Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 02 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Qu'est-ce que la 4G va vraiment changer ?

Orange et SFR lancent tous les deux cette semaine leur réseau mobile 4G en région parisienne.

Innovation

Publié le
Qu'est-ce que la 4G va vraiment changer ?

En rendant attrayante la téléphonie mobile 4G il en est de même, les consommateurs vont se "jeter" dessus en particulier les jeunes "geeks" qui en sont les principales cibles. Crédit Reuters

Atlantico : Alors que SFR a ouvert commercialement le très haut débit mobile à Lyon et Montpellier et annonce des lancements dans 10 villes d'ici la fin de l'année, Orange a annoncé ce lundi une ouverture partielle à Paris, dans le quartier de l'Opéra. D'un point de vue consommateur, qu'est-ce que la 4G va vraiment changer ?

Pierre Ledru : Rapidité d'accès au réseau de transport des applications ("Full" IP), débit disponible à l'utilisateur (1 Gigabits/sec en théorie) et sécurité des informations transmises (cryptage, "firewalling", enregistrement sécurisé de l'utilisateur à l'entrée du réseau 4G) participent de l'évolution vers la 4G.

Une amélioration majeure qui consiste en une réduction drastique des délais de latence dans le transport de bout en bout et "round trip" (aller-retour) permettant une plus grande fluidité (Vidéo, Télévision "live" et VoLTE - Voix sur LTE). Cela garantira une meilleure perception des applications "temps réel" aussi bien en mode fixe (terminal stationnaire) qu'en mode "déplacement" rapide (automobile, train).

Pourquoi la 4G apparaît-elle seulement cette année en France alors qu'elle est disponible aux Etats-Unis, à Singapour ou encore au Portugal depuis plusieurs mois ?

Je pense que l'environnement multi-opérateurs et les contraintes législatives françaises (notamment une couverture nationale est requise hors la France est très étendue comparée à Singapour et au Portugal, aux E.U. on raisonne en terme d'opérateur et non nation) sont deux des causes principales de ce retard (en y ajoutant, bien sûr, les contraintes européennes). Technologiquement parlant ce retard a sans doute permis de mettre en place des réseaux répondant mieux aux standards et recommandations LTE (Long Term Evolution) et 3GPP Third Generation Partnership Project et aux règles écologiques.

Les opérateurs historiques envisagent la 4G comme un tremplin pour faire remonter les prix et regagner de la valeur. La 4G leur permettra-t-elle de rebondir après la guerre des prix de 2012 ?

C'est bien le but souhaité même si cette période de crise actuelle n'est pas très favorable aux dépenses de "confort", ce que restent toujours à mon avis les applications multimédia mobiles, pour leurs utilisateurs.

La 4G est l'objet d'une polémique entre Orange et SFR. Le second ayant reproché au premier d’être en retard sur la nouvelle génération mobile. Plus qu'une réelle avancée technologique, la 4G n'est-elle pas surtout un "moyen marketing" de se démarquer de ses adversaires dans l'univers extrêmement concurrentiel qu'est la téléphonie mobile ?

La nécessité actuelle pour les opérateurs est la "différenciation", on peut l'appeler "moyen marketing" mais pour Orange, Bouygues et SFR il est nécessaire de stopper l'hémorragie de leurs clients en offrant des services beaucoup plus évolués notamment utilisables sur tablettes équipées de clés 4G. Dans les débuts une sorte d'élitisme marquera le client 4G mais très rapidement les usagers 3G les rejoindront car ils ne pourront pas rester "isolés technologiquement".

Seulement quelques mobiles sont équipés pour recevoir la 4G. Les fabricants vont-ils tous se mettre au diapason ?

Tous les grands fabricants ont déjà développé des terminaux compatibles, 3G+ / 4G, il leur faudra bien les écouler, ce n'est qu'une question d'accords à passer entre opérateurs 4G et fabricants.

Existe-t-il un réel besoin de 4G en France ? Les consommateurs français ne peuvent-ils pas se contenter de la 3G ?

Notre société d'hyper-consommation a plutôt tendance à créer les besoins. En rendant attrayante la téléphonie mobile 4G il en est de même, les consommateurs vont se "jeter" dessus en particulier les jeunes "geeks" qui en sont les principales cibles. Il y aura bien sûr d'abord une certaine retenue liée au prix des terminaux compatibles 4G et nécessairement au prix évidemment plus élevé des abonnements, mais peu à peu la 4G prendra le pas naturellement comme pour toute innovation dans les modes de communication.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Hildegarde - 29/01/2013 - 16:59 - Signaler un abus Autre explication du retard

    Singapour ou la Corée du Sud ont toujours été en avance sur l'Europe pour tester les nouvelles technos, cela a été confirmé lors du lancement de la 4G. Par contre ce sont les performances lamentables du réseau 3G aux USA qui expliquent le lancement de la 4G 2 ans avant nous. Nous n'avons pas besoin de la 4G, notre réseau 3G+ n'est pas saturé, les USA n'avaient pas le choix. Et les clients US devront payer deux fois leur réseau 4G, le premier déploiement a été réalisé avec du matériel prototype, il va été démonté en remplacé par du matériel définitif.

  • Par Glop Glop - 30/01/2013 - 00:22 - Signaler un abus Mission G

    Jim, votre objectif si vous l'acceptez est de cibler le geek. Bonne chance dans votre mission bien que les cibles soient déjà largement formatées, voire préformatées à la naissance (il suffit de voir le nombre de portable posés dans les berceaux déjà même à la maternité et les "couffins" de néonat par les parents eux-mêmes (véridique, s'informer auprès des professionnels du secteur, inf-puer en l'occurence). Cette bande s'auto-détruira dans les cinq secondes conformément à tous les fax d'autrefois où il était rappelé aux commerciaux de "pilonner" le client.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pierre Ledru

Pierre LEDRU travaille dans les télécoms depuis plus de 30 ans. Après une expérience de 10 années, expatrié comme assistant technique aux autorités locales des Télécoms au Yémen, il devient formateur puis formateur-développeur à l’institut de formation Alcatel-Lucent. Il possède une grande expérience de la téléphonie et a suivi toutes les évolutions de la ToIP.

Il est également acteur amateur de théâtre et appartient à la troupe du théâtre de la griffe.

Il est notamment l'auteur de Téléphonie sur l'IP (ToIP).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€