de récré! j'espère que vous n'y croyez pas! Un conseil: changez de registre car vous frisez le ridicule( quel est celui qui , le premier, a proféré cette ineptie favorite de tous les perroquets sous-argumentés qui se disent de gauche .

  • Par Far_from_Heaven - 31/01/2013 - 14:05 - Signaler un abus A force de prendre les gens pour des truffes.....

    Les peuples ne se reconnaissent plus dans leurs élus, qui roulent uniquement pour eux-mêmes, et ne s'en cachent même plus. Rien qu'a voir le chef de la nation qui installe sa favorite à l'Elysée, avec bureau et staff payés par les contribuables, et l'emmène même en voyage officiel. Totalement décadent. Et ça vient d'un parti qui s'est fait le champion des postures morales.....
    Vu le délitement actuel de la vie politique, et pas uniquement en France, il suffirait qu'un leader charismatique apparaisse pour mobiliser les foules. Encore quelques années de crise, de corruption, d'immigration incontrôlée et beaucoup de peuples d'Europe seraient capables de porter au pouvoir un nouveau Hitler. Il suffit de voir ce qui se passe dans les pays de l'Est ou en Grèce.
    Paradoxalement, les élites semblent au courant, puisque les discours se multiplient contre la tentation totalitaire.

  • Par Vorivzakonie - 31/01/2013 - 12:41 - Signaler un abus Erreur de photo

    Vous avez certes mis celle du général De Gaule qui a été "homme providentiel" s'il en fut. Mais je lui accorderai encore plus mon respect que pour ces qualités de général plus symbolique qu'opérationnel (De Lattre et Leclerc méritent ici autant sinon plus mon admiration), pour ces réformes sociales de 1947 ! Qu'il avait non seulement la passion de libérer la France mais aussi de la rendre socialement plus juste.
    Ce qui à la lecture de certains commentaires, celles de FIGAROCB entre autres, me dit qu'il y en a qui confondent (sur la photo) avec Pétain, Hitler ou Mussolini ou quelques chefs d'lOAS ou du FN.

  • Par Facel - 31/01/2013 - 10:27 - Signaler un abus Maladresse

    Je suis choqué que vous associez la photographie du Général de Gaulle, prononçant l'appel du 18 juin 1940, à la question "une tentation autoritaire?" L'autoritarisme, à l'époque, nous l'avons connu, c'était le Maréchal Pétain et toute sa clique… Une photographie du même personnage en 1958 ou autre ne serait pas plus appropriée… C'est pour le moins maladroit!…

  • Par Lennart - 31/01/2013 - 09:05 - Signaler un abus Se passer des politiques

    et prendre un très bon gestionnaire qui mettrait les comptes à plat, qui ne dépenserait pas 2 euros quand il n'a qu'un euro en caisse.

  • Par antiflambyste18 - 31/01/2013 - 07:18 - Signaler un abus @andromede...détenteur de vérité avariée!

    Ben rendors toi..voilà ce qu ca donne de passer ses jours et ses nuits à croire et boire les paroles des journalosocialos potes à Flamby....sauf que 95% de la manipulation de la honte rose est fausse même si elle a fonctionné au final...NS était Président de la République, alors que là, Y EN A PAS!
    FLAMBY EST UNE HONTE MONDIALE!...ET MËME COMMUNALE
    Je serai moins vindicatif que vous, mais il est diificile avec les médiapartisans de tenter de penser par soi même....Vous êtes une victime......qui va bientôt se réveiller en éteignant sa télé et ses inutiles écrans de fumée socialistes.....Et là, vous vous apercevrez que le progrès ne porte pas son nom.

  • Par antiflambyste18 - 31/01/2013 - 07:09 - Signaler un abus Nous voulons un Président, ce serait bien!

