Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 01 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une majorité de sympathisants UMP et FN en faveur d'accords locaux

Selon un sondage exclusif Ifop pour Atlantico, 55% des sympathisants de l'UMP et 62% de ceux du FN souhaiteraient un rapprochement aux élections locales.

Sondage exclusif Ifop pour Atlantico

Publié le
Info Atlantico
Une majorité de sympathisants UMP et FN en faveur d'accords locaux

55% des sympathisants de l'UMP et 62% de ceux du FN souhaiteraient un rapprochement aux élections locales. Photo : Steeve Briois Crédit Reuters

(Cliquez sur le graphique pour l'agrandir)

Atlantico : Selon un sondage exclusif  Ifop pour Atlantico, les sympathisants UMP (55%) et FN (62%) souhaiteraient la mise en place d'accords électoraux aux scrutins locaux. Après une légère baisse de cette volonté de rapprochement chez les sympathisants UMP depuis la présidentielle de mai 2012, ce chiffre repart à la hausse en mars 2014, comment l'expliquer ?

Jérôme Fourquet : Avant l'arrivée de Marine Le Pen à la tête du Front National, de la fin des années 2000  à la fin des années 2010, seulement un tiers de l'électorat de droite était favorable à des accords locaux. Après l'arrivée de Marine Le Pen, le paysage a complétement changé. Ceci est lié notamment à la stratégie de dédiabolisation du FN, mais aussi parce qu'à partir de ce moment-là, le FN est redevenu une force électorale puissante capable de gêner ou d'empêcher des victoires de la droite. Tant que le parti apparaît comme totalement sulfureux et infréquentable et qu'il est cantonné à des scores électoraux marginaux, la nécessité d'une alliance n'apparaît pas évidente pour les électeurs UMP.

Une dynamique électorale impressionnante s'enclenche alors en Mai 2012 quand que le FN récolte 18% des voix aux présidentielles. On a également vu cette tendance dans les partielles des élections législatives il y a un an, ainsi que la cantonale de Brignoles. Ainsi, l'électorat de droite s'interroge, et se dit, si l'on veut durablement gagner, est ce qu'il ne va pas falloir que l'on s'entende avec le FN à un moment donné au moins au niveau local. Et ce qui est intéressant, c'est que le point haut dans la volonté de rapprochement  UMP-FN de la part des sympathisants UMP (54%) est atteint au second tour de la présidentielle, lorsque la droite se dit que pour l'emporter elle aurait besoin de toutes les voix. Depuis la présidentielle, on est redescendu symboliquement sous la barre des 50% et là, 55% des sympathisants UMP se prononcent pour un accord avec le FN aux élections locales, qui s'explique par le même phénomène que celui que l'on qu'on observait lors de la présidentielle.

(Cliquez sur le graphique pour l'agrandir)

Cette tendance peut-elle être amplifiée par les bons résultats électoraux du FN lors de ce premier tour des municipales ?

Il est très intéressant de se pencher sur ce qu'il se passe en région pour l'électorat UMP. Seulement 38% des électeurs UMP de l'Ile-de-France souhaitent des alliances avec le FN, nous sommes donc très en dessous de la moyenne nationale. En province, ce chiffre monte à 58%. On se rend compte ainsi que la droite de province est majoritairement acquise, à 58%, à des alliances au niveau local. Si l'on détaille un peu l'analyse géographique, on remarque à la fois une coupure Paris-Province mais aussi une coupure Est-Ouest. Le Nord-Ouest, c'est à dire le Bretagne, les Pays de la Loire, ou encore la Basse-Normandie, a un électorat de droite plutôt modéré, où le FN ne fait pas vraiment de score. La nécessité de faire des alliances au niveau local apparaît alors ici moins évidente. Seulement 39% des électeurs UMP souhaitent une alliance. Dans le Sud-Ouest, c'est à dire les régions Midi-Pyrénées et Aquitaine, les terres de Juppé et Raffarin, on est à 52%. Si l'on se déplace au Nord-Est, de la Champagne-Ardenne à la Picardie, du Nord-Pas-De-Calais, à l'Alsace-Lorraine. Ici, quasiment trois quarts de l'électorat UMP est favorables  à des accords locaux. Donc on retrouve une droite plus dure et un FN plus fort. Et dans le Sud-Est, en PACA, Languedoc Roussillon et Rhône-Alpes, là, on est à 61%. Donc en Ile-de-France et dans l'Ouest on a seulement qu'une minorité favorable alors qu'on est aux deux tiers favorables dans la moitié Est du pays. Il y a donc des débats idéologiques au sein du parti entre les différents courants, mais aussi des réalités géographiques. On va voir ensuite dans les jours qui viennent s'il y des accords de fusion à la base, qui seront peut-être même désavouées par le national. Mais ce sera dans ces régions de l'Est que cela pourrait se produire.

