Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 27 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Plus forts que les Selfies : quand les stars s'adonnent aux "Uglies"

La mode consiste désormais à se montrer sous son plus mauvais jour sur des clichés postés sur les réseaux sociaux.

Moi, moi, moi

Publié le
Plus forts que les Selfies : quand les stars s'adonnent aux "Uglies"

"Uglies" Vs "Selfies"

Vous en avez assez de cette mode des selfies - ces photos que l'on prend de soi-même avant de les poster sur les réseaux sociaux ? Rassurez-vous, elle touche à sa fin. Porté par des célébrités telles que le mannequin Cara Delevingne - qui poste aussi de vrais selfies - et Ricky Gervais, le phénomène des uglies est en train de se répandre sur le Web comme une trainée de poudre. Au contraire de son ainé le selfie, le uglie est une photo que l'on prend de soi-même dans une position peu avantageuse - le plus souvent en grimaçant. Son but ? Tourner en ridicule les selfies photoshopées de stars aux formes parfaites - Rihanna, Kim Kardashian, Miley Cyrus, Lady Gaga, etc - qui pullulent sur la Toile.


Le selfie "classique".

Les uglies sont un parfait compromis entre l’irrépressible besoin de poster des photos de soi et l'humour qui consiste à se montrer dans des positions plus ou moins grotesques et amusantes. Le concept amuse visiblement beaucoup les internautes, fortement enclins à suivre la mode. Reste que cette nouvelle mode des photos "moches" risque de prolonger encore un peu le phénomène déjà très fort de la photo de soi.


Une série de "uglies" de Ricky Gervais.

Car les selfies sont bien plus qu'une mode énervante qui ne frapperait que les adolescents. Ils sont devenus un tel phénomène culturel - oui, culturel - qu'ils dépassent les frontières d'Internet. Encouragées par les stars qui en (ab)usent, le nombre des personnes qui postent des clichés d'elles-mêmes est en constante augmentation. Pour preuve, une exposition Me, my selfies and I a même vu le jour ce mois-ci à Londres dans le cadre de la Moving Image Contemporary Art Fair. Dix-neuf artistes internationaux ont ainsi été invités à exprimer leur vision du selfie.

Cette mode quelque peu narcissique n'aurait d'ailleurs pas que des effets sur "le monde de l'art" mais aussi sur la vie en société. Selon une étude britannique relayée par le New York Daily News, plus une personne poste de selfies plus son lien social diminue. Les gens auraient également tendance à juger négativement une personne qui posterait trop de photos d'elle-même sur les réseaux sociaux. Rien ne dit toutefois que la surabondance d'uglies ne risque pas de provoquer les mêmes effets. En attendant, direction Instagram pour exposer vos plus belles grimaces aux yeux du monde !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Temüdjin - 02/11/2013 - 10:54 - Signaler un abus Paraître ou ne pas être

    Telle serait la question ? Noyé dans la masse humaine, comment sortir la tête de l'eau ? En s'affichant. Le selfie montre son vrai visage dont l'ego finit par excéder l'autre (soi aussi, mais cela demande plus de temps), alors on passe à la version auto-dérisoire à savoir à l'uglie ... Toujours préférable à s'exposer nu sur la place publique en proclamant à la face du monde : "J'existe", et sans commune mesure avec le fait de trucider façon en-veux-tu en-voila pour sortir du lot via les relais média planétaires. Exister ? Vaste débat. Robinson Crusoé me vient à l'esprit.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€