    Pas une France défigurée à Flamby
    Pas un inapte décisionnaire rt influencable
    Pas un chantre de la France qui sent du front
    Pas un prétentieux sociopathe et sa bande à Noah
    Pas une potiche ridicule sur la scène internationale
    Pas un remplaçant d'obsédé
    Pas un riche qu'aime pas les riches
    Pas un moralopathe qui mange trop à la cantine
    Pas un Présidant des profs
    Pas un pilote de pédalo en France et de pirogue au Mali
    Pas un enfumeur qui prend les citoyens pour des idiots en saupoudrant des réformettes de dernière importance
    Pas un surveillant du Chômage qui slapète alors qu'il n'a engagé aucune réforme d'importance en la matière
    Pas un champion de parole autodéclaré comme inventeur de compétitivité, d'emploi, et de relance alors qu'il ignore ces sujets
    Pas d'un gouvernail n'existant que par ses gexticulations partisannes
    Pas d'un plomb de la Corrèze
    Pas de LA FRANCE DEFIGUREE DE FLAMBY.
    MERCI!

  • Par DEL - 30/01/2013 - 23:54 - Signaler un abus @ Marie-Hélène Para Joli!

    @ Marie-Hélène Para
    Joli!

  • Par Marie-Hélène Para - 30/01/2013 - 22:28 - Signaler un abus 13% de Chefs?

    S'il est vrai que 87% des Français ont besoin d'un "vrai chef", il serait plus vrai encore qu'ils eussent médité le livre roboratif de Monod "Qu'est-ce qu'un chef en démocratie?", 2012. Car le "chef" se dit de manières diverses, comme "l'être" chez Aristote. Ainsi,
    l'extrême-droite a besoin d'un Führer charismatique, la droite extrême d'un Chef de clan, la droite d'un Chef d'entreprise, le centre d'un Chef "partout et nulle part", la gauche d'un Chef-Premier des égaux, la gauche radicale d'un Chef de projet-Stratège, l'extrême-gauche d'un Chef "sans pouvoir mais non sans prestige".
    Les 13% de Français qui n'ont pas besoin d'un "chef" sont donc des Chefs qui ne savent pas interpréter ce sondage internet.

  • Par draakstor - 30/01/2013 - 21:44 - Signaler un abus Re : Restauration

    Malheureusement l'ancien régime est associé avec la féodalité, le droit divin, le sang bleu, contrairement aux monarchies modernes style Royaume-Uni. Le problème se trouve d'ailleurs précisément là : il y a une contradiction fondamentale entre le besoin d'un homme fort d'une part, et un égalitarisme visceral de l'autre. Sans même rappeler que s'est bien à l'incroyable incompétence politique de Louis XVI et de Louis-Philippe que l'on doit la République.

  • Par andromede - 30/01/2013 - 21:01 - Signaler un abus Cap2006...C'est vraiment triste de lire ça!!

    Sarkozy à été le pire président et le plus anti français de tous... Il suffit de le juger sur sa politique nauséabonde! IL à tout fait pour détruire le pays, réveillez-vous!

  • Par andromede - 30/01/2013 - 21:00 - Signaler un abus MARINE...

    ...est le dernier espoir de la France! Mais pour ça il faut stopper la propagande des médias dominants au service du pouvoir et des marchés financiers!

  • Par Cap2006 - 30/01/2013 - 20:51 - Signaler un abus Nous l'avons eu : SARKOZY

    Je crois plutot que les français attendent des autres qu'ils fassent les efforts pour eux....

  • Par Benvoyons - 30/01/2013 - 19:27 - Signaler un abus Bonjour la France! Ils se sont mis à trois pour écrire au tant

    de conneries. Ils représentent bien le niveau de nos "élites "dans l'analyse d'un moment de la France.
    Comment refaire la France avec des planches pourries.