(Cliquez sur le graphique pour l'agrandir)

Du côté des sympathisants FN, on note une tendance dans l'autre sens. Alors qu'en Mai 2012 77% d'entre eux étaient pour un accord électoral dans les élections locales, aujourd'hui, ils ne sont plus que 62% à y être favorable, comment l'expliquer ?

Du côté de l'électorat FN, on remarque une vraie baisse de 10 points par rapport à la dernière mesure de septembre 2013, et de 15 points par rapport à la présidentielle de mai 2012. Nous pouvons l'interpréter de deux façons. L'élément le plus marquant est qu'il traduit le sentiment de puissance de cet électorat FN, qui se sent suffisamment fort aujourd'hui pour ne pas ressentir forcement le besoin de s'allier. Et puis dans un second temps, comme ce débat n'a pas avancé, une partie de l'électorat FN peut être lassée de tendre la main. Le fait que le parti présente plus de listes que par le passé, qu'il fasse de bons scores, on assiste à une autonomisation accrue du FN qui  souhaite toujours des alliances mais plutôt au second tour. Il  souhaite moins d'alliance qu'avant, car l'électorat  prend conscience que le parti est une force à part entière et qu'il n'a plus vocation à jouer les supplétives de la droite. Ce qui est un peu l'enseignement du scrutin d'hier.

Est-ce les résultats du FN à ces municipales démontre une progression durable ou peuvent-ils être relativisés par la hausse du nombre de listes ?

Les résultats du FN ne doivent pas être regardés au niveau global mais villes par villes. Et là où ils étaient présents, ils progressent fortement. C'est une progression durable sans doute car le scrutin municipal est celui qui est le plus difficile pour eux. La première performance est d'être parvenu à monter un nombre inégalé de listes dans près de 600 communes. La deuxième performance s'inscrit dans les résultats d'hier. Hénin-Beaumont tombe au premier tour, le FN est en tête dans plusieurs villes. Enfin, le FN a la capacité de se maintenir dans beaucoup d'endroits, y compris dans des villes pas forcement annoncées comme à Strasbourg par exemple. C'est incontestablement un succès pour le FN et avant même d'avoir les résultats, leurs électeurs en étaient un peu conscients et étaient donc moins disponibles ou disposés que par le passé à s'allier à l'UMP.

Les électeurs du FN considèrent-ils avoir moins en commun avec l'UMP ?

Cela peut s'expliquer en parti une explication. Mais c'est peut-être aussi le signe qu'il y'a une part grandissante des électeurs du FN qui ne viennent pas de la droite. Du coup, cela parait moins évident à ceux-là de s'allier avec la droite. Ils viendraient ainsi d'une partie de la gauche ou ce serait des électeurs sans préférence politique et n'étant pas des électeurs de droite radicalisés.

(Cliquez sur le graphique pour l'agrandir)

 

(Cliquez sur le graphique pour l'agrandir)

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par issartier - 24/03/2014 - 12:54 - Signaler un abus aucune démocratie n’est possible

    La grande, l’énorme leçon de cette élection nous aveugle et n’a cependant pas été tirée par un seul de nos journalistes politiques : aucune démocratie n’est possible sans une opposition suffisante pour faire échouer les propositions les plus stupides et éliminer les ministres les plus indésirables. Si Hollande n’a pas intégré cette évidence dans sa stratégie, il est déjà mort .Il a cultivé son opposition interne qui crée la cacophonie sans remplacer cette opposition externe. Sa survie consiste à continuer de soutenir le FN au second tour. La survie de l’UMP est d’empêcher le FN de prendre sa place de premier opposant. La survie du FN peut se jouer de deux façons; soit de s’opposer à la stratégie d’opposant e l’UMP, soit de s’allier avec lui, en se retirant sans contrepartie là où il ne peut pas faire partie d’une opposition solide.

  • Par LeditGaga - 24/03/2014 - 13:00 - Signaler un abus NKM pas d'accord...

    Dans la mesure où NKM elle-même avait déclaré que jamais elle ne s'allierait au FN et qu'il était préférable de choisir le PS, il est clair que les électeurs du FN, s'ils ont un peu d'amour-propre, devront aller à la pêche dimanche prochain !

