Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Scénario noir : au pire du pire pour nous en cas d'attaques terroristes incessantes, que peut vraiment espérer gagner l'Etat islamique ?

Montée de l'autoritarisme dans nos sociétés, hypersécurisation, perte de certaines libertés individuelles, mise en difficulté des communautés musulmanes vivant en Europe, risque de guerre civile, etc. : autant de possibilités qui pourraient survenir en Europe si les attaques terroristes venaient à se poursuivre.

Ça pourrait (très) mal finir...

Publié le - Mis à jour le 7 Août 2016
Scénario noir : au pire du pire pour nous en cas d'attaques terroristes incessantes, que peut vraiment espérer gagner l'Etat islamique ?

Atlantico : Comment expliquer que depuis maintenant plusieurs semaines, le rythme des attentats en Europe se soit intensifié, au point que plusieurs attaques surviennent désormais chaque semaine ?

Alexandre del Valle : C'est le résultat d'une stratégie que j'appelle la "démocratisation du terrorisme 3ème génération". Celle-ci consiste en une déprofessionnalisation, dès lors que nous n'avons plus à faire à une structure pyramidale qui donne des ordres - et donc démantelable - mais à un appel mondial au meurtre qui devient autonome, qui s'autoalimente et se développe comme un virus. Cela change tout. C'est la première fois que nous faisons face à un terrorisme globalisé qui s'appuie sur le religieux et le choc apocalyptique des civilisations mais aussi sur les technologies modernes et réseaux sociaux pour appeler tous les fanatiques, psychopathes et autres ressentimentaux du monde, à commettre, de n'importe quelle manière, des meurtres contre les "infidèles" diabolisés.

A ces éléments s'ajoute le phénomène de mimétisme qui fait que plus un nombre important d'individus commet ce genre d'actes, plus cela donne d'idées à des psychopathes et ou fanatiques potentiels. Il y a donc là un double phénomène d'autonomisation et de globalisation du terrorisme, caractérisé par sa déprofessionnalisation et son expansion virale. Dans ces conditions, si Al-Qaïda et Da'esh étaient définitivement détruits, cela ne changerait pas forcément la donne, car des simples idéologues charismatiques improvisés ou des groupes connaissant les techniques de communication modernes sachant surfer sur la vague anti-occidentale et islamiste radicale mondiale et le culte de la violence mimétique et s'appuyant sur des textes religieux pourraient avec succès multiplier des appels meurtre. Aussi faut-il préciser que dans nos sociétés culpabilisées par leur identité judéo-chrétienne et leur patriotisme et productrices de haine de soi et d'autoflagellation, le discours haineux des islamo-terroristes rencontre un succès presque naturel.

Alain Rodier : Pour mener ses opérations terroristes en dehors de son noyau syro-irakien, Daech procède de deux manières : envoyer un "commando" mener des tueries de masse comme lors du 13 novembre 2015 à Paris ; et compter sur ses sympathisants présents sur le sol européen pour passer à l’action suivant les instructions délivrées depuis la fin 2014 par Al-Adnani, son porte-parole et peut-être son responsable des "opérations extérieures".

Une troisième méthode pourrait être de renvoyer des volontaires arrivés depuis peu au Proche-Orient en leur disant qu’ils sont plus "utiles" à la "cause" en participant à la campagne de terreur déclenchée en Europe. Mais pour l’instant, cette dernière hypothèse n’a pas encore été confirmée formellement dans les faits.

Il est toutefois notable de voir que la majorité des actions sont l’œuvre de "djihadistes solitaires", l’appellation "loups solitaires" ne correspondant pas parfaitement à leur cas puisque les activistes passés récemment à l’action entretenaient des liens (parfois extrêmement ténus) avec Daech via des messages échangés. Par contre, leurs correspondants résidant en Syrie ou en Irak sont pour l’instant difficilement identifiables.

La multiplication des actions terroristes sur le sol européen peut s’expliquer par un effet d’entraînement, les activistes djihadistes étant encouragés par l’exemple de leurs prédécesseurs. Il est vraisemblable que cela va malheureusement perdurer.

Malgré une forme de nihilisme qui anime certains auteurs d'actes terroristes à caractère islamiste, ces derniers sont motivés par un objectif, à savoir provoquer la guerre civile dans nos sociétés occidentales et les soumettre au nom de l'islam. Que pourrait-il advenir en Europe dans le cas où nous ne réussirions pas à contenir le flot d'attaques terroristes et où ils parviendraient à accomplir ces objectifs ? 