  • Par alsatian in oklahoma - 30/01/2013 - 19:23 - Signaler un abus OASEF

    les "francais" ont elut Hollande par les voies musulmanes (les chiffres sont la), il faut aussi reconnaitre que les femmes sont tres gauchardes. Si les hommes votaient seulement, la droite resterait maitre! Aussi, il faut savoir que le chomage et la crise en general terrorise et amene le peuple a voter pour la gauche qui, il faut le dire les maternes. Apres, il faut savoir encore que les jeunes Francais de souche se radicalisent car ils n'ont vecu QUE la culture de honte!... Il y a 20ans, les jeunes etaient tres minoritaires chez les natios

  • Par Gégé Foufou - 30/01/2013 - 18:56 - Signaler un abus A tous

    Et si ce n'était pas un homme, mais une femme???
    Marine par exemple

  • Par oasef - 30/01/2013 - 18:40 - Signaler un abus Les Francais attendent un chef

    Les Francais sont vraiment tares, c'est eux, qui l'ont elu comme chel, le fromage de Hollande.
    Donc ils n'ont ce qu'ils meritent
    Le prochain chef sera celui qui aura la tete emergeant de la merde

  • Par bp50lecture - 30/01/2013 - 18:34 - Signaler un abus La France est le chef providentiel

    Le chef providentiel ne viendra qu'après une nouvelle révolution, qui gronde actuellement, en Province et dans les banlieues: De Gaulle est venu au moment où la France, trahie déjà par les socialos mous était à genoux, ensuite il a restauré sa place parmi les nations et rejeté comme Churchill le fut juste avant la fin de la guerre. Napoléon est arrivé alors que la révolution avait dégoûté le peuple et qu'elle devenait dictature sanguinaire et il fut le plus grand de tous et a mis à genoux les plus grands. Pourtant il était Corse, parlait italien et était petit de taille mais quelle personnalité, ceci pour ses détracteurs qui ne connaissent rien de lui que ce que des auteurs malveillants ont écrit sur lui, puis Napoléon III, passé sous silence alors qu'il mit la France dans le wagon de la conquête industrielle; Tous ces 3 héros ont été trahis et vomis par les mêmes élites qui gouvernent en sous-main notre pays. La révolution nouvelle apportera l'homme nouveau qui reprendra en main la France pour la redresser...mais ce ne sera peut-être plus un état républicain.

  • Par DEL - 30/01/2013 - 18:14 - Signaler un abus Un chef?

    Laissez-moi rire: le seul chef que chacun de mes compatriotes veut voir à l'oeuvre c'est lui-même. D'ailleurs, la fonction reconnue de chef en France, c'est d'être le bouc émissaire sur qui on peut taper sans risque, et c'est pour cela qu'un N.S. ou un F.H. sont ou ont été parfaits dans leur rôle de provocateurs nés: ils encaissent sans broncher et pendant ce temps-là les choses évoluent au nez et à la barbe de mes concitoyens qui n'y voient que du feu...

  • Par alsatian in oklahoma - 30/01/2013 - 17:55 - Signaler un abus TRES BONNE NOUVELLE!

    j'espere que ce sondage est viable? On voi comme le peuple commence a vomir les valeures 68ardes Trotsko-Judeo-Maoistes et c'en est jouissif! Non seulement autoritaire, mais anti-envahisseur Africain comme le montrait le sondage IPSOS de la semaine derniere. Enfin! Les blancs commencent a reagir!(apres 20ans exactement d'humiliation et 40ans d'invasion)

  • Par nikita - 30/01/2013 - 17:12 - Signaler un abus Hollande aurait des ambitions ?

    réponse à Prochain - Encore faudrait-il que Hollande ait des ambitions, je ne lui en vois qu'une : celle de rester assis sur son trône le plus longtemps possible sans rien faire d'autre que de considérer les français, enfin, le commun des mortels, comme des vaches à lait mettant bien à l'abri ses "élites" et ses amis.

  • Par jemima - 30/01/2013 - 17:02 - Signaler un abus malheureusement ...

    l'homme providentiel ne se fera connaître que parce que le pays vivra une menace suffisamment grave pour mettre les institutions à mal ...
    pour l'heure, nous avons une France totalement divisée (de celle qui a précédé toutes les guerres) et n'est pas né un de Gaulle capable de les rassembler à l'appel des urnes ! ...

  • Par Papy Geon - 30/01/2013 - 16:53 - Signaler un abus Il faut les secouer, sinon nous dépérirons!