  • Par Petunia Apoisrose - 24/03/2014 - 13:22 - Signaler un abus Les actualités fantômes

    Les actualités fantômes Pendant ce temps là lutte des intermittents, des chômeurs, des intérimaires au carreau du temple ; violences policières : https://www.youtube.com/watch?v=--Gtbak65uE Résultats : "Ainsi les intérimaires perdront jusqu’à 300€ par mois d’allocations chômage, et les intermittents feront face à des mesures discrètes (carence, augmentation des cotisations [2]) qui les précipiteront dans une précarité plus grande encore, et endront un grand nombre d’entre eux corvéables à merci." Source citée : http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=6890 Mascarade des municipales, l'abstention fait partie la lutte, les élections sont un danger ! Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/premier-tour-municipales-2014-droite-savoure-gauche-cherche-solutions-pour-masquer-deroute-fn-en-arbitre-1020311.html#QmbP7vfKSbApTYDp.99

  • Par moerl16 - 24/03/2014 - 13:33 - Signaler un abus a petunia

    vos intermittents du spectacle que je qualifie de "quardetemps" du spectacle bénéficient d'avantages indus ,s'ils ne sont pas contents qu'ils changent de profession ,se foutre un pif rouge sur le museau ne fait pas du guignol ainsi maquillé un acteur valable et donc n'a pas a être engraissé par la communauté ,ils nous coûtent un bras et ne produisent rien donc simplifions "qu'ils aillent se faire foutre"

  • Par Jean-Pierre - 24/03/2014 - 13:34 - Signaler un abus Si des électeurs du FN veulent voter UMP...

    . ...pour déloger la racaille socialo, c'est bien volontiers ! . Cela nous changera de Marine qui a donné un coup de pouce à Hollande en mai 2012... . Nos électeurs UMP sont libres de leurs choix, ils peuvent très bien décider d'accélérer la chute des socialos au niveau local, ce sera déjà ça ! . Petit rappel : le FN est un parti légal, il n'est pas républicain de lui barrer le passage "de principe" - il est un adversaire à battre, c'est tout autre chose. .

  • Par Thot7 - 24/03/2014 - 13:50 - Signaler un abus NKM est écolo dans l'âme car l'écologie n'a pas d'étiquette

    NKM doit passer à Paris, c'est VITAL pour Paris. Si les écolos veulent être entendus, ils auront plus de chance avec NKM qu'avec la protégée de Hollande. Les parisiens doivent voter pour NKM s'ils ne veulent pas que notre belle capitale deviennent une vulgaire ville de province où seulement les hlm et le métro feraient la différence. Le FN doit accepter de voter pour NKM, c'est pour le bien de tous les parisiens.

  • Par RabatJoie - 24/03/2014 - 13:50 - Signaler un abus @LeditGaga

    D'accord avec vous. Même si je vote la plupart du temps UMP ou assimilé, vous pouvez découper NKM en rondelles, on ne vous réclamera pas les morceaux. Cela dit, sauf exception (comme à Paris), la priorité pour moi est de virer le PS et ses vassaux. Si ça passe par des politesses éléctorales entre FN et UMP, pourquoi pas.

  • Par LeditGaga - 24/03/2014 - 13:52 - Signaler un abus Bien d'accord avec Quenelle

    Bien sûr que les électeurs du FN ne doivent à aucun prix accorder leurs voix à la gauche, qu'ils se nomment PS ou UMP, ce serait évidemment contre nature et... contre-productif, il convient de continuer à "foutre le bordel" et partant, de boire le calice jusqu'à la lie ! . D'accord aussi avec Moerl16... que les "intermittents du spectacle" commencent à chercher un boulot plus en rapport avec leurs compétences (!), ils pourront toujours mettre un nez rouge dans les usines pour amuser leurs camarades de gauche !

  • Par Jackturf - 24/03/2014 - 13:53 - Signaler un abus AUCUN ACCORD

    Marine a pourtant été claire (à une ou deux exceptions qui seront débattus en interne) et comme les magouilles UMPS c'est terminé, va falloir qu'ils se fassent élire comme des grands, sans écran de fumée cette fois et la on va rigoler. . Amplifions ce bon score, dimanche prochain et peut-être alors la France aura une chance de s'en sortir, ouvrant la voie royale aux Européennes, tremplin idéal pour 2017... . Des années qu'ils nous disent tous que c'est un vote de protestation, mais année après année, le F.N. s'enracine un peu plus, pulvérisant, enfonçant les digues chaque fois un peu plus. . Les mensonges, les insultes, les intimidations ne prennent plus auprès des électeurs à qui je dis bravo. . COURAGE, NOUS ARRIVONS !

  • Par cronos - 24/03/2014 - 13:58 - Signaler un abus Les accords se feront

    tout naturellement malgré les cris de Paris (qui est bien content dans le fond)....Le PS ira a la pêche aux moules..!

  • Par Gadjo - 24/03/2014 - 14:05 - Signaler un abus Les moutons suivront.

    Ces histoires d'alliances me font sourire, je ne suis pas du tout convaincu qu'en cas d'alliance des appareils politiques les électeurs suivront. J'imagine que la majorité des électeurs FN (Je n'en n'aie jamais fait partie pour le moment, mais qui sais de quoi l'avenir est fait), choisissent ce vote pour changer de politique ou de responsables politiques, et donc, pour moi, de telles alliances n'ont pas de sens et ne sont pas dans l’intérêt du FN qui se compromettrait au yeux de ses électeurs. Une alliance a du sens si elle permet d'appliquer ou au moins d'influencer une politique. Si il s'agit juste de s'attribuer des places, c'est détestable. Pour l'UMP, une telle alliance serait dévastatrice, car même si 55% de leurs sympathisants sont pour, 45% sont contre et combien parmi ceux là iraient voir ailleurs. En conclusion, beaucoup de bruits pour rien.

  • Par LeditGaga - 24/03/2014 - 14:25 - Signaler un abus Et encore de la désinformation

    55 % des Umpistes favorables à une entente avec le FN et 65 % des Frontistes d'accord avec l'UMP ? Si ces chiffres sont à l'image des sondages qui ont précédé le 1er scrutin de dimanche, alors nous sommes en droit, une fois de plus, d'éclater de rire ! Ces chiffres sont évidemment complètement faux... . Non, les électeurs du Front national qui ont de la fierté, contrairement à la majorité de leurs opposants, maintiendront leur choix au 2ème tour pour leur "favori" ayant obtenu plus de 10% des voix et iront à la pèche dans tous les autres cas de figure !

  • Par Glop Glop - 24/03/2014 - 14:27 - Signaler un abus Elle va pas être contente...

    ... ZOEDUCARGO.

  • Par 2bout - 24/03/2014 - 14:31 - Signaler un abus Le client est roi, ne l'oubliez pas.

    Quand on achète un produit, c'est pour son goût. Si en une semaine, le produit s'évente, le consommateur finira par voir ailleurs. Si à Forbach, le FN tente un rapprochement, il sera comme les autres, un parti de tripatouillage. (Répétition) Faire une alliance entre des partis dont les programmes sont antinomiques, c'est asseoir un succès électoral sur des rapports de force pour conduire à l'incapacité d'agir. La "pluralité plurielle" exercée par les socialistes se réduit au plus petit commun dénominateur, le pouvoir, mais l'exercice en devient impossible, et le PS est rendu spectateur de son impuissance. Il y perd toute crédibilité. De même pour le Modem, ici à Pau, là à Paris. Que l'UMP et le FN se tiennent éloignés. C'est l'électeur qui achète puisque c'est toujours lui qui paye à la fin. Il achètera le produit qui lui conviendra le mieux en fonction des circonstances.

  • Par Glop Glop - 24/03/2014 - 14:31 - Signaler un abus @ issartier - 24/03/2014 - 12:54

    Vous parlez de premier opposant mais pour l'heure l'UMP a fait preuve de premier conciliant depuis près de deux ans. Quant au PS, le Front National ne semble pas être son ami, à moins que vous parveniez à le démontrer. Ce sont les sympathisants UMP qui ne sont pas entendus par leurs représentants, politique du Ni Ni. Quand aux sympathisants du Front National on ne leur dit pas de ne pas voter pour celui ci ou celui là, grande différence.

  • Par Glop Glop - 24/03/2014 - 14:37 - Signaler un abus @ Thot7 - 24/03/2014 - 13:50

    Soutenir NKM pourquoi? Quelle différence entre une socialiste à visage découvert et une socialiste masquée. Si NKM perd, ce sera peut-être la chance de la voir dégager de la vie politique. Pas de complaisance pour cette socialiste, cette traîtresse, qu'elle pourrisse avec ses affiches dans huit jours.

  • Par pave777 - 24/03/2014 - 14:55 - Signaler un abus RAPPROCHEMENT ??? AVEC LES AB ???

    C'est bien trop tôt ! sauf bien sur, à jouer les putes pour les écuries nauséabondes dominantes. Le seul rapprochement qui vaille, c'est celui des français, de toutes origines politiques et sociales confondues, qui enfin décident d'avoir un vrai destin commun , dans un nouveau parti patriotique, dans un pays propre, enfin libéré de toute les oligarchies de pognon, des diktats de l’étranger, et des barons ripoublicains qui les servent à plat ventre, c'est peut être demain. Encore un effort. Aux européennes votez France, ça aidera.

  • Par prochain - 24/03/2014 - 14:56 - Signaler un abus Monde virtuel monde réel on vote comme on veut capisci?

    Le lavage de cerveaux maintenant ça suffit c'est le début de la fin de la grande Répartition saucialiste à crédit et du bipartisme ne vous déplaise très chers cumulards...

