Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 28 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Faut-il interdire
les chansons en breton ?

Nolwenn Leroy chante en breton et ça défrise le Nouvel Obs, à qui ça rappelle Maurras (qui était pourtant de Martigues).

Zone franche

Publié le - Mis à jour le 11 Avril 2011

Il y a quelques années dans Libération, la vision d’un Montmartre « débarrassé de toute sa polysémie ethnique, sociale, sexuelle et culturelle » par Jean-Pierre Jeunet avait fait dire à Serge Kaganski qu’Amélie Poulain était le clip idéal d’un discours de Jean-Marie Le Pen.

C’était très con, mais c’était formulé presque gentiment et le réalisateur s’en sortait avec le bénéfice du doute : pas volontairement, pas irrémédiablement pétainiste, certes, mais juste « vieillot », « étriqué », « fleurant bon le terroir », « démagogique » et « réactionnaire ».

Plus bête que méchante, quoi, cette représentation d’un Paris sépia où d’aucuns avaient naïvement respiré le parfum d’un Carné ou d’un Prévert mais où le critique ne flairait plus que leurs relents…

Il y a quelques jours dans le Nouvel Obs, l’album Bretonne de Nolwenn Leroy était descendu en flamme par Fabrice Pliskin mais la gentillesse condescendante s’était manifestement fait la malle. Car ce coup-ci, les soupçons sont devenus des preuves et si Le Pen n’est pas directement cité (était-ce d’ailleurs nécessaire, dans un numéro intégralement consacré à la montée du Front national ?), la liste des chefs d’accusation suffit à renvoyer la chanteuse à son tropisme « souchien ».

Vote FN et ventes d'albums : l'association d'idées qui tue

D’abord, l’album se vend bien. Et un disque à 500 000 exemplaires quand l’extrême droite est à plus de 15%, pas la peine de vous faire un dessin : ceux qui achètent le premier votent nécessairement pour la seconde. C’est que « cette Finistérienne au pedigree de vieille roche », cette « duchesse de Bretagne » au patronyme « si peu républicain » ne trompe personne ― ni la France moisie qui se vautre avec délice dans cette débauche de celtitude, ni Pliskin qui l’observe avec effroi.

« Nolwenn Leroy, droite dans ses sabots, s'enivre de cadastre, d'ancrage et de toponymie », décrète-t-il après examen de la pochette d’un disque où « l’ancienne gagnante de la Star’Ac » (pouah !) s’exhibe en « bigouden comme la preuve de sa bretonnante traçabilité ». Tiens, même une chanson intitulée « Je ne serai jamais ta parisienne » apporte de l’eau au moulin du procès en sorcellerie anti-Lumières et hurle sa « fin de non-recevoir à l’expérience jacobine ».

Car que cherche-t-elle vraiment à nous dire, cette « fille de footballeur », cette « panthéiste » ? Mais qu’elle incarne la « France rurale (…) des terroirs et des territoires » comme l'autre maurrassien de l’UMP, enfin, vous êtes bouchés ou quoi ! C'est pourtant clair !

A vrai dire, il doit penser que nous le sommes bien un peu, le Pliskin, puisqu’il en rajoute encore une louche, opposant la « race idéaliste » de la pauvre chanteuse qui n’en peut mais au « bitume et à la plume » du rappeur Booba des Hauts-de-Seine ; son fichu de « gâteuse hors-sol » à celui de Diam’s (il se porterait mieux dans l’opinion) ; ses sniffs de « bouse mouillée » à « l'universalisme de Yannick Noah »...

Là où Kaganski était juste à côté de la plaque, interprétait vainement les entrailles d'un poulet, Pliskin est méchant, cruel, brouillon, donneur de leçons sans objet. Il n’en loupe pas une. Même la Bretagne, il la comprend mieux que cette Celte d’occasion poussée en Auvergne et dont l’accent de Brest « est digne de Shakira ». C’est qu’il a lu Renan, lui, et qu’il sait bien que le Breton, le vrai, est « tout le contraire du sarkozyste », tout le contraire de la Bretagne de Nolwenn, « celle de Bolloré, Pinault et Leclerc ».