    @Mascarine
    Je crois que c’est le résultat d’une histoire bestiale de pouvoir et de privilèges.
    La nomenklatura a simplement voulu reprendre le pouvoir, car elle avait peur que l’on entame ses privilèges. C’est une banale histoire de caste et de fric, vieille comme le monde.
    Son bilan, au bout de trente années de montée en puissance, est calamiteux.
    Ils ne se rendent pas compte qu’en cas de révolte (improbable?), ils auront beaucoup de soucis à se faire pour leur retraite. Ils n’en n’ont pas conscience, occupés à faire des règles de trois et contempler leurs tableaux excel.

  • Par prochain - 30/01/2013 - 16:43 - Signaler un abus Tentation ou prétention?

    Le volontarisme ne suffit pas, Napoléon lui-même a perdu la guerre, Hollande a-t-il les moyens de ses ambitions, il faudrait lui poser la question...il a 40 conseillers mais qui va oser de lui dire la vérité? Il serait courageux de laisser la place à un personnage charismatique, un rassembleur qui saurait développer un projet et inspirer la confiance. La France a la politique la plus à gauche en Europe disait son premier ministre, bonjour les dégâts on n'est pas sorti de l'auberge d'une idéologie désuète.

  • Par Salaudepatron - 30/01/2013 - 16:36 - Signaler un abus Rambollande... de la gonflette et rien dans la tête !

    Ca c’est sûr qu’avec Flamby à la tête du pays, on est à mille lieux du Vrai Chef !
    Une couille molle qui reste focalisée sur ses idées dépassées, comme une huitre sur son rocher, avec ça on est mal barrés...
    Et ce n’est pas la « promenade Malienne » qui va redorer son blason... en délivrant Tombouctou... d’où les terroristes étaient déjà partis... quelle brillante victoire !!!

  • Par mascarine - 30/01/2013 - 15:30 - Signaler un abus la France

    est bonapartiste n'en déplaise aux politologues adeptes de la normalitude , preuve en est l'espoir suscité par les élections présidentielles : un homme , un pays , un destin ; l'opposition de gauche a passé son temps à tuer l'homme qui leur faisait peur, un seul éternuement de sa part suffisait à déclencher un concert de critiques occultant tout ; je reste persuadée que Nicolas Sarkozy était l'homme de la situation , que la France a perdu grandement et que si cela n'avait pas été le cas les critiques à son encontre eussent été moins violentes ;certains français se sont laissés abuser par les sirènes de la détestation ; ils ont donné le pouvoir à des marionnettes; nous sommes aujourd'hui dans une situation confuse , avec des projets de loi qui n'intéressent personne et peu d'espoir dans l'avenir : bravo!! ceux qui ont pris l'habitude d'insulter et de hurler quand le nom de l'ancien président est mentionné sont priés de la mettre en veilleuse merci !

  • Par nikita - 30/01/2013 - 15:29 - Signaler un abus un chef ?

    Réponse à minibellule - Entièrement d'accord avec votre commentaire. Et si les français devenaient plus clairvoyants et se mobilisaient pour nous débarrasser de ce nul de Hollande avant 2017?

  • Par nikita - 30/01/2013 - 15:23 - Signaler un abus quel roi ?

    En réponse à Olivaw - Et si le roi était Hollande, on ne serait pas déçu du voyage............bonjour les dégâts !!!!!

  • Par l'enclume - 30/01/2013 - 14:37 - Signaler un abus Les rois du pétrole

    Quand on lit la plupart des commentaires l'on comprend mieux pourquoi notre beau pays est tombé si bas.
    YaKa, Yfoque, yfodraitquon, c'est de la faute des autres, on est les plus nuls.
    Bon diou, arrêtez les pleurnicheries de bas étages, le problème essentiel, on continue à faire croire aux Français que nous sommes toujours les maîtres du monde, et certains idiots inutiles le croient.

  • Par franek100 - 30/01/2013 - 14:22 - Signaler un abus Exceptions

    Pas besoin de chefs, il suffit juste de faire respecter les lois et rien que les lois, pas d'exception. Aujourd'hui il y a des lois et à chacune 99% d'exceptions pour satisfaire tout le monde;c'est ingérable!