  • Par lebriard - 24/03/2014 - 15:13 - Signaler un abus Oui mais

    Le problème c'est que les dirigeants du FN veulent que leur parti devienne le premier parti de France et donc de droite .Bien sùr il y a une différence entre les dirigeants et les sympathisant mais c'est toujours comme ça .Le Fn a fait un pas en donnant la liberté de vote à ses sympathisants pour le deuxième tour ce qui signifie que dans le climat politique actuel ils vont certainement voter pour le candidat UMP-UDI au second tour.

  • Par Satan - 24/03/2014 - 16:05 - Signaler un abus Après l'UMPS voilà l'UMPFN...

    On n'en sortira donc jamais! En taule tous c'est politicards de pacotille! Place à la vrai démocratie !

  • Par lucuis - 24/03/2014 - 16:11 - Signaler un abus Tous ces sondages bidons qui polluent la campagne

    difficile de savoir si ces sondages disent la vérité ou pas. J'avais dit hier soir et ce matin que les sondages s'étaient encore plantés et avaient comme d'habitude surestimés la gauche. J'ai entendu en début d'après-midi une émission sur RMC ou ils parlaient des sondages qui allait dans le même sens. Sur 400 sondages réalisés en 2012 sur les élections de cette même période, tous les sondages ont systématiquement surestimés la gauche et sous estimés l'UMP et le FN. L'animateur radio à dit à un directeur d'institut de sondage présent en plateau, "comment c'est possible d'avoir un pareil résultat"!!! Il n'a pas su vraiment répondre, ce qui est inquiétant... bien que je tienne Atlantico en haute estime, je me méfie beaucoup plus des instituts de sondage !

  • Par jurgio - 24/03/2014 - 16:25 - Signaler un abus Tout est possible

    La composition de l'électorat FN ne peut être analysé finement car il y a de tout. Les répulsions des concurrents font partie en politique de la singerie ordinaire. Un seul but nécessaire : faire obstacle à la Gauche ! C'est même un vrai front démocratique ! Déjà une immigrée de fraîche date près d'être apportée « maire de Paris » ! (on ne parlera pas du parcours...) c'est la fin ou le début. À voter.

  • Par Le Vendéen - 24/03/2014 - 16:44 - Signaler un abus Ah si j'avais su...

    Le FN a été officialisé à l'époque par Mitterand, promoteur de ce Parti par le biais de la proportionnelle, afin de mettre des bâtons dans les roues de la Droite aux élections futures. Le retour de bâton est arrivé avec un FN qui, c'est vrai, gêne la Droite mais taille de sérieuses croupières aux socialos, en arrivant maintenant devant la Gauche "unie" lors des élections. Comme le phénomène risque de s'amplifier contre le PS dans les consultations à venir, j'en connais un qui doit se retourner dans sa tombe en se disant: "Ah, si j'avais su!".

  • Par Benvoyons - 24/03/2014 - 16:44 - Signaler un abus lucuis - 24/03/2014 - 16:11 Tout simplement les Français

    ont joués Caton Hollande dans l'affaire Caton. Ils ont menti aux instituts de sondages ils ont joué au Caton.

  • Par Benvoyons - 24/03/2014 - 16:48 - Signaler un abus Le Vendéen 24/03/2014 -16:44 Je pense qu'il rigole encore plus

    car finalement il était Vichyste avec la Francisque. Il a donc aidé une formation politique qu'il chérissait dans son cœur. C'est cela les Grands Hommes.

  • Par phiphi1 - 24/03/2014 - 17:40 - Signaler un abus la seule chose

    qui compte vraiment c'est de faire barrage à la gauche, pour moi c'est réglé je ne voterai jamais à gauche.

  • Par Jackturf - 24/03/2014 - 18:48 - Signaler un abus JACKTURF DE LA JUNGLE...

    Un petit mot d'abord ! Si j'étais Hollande j'effectuerai dans la foulée mon remaniement ministériel grandeur nature, sinon il est mort.... Bref, les sondeurs se trompent encore, ils est temps qu'ils se renouvellent ou qu'ils ferment leurs portes. . Pour le second tour : Le P.S. ne pourra pas compter sur une soi disante réserve de voix qui aurait voulu donner une leçon au premier tour ! Tout simplement parce que ceux qui ont eu le courage de se déplacer au premier tour ne le feront pas forcément au second, on appelle ça le ko au premier round, ils n'auront plus la force.. Deuxio : L'UMPS a fait le plein de voix grâce à un extraordinaire sursaut de N. Sarkosy (vous remarquerez que pas un seul à droite l'en remercie...FUMIER VA...).Il n'a donc aucune réserve de voix, c'est clair et net pour moi, Sarkozy ne les sauvera pas une 2ème fois.. Tertio : Le F.N contrairement à ce que disent les médias,a une véritable réserve de voix d'électeurs, qui n'osaient pas, mais voilà les français détestent les perdants et se réfugient toujours sur les valeurs montantes.. La loi de la jungle ou le plus fort est toujours rejoins par la meute.... Quand la Lionne rugit, le mâle se couche.............