Mais tout ça pour quoi, en fait ?

Et tout ça à propos de quoi, en fait ? A propos d’une petite nana plutôt sympa, plutôt mignonne, sorte de Kate Bush gauloise (aïe, qu’ai-je dit !) qui chante Tri Martolod, Les Prisons de Nantes et Greensleeves (qui sont, comme chacun sait, autant d’hymnes à la gloire de l’Occident triomphant), passe son temps à expliquer qu’elle s’intéresse à toutes les cultures et a probablement plus de chansons de Diam’s dans son iPod que Pliskin de morceaux de Booba dans le sien.

Moi, son papier, tout ce qu’il m’a donné envie de faire à part écrire le mien, c’est de courir acheter l’album en question histoire d'aider Nolwenn à accrocher le million d’ex. Eh oui, nous les Bretons fans de fest-noz, on est comme ça. Têtus. Enfin, je veux dire nous les juifs bretons fans de fest-noz, pour être plus précis. Et même, les juifs bretons de Marseille d'origine russo-hispano-algérienne fans de fest-noz, si Pliskin peut concevoir une chose pareille.

Hum, je me demande ce qu’ils en penseraient, Maurras et Renan, de mon « pedigree de vieille roche » à moi.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Tagès - 08/04/2011 - 10:18 - Signaler un abus BZH-9.3

    Il est vrai que je n'aime pas trop les sonorités du breton,mais alors pourquoi ne pas interdire les "musiciens" des cités? pardon?on me signale qu'ils "chantent" en francais....mais alors c'est pour ca que Marine monte en banlieue.

  • Par le Gône - 08/04/2011 - 10:36 - Signaler un abus Ah..quels cons...

    Ces gens du Nouvel Obs..mais alors cons de chez cons..ca ne mérite pas mieux!!..eux leurs style c'est NTM...alors qu'ils se les gardent leurs rappeurs de banlieues sans talent ..si ce n'est celui de la haine du pays qui acceuillit en leur temps des parants heureux d'y trouver un travail et un salaire decent.(je suis un fan de Nollewen artiste a la voix subblime et autantique musicienne.)

  • Par Hugues Serraf - 08/04/2011 - 10:58 - Signaler un abus Le Gône

    L'idée, c'est que l'on peut parfaitement écouter de la chanson bretonne ET du rap, ou l'un ET PAS l'autre (ou tout ce qu'on voudra en fait) sans avoir envie d'être assigné à un rôle et une idéologie. L'article du Nouvel Obs est un modèle d'essentialisme travesti en exigence convenue de multiculturalisme.

  • Par HiGrade - 08/04/2011 - 11:09 - Signaler un abus Bien dit le Gône

    Mais vraiment il est grave ce Pliskin comment peut on écrire ça ! Mais c'est quoi ces journalistes d'aujourd'hui... Il est ou l'amour de l'information, la curiosité (un peu déplacée c normal pour un journaliste), l'envie de dire la vérite, l'envie d'être la voix de ceux que l'on entend pas... Messieurs revenez aux valeurs de votre métier vous êtes aussi pathétiques que nos politiques !

  • Par Philippe17000 - 08/04/2011 - 11:29 - Signaler un abus Lamentable

    L'article de Pliskin est nul ! Faire feu de tout bois semble être sa déontologie ! Que n'aurait il pas écrit s'il s'était souvenu que la charmante Nolwen, bretonne de naissance, avait passé son enfance et son adolescence à Vichy !! (St Yorre plus exactement)

  • Par slavkov - 08/04/2011 - 11:34 - Signaler un abus bande de c...

    ... ce torchon est depuis longtemps aux mains d'un ensemble, d'une " mafia " d'extrême extrême-gauche au sein de laquelle cohabitent - pas toujours harmonieusement des néo-communistes, des trotskystes, des tiers-mondistes et des frères musulmans. - ce qui unit toute cette bande, c'est une haine farouche de la france, de la démocratie et de l’occident ...

  • Par Hugues Serraf - 08/04/2011 - 11:35 - Signaler un abus Philippe17000

    Il insiste néanmoins sur le fait que quelqu'un qui s'appelle Leroy est fatalement hostile à la République.

  • Par Hugues Serraf - 08/04/2011 - 11:39 - Signaler un abus A toutes fins utiles

    Ce qui serait triste, c'est qu'un papier qui déplore l'absence d'ouverture d'esprit et les certitudes manichéennes du critique du Nouvel Obs soit suivi de trop nombreux commentaires adoptant le point de vue inverse avec le même manque de recul. Ce n'est pas Nolwenn Leroy CONTRE Diam's, justement. C'est Nolwenn Leroy ET Diam's.

  • Par Transatlantico - 08/04/2011 - 12:23 - Signaler un abus A toutes fins utiles :oui

    Je suis bien d'accord avec vous Mr Serraf : Nolwenn ET Diam's Autrement je trouve que les chansons bretonnes sont plutôt des chansons pour les voix d'hommes. Simple avis personnel.

  • Par ElmoDiScipio - 08/04/2011 - 13:04 - Signaler un abus Pilskin comme Kaganski

    sont à la base de faibles historiens de leur domaine. Kagaskin fantasme un cinéma de Pétain qui n'a jamais existé. Il transpose de manière contrariée le cinéma réaliste constructiviste soviétique à ce qu'aurait pu en faire une dictature fasciste. Pilskin poursuit lui son introspection freudienne depuis le "Juif et La Métisse" en quetant le nazi en tout lieu. Deux bobo gaucho facho. Poubelle

  • Par ElmoDiScipio - 08/04/2011 - 13:10 - Signaler un abus Pilskin est en plus écrivain

    Et étape après étape, il forge la vision d'une France sans campagne sans histoire. Juste emplie de citadins névrosés entre petit blanc coupable luttant contre un antisémitisme honteux et juif dilettante luttant contre l'avachissement moral du germanopratisme. Une perspective de la France qui hélas fleure bon l'amateurisme, le manque de talent et la médiocrité haineuse des écrits pubères.

  • Par ElmoDiScipio - 08/04/2011 - 13:18 - Signaler un abus Et pour bien comprendre ces deux personnages

    Il faut se souvenir d'un petit jeu de discussion littéraire auquel Mitterrand s'adonnait avec gourmandise. Chaque fois qu'il sentait avoir à faire à des gros baltringues il inventait des noms et des écrits que ces fumeux pseudo intellectuels reconnaissaient et encensaient à leur tour. Mettez dans le même panier les Bonnaud, Naulleau....

  • Par ElmoDiScipio - 08/04/2011 - 13:23 - Signaler un abus Ce qui ne m'empeche pas de détester la Bretagne et ses

    chansons à la con. Et cette stupidité de nous faire croire qu'ils détiennent seuls les clefs de nos racines celtes et réinventent une histoire à peine plus sérieuse qu'une BD d'Uderzo & Goscini...... Mais bon ça c'est juste pour emm... Serraf...... :=)))))))))

  • Par Polskyta - 08/04/2011 - 13:34 - Signaler un abus Ne faites pas le modeste M. Serraf

    On a bien vu que c'était vous sur la photo avec Nolwenn !

  • Par Hugues Serraf - 08/04/2011 - 13:42 - Signaler un abus Polskyta

    Damned, je suis repéré... Bon mais en fait, nous les skinheads, on se ressemble tous.

  • Par Didier Lejeune - 08/04/2011 - 14:37 - Signaler un abus Jaloux

    Le succès a toujours entraîné son lot de jalousie, c'est livré avec. Je suis pas fan de Nolwen Leroy mais j'estime qu'elle a autant le droit à son moment de gloire que tout un chacun. Après tout, si elle marche tant que cela, c'est qu'il y a un public pour ce type de musique en France. Heureusement, j'ai toujours le choix d'écouter autre chose.

  • Par ISABLEUE - 08/04/2011 - 15:14 - Signaler un abus S'il y avait un Nobel de la Connerie...

    Ce Pliskin... l'aurait. Le monde devient de plus en plus fou : on voit maintenant du méchant fanchouillard FN derrrière tout et n'importe quoi.... Période bizarre. Il n'a rien dit quand Bruel a fait son album sur les chansons d'entre deux guerres.... il était où ??? sur Mars...

  • Par Jean-Baptiste Giraud - 08/04/2011 - 16:39 - Signaler un abus Le barde

    Hugues, à la prochaine conf de rédac, tu n'oublies pas ta harpe, on est impatients de t'entendre pousser la chansonnette... tu pourras te la jouer polyphonique, vu qu'il y a un complot bretonisant à Atlantico entre les plougasteliens et les nantouniaises !

  • Par sympatic - 08/04/2011 - 16:49 - Signaler un abus censure certainement pas

    Nolwenn est une vraie chanteuse capable de s'exprimer a capela sur n'importe quelle composition. Pas comme nombre de chanteurs sans voix. Je préfère quand elle chante dans notre langue, mais aujourd'hui, malheureusement on n'écrit plus que pour des gens sans voix. Pour en revenir au sujet, cet article est juste d'une stupide provocation. rien d'étonnant de nos jours.

  • Par Carlita - 08/04/2011 - 17:04 - Signaler un abus La nouvelle Bécassine...

    Notre nouvelle Bécassine devrait ajouter à son répertoire "En revenant de Nantes" ( la digue, la digue ... ) et le Curé de Camaret , elle pourrait ensuite prétendre à pouvoir être l'invitée d'honneur d'une émission de Patrick Sébastien !

  • Par kan - 08/04/2011 - 17:33 - Signaler un abus mémoire...

    je me rappelle... un "sketch" sur une chaîne cryptée: " oû sont les moches?, en Alsace, oû sont les cons , en Alsace, où sont les méchants, en Alsace... Mais pourquoi en Alsace; parce qu'ils sont presque Allemand..." ( sketch " chez maman")... Qu'aurais-je aimé que l'on s'indigne de cela...

  • Par NOVY12 - 08/04/2011 - 17:42 - Signaler un abus J'adore Nolwenn et son dernier disque en Breton...

    Quel bouffée d'air frais face aux insupportables joé starr and ko.. ! Parce qu'entre des grognements cromanionesques des NTM ou assimilés et la voix mélodieuse de Nolwenn Leroy, une vraie chanteuse, il n'y a pas de comparaison possible.... Quant à ( ce n'est pas un jeu de mot ) Pliskin du nouvel obs son avis tout le monde s'en tape !!

  • Par kan - 08/04/2011 - 17:42 - Signaler un abus suite^^

    De mon si "beau jardin sur le Rhin"....comment ne pourrais-je pas comprendre ce parisianisme exacerbé qui nie les identités les plus fortes... En tout cas , et HOP, l'album de Nolwenn dans l'escarcelle; non même les alsaciens n'oublient pas la civilisation de la Tène....Paris est l'une des plus belle carte postale ( et capitale), mais nous en écrivons le plus belles pages...

  • Par Shaoling - 08/04/2011 - 17:45 - Signaler un abus Par Toutatis nom d’un Menhir !

    Je me sens devenir Breton et j’ai envie de me réfugier dans ce village qui résiste encore et toujours à l’envahisseur ! Achtung für Pilskinus crétinus ce brave et génial R.Goscinny doit être le fils caché d’Hitler ! (Pardon les romains vous ne méritez pas cela !). Une rasade de potion magique et rentrons dans le lard de la connerie. Envoyez-moi SVP le CD de Nolwenn vite. Ils sont fous ces français

  • Par NOVY12 - 08/04/2011 - 17:49 - Signaler un abus Pliskin doit préférer le raï aux chansons Bretonnes !!