Alexandre del Valle : La guerre civile est effectivement l'un des objectifs recherchés par Daech, dans les pays où cela est possible, soit les pays musulmans, multiculturels ou chaotiques très divisés (Irak, Syrie, Liban, Nigeria, Libye, etc), soit dans les pays occidentaux où il y a une forte communauté musulmane ghettoïsée et facilement radicalisable comme la France, la Belgique, les Pays-Bas, la Grande Bretagne ou l'Allemagne. Chez nous, cette guerre civile larvée, localisée dans des zones urbaines hétérogènes et déjà problématiques où la courbe de la délinquance rencontre celle de l'islamisation radicale, aurait lieu en premier dans des quartiers sensibles à forte concentration de minorités extra-européennes musulmanes qui pourraient être fanatisées progressivement. Encore une fois, ceux qui passent à l'acte ne représentent qu'une infime minorité, mais il ne faut pas sous-estimer le nombre de sympathisants de la haine barbare des assaillants, qui constituent un réservoir important, et ce pour des raisons à la fois économiques, sociales, religieuses, psychologiques, etc. Ce phénomène a donc de l'avenir devant lui et je pense que nous ne sommes qu'au début de terrorisme déprofessionnalisé qui se greffe sur un phénomène bien plus large qui est le choc de civilisation interne qui gangrène comme cela était prévisible nos sociétés béatement multiculturelles devenues inévitablement de plus en plus multiconflictuelles, faute de patriotisme intégrateur et faute de politique d'immigration responsable.

Au-delà du danger de guerre civile auquel je ne crois cependant pas du tout dans les sociétés ouest-européennes pacifiées et politiquement correctes, l'objectif des Islamo-terroristes de Da'ech est avant tout de rechercher un processus de terreur psychologique et de soumission volontaire, ou encore Syndrome de Stochkolm généralisé. N'oublions jamais que l'objectif premier de terroristes qui cherchent à se réaliser en se suicidant n'est pas un but de guerre matériel ou économique mais un but de guerre idéologico-religieux apocalyptique qui vise à sidérer au maximum l'ennemi et ses médias afin que l'on parle de leur vision totalitaire et terrifiante de l'islam et que tout le monde ait tellement peur de cette religion (dans sa version "pure" salafiste-jihadiste" que l'on se soumette à elle en se convertissant ou en cédant à ses exigences théocratiques et chariatiques. Sur ce point, on peut dire que c'est en partie réussi : nous n'avons jamais autant parlé de l'islam, du Coran et du salafisme que depuis le 11 septembre 2001 et depuis que le terrorisme est devenu régulier. Il ne faut jamais oublier la nature première "publicitaire" du terrorisme qui œuvre à faire plier les consciences grâce à la terreur médiatisée : lorsque les salafistes tuent au nom de leur idéologie, ils lui font une véritable publicité et ils savent que dans la réalité crue historique comme dans les jeux vidéos ou les superproductions hollywoodiennes, la violence fascine et attire. Or l'avantage de l'hypermédiatisation de l'islamisme dans une société occidentale complexée est que plus l'on tue au nom de l'islam, plus le système bien-pensant diabolise ceux qui critiquent l'islam et la violence de la charià et renforce la promotion du "vrai" islam "pacifique". Des gouvernements aux intellectuels en passant par le Pape lui-même et ses curés, mêmes victimes de Da'ech, l'on ne cesse de nous dire que l'islam "réel" est parfait. Ainsi, même les salafistes "modérés" et les Frères musulmans bénéficient d'une publicité extraordinaire car plus la barbarie islamiste redouble de violences atroces, plus les mouvements moins violents apparaissent "modérés" par contraste. L'objectif premier des islamistes terroristes est donc de terroriser les populations de façon globale en vue de les soumettre psychologiquement via la mise à l'index de la critique de l'islam, ceci afin de préparer l'islamisation future qui ne fera que découler de l'autocensure et de la lutte de plus en plus liberticide contre la supposée "islamophobie". Les terroristes islamistes savent que, hélas, la violence fait l'Histoire, qu'elle fascine et fait plier les masses passives. Leur slogan est le suivant : "l'islam a peur de personne mais tout le monde doit avoir peur de l'islam". Ainsi, dans les cités "chaudes", dans les prisons, dans les collèges sous pressions des racketteurs, dans les milieux rap, les "petits blancs" se convertissent à l'islam pour être du côté de celui qui a l'air d'être le plus fort et pour être protégés-épargnés par les groupes les plus capables de violence. Dans les milieux non-violents, notamment intellectuels, politiques et médiatiques, où la "violence" n'est pas physique mais psychologique et symbolique, "intériorisée" au sens de Bourdieu et de l'habitus, c'est également vis-à-vis de l'islam que l'on observe le plus de soumission : les Trump et les Zemmour qui s'en prennent à cette religion sont bien plus victimes d'ostracisme et d'hostilité de la part de leurs pairs que ceux qui insultent les chrétiens, la civilisation ou la foi chrétienne. Dans les sociétés occidentales, l'islam provoque des phénomènes de soumission. Quand quelqu'un fait un commentaire radical sur le christianisme ou le bouddhisme, cela provoque beaucoup moins de vagues. Du côté de Charlie Hebdo comme du côté des caricaturistes danois, presque plus personne n'ose plus s'en prendre à la figure de Mahomet, mais les mêmes ont compris qu'il est bien moins risqué, voire encouragé de taper sur la religion des chrétiens, devenue depuis longtemps "inoffensive". Même le Pape François ne cesse de répéter que le vrai islam est pacifique et rencontre aimablement le grand Imam d'Egypte alors que les chrétiens sont persécutés dans presque la quasi totalité des pays musulmans exceptée l'Albanie... Cela prouve bien que ce phénomène de soumission est déjà acquis. L'islam est la religion dont on a le plus peur de parler, et donc qui provoque déjà le plus de phénomènes de soumission. On est pas très loin du scénario de Houellebecq.