  • Par Jackturf - 24/03/2014 - 18:51 - Signaler un abus JACKTURF DE LA JUNGLE

    Un petit mot d'abord ! Si j'étais Hollande j'effectuerai dans la foulée mon remaniement ministériel grandeur nature, sinon il est mort... . Bref, les sondeurs se trompent encore, ils est temps qu'ils se renouvellent ou qu'ils ferment leurs portes. . Pour le second tour : Le P.S. ne pourra pas compter sur une soi disante réserve de voix qui aurait voulu donner une leçon au premier tour ! Tout simplement parce que ceux qui ont eu le courage de se déplacer au premier tour ne le feront pas forcément au second, on appelle ça le ko au premier round, ils n'auront plus la force.. Deuxio : L'UMPS a fait le plein de voix grâce à un extraordinaire sursaut de N. Sarkosy (vous remarquerez que pas un seul à droite l'en remercie...FUMIERS VA...).Elle n'a donc aucune réserve de voix, c'est clair pour moi, Sarkozy ne les sauvera pas une 2ème fois. Tertio : Le F.N contrairement à ce que disent les médias,a une véritable réserve de voix qui n'osaient pas, mais voilà les français détestent les perdants et se réfugient toujours sur les valeurs montantes. . La loi de la jungle ou le plus fort est toujours rejoint par la meute... . Quand la Lionne rugit, les mâles se couchent.............

  • Par sem75 - 24/03/2014 - 18:54 - Signaler un abus Front ripoublicain

    Pour une fois que la droite trouve une parade pour déminer le coup du Front républicain, ce piège du PS tendu à chaque élection, on ne va pas se plaindre, même si sur le terrain les gens sont bien plus avancés que leurs représentants politiques. J'ai bien noté les efforts désespérés des merdias du PS de faire trébucher l'UMP sur cette question. Pour une fois, ils sont allés se rhabiller

  • Par issartier - 24/03/2014 - 18:55 - Signaler un abus L’énorme leçon de cette élection

    L’énorme leçon de cette élection nous aveugle tous sauf nos journalistes politiques : aucune démocratie n’est possible sans une opposition suffisante pour faire échouer les propositions les plus stupides et éliminer les ministres les plus indésirables. Lorsque tous les pouvoirs sont dans les mains d’un seul parti hégémonique, celui-ci refuse d’écouter qui que ce soit, les couacs et les mensonges collectifs s’accumulent et la dictature s’installe doucement et surement ( voir Peillon,Taubira, Walls etc ) Nous en sommes là et si Hollande n’a pas intégré cette évidence dans sa stratégie, il est déjà mort. Son opposition interne (écolos et gauchistes) ne peut remplacer cette opposition externe. Sa survie consiste à continuer de soutenir le FN au second tour, comme il l’a fait au premier. La survie de l’UMP est d’empêcher le FN de prendre cette place de premier opposant. La survie du FN peut se jouer de deux façons; soit de s’opposer à l’UMP dans la stratégie de principal opposant, ce qu’il fait en gauchisant son discours, soit de s’allier avec lui au deuxième tour, en acceptant de se retirer sans contrepartie là où il ne peut pas constituer à lui seul une opposition crédible.

  • Par Jackturf - 24/03/2014 - 19:07 - Signaler un abus SONDAGES JACKTURF

    Jackturf, le seul sondeur amateur en réalité avec la vie... Selon mes réseaux sociaux répartis sur toute la france : . Confirmation de la poussée du F.N ou ses têtes de listes devraient être élus, avec en plus une ou deux surprises à la clé. . 1200 conseillers généraux au miminum (475 actuellement déjà élus je crois). . Pour Paris, Hidalgo sur le papier devrait être réélue (grâce à E.E.L.V), mais rien n'est perdu pour NKM si elle renonce à considérer les électeurs du F.N comme des parias, les 4 % qui lui manqueront étant la...A elle de voir..Je prendrais cependant une fois de plus un risque en vous donnant les pourcentages la veille de l'élection... . Concernant les Européennes, le F.N sera effectivement le premier parti de France, hormis peut-être les abstentionnistes je le reconnais... . 24 h avant le second tour je vous donnerai les dernières estimations de mon réseau. . La vérité rien que la vérité ça vous changera..

  • Par Jackturf - 24/03/2014 - 19:11 - Signaler un abus J'OUBLIAIS

    L'UMP a fait le plein de voix et sans les voix du F.N ça sera cette fois beaucoup moins brillant...Et Coppé le sait bien...Le P.S. n'en profitera pas plus pour autant, d'ou des surprises...

  • Par sheldon - 24/03/2014 - 19:12 - Signaler un abus Ce sondage ne m'étonne pas du tout !

    Il suffit de parler avec des militants UMP pour s'apercevoir que c'est "à droite toute", et de lire les divers commentaires sur Atlantico ! Le corollaire est un centre fort, et une UMP "Juppé" !

  • Par Jackturf - 24/03/2014 - 19:27 - Signaler un abus « Errare humanum est, perseverare diabolicum »

    Evidemment il fallait lire vendredi soir en lieu et place de la veille (samedi), pour les derniers dondages de Jackturf ! . Autant pour moi !

  • Par ELLENEUQ - 24/03/2014 - 19:30 - Signaler un abus SURTOUT PAS !

    Il faut virer cette racaille de l'UMP définitivement et ne pas accepter de compromis. L'UMP c'est le PS en pire et en aussi pourri !

  • Par yavekapa - 24/03/2014 - 19:39 - Signaler un abus faut pas se tromper de combat les potes

    les votes n'appartiennent pas aux élites microcosmiques parisiennes ! si un électeur veut faire passer la droite ou la soi-disant extrême droite , et battre à tout prix les sots-sialauds+les Vers+l'ExtrêmeGauche (nettement plus dangereuse car sectaires absolus), c'est son choix personnel, point barre. car cette gauche mène le pays à la ruine et à la décomposition, prélude d'une défaite annoncée, pire qu'en 1936-39-40. d'ailleurs Poutine ne s'y est pas trompé : il commence à avancer ses pions, soutenu par son peuple nationaliste; il entrevoit l'auto-chute de l'Europe, par la disparition de la France des écrans radars.

  • Par LeditGaga - 24/03/2014 - 20:16 - Signaler un abus Résumons

    Le FN, s'il veut rester crédible et parvenir légitimement à la place de premier parti de France, si ce n'est déjà fait, n'a vraiment aucun intérêt à consentir des alliances avec l'UMP qui l'a si souvent - et encore maintenant du propre aveu de Copé - bafoué, méprisé même. . Non, le FN n'a rien à voir avec cette vermine de gauche, qu'elle se nomme PS ou UMP, UDI ou EELV, PC ou Front de gauche, non l'UMP n'est pas un parti de droite, c'est un partenaire de toujours du PS et consorts, celui qui refuse cet état de fait est un âne !

  • Par LeditGaga - 24/03/2014 - 20:19 - Signaler un abus Addenda

    NKM n'obtiendra pas la mairie de Paris, non à cause du FN qu'elle hait du plus profond de son âme, mais bien à cause de sa pure connerie et tant pis pour les Parisiens qui se réveilleront dans une semaine avec un avatar de Delanoë à la mairie !

  • Par ignace - 24/03/2014 - 20:21 - Signaler un abus je ne voterai jamais FN

    mais je reconnais , que le fait que ce parti, créent des migraines au PS et a l'UMP me ravie, car ils le méritent bien (comme dirait L'OREAL)

  • Par vangog - 24/03/2014 - 20:43 - Signaler un abus Présent dans 330 second-tours, le FN se

    maintiendra partout où aucun des autres candidats ne s'engage sur la charte du FN: S'engager à ne pas augmenter les impôts, s'engager à réduire la dette par habitant lorsqu'elle est devenue intolérable, s'engager sur un urbanisme cohérent et humain, la fin des grands projets pharaoniques inutiles et coûteux, voilà des engagements apolitiques qui pourraient séduire les citoyens, quelles que soit leurs anciennes opinions politiques. Et pour une fois, je suis d'accord avec ceux de l'UDI et de l'UMP qui affirment que: "On ne peut pas mettre le FN et le PS sur le même plan!..." Et même, j'augmenterai cet argumentaire de: "On ne peut ABSOLUMENT pas mettre sur le même plan le FN et les autres partis UMP, PS, UDI, EELV, FDG, PC...ils sont très, très différents!"

  • Par Tan - 24/03/2014 - 20:44 - Signaler un abus faire barrage

    au sectarisme PS-VERTS-Extrème gauche, devrait être le seul objectif. Ensuite, les élus qui auront une mauvaise gestion ne seront pas réélus, c'est cela la démocratie, démocratie mise à mal par les diatribes du PS et des verts

  • Par pave777 - 24/03/2014 - 20:45 - Signaler un abus Un point de détail

    de l'histoire des grands chefs parisien de l'UMPS, qui va faire pschitt ! cordon sanitaire, alliances contre nature, magouilles et touti quanti, ils oublient l’essentiel , l'électeur est libre de son choix et à force de le tarabuster avec leurs débilités habituelles, ils vont obtenir le résultat contraire à leurs consignes ! il y a aura des surprises notable, en dépit de toutes les manigances, des états majors, parole de pavé. Il va falloir prendre quelques cours de démocratie, messieurs, et laisser la dictature au vestiaire ! le match n'est pas encore joué.