    N''écrit il pas déjà dans la vie du rail .... Ou alors je dois confondre !!

  • Par kan - 08/04/2011 - 17:49 - Signaler un abus suite 2

    et si ça continue , je chanterai l'Alsaco-bretonno-basquo-corse" comme hymne.... non, mais! L'unité est un art qu'ils nous faut cultiver. La langue est la musique de l'âme d'une terre... N'en déplaise à mme T... PS: Bon, ils non encore rien dit sur "Kansas of elsass"? ^^

  • Par ElmoDiScipio - 08/04/2011 - 18:33 - Signaler un abus Leçon de Journalisme : la guerilla urbaine

    Pilskin conscient d'être allé trop loin se complait maintenant dans deux des plus médiocres techniques journalistiques. 1) L'échange ironique avec l'objet de sa haine. Quelle héroïsme pour un tel intellectuel de croiser le fer sémantique avec une Nolwenn dans une énième rubrique de son journal l'Obs'. 2) Jouer la victime. Imaginez ! il a reçu un post menaçant d'un troll FN illettré !!!

  • Par 405 - 08/04/2011 - 21:04 - Signaler un abus Manau La Tribu De Dana

    Le vent souffle sur les plaines de la Bretagne armoricaine, je jette un dernier regard sur ma femme, mon fils et mon domaine. Akim, le fils du forgeron est venu me chercher, les druides ont décidé de mener le combat dans la vallée.

  • Par Philippe David - 09/04/2011 - 00:23 - Signaler un abus BRAVO

    Bravo pour votre article qui résume la totale nullité de son auteur...

  • Par loux - 09/04/2011 - 04:37 - Signaler un abus regrets...

    Serraf, c'était quand même mieux qd vous étiez sur Rue89. Au moins on avait 403 commentaires de gauchos qui crisaient sur votre plume en criant à l'ultra-droite diabolique. Maintenant les 3/4 des gens vous félicitent. C'est dommage. J'aimais bien vous soutenir un peu et me faire insulter avec vous en essayant de leur faire comprendre qu'être libéral c'est être de gauche et non de droite...

  • Par ElmoDiScipio - 09/04/2011 - 10:52 - Signaler un abus @loux

    C'est en partie vrai. Les sujets ont enfin un peu plus d'une dizaine de contrib. (ce qui est pas mal vu la taille autorisée) Attendons de voir si une majorité se dessinera parmi les contributeurs. Juste un avis contraire: c'et gonflant de traiter Serraf de gauche libérale, laissant penser que les petits merdeux hystero-poujado-gaucho qui l'attaquaient sur Rue89 étaient eux de gauche.

  • Par NOVY12 - 09/04/2011 - 11:01 - Signaler un abus Hugues Serraf

    Ne changez rien Vos articles sont conformes '' au vent nouveau sur l'info ''

  • Par Thal - 09/04/2011 - 16:03 - Signaler un abus Franchement

    je n'ose penser à ce que Pilskin pourrait s'écrier sur du corse ou de l'occitan, ne parlons pas alors des autres celtes d’Irlande ou d'Ecosse ou de leurs frères galiciens, non mais franchement il y a des coups de menhir qui se perdent

  • Par Avicenne - 10/04/2011 - 12:10 - Signaler un abus Il est idiot ce type

    C'est "cadeau" en plus. idiot et mal inspiré. S'attaquer à cette jeune Nolwenn qui ne fait pas de mal à personne (que je sache) parce qu'elle chante tri martolod (Alan Stivell l'avait interprété il y a plusieurs années), mais où est le problème ? Ils sont obsédés par le FN, les mecs de la gauche caviar. Je ne connais pas ce critique. Peut être, il va "tuer la rumba" ce con, comme dirait manu chao.

  • Par NOVY12 - 11/04/2011 - 07:47 - Signaler un abus Eurovision..... Chanson en langue Corse

    La France va être représentée par un jeune ténor qui va interpréter une chanson en langue Corse. Que va dire Pliskin !!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€