Plus il y aura d'attaques terroristes, et plus nos sociétés se dirigeront vers un "islamiquement correct", ce qui est à rapprocher de la soumission que j'évoquais plus haut. On le voit déjà : à chaque attaque, la parole est donnée à des personnalités qui affirment qu'il n'y a pas suffisamment de mosquées, que l'islam n'est pas suffisamment considéré, etc. Des concessions communautaristes pourraient ainsi être faites aux musulmans à l'avenir, si les attaques venaient à se multiplier. L'islamisme radical fonctionne d'ailleurs d'après cette représentation paranoïde et victimaire selon laquelle l'islam serait "persécuté" et "humilié" dans nos sociétés et que la violence serait donc la seule issue des membres de cette religion pour retrouver leur dignité...

Le pire qui pourrait arriver en termes de nombre de morts serait la perpétration d'attaques contre des centrales nucléaires, le recours aux armes chimiques et bactériologiques via des réseaux d'aération dans des trains et autres lieux où il y a beaucoup de bouches laissant l'air circuler, des avions qui s'écrasent sur des lieux stratégiques, etc. Toutefois, ce n'est pas le but recherché par le Jihadisme "3ème génération" selon moi car avec les armes rudimentaires utilisées lors des attaques des derniers mois, on provoque presque autant de réaction, à "moindre frais", qu'avec des techniques plus massives. L'objectif des terroristes de Da'ech consiste avant tout à provoquer la peur chez le maximum de monde du camp ennemi, or pour ce faire, le "meilleur" mode opératoire est le terrorisme individuel, imprévisible, indétectable, "mimétique", qui peut pousser n'importe quel "musulman" radicalisé de façon express en "e-learning" à agresser n'importe qui, n'importe quand et n'importe où, de sorte que plus PERSONNE ne puisse se sentir épargné.

En réaction à cette multiplication théoriquement exponentielle des attaques terroristes en Europe, nous pourrions assister non pas à une guerre civile ou à la victoire de "l'extrême-droite", comme le craignent déjà tous les "professionnels de l'antifascisme" qui voudraient faire ainsi croire que le "vrai" ennemi serait le "racisme", mais à un regain de flicage et d'hypercontrôle de nos sociétés de plus en plus "post-démocratiques". Je m'explique : avec les pouvoirs exorbitants des juges constitutionnels, des lobbies minoritaires et de l'Union européenne d'une part, et avec le renforcement des mesures et lois limitant les libertés publiques et individuelles de l'autre, nos pays sont de moins en moins des pays démocratiques souverains et de plus en plus des Etats oligarchiques et hypercontrôlés. Aussi, l'avenir de nos sociétés multiculturelles inévitablement devenues des sociétés "multi-conflictuelles" (que cela vienne du terrorisme islamiste ou des émeutes raciales américaines ou des banlieues en France) est forcément l'hypersécurisation et le "flicage" généralisé. Puisque la haine anti-occidentale et anti-républicaine croissante qui couve dans notre "limes intérieur" et qui a été pointée courageusement du doigt par Malek Boutih dans son rapport qui a fait du bruit, ne peut être contenue par nos dirigeants qui se réveillent 40 ans trop tard, nous devons nous attendre à l'avenir (que des populistes arrivent ou pas au pouvoir, puisque les socialistes ont déjà commencé), à être davantage surveillés, fliqués, espionnés, victimes de phénomènes d'exception, etc . La rançon de tout cela risque donc d'être l'hypersécuritaire et la régression des libertés individuelles et publiques, ce qui est inquiétant. Ce n'est pas forcément le but des terroristes, mais c'est le résultat de notre incapacité quasi structurelle de traiter le problème terroriste dans ses fondements, à la racine, à savoir : la spirale du communautarisme, la banalisation voire l'enseignement de la haine de soi anti-occidentale, puis les sources chariatiques et donc "légales" de la violence islamique, sujet tabou.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 05/08/2016 - 09:03 - Signaler un abus St Barthélémy

    Cet article nous annonce des attentats contre nos centrales nucléaires, dans les transports en commun, probablement aussi des contaminations de l'eau et la nourriture. Il va même jusqu'à imaginer des tueries de masse (St Barthélémy) perpétrées par les populations de nos banlieues contre contre les derniers habitants ''non-conformes'' qui n'auraient pas encore évacué. La seule question utile qui se pose en France, c'est : en 2017, les jeunes électeurs se décideront-ils enfin à aller voter et à imposer un changement de société en élisant Marine Le Pen ? Ou bien, laisseront-ils les populations âgées, celles qui commentent sur Atlantico, élire un Ripoublicain, dans l'espoir absurde que cela leur permettra de terminer leur vie dans un ''Monde où rien ne Change'' ?

  • Par prothesor2003 - 05/08/2016 - 09:06 - Signaler un abus Bof..

    Toutes ces explications sont bien belles, et pertinentes, et convaincantes. Mais tant que des personnalités comme A. Del Valle et A. Rodier ne seront pas au Ministère de l'Intérieur et au Ministère de la Défense,nous n'avons rien à espérer des copains et coquins de droite et gauche qui ont jusqu'ici démontrer leur absence de motivation pour réveiller sévèrement la société française (ménagement de l'électorat ...)

  • Par prothesor2003 - 05/08/2016 - 09:16 - Signaler un abus démontré

    "démontré" zut

  • Par cauchoise - 05/08/2016 - 09:23 - Signaler un abus L'influence des Tv venues d'ailleurs

    Le communautarisme musulman s'est aggravé dès lors que la mise en place de paraboles sur les balcons a permis aux immigrés et à leurs enfants de recevoir en continu les chaînes de leur pays d'origine et même plus lointain. Impossible dans ces conditions de se sentir français, même si on en a officiellement la nationalité. Tous les bouquets satelitte donnent accès à des chaînes où l'Occident n'est pas montré sur son meilleur jour et entretiennent même indirectement le ressentiment. Comment lutter contre ça ?

  • Par zouk - 05/08/2016 - 09:46 - Signaler un abus Islamisme

    Beaucoup de confusion dans les esprits, quelques musulmans sous l'influence de Daesh, fort habile dans sa propagande, perplexité et même affolement chez les autres, à gauche en particulier terrorisés qu'ils sont à l'idée d'un Etat autoritaire, dont nous sommes si loin, et surtout abandon depuis 40 ans des moyens d'intégration, école primaire, service militaire, apprentissage ......tout cela produisant beaucoup d'envies et de frustrations faciles à exploiter sous couvert d'offenses à l'Islam. Et malheureusement, nous n'osons plus manifester notre foi chrétienne ni protéger nos frères juifs. L'influence des TV reçues par satellite y contribue sans aucun doute.

  • Par pale rider - 05/08/2016 - 10:06 - Signaler un abus Intéressants points de vues

    Nous sommes au début de l histoire. L issue finale est certaine : daesh comme tous ces fanatismes monstrueux finira aux pilori de l histoire. Maintenant que faire en tant qu individu? Désigner l ennemi : les fanatiques et leurs soutiens . Soutenir nos alliés . Un des pb est que nos dirigeants sont en zone grise . Ils n ont pas choisi leur camp. Et quand il l auront fait ce n est pas si sûr que ce soit celui de nos valeurs occidentales.. Je ne suis pas du tout d accord sur là censûre de net proposée par A d Valle . La transparence est toujours meilleure que la dissimulation. Je ne suis pas non plus d accord avec le fait que les occidentaux ne veulent pas se battre , les jeunes sont de plus en plus "remontes" et à économie molle ambiante ils verront ds la guerre une cause juste pour laquelle mourir (et ce qqsoit leur bord).

  • Par arcole 34 - 05/08/2016 - 10:12 - Signaler un abus LE MEILLEUR DES MONDES SELON GANESHA

    Un véritable adepte de Carlo Pentti Kolinika, le fondateur de l'Eco fascisme cher aux cœurs des adeptes marino lépéniste de la révolution internationaliste et prolétarienne et permanente à une révolution nationaliste et bleue marine. Le nouveau Pentti/Ganesha prône l'extermination des vieux qui bloquent le processus électoral de sa cheftaine qui roule pour hollande. Il veut organiser des famines dans le tiers monde pour limiter la populations, stériliser les africains pour limiter les futures vagues d'immigration en Europe, il pense et croit voir anticipe des attentats pour déclencher un mouvement en faveur de son parti inféodé à l'étranger, manipule qui croit par la désinformation manipuler les compatriotes soufflant sur les braises de la misère sociale pour en faire un terreau fertile pour la Fhaine comme jadis Hitler recrutait ses chemises brunes chez les chômeurs avec l'argent des capitalistes allemands. Il croit que sainte marine est ointe de la sainte chrème , qu'elle guérie les écrouelles par impositions des mains, qu'elle est dotée d'un don de thaumaturge bref elle appliquera selon lui ces dons à guérir la France et son peuple, moi je pense le contraire: ce serait la guerre

  • Par Eugénie - 05/08/2016 - 10:24 - Signaler un abus Ne soyons pas obtus !

