Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 21 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Robot Odyssey", le jeu d'ordinateur le plus difficile de tous les temps

Selon l'ingénieur logiciel David Auerbach, "Robot Odyssey" marque profondément toute personne qui s'y attaque. Il aurait aussi inspiré de célèbres jeux contemporains comme "Minecraft".

On joue ?

Publié le
"Robot Odyssey", le jeu d'ordinateur le plus difficile de tous les temps

"Robot Odyssey" marque profondément toute personne qui se met à y jouer.

"Robot Odyssey", le jeu d'ordinateur "le plus difficile" et le "plus complexe" de tous les temps ? C'est l'opinion de l'Américain David Auerbach, écrivain et ingénieur logiciel. Selon lui, ce jeu, créé par The Learning Company en 1984, dans lequel votre personnage, en rêvant, atterrit dans la ville mystérieuse de Robotropolis, est une véritable prouesse technique. La plus innovante jamais réalisée au cours de l'ère Apple II.

"N'importe quel enfant qui finit ce jeu alors qu'il est toujours gamin (je n'en connais qu'un et il se trouve être l'un des programmeurs les plus intelligents que je connaisse), est certain d'avoir une grande carrière en tant qu'ingénieur logiciel.

Et n'importe quel adulte qui arrive à finir le jeu devrait se lancer dans l'ingénierie", écrit-il sur Slate.

"Robot Odyssey" impacte profondément quiconque s'y lance. Le petit frère d'Auerbach, qui, comme sa sœur et lui, luttait pour en venir à bout, lui a dit plus tard : "C'est là que mon chemin vers la programmation a commencé." Selon Auerbach, même si le joueur se retrouve bloqué (comme tout le monde), "Robot Odyssey" propose plus d'idées et d'alternatives qu'aucun autre jeu.  

Le programmeur Thomas Foot venait de commencer ses études supérieures quand il a démarré le jeu. "Je me suis juré à moi-même, prenant Dieu à témoin, que je finirais ce jeu avant la fin de mes études. J'ai réussi, mais de peu", a-t-il confié à Auerbach. Thomas Foot était tellement impliqué dans "Robot Odyssey" qu'il a passé des années à retranscrire entièrement le jeu en Java, avec l'aide d'autres fans. Autre grand admirateur du jeu, le professeur de droit des technologies, James Grimmelmann. Ce dernier a avoué que "Robot Odyssey" avait été pour lui le "jeu d'une décennie pluvieuse".

"'Robot Odyssey' a joué un grand rôle dans l'évolution de la personne que je suis devenue", a également déclaré l'ingénieur logiciel Micah Elizabeth Scott, qui a adapté le jeu sur Nintendo DS. Pour elle, "Robot Odyssey", plus qu'aucun autre, montre à quel point la création d'un jeu est personnelle et distinctive. Enfin, en 2004, le programmeur/hacker Joan Touzet a même utilisé "Robot Odyssey" pour enseigner la programmation à des collégiens.

La complexité de "Robot Odyssey" a inspiré de célèbres jeux contemporains de type "bac à sable" (construction libre), comme "Minecraft". Selon David Auerbach, le jeu aurait encouragé des centaines de personnes à devenir développeurs et à créer à leur tour de nouveaux "Robot Odyssey". Lui-même a instauré le Bitwise Robot Odyssey Challenge : celui qui finira "Robot Odyssey" devra lui en envoyer la preuve par mail. Le vainqueur gagnera un certificat d'achèvement de la Learning Company. Tous à vos ordinateurs !

Raphaëlle de Tappie 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pierre325 - 12/02/2014 - 11:28 - Signaler un abus non

    "I Wanna Be The Guy" a aussi cette heureux privilège.

  • Par gueux et preux - 13/02/2014 - 00:46 - Signaler un abus Les américains

    font régner l'ordre à Téhéran à l'aide d'unités robotiques. Mais les "forces antidémocratiques" iraniennes s'y opposent par le terrorisme,quoi! Voilà la séquence d'ouverture du dernier Robocop.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€