  • Par 20dicte - 30/01/2013 - 14:15 - Signaler un abus Nos Elites ne nous servent

    Nos Elites ne nous servent pas. Elles se servent.
    Nous n aimons pas plus les tyrans que les autres mais notre poesie humaniste assène un discours égalitaire adressé à l' esprit citoyen. un boulevard en soit pour les communautés et les loby au pays des braves gens. Autrement dit la loi du coptage au pays de l' egalité des chances : la curée. Une anachronie verticale dans un nouveau monde horizontal.

  • Par Sophile - 30/01/2013 - 14:12 - Signaler un abus Le chef, chacun l'a en soi

    Au lieu de vous diviser, de vous facher avec vos voisins, d'y voir une poutre et au lieu d'aller voir la misère au bout du monde et vous attendrir devant elle, faites tout pour vos voisins, soyez prôches les uns des autres, soutenez-vous et surtout devant l'inacceptable, levez la tête et osez dire : non ça je n'en veux pas, car c'est contraire à la France. Les mots "religion", "France", nation, pays, coûtumes sont là pour rassembler. Y penser tous les jours et l'inculquer à ses enfants. Ah mais les parents ne sont pas disponibles, car tout le monde travaille pour subvenir à leurs besoins qui sont de plus en plus grands, etc, etc !!!
    Vous ne voyez pas que c'est fait exprès.
    Le siècle des lumières a été appelé ainsi parce que les Français avaient l'esprit libre et n'étaient plus assujettis à des contraintes pécunières, car le bon roi Louis XIV "les" avait fait passer les frontières.

  • Par fabien775 - 30/01/2013 - 14:11 - Signaler un abus François Asselineau

    C'est un des seuls à dire la vérité, malheureusement il aurait fallut qu'il se manifeste beaucoup plus tôt. Il commence à être trop âgé pour pouvoir être audible.

  • Par romainF - 30/01/2013 - 14:01 - Signaler un abus Degaulle = minable

    La photo n est pas appropriée.
    Ce minable de Degaulle n est pas représentatif d'une France sauvée.
    Il a vendu notre pays aux arabes.

  • Par vangog - 30/01/2013 - 13:34 - Signaler un abus Non, non, il faut un Président avec une autorité "normale"!

    mais qui ne soit pas entouré par des avocats qui se mêlent d'économie, des enseignants qui se mêlent de réformes sociales, des Énarques incompétents qui se cooptent entre eux en fonction de leurs appétences politiques pour l'égalitarisme archaïque...

  • Par minibellule - 30/01/2013 - 13:31 - Signaler un abus 87 % attendent un vrai chef ?

    Et c'est hollande qui est élu aux dernières présidentielles ? Cherchez l'erreur dans le paradoxe français.... Par contre, concernant la dictature, le chemin est tracé, pensée unique, circulaire sur la GPA, absence de référendum, cours de morale version peillon, encore 4 ans comme ça et ils vont annuler la prochaine présidentielle pour être sûrs d'avoir plus de temps pour définitivement couler le pays !

  • Par Pihoui - 30/01/2013 - 13:08 - Signaler un abus Nous sommes déjà en dictature

    Une dictature polymorphe et multicéphale : celle de ce que l'on appelle PS aujourd'hui et qui n'a plus rien à voir avec ses racines humanistes.
    De provocation en provocation, d'erreur en erreur,Hollande & Co fait monter le ton et divise gravement les Français sur des sujets qui n'ont aucun caractère d'urgence. Rien de sérieux n'est fait pour lutter contre le chômage et régulariser nos comptes. Les Français grondent et finiront par l'exprimer clairement. Le plus tôt sera le mieux. Et là, Messieurs et Dames qui formez une véritable association de malfaiteurs pour mettre la France en coupe réglée, il vous faudra faire très vite vos valises...Ils savent être rancuniers contre ceux qu'ils auront abusés.