    Hamed Abdel Samad : « Ceux qui déclarent que les attaques n’ont rien à voir avec l’islam ne sont pas intéressés à trouver une solution »

  • Par emem - 05/08/2016 - 10:30 - Signaler un abus A l'intention des bisounours

    Je pense que les migrations sont peut-être financées par l'EI. Ce serait leur plus belle arme.

  • Par vangog - 05/08/2016 - 10:56 - Signaler un abus "Faute de patriotisme intégrateur...

    et faute de politique d'immigration responsable..." Ben voilà! Tout est écrit, et ce que réclame le Front National, depuis trente ans, semble se révéler aux plus lucides... Faudra-t-il encore trente ans pour mettre en oeuvre cette politique et de multiples nouveaux attentats? Ou les Français ont-ils compris que seul le FN saura la mettre en oeuvre? On pourra ajouter à ces deux orientations indispensables, le rétablissement de l'état de droit, non respecté par les juges roses et rouges, et, notamment, le livre IV du code pénal prévoyant les déchéances de nationalité pour les terroristes étrangers, et la peine d'indignité nationale ( perte du passeport et des droits sociaux) pour les Français complices d'actes terroristes contre la Nation ...il n'y a plus à tortiller!

  • Par cloette - 05/08/2016 - 11:04 - Signaler un abus Arcole

    Je suis convaincue que tout le mal vient de la politique étasunienne , dont Daesh est l'oeuvre involontaire

  • Par schmurtz - 05/08/2016 - 11:24 - Signaler un abus Trump

    Allez, Trump président ça va calmer non banlieues

  • Par Ganesha - 05/08/2016 - 11:32 - Signaler un abus Pentti Linkola

    Un grand merci à Arcole 34 : des commentaires aussi délirants font certainement gagner des voix à Mme Le Pen ! Après quelques recherches (orthographe inexacte), j'ai fini par retrouver cet écologiste finlandais . C'est avant tout un malthusien : vous devriez en parler dans l'article de mr. Sylvestre. https://fr.wikipedia.org/wiki/Pentti_Linkola

  • Par Ganesha - 05/08/2016 - 11:37 - Signaler un abus Télés satellitaires

    Quant à ceux qui croient que si l'on pouvait éteindre les télés satellitaires, tout rentrerait dans l'ordre dans nos banlieues...

  • Par Lafayette 68 - 05/08/2016 - 11:42 - Signaler un abus @arcole 34

    Vous dites : "ce serait la guerre" si MLP arrivait au pouvoir : mais nous sommes en guerre !!! Le Président ,le premier ministre, le ministre de la défense , Les Républicains candidats le disent à longueur de journée ! Alors on fait quoi en 2017 ?

  • Par kiles - 05/08/2016 - 12:14 - Signaler un abus famine et stérilisation. En réponse à ARCOLE.

    En laissant simplement les lois de la nature s'exprimer sans intervenir via les multiples ONG subventionnées, il n'y aurait pas cette démographie galopante en afrique et qui pose problème. Nu besoin d'organiser quoi que ce soit.

  • Par kiles - 05/08/2016 - 12:19 - Signaler un abus En Guerre ? en réponse à La Fayette 68

    C'est vrai que tous les responsables politiques parlent de "guerre". Mais ils n'en connaissent pas le sens. En réponse aux attaques, ils tentent de "déradicaliser" et d'offrir des mosquées et des piscines privées en sus. Alors qu'en "vrai", en état de guerre on tue l'ennemi, avant qu'il ne nous tue. Pourtant simple.

  • Par Lafayette 68 - 05/08/2016 - 12:56 - Signaler un abus @kiles

    Oui bien sûr. Vous savez , je fais partie de ceux qui pensent que nous n'avons rien à faire militairement au Proche et Moyen Orient lieu d'affrontements entre différentes versions de l'Islam. Par contre on a à contrôler notre territoire (tous les territoires), nos entrées -sorties , à faire respecter l'autorité de l'Etat donc la laicité par des opérations de police , mais aussi donner du boulot . Grabuge en vue ? il faudra affronter .Ce ne sont pas les péquins de salon que l'on connait qui feront le boulot . Comme dit Clint Eastwood : des mauviettes !

  • Par toupoilu - 05/08/2016 - 14:44 - Signaler un abus Excellente analyse d'Alexandre Del valle,

    Qui décidément, est parfaitement juste et absolument sans concessions à chaque fois qu'il intervient. Le temps joue contre nous, à chaque fois que nous élirons une baudruche, nous perdrons cinq ans. Le choix est dans nos mains et il est si simple.

  • Par dona Ferentes - 05/08/2016 - 15:03 - Signaler un abus Persistance des mythes

    Le pus effarant, le plus désespérant surtout est que l'homme de ce siècle en soit toujours à prétendre ancrer les inventions de son esprit dans la réalité, à vivre avec ses mythes, à vouloir les imposer aux autres. Dans les temps où le monde était inexplicable, donc effrayant, on comprend que l'homme ait tiré de son imagination des puissances surnaturelles qui expliquaient tout et apportaient leur protection. À des degrés divers ces mythologies ont fleuri dans tous les temps et dans toutes les cultures. Évidemment l'homme a simplifié les choses avec le monothéisme et la prétendue révélation mais la certitude que sa fable est la seule véridique et, par là, qu'il faut contraindre les autres à y croire est toujours là. Sur ce point, la mythologie chrétienne a fait ses preuves par le passé. Si la mythologie juive est par nature à usage interne, la mythologie mahométane sévit toujours et plus que jamais entant que croyance totalitaire et conquéerante, donc criminelle, incompatible avec la démocratie. Par lâcheté, calcul ou aaveuglement idéologique, la caste politico-médiatique persiste largement dans le déni de réalité.

  • Par lafronde - 05/08/2016 - 16:00 - Signaler un abus Autodéfense de la société civile européenne.

    Merci aux auteurs pour la clarté de leur article. L'évaluation comparée des systèmes sécuritaires occidentaux. Les "buts de guerre" du Califat Islamique : l'oumma planétaire. La vulgarisation de ses techniques terroristes. L'article pointe les voies d'autodéfense possible des société occidentales : au djihadisme de n'importe qui, doit répliquer la défense de chacun. Israêl est à l'honneur pour son patriotisme et son civisme sur le qui-vive. Le citoyen suisse est armé, ainsi que le citoyen américain. Seul l'européen de l'ouest est désarmé. Qui l'empêche de s'armer ? Pourquoi ?

  • Par lafronde - 05/08/2016 - 16:27 - Signaler un abus Pourquoi sommes nous désarmés ?

    Ici entre en scène l'acteur-clé de nos démocraties : le politicien professionnel. S'il était au service de la société civile, celle-ci bénéficierait de la sûreté, de la liberté, de la propriété et de son fruit : la prospérité. Rien de tout cela n'existe plus en France, c'est donc que le politicien professionnel y travaille pour son propre compte, sa réélection, et les lubbies de son parti. Ainsi vous êtes accablés d'impôts, taxes et réglementations, et le chômage atteint des sommets. L'Etat prétend au monopole de la force armée, alors que les « territoires perdus de la République » sont des foyers permanents de délinquance et d'insurrection, viviers du djihadisme terroriste. La République prétend au monopole judiciaire alors que les prisons manquent pour exécuter les peines prononcées « au nom du peuple français » ! Désarmés, vous payer les impôts à un taux record, avec un endettement électoral record. Faites-vous le lien ? "L'art de l'imposition est de plumer l'oie sans la faire crier" disait Colbert (voir l'article de F. Aftalion ici sur Atlantico)

  • Par lafronde - 05/08/2016 - 17:32 - Signaler un abus Dépasser la Démocratie

    Si la raison rationnelle et l'intérêt général étaient les moteurs de l'Etat, nous cueillerions les bienfaits de la Déclaration des Droits de 1789. Sûreté, Liberté, Propriété, et leur fruits la paix civile et la Prospérité. Cet idéal n'est pas le Réél, et donc les "valeurs de la République" sont un mythe. La Démocratie est un marché des préférences des groupes organisés. Le politicien n'est rien d'autre qu'un marchand de voix. Il peut être clientéliste (achat par le déficit budgétaire ou des passe-droit) ou populiste (invoquer des idéaux). Plus l'Etat est étendu, peuplé et diversitaire, plus le lien entre le citoyen et l'élu se distend, et moins la confiance règne. Plus l'Etat est omnipotent, plus il donne à ses citoyens d'objets de discorde. Le jour de libération fiscale 2016 est le 28 juillet. Ceci prouve que le citoyen est davantage au service de l'Etat et de ses politiciens que le contraire. Le sachant le citoyen qui veut s'émanciper du politicien, doit donc réclamer ses droits naturels : être armé (c'est d'actualité), consentir ou non à l'impôt, être libre y compris au plan identitaire. Le citoyen européen ou français veut-il être majeur ? L'israëlien ou le suisse le sont déjà.

  • Par lafronde - 05/08/2016 - 17:41 - Signaler un abus Dépasser la Démocratie (Institut Coppet)

    "Dépasser la Démocratie" est un bref libre qui démythifie l'institution quasi-sacrée de nos société occidentale moderne. Ecrit par des libéraux néerlandais, il est édité par l'Institut Coppet (qui réédite notamment les économistes du XIXe siècle de l'école de Paris). Il y a un meilleur régime que la Démocratie, c'est la Liberté. (qui s'arrête là où commence celle d'autrui)

  • Par langue de pivert - 05/08/2016 - 18:00 - Signaler un abus L'ISLAM GO HOME !

    Pas d'islam > pas de mosquée > pas de musulman > pas de rat d'allah > pas d'attentat ! La réponse ne peut être que binaire ! Ou le peuple continue de chouiner en allumant des bougies et en faisant des macaqueries avec les muzz dans les églises...et ce sera la soumission lente par osmose. Ou les peuples européens extirpent la secte mahométane dans sa totalité et sous toutes ses formes de l'occident. Dans ce second cas les muzz ne partiront pas d'eux mêmes. Soit un état fort nous débarrassera des plus virulents puis incitera au départ "en douceur" et progressif les autres...mais jusqu'au dernier ! La solution de loin la plus souhaitable. Soit c'est le peuple qui descendra dans la rue. Et ça sera la ratonnade du siècle avec tout ses excès. Il n'y aura pas de guerre de religion (car les chrétiens ne la feront pas) Il n'y aura pas de guerre civile (car les muzz ne sont pas nos compatriotes, seulement des ennemis de la France dont il faut se débarrasser)

  • Par Liberte5 - 05/08/2016 - 19:17 - Signaler un abus Pourquoi tourner autour du pot?

    Quelque soit l'angle sous lequel nous abordons ce problème d'attentats islamistes, nous sommes obligés d'en venir aux causes. Les islamistes sont par définition des musulmans. Aujourd'hui la France compte + ou - 8 millions de musulmans. L'on sait que beaucoup sont des salafistes, l'on sait également que beaucoup sont radicalisés et classés fichés S. Il est établi que tous les attentats sont l’œuvre d'islamistes, même si le politiquement correct traite certains de fous. Devant ce constat, je rejoins@ Langue de pivert, car il n'y a pas d'alternative crédible, il faut taper dur sur tout les radicaux et inciter activement la majorité des musulmans à rejoindre des cieux où ils seront plus en phase avec leur religion. Qui peut dire que nous ne serions pas en paix si seulement 500 000 musulmans vivaient en France? Avec 8 millions nous ne maîtrisons plus la situation.

  • Par vangog - 05/08/2016 - 20:30 - Signaler un abus A propos de censure...Zacharia Buhlan. Somalien

    et musulman...Zakaria Bulhan, 19 ans, était considéré comme un jeune homme timide dans son école du sud de Londres, selon le Daily Mail. Sa victime, Darlene Horton, avait 64 ans. En vacances en Angleterre, elle devait rentrer aux Etats-Unis ce vendredi. L’un des témoins qui a assisté à la scène dit avoir vu un "fou" courir avec un couteau et se précipiter au hasard vers des gens pour les poignarder. Les autorités ont écarté la thèse de l’attentat terroriste, et ils ont classé l'attaque dans la catégorie "fou"...le déni rend fou, lui aussi...

  • Par D'AMATO - 05/08/2016 - 22:42 - Signaler un abus Les élites européennes sont lâches....

    ....et trahissent leurs peuples.... Oui ! La situation n'est pas maîtrisée et non métrisable par par nos nuls.

  • Par D'AMATO - 05/08/2016 - 22:48 - Signaler un abus Maîtrisable

    Maîtrisable

  • Par Paul Emiste - 06/08/2016 - 08:18 - Signaler un abus Que peut vraiment espérer gagner l'Etat islamique ?

    Je dirais une dizaine d´année sur la guerre civile qui pointe son méchant bout du nez. Des populations qui ne veulent pas se mélanger c´est au mieux le Liban, si elle ne veulent pas s´intégrer c´est la guerre civile une fois que la démographie (galopante d´un coté, au point mort de l´autre) aura équilibré les forces en présence. À moins que...

  • Par joke ka - 06/08/2016 - 09:51 - Signaler un abus hélas

    "Aujourd'hui la France compte + ou - 8 millions de musulmans" non, c'est un mensonge que veulent nous faire gober nos dirigeants successifs! Arrêtons de croire nos "zélites politiques et médias complices" nous sommes plus proches de 20 millions de musulmans avec une forte natalité (dont notre pays se gausse) et la bombe à retardement c'est les écoles coraniques que des politiciens insensés autorisent par électoralisme et qui façonnent les petits musulmans le pire est à venir ...je crains une islamisation rampante des esprits à la manière du roman prémonitoire de Houllebecq http://www.europe-israel.org/2016/08/15-a-20-millions-de-musulmans-en-france/

  • Par arcole 34 - 06/08/2016 - 10:23 - Signaler un abus @Ganesha - 05/08/2016 - 11:32 - Heureux de vous enseigner

    Car si Pentti Kolinka est un écologiste, je peux vous assurez que c'est à la manière d'un Heinrich Himmler , d'un Adolphe Hitler mais toujours dans la même veine vous pourrez toujours vous abreuvez de l'Américain Madison Grant et de son livre cultissime : ¨L'agonie de la grande race ¨.Mais je vous rassure aussi que les Khmers rouges et l'Anghar furent des disciples de cet écofasciste .Et rappelez cet homosexuel qui sévissait sur la chaine 2 des les années 90, Pascal Sevran qui avait déclaré qu'il fallait stérilisé les noirs et les populations à problèmes mais aussi organisé des famines dans les pays du tiers monde pour détruire ces populations noires , africaines , asiatiques par exemple. Vous comprendrez d'où ces sinistres individus prennent leurs sources, après c'est votre choix d'avoir ces références , et je suis heureux que vous puisiez trouver enfin des références aux propos haineux que vous nous distillé depuis que vous êtes sur Atlantico. Et je vous rassure à contrario de ce que vous pensez, nos compatriotes sont moins bêtes qu'ils n'y paraissent et je ne suis pas certain qu'ils vont se reporter automatiquement sur MLPS, restons dans le domaine du sérieux et du raisonnable.

  • Par Tholar - 06/08/2016 - 13:39 - Signaler un abus Le FN n'a pas la solution non plus

    Notre pays se meurt. Mais je suis désolé pour les militants zélés de Marine, le FN n'a aucune solution à proposer. Ce parti n'a pas de programme économique, n'a aucun maillage d'élus, n'a pas de relais dans les corps intermédiaires sans lesquels on ne fait rien en France (magistrats, fonctionnaires, syndicats). Non seulement il n'a aucun relais, mais il n'a en fait aucune idée. L'alternative, c'est la guerre civile ou la soumission. Lisez Houellebecq, il a tout expliqué dans son livre. La guerre civile, je n'y crois pas à court terme, parce que les Français sont de grands trouillards et que la classe politique a bien pris garde de coller l'étiquette d'islamophobe à chaque tentative de critique de l'islam. Mais la soumission, on y est déjà et pas qu'un peu. Le port du voile est interdit et on en a jamais vu autant. Les mosquées fleurissent comme de mauvais champignons. Les piscines se soumettent au maillot de bain intégral et à la ségrégation. Les jeunes chrétiens qui vivent en banlieues se convertissent à l'islam. La République n'a plus le droit de rentrer dans des pans entiers de son territoire. Je n'ai qu'une solution : partir.

  • Par Liberte5 - 06/08/2016 - 15:23 - Signaler un abus @joke ka

    N'ayant aucune statistique sérieuse , il est difficile de chiffrer le nombre de musulmans. Toutefois, qu'ils soient 8, 10,12 millions , la situation est incontrôlable. Seule solution faire descendre le nombre sous le million.

  • Par Anguerrand - 07/08/2016 - 20:05 - Signaler un abus Nombre de musulmans en France

    Lors d'une interview sur TMC, chez Bourdin, Kanner grand copain de Hollande et ministre des sports dans la conversation a lâché un chiffre de 13 millions de musulmans. Je pense que c'était une gaffe de sa par, mais il est bien placé pour connaitre qui en principe sont un secret d'état, et pour cause il ne faut pas affoler les français. Il faut rajouter à ces chiffres tous les sans papiers qui ont la possibilité de se promener dans notre pays sans être inquiété. A quand un president musulman ?

  • Par Anguerrand - 07/08/2016 - 20:24 - Signaler un abus A Arcole34 et Tholar

    Tout à fait d'accord avec vous. Le pays se meurt en changeant notre civilisation, et il n'y a que des haineux comme Ganesha pour défendre la France, on n'est pas sorti d'affaire. Quand au langage de Ganesha il est toujours injurieux, sans le moindre argument vraissemblablement par manque d'éducation, et surtout aucune solution sauf des yakas, des "faux Qu'on" . Tholar je ne peux pas rajouter grand chose à votre post tellement vos arguments sont justes. Jamais personne n'a pu transformer notre civilisation en si peu de temps et il ne faut surtout pas croire qu'ils vont s'arrêter là. Ils ne s'en cachent pas . Plus ils sont nombreux et plus ils feront d'attentats, plus nous deviendrons leurs esclaves.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan). Son dernier ouvrage paraîtra le 26 octobre 2016 : Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan). 

 

Voir la bio en entier

Alain Rodier

Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la criminalité organisée.

Il est l’auteur, en 2017 de Grand angle sur l'espionnage russe chez Uppr et de Proche-Orient : coup de projecteur pour comprendre chez Balland, en 2015, de Grand angle sur les mafias et de Grand angle sur le terrorisme aux éditions Uppr ; en 2013 du livre Le crime organisé du Canada à la Terre de feuen 2012 de l'ouvrage Les triades, la menace occultée (éditions du Rocher); en 2007 de Iran : la prochaine guerre ?; et en 2006 de Al-Qaida. Les connexions mondiales du terrorisme (éditions Ellipse). Il a également participé à la rédaction de nombreux ouvrages collectifs dont le dernier, La face cachée des révolutions arabesest paru chez Ellipses en 2012. Il collabore depuis plus de dix ans à la revue RAIDS. 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€