  • Par vangog - 24/03/2014 - 20:52 - Signaler un abus À Béziers, le PS fait alliance avec les fascistes rouges

    du FDG...pas beau ces alliances qui nous font revivre les heures les plus sombres etc, etc...

  • Par 2bout - 24/03/2014 - 21:49 - Signaler un abus vangog, révises tes bases.

    Tout ce qui n'est pas communiste est faciste (tactique du salami, wikipédia). Un faciste rouge, cela n'existe pas, c'est un communiste, en opposition au faciste rose, qui est un socialiste.

  • Par pave777 - 24/03/2014 - 21:53 - Signaler un abus @ 2bout & @ vangog

    Vous avez retrouvez le Duce ?

  • Par Democrator - 24/03/2014 - 22:08 - Signaler un abus Donc... les gens normaux, ne seraient pas comme les "élites"...

    Et c'est une surprise, évidemment ! Quelques rappels : 1/ Le FN est une invention de Mitterrand pour diviser la droite 2/ L'invention de ce si respectable François (je suicide, je vis double, etc...) échappe désormais à ce pauvre homme, nommé François Hollande : 1/ capable de poser sur une photo officielle devant un drapeau qui n'est pas celui de son pays... 2/ jamais nommé Ministre bien que ses "amis" auraient pu le nommer à tout le moins Secrétaire d'Etat, , 3/ replié sur sa Mairie de Tulle, et Président (Ah oui, Président !) du département le plus endetté de France... Ce pauvre "François II" a cru avoir les moyens de la flamboyante et clairvoyante ordure qui l'a précédé... Il a cependant suivi les traces du Maître : faire monter le FN... Le diaboliser ! Sauf, que... 1/ Le FN est devenu un parti "normal"... un peu comme le Président... 2/ Ses électeurs sont des gens normaux (venus pour la plupart de la gauche et du PS : ce que l'on sait depuis 81)... donc forcément respectables 3/... et ce jeux mené avec talent par le très cynique François 1, échappe un peu au petit bonhomme qui tient lieu de Président ! Hélas pour tout le monde....

  • Par 2bout - 24/03/2014 - 22:15 - Signaler un abus Triple-sept,

    Je me suis juste interrogé sur l'abus de terme fasciste, envoyé très souvent par un adversaire politique dont il ne connait pas le sens (au sens large, ne sert qu'à décrédibiliser son adversaire), une insulte vide de sens.

  • Par 20dicte - 24/03/2014 - 22:20 - Signaler un abus Comme si en politique on

    Comme si en politique on coulait avec le navire...; Accord ou pas les états d 'âmes des ténors ne sont pas les préocupations des citoyens. Les paris sont ouverts(plus que la gauche en tout cas).

  • Par l'enclume - 24/03/2014 - 22:21 - Signaler un abus Mort de rire

    vangog - 24/03/2014 - 20:43 "On ne peut ABSOLUMENT pas mettre sur le même plan le FN et les autres partis UMP, PS, UDI, EELV, FDG, PC...ils sont très, très différents!" Je partage votre avis, à l'heure qu'il est, après le premier tour. FN = 550 élus UMP = 80.000 élus PS = 50.000 élus Le FN est très, très DIFFERENT !!!!!!!

  • Par breiz - 24/03/2014 - 22:56 - Signaler un abus pourquoi les tenors de l'UMP ne veulent pas d'alliance FN.

    Le gateau bien gros a se partager a l 'UMPS deviendrait trop petit a trois ,d'une part et que l'UMPS parti professionellement politique ne pourrait se "salir" en se melangeant avec un parti sorti du peuple voyez vous . L'UMP ne saurait accepter la bagette/saucisson car trop habitue au foie gras de l'elysee .. Le popuaire ne plait pas a Paris d'ou le terme parti populiste envers le FN ... a les croire le FN n'est compose que de gueux , d'analphabetes , de racistes ... et de fachos ... Nous en riions tous car cmbien de fois en contact avec des membres de l'UMP et combien de fois ils m'ont fait part de leurs desirs d'alliance ... mais comme ils disent " en haut ca coince " oui ca coince a Paris , nombril de la france ( petit f ) centre de l'intelligencia politique ... nous autres "regionaux " sommes que des bouseux ... de droite je suis , pour l'UMP j'ai deja vote .... mais grand dieu c'est bien la derniere fois de ma vie que je vote pour cette bande de politicards snob et arrogant ... et nous sommes des milliers a le percevoir comme cela ... donc le FN a de beaux jours a venir et tant mieux ...a moins que qu'ils descendent de leurs piedestals plaque or ...j'en doute ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Ifop

L'Ifop est un institut de sondages d'opinion et d'études marketing.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€