  • Par troiscentsalheure - 30/01/2013 - 13:00 - Signaler un abus Faux débat

    Le référendum d'initiative populaire national et municipal redonnerait le pouvoir au peuple et responsabiliserait l'électeur acheté par des promesses. Il responsabiliserait également les hommes politiques, remis à leur place lorsque les lois votées par le peuple seraient promulguées. La Pologne qui a été moult fois démembrée aurait certainement aimé voir arriver l'homme providentiel...

  • Par Glabre et Ingambe - 30/01/2013 - 12:52 - Signaler un abus Ce que ne dit pas cette étude

    c'est que ce chiffre très élevé (87%) est stable depuis au moins 30 ans ^^

  • Par Papy Geon - 30/01/2013 - 12:52 - Signaler un abus Prenons l’exemple de nos voisins,

    oui, nos voisins allemands (encore eux !), puisque nos représentants européens vivent ensemble.
    Ils ont un chef issu du peuple, qui a connu l’URSS, et se méfie par conséquent avec raison de l’URSF, championne de la fuite en avant.
    Ce chef n’a pas fait de grande école spécialisée lui ouvrant les portes d’une vie confortable. C’est un physicien, ayant appréhendé le monde réel, et qui a vécu parmi son peuple.
    Et cela fonctionne !

  • Par General3Gaulle - 30/01/2013 - 12:35 - Signaler un abus Aprés le Général 2 Gaulle, ils attendent le Général 3 Gaulle

    Aprés le Général 2 Gaulle,
    ils attendent le Général 3 Gaulle
    Oui vous avez marre de cette france des parties infeodes a l'oligarchie financiere qui n'a cesse depuis 40 ans de trahir le peuple.
    Votez pour moi.
    Vous avez marre de cette sois disante démocratie dite represenative ou les deux partie majoritaires vont ce qu'ils veulent sans tenir compte des aspirations du peuple et encore moisn defendre ses intérets economiques.
    Vous voulez une nouvelle démocratie ?
    Celle ou les lobbys, les communautarisme sont réduit a ce qu'ils sont une tyrannie des minorités qui numeriquement ne represente rien ? Vous voulez alors une démocratie participative comme en Suisse.
    Alors votez pour moi et commencons le processus de destruction créatrice. Mais pour allé vers le renouveau de la France ce ne se fera sans les larmes et le sang vu les obstacles auquels nous devrons nous affonter.
    Mais c'est le prix pour un avenir radieu et sortir de declin.

  • Par francoise - 30/01/2013 - 12:28 - Signaler un abus mettre un terme à la génération Mitterand

    Toute cette génération mitterand bobo, gaucho ont mis à sac notre pays... Il faut mettre fin à tout ces inutiles qui n'apportent rien à la république et qui sont de gros centres de coût. Il y a trop de politiques (députés, sénateurs, président de communauté de commune) ces gens là ont créé des postes supplémentaires afin de ne pas perdre leurs privilèges, ils s'élisent entre eux... Ils sont nuisibles à notre république... Pareil dans le milieu journalistique, ils manipulent l'information... Nous peuple français devons rapidemment descendre dans la rue, pour les stopper... Dissolution des écologistes gaucho qui ne servent à rien...Marre de payer des impôts.

Pascal Perrineau - Philippe Braud - Maxime Tandonnet

Pascal Perrineau est professeur des Universités à Sciences Po. Il dirige le CEVIPOF devenu, en janvier 2004, le Centre de recherches politiques de Sciences Po.

Philippe Braud est  un politologue français, spécialiste de sociologie politique. Il est professeur des Universités à l'Institut d'Études Politiques de Paris et enseignant-chercheur associé au CEVIPOF (Centre d'Études Politiques de Sciences-Po)

Maxime Tandonnet est un haut fonctionnaire français, qui a été conseiller de Nicolas Sarkozy sur les questions relatives à l’immigration, l’intégration des populations d’origine étrangère, ainsi que les sujets relatifs au ministère de l’Intérieur. Il commente l'actualité sur son blog personnel.

Voir la bio en entier

Fermer