Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 25 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

France Télévisions : les premiers mois de Delphine Ernotte vus de l'intérieur

Parachutée à la tête de France Télévisions en août 2015, Delphine Ernotte enchaine depuis maladresses et décisions controversées. En interne, après le licenciement sans ménagement de Julien Lepers, on redoute la cabale anti-seniors, et on s’interroge sur la validité du processus de nomination de la nouvelle présidente par le CSA. Les audiences ne dévissent pas, le moral des troupes en revanche…

Le feuilleton continue

Publié le - Mis à jour le 3 Février 2016
France Télévisions : les premiers mois de Delphine Ernotte vus de l'intérieur

Les seniors sur la sellette

« C’est de la dictature ! » Le mot est lâché. Le 8 janvier dernier, au Blanc-Mesnil, lors d’une séance de dédicaces de son dernier ouvrage, Les mauvaises manières, ça suffit !, Julien Lepers est revenu sur la façon dont il a appris son éviction de France 3. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’animateur de 66 ans a peu apprécié la méthode. Recommandant à la patronne de France Télévisions la lecture de son livre au titre évocateur, le présentateur superstar de Questions pour un Champion n’a pas mâché ses mots : « Viré du jour au lendemain, d’une heure à l’autre, genre la sortie, c’est là-bas ! »

Julien Lepers a en effet appris son licenciement après l’enregistrement de sa dernière émission, dont la diffusion est prévue le 20 février, et n’a donc pas pu dire au revoir à son public.

Il n’est pas le seul choqué. Les équipes de France 3 sont sidérées qu’après plus de 27 ans de bons et loyaux services, Lepers puisse être débarqué de la sorte, sans préavis ni pot de départ. Si l’on ne remet par forcément le bien-fondé de la décision en cause - la longévité de Lepers est déjà remarquable en l’état - on se demande comment une femme arrivée il y a à peine six mois peut se comporter avec une telle froideur envers un présentateur ayant connu quatre décennies chez France Télévisions. Elle a également fusillé "30 millions d'amis" et regarde de près les audiences de Georges Pernoud, le présentateur de Thalassa, de Stéphane Bern l'après-midi, ainsi que celle de Patrick Sébastien, autre dinosaure du PAF qui irait contre l'idée de la rénovation de France Télévisions dont rêve Delphine Ernotte. 

Delphine Ernotte passerait-elle à l’acte, après avoir déclaré fin septembre que la télévision était monopolisée par des « hommes blancs de plus de 50 ans », et qu’il fallait « que cela change » ? Michel Drucker, autre institution de France Télévisions, s’en inquiète. L’animateur dénonce le « racisme de l’âge » qui sévit chez France Télévisions, et a la courtoisie de ne pas souligner le racisme tout court de la sortie d’Ernotte (qu’aurait-on dit, fait remarquer l’éditorialiste Ivan Rioufol, « si madame Ernotte avait déclaré qu’il y avait trop de Noirs à la télé et qu’il fallait que ça change » ?)

Le jeunisme d’Ernotte n’est pas quelque chose de nouveau à la télévision. En 1989, le patron de France Télévisions d’alors annonçait déjà à Drucker qu’il était fini pour le petit écran, has-been. L’histoire l’aura fait mentir. Ce qui serait un peu plus insolite en revanche, c’est qu’Ernotte s’en prenne également à Drucker, alors que son émission Vivement dimanche prochain cartonne, se hissant régulièrement en tête des access prime-time en termes de parts d’audience. Drucker est également connu pour dénicher et s’entourer de nombreuses jeunes pousses : Nicolas Canteloup, Eric Antoine, Olivier de Benoist, etc. Difficile de dire que son émission sent le formol. Dernièrement, Drucker aurait reçu l'assurance que son contrat allait pouvoir être renouvelé pour un an, voire même, que son émission pourrait être rallongée. Affaire à suivre. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par EUROPE - 02/02/2016 - 10:01 - Signaler un abus Ernotte ou la taupe rose

    Ernotte , la candidate de L'Elysée? mise en place du fait du Prince? vu comme cela , arrangé à la sauce CSA, ne parait pas improbable; mais France Télèvision n'est -elle pas un piège à taupe, pauvre Ernotte.

  • Par matleg - 02/02/2016 - 10:12 - Signaler un abus C'est signé FH

    Alors comme ça Orange se serait arrangé pour se débarrasser à bon compte d'un "actif" toxique en la personne de son ex "directrice exécutive" ? Honte au CSA (succursale officieuse du PS depuis la nomination de Schrameck à sa tête) d'avoir voulu rendre "service" à un groupe privé, sans doute pour s'attirer les bonnes grâces de la maison mère, et de TF1 par voie de conséquences, cela à un an de la Présidentielle. On découvre par la même occasion que le devenir du Groupe FT apparaît comme un élément secondaire dans cette affaire puisqu'on y est pret à placer un élément médiocre à sa tête.

  • Par matleg - 02/02/2016 - 10:17 - Signaler un abus Billard à trois bandes

    "pour s'attirer les bonnes grâces de la maison mère" ... Bouygues, qui souhaite se délester de sa filiale Télécom au profit de Orange. Hollande arrangerait les affaires des deux groupes privés en l’occurrence (ce qu'il fallait comprendre)

  • Par Jean-Benoist - 02/02/2016 - 10:32 - Signaler un abus Moi président

    voulait une télé indépendante (Schramek au Csa et Ernotte sur France télévision) tout comme la justice (cf écoutes de Sarko ou grâce de sauvage ou mur des cons) Jamais on aura connu de telles intrusions dans le fonctionnement des medias Que tous ces gens dégagent

  • Par Liberte5 - 02/02/2016 - 14:54 - Signaler un abus France télévision était à gauche

    Elle le devient officiellement et de façon assumée. Rien de bien nouveau. Cela montre la régression de la liberté d'information dans les médias et conforte les Français dans leur méfiance, leur défiance à l'égard des médias. Cette régression intellectuelle de la France à commencé il y a plusieurs décennies. Les chose s’accélèrent et se passent au grand jour..

  • Par essentimo - 02/02/2016 - 17:20 - Signaler un abus A quel titre

    accompagne-t-elle Hollande en Polynésie ? Pour remplacer Julie ?

  • Par Anguerrand - 02/02/2016 - 17:34 - Signaler un abus Avec Ernotte c'est le retour de l'ORTF

    Tout le service public est maintenant aux ordres de Hollande et du PS. La gauche la plus ringarde qui soit. Le retour de la christianophobe, avec la suppression dans les bulletins météo des " SAINT ....." Il faut maintenant dire " demain on embrasse les..." Décision revendiquée par Ermotte elle meme, le degrés zéro de l'info.

  • Par vangog - 03/02/2016 - 01:35 - Signaler un abus Ernotte ne veut pas de "mâles", ni de "blancs"...

    ni de "plus de cinquante ans"...si ce n'est pas du racisme anti-vieux, anti-mâles, anti-blanc, cela y ressemble fort! Triplement raciste, Ernotte? Une première, à la TV socialiste...avec la médiocrité en prime! car la télé-Marie-claire, c'est la nullité assurée...

  • Par Deudeuche - 03/02/2016 - 10:21 - Signaler un abus Nous ne sommes pas en Pologne

    car la bas ils sont conservateurs, donc c'est mal, ici on est de gauche donc c'est bien! Facile ????

  • Par crobard007 - 06/02/2016 - 23:15 - Signaler un abus Un petit pavé dans la mare

    Preuve que le gaspillage se poursuit au sein du secteur public : http://www.midilibre.fr/2016/01/07/decouvrez-l-incroyable-salaire-de-claire-chazal-sur-france-5,1266478.php . Je préfère infiniment Bolloré qui est en train de recadrer la chaine des bobos arrogants.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Francis Tellé

Francis Tellé écrit sous pseudonyme et travaille dans les médias depuis une dizaine d'années. Bien informé sur les coulisses de la nomination du futur Président de France Télévisions, il détricote les stratégies d'influence mises en place en coulisse par les nombreux impétrants.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€