Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 28 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ode à Jean-Luc Mélenchon
d'un libéral convaincu

Le philosophe Gaspard Koenig, pourtant libéral, défend avec fougue le leader du Parti de gauche. Explication enflammée…

La vraie gauche ?

Publié le
Ode à Jean-Luc Mélenchon 
d'un libéral convaincu

Jean-Luc Mélenchon : la « gauche originale »...

Ce que le PS propose, ce n’est pas un programme électoral, c’est un compte-rendu de conseil des ministres. Un liste de gentilles petites réformes, rédigées par des technocrates bien mis, et qui pourraient peu ou prou émaner du présent gouvernement. Rien n’est supprimé, rien n’est créé, rien n’est réinventé. Faire de la réforme du taux d’imposition sur les sociétés une priorité politique illustre suffisamment le degré d’ambition de ceux qui prétendent « changer de civilisation ».

Les électeurs ne s’y trompent pas. Absente pendant dix ans du gouvernement et défaite à trois élections présidentielles successives, la gauche devrait être, par le jeu naturel de l’alternance et l’usure du pouvoir en place, au pinacle des intentions de vote.

Les élections de 2012 devraient être jouées d’avance, comme ce fut le cas en Angleterre après dix ans de New Labour. Force est de constater que l’incurie de l’équipe socialiste actuelle rend difficile pour les foules de s’enthousiasmer. L’incurie, une déclinaison du care ?

Jean-Luc Mélenchon : la « gauche originale »

Je me suis donc mis en quête, non pas de « l’autre gauche », mais de la gauche originale, dont le PS a dévié en une sorte de congrès de Tours inversé. J’ai visionné une centaine d’heures d’émissions avec Jean-Luc Mélenchon. J’ai lu son programme, disponible sur le site du front de gauche. J’ai constaté avec plaisir que ledit site était horriblement mal conçu, signe de bonne santé d’un parti qui ne perd pas son cerveau dans la communication.

Et j’ai découvert, à ma grande surprise, un homme qui sait lire, qui sait parler et qui sait penser.

Qui sait lire. A la différence de ses collègues, Mélenchon ne se contente pas d’apprendre par coeur les fiches préparées par ses conseillers. Il est capable de citer aussi bien les études babouvistes, les analyses de François Furet ou les annexes du dernier livre d’Attali. Il n’hésite d’ailleurs pas à s’entourer, lors des débats, d’exemplaires annotés, post-ités, torturés, où il va chercher un chiffre ou un raisonnement. Sa « connaissance des dossiers », comme disent les journalistes avec un léger mépris, égale celle des ministres. Ce n’est ni un lettré aigre comme Bayrou, ni un collégien ampoulé comme Villepin. C’est un vrai intellectuel de combat comme la IIIè République savait en produire.

Un tribun, admirable raisonneur

Qui sait parler. La superbe dialectique mélenchonienne, produit de la solide et inégalée formation trotskiste, capable de retourner n’importe quel argument avec le sourire, ne serait rien sans son phrasé gouailleur, subtile combinaison d’accent pied-noir refoulé et de l’argot d’Arletty. Un homme capable d’utiliser le mot « s’esbigner » à la télévision publique ne peut être foncièrement mauvais. Exploit encore plus rare, Mélenchon ne parle pas tout seul. Il dialogue. Regardez le débat entre Marine Le Pen et Laurent Joffrin ; prenez la même contre Mélenchon. D’un côté, des gloussements hystériques sur les valeurs républicaines. De l’autre, des réponses point par point au programme économique du FN, que Mélenchon semble d’ailleurs connaître mieux que sa signataire. Mélenchon n’est pas seulement un tribun, c’est un admirable raisonneur.

Qui sait penser. Mélenchon connaît la réalité sociale de l’intérieur, ayant toujours conservé, à travers – ou malgré - sa carrière parlementaire et ministérielle, un contact intime avec la base, ses luttes, ses égarements, ses intuitions. Son constat a le courage de la simplicité : il y a quelque chose de pourri dans la République de France. Ces élites entremêlées et consensuelles sentent la fin de race. Le système économique et fiscal est déréglé. Les institutions de la Vè République sont devenues au mieux des dortoirs, le plus souvent des hospices. Autant rebattre les cartes, comme la France a toujours su si bien le faire, et convoquer une Assemblée Constituante.

La fulgurance mélenchonienne

J’admire tellement Jean-Luc Mélenchon que j’aimerais être d’accord avec lui. Hélas ! J’ai beau forcer mon naturel, je ne partage aucune de ses conclusions, que ce soit sur le partage des richesses, la planification écologique ou la sortie du traité de Lisbonne. Mais je reconnais que ses idées sont fraîches, fortes et souvent fulgurantes. Elles suggèrent non pas de rafistoler un système moribond, mais de lui opposer une véritable alternative, comme sur la question de la dette, où Mélenchon propose un défaut partiel et assumé. On est loin des débats idiots sur la règle d’or.

Finalement, le seul débat de qualité que nous pourrions espérer voir entre les deux tours de la présidentielle serait celui qui opposerait Nicolas Sarkozy et Jean-Luc Mélenchon.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Khemas - 25/08/2011 - 09:03 - Signaler un abus Et puis les ennemis de mes

    Et puis les ennemis de mes ennemis sont mes amis, après tout.

  • Par laurentso - 25/08/2011 - 09:16 - Signaler un abus Tiens, un article d'Atlantico

    où l'on ne traite pas quelqu'un de Gauche d'idiot utile ? Ca change... Ce qu'on aurait aimé peut-être, ce sont des analyses de fond concernant les idées de Mélenchon qui mériteraient d'êtres débattues. Il est clair que quand le PS est dans le rafistolage, lui, au moins, propose des mesures fortes! Après, on peut toujours en discuter...

  • Par New - 25/08/2011 - 10:20 - Signaler un abus Oui Mélanchon est brillant

    Je le dis avec d'autant plus force que je ne suis pas dans son camps : oui Mélanchon est brillant intellectuellement, excellant tant sur la forme que sur le fonds. L'écouter est un plaisir, en particulier dans un débat contradictoire. Avec de tels hommes, la politique prend toute sa saveur. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas combattre ses idées dangereuses.

  • Par New - 25/08/2011 - 10:25 - Signaler un abus Il est brillant et....

    ....il fera un excellent score en 2012, supérieur à 10% sauf accident majeur, grâce à ses qualités propres et grâce à des candidats PS bien ternes en comparaison !

  • Par New - 25/08/2011 - 10:30 - Signaler un abus Un allié objectif de la droite...

    ....il est si brillant qu'il va cartonner et prendre beaucoup de voix au premier tour au candidat socialiste quel qu'il soit, mettant peut être ce dernier en 3eme position seulement ? Dans le cas contraire, il tape avec tellement de talent sur le PS que le report des voix au 2eme tour sera difficile. Merci Mélanchon, un Le Pen de gauche de ce point de vue là.

  • Par bobocleaner - 25/08/2011 - 12:22 - Signaler un abus Mélenchon est devenu honnête intellectuellement

    le jour ou il a quitté le PS. Car le PS ment structurellement il a adhéré à la vision du monde associée à la construction de l'Union européenne et au déveoppement de l'OMC. Il essaye tout simplement de faire du clientélisme en France en en faisant payer les conséquences à certains Francais ( salariés du privés, professions libérales, entrepreneurs) . mais ca marche plus. Melenchon est cohérent.

  • Par benj117 - 25/08/2011 - 12:22 - Signaler un abus laurentso!!!

    vous etes bien un pur gaucho!!! si vous vous intéressiez un peu à Atlantico, plutot que de toujours critiquer, vous vous seriez rendu compte que tout le monde a la parole et que toutes les idées sont défendues! concernant Mélenchon, il nous faudrait plus de gens comme ca pour faire avancer les choses!!! lui, au moins, dit vraiment ce qu'il pense, bah oui, c'est un extremiste quoi!! Pas de chichi!!

  • Par A2lbd - 25/08/2011 - 13:04 - Signaler un abus Mélenchon est si brillant...

    ...qu'il n'a jamais été élu au suffrage universel direct. Il est souvent le plus admiré par ceux qui combattent ses idées.

  • Par erre haut et pique - 25/08/2011 - 13:27 - Signaler un abus Litanie des opinions personelles des faux experts....

    Gaspard Koenig est bien gentil, il encense Mélenchon pour mieux nous expliquer que la gauche n'a aucune idée, et que le sus encensé malgré sa "fulgurence" (sic) à tord sur toute la ligne... Ce n'est pas avec ce genre d'article d'opinion (personnelle) qu'atlantico va pouvoir exister sur le terrain médiatique de la prochaine campagne.... Ce site n'a pas d'audience et n'en trouvera peut-être jamais..

  • Par Visiteur - 25/08/2011 - 14:16 - Signaler un abus Après le bonhomme, le fond.

    Parfaitement d'accord avec l'article, à ceci près que moi je soutiens Mélenchon et le Front de gauche. A l'auteur de ce texte : après avoir justement relevé les qualités de JLM, il serait cohérent de l'imiter, et d'expliquer en quoi, par une analyse rigoureuse, vous estimez que les solutions du Front de gauche, qu'il porte, ne sont pas valides. Voilà donc une idée de sujet pour un prochain billet.

  • Par Charles25 - 25/08/2011 - 14:31 - Signaler un abus Mélenchon a été élu au suffrage universel direct !

    en tant que conseiller municipal de Massy, conseiller régional d'Île de France et en tant que député européen ! En attendant, c'est un effet un des rares politiques à vraiment penser ce qu'il dit, à avoir un discours cohérent, de vraies idées, une grande constance et une grande culture. On peut ne pas être d'accord avec lui, mais au moins faut-il lui reconnaître ces qualités.

  • Par veryliberalguy - 25/08/2011 - 15:43 - Signaler un abus Génial j'adore cette édito,

    Génial j'adore cette édito, sérieux ! Il fait une analyse pointilleuse du personnage de Mélenchon sans chercher à le dénigrer, car ce gars là sait effectivement débattre, quoique a tendance à couper ses interlocuteurs très facilement, surtout s'ils sont de droite ou de centre-gauche. Il a une culture, sait de quoi parle, son seul défaut est juste qu'il promet des choses...

  • Par veryliberalguy - 25/08/2011 - 15:49 - Signaler un abus ... que les gens veulent

    ... que les gens veulent entendre, notamment les gens ayant peu de culture politique, et prenant les stattistiques qu'on leur sort lors d'un débat pour la réalité. Ce gars là est un vestige des grands idéologues de notre temps, car une fois mort personne ne le remplacera, même Besançenot s'éloigne de la sphère politique.

  • Par veryliberalguy - 25/08/2011 - 15:55 - Signaler un abus ... J'ajoute qu'il faut oser

    ... J'ajoute qu'il faut oser dire devant les caméras "Le remboursement de la dette ? On s'en fout !" Qui d'autres pour avoir le courage de dire ça !? Merci Mélenchon et Marine Le Pen d'exister.

  • Par Charles25 - 25/08/2011 - 16:09 - Signaler un abus Merci Mélenchon d'exister

    Oui, il est le seul à dire "la dette, on s'en fout" parce que personne d'autre n'a le courage d'envoyer paître "les marchés". Les autres sont trop occupés à négocier la longueur des chaînes. Et, en effet, il dit ce que les citoyens veulent entendre. Les libéraux ne disent que ce que veulent entendre "les marchés".

  • Par texarkana - 25/08/2011 - 16:53 - Signaler un abus Pas vraiment étonnant

    Le régime néo-communiste chinois (même tendance que Méluche) est le paradis du capitalisme. Le libéralisme économique peut donc tout à fait prospérer avec l'absence de libertés politiques, mais est ce vraiment ce à quoi aspirent les Français?

  • Par Charles25 - 25/08/2011 - 16:57 - Signaler un abus Régime chinois

    Où avez-vous vu que Mélenchon soutient le régime chinois à part dans vos fantasmes ? Le seul point commun entre Mélenchon et la Chine, c'est que les deux refusent l'indépendance du Tibet. Et encore, pas pour les mêmes raison !

  • Par Lio - 25/08/2011 - 17:14 - Signaler un abus Génial Mélenchon

    Mélenchon est un véritable homme politique de la trempe de Jaurès et son discours est à la fois intelligent (et ne prend pas les gens pour des cons) et rafraichissant. Je rêverais que le Front de Gauche fasse en 2012 un score plis élevé que celui le PS, ce parti moribond qui ne mérite plus de représenter la gauche.

  • Par Ravidelacreche - 25/08/2011 - 17:46 - Signaler un abus Un tribun, admirable raisonneur

    C'est sympa le spectacle: on joue avec des acteurs, on fait des grimaces, on se maquille, on se déguise. C'est un métier rigolo et en plus, c'est bien payé! Coluche

  • Par Carcajou - 25/08/2011 - 18:15 - Signaler un abus Tel qu'en lui-même

    [Pour nous l'immigration n'est pas un « problème ». C'est une donnée positive des évolutions économiques et sociale du 2ème siècle (sic). C'est un atout qui est nécessaire au développement et à l'enrichissement des sociétés.] Non, il n’a pas changé, il est toujours le champion du droit à la différence qui nous fait tant « rire »…jusqu’à Londres. En plus allié aux communistes dont il est issu.

  • Par texarkana - 25/08/2011 - 19:33 - Signaler un abus @ Charles 25

    Il ne soutient pas le régime chinois? il me déçoit, alors, car les franchouillards auraient pas mal de leçons à recevoir de la Chine. Vous venez de détruire le peu d'illusions que je me faisais sur le personnage.

  • Par 405 - 25/08/2011 - 20:30 - Signaler un abus Je retire tout le mal que j'ai dit de Gaspard Koenig

    Il a parfaitement cerné Mélenchon.

  • Par Achille Supertramp - 25/08/2011 - 21:03 - Signaler un abus @ Gaspard Koening

    "Finalement, le seul débat de qualité que nous pourrions espérer voir entre les deux tours de la présidentielle serait celui qui opposerait Nicolas Sarkozy et Jean-Luc Mélenchon." Il y à comme une erreur ... Depuis quand "Nicolas Sarkozy" est t-il compatible avec "qualité" ? :)

  • Par veryliberalguy - 25/08/2011 - 23:30 - Signaler un abus @Achille Supertramp Sarkozy

    @Achille Supertramp Sarkozy est un redoutable débatteur et meilleur candidat à la présidentielle que Président. Aucun à gauche, à part feu DSK, ne peuvent le mesestimer. Il a ses propres idées et a, en démocratie, le droit de les exprimer. Même les extrêmistes comme Le Pen et Mélenchon ont aussi une légitimité dans le débat démocratique. Faut juste être un peu honnête... et démocrate.

  • Par Achille Supertramp - 25/08/2011 - 23:57 - Signaler un abus @veryliberalguy

    Jamais je n'ai dis qu'il n'avait pas le droit de s'exprimer, vous faite fausse route.

  • Par Aie - 26/08/2011 - 00:43 - Signaler un abus Jamais mais jamain

    je ne voterai pour des extrêmes. Que ce soit Melenchon ou Le pen c'est le même danger. Une démocratie saine n'a pas besoin d'extrêmes.

  • Par Charles25 - 26/08/2011 - 10:15 - Signaler un abus @Ale

    Mélenchon extrémiste ? La France entière se tient les côtes en vous lisant. Il pense par exemple que certains secteurs de l'économie peuvent être laissés au marché et d'autres pas. Il n'y a pas plus modéré comme position, contrairement aux excités du marché qui ne veulent établir une société où tout s'achète et tout se vend.

  • Par texarkana - 26/08/2011 - 11:21 - Signaler un abus Il n'est pas extrémiste, seulement marxiste

    ...et on connait les catastrophes qu'ont été les régimes marxistes, mais puisque vous l'aimez tant, votez pour lui, la chute de ce pays sera encore plus rapide.

  • Par Charles25 - 26/08/2011 - 11:40 - Signaler un abus La chute de ce pays ne sera

    La chute de ce pays ne sera jamais aussi rapide qu'avec les extrémistes libéraux au pouvoir depuis 30 ans avec le bilan admirable qu'on constate. Puisqu'ils ne savent pas pas y faire, qu'ils laissent leur place à d'autres. D'ailleurs, Warren Buffet lui-même est marxiste : il a affirmé que c'est la bourgeoisie qui est en train de gagner la lutte des classes.

  • Par tataouine12 - 26/08/2011 - 13:29 - Signaler un abus Bon billet

    Merci à Gaspard Koenig pour ce billet. Mélenchon est en effet le seul homme politique intéressant à gauche, loin des petits calcul de l'écurie ministérielle pour énarques qu'est devenu le PS.

  • Par texarkana - 26/08/2011 - 13:30 - Signaler un abus @ Charles 25

    La France est depuis 1945 un pays d'économie mixte, pas un pays libéral. Et sil'on aborde la question des régles juridiques et de la liberté d'expression, notre pays est trés loin d'être libéral, il s'apparente plutôt aux ex "démocraties populaires"!

  • Par veryliberalguy - 26/08/2011 - 14:09 - Signaler un abus @charles 25

    bien sur que Mélenchon est extrêmiste dans ses positions, surtout pour dire que la dette on s'en fout. Ce n'est pas responsable de dire ça. Je précise que s'il dit que certains secteurs sont à laisser aux marchés et d'autres pas, alors il n'est pas intégralement contre l'économie de marchés. Il serait alors contradictoire avec ses idées. Le seul Etat proprement anti-capitaliste est, je cite :

  • Par veryliberalguy - 26/08/2011 - 14:18 - Signaler un abus ... la Corée du Nord

    Pas d'entreprises privées ou publics sur son territoire, pas de système bancaire ou boursier. De plus les frontières sont fermées, donc pas de libre circulation de marchandises, capitaux financiers et humains. Pas un siège au nations-unis. Pas d'infrastructure éducative non plus. A la place, un Hyper-Président élu à vie, 5 millions de soldats, une affreuse famine, et une isolation internationale.

  • Par veryliberalguy - 26/08/2011 - 14:23 - Signaler un abus ... je suis d'accord avec le

    ... je suis d'accord avec le fait que les traders s'enrichissent au détriment des citoyen, jouent avec le système banquaire et spéculent de façon cynique sur la dette des Etats, mais Marx disait que le système capitaliste serait à l'origine de la démocratie en Occident, grâce de la moyennisation de la société, et il avait raison. On a rien sans sacrifice en retour, c'est la nature humaine.

  • Par Charles25 - 26/08/2011 - 14:29 - Signaler un abus @Veryliberalguy

    Bien sûr que Mélenchon est contre l'économie de marché, mais il n'est pas contre une économie avec marché (je vous laisse méditer la différence). Par ailleurs, merci de ne pas confondre capitalisme et marché. L'idée de Mélenchon, c'est quand même de mettre fin à l'accumulation infinie, qui est au cœur du capitalisme, mais pas forcément de l'économie avec marché

  • Par texarkana - 26/08/2011 - 15:19 - Signaler un abus Mélenchon est pour l'accumulation infinie

    des immigrés, ce qui le disqualifie totalement.

  • Par Charles25 - 26/08/2011 - 15:38 - Signaler un abus @texarkana

    Si les marchandises et les capitaux peuvent passer librement, pourquoi pas les gens ?

  • Par texarkana - 26/08/2011 - 16:18 - Signaler un abus il n'y absolument pas de circulation libre des marchandises

    et des capitaux, tout çà est encadré par des régles, extremement strictes dans certains cas (trafic de drogue, d'espéces rares).

  • Par PASCONTENT - 26/08/2011 - 18:44 - Signaler un abus Ce qu'on doit

    aimer chez lui, c'est que c'est un agité de la carafe et que, comme tel,il dit tout et n'importe quoi de ce qu'il pense , sans la sainte prudence des énarques et autres pros de la politique et de l'administration centrale dont chaque parole est pesée et soupesée pour mieux nous rouler dans la farine..

  • Par Carcajou - 26/08/2011 - 20:51 - Signaler un abus Lutte des classes

    @Charles25 D'après Lénine la lutte des classes est préexistante au marxisme. Reconnaître la lutte des classes ne suffit pas pour être marxiste, une forme de lutte des classes est acceptable par la bourgeoisie, toujours d’après Lénine. Pour Marx, la fin du jeu est la dictature du prolétariat, il serait surprenant que Buffet en soit partisan. Pour Mélenchon ,c'set plus confus.

  • Par Khemas - 27/08/2011 - 09:52 - Signaler un abus Vous n'avez jamais lu Marx

    Vous n'avez jamais lu Marx Carcajou :) La fin du jeu comme vous dites, n'est pas la dictature du prolétariat mais la société sans classes. Celle-là est la conséquence logique de celle-ci. J'ai toujours trouvé très savoureux de voir les apprentis cocos se gargariser de ce qu'ils n'ont jamais eu le courage de lire. Il ne suffit pas de se dire marxiste pour l'être.

  • Par Khemas - 27/08/2011 - 09:55 - Signaler un abus Enfin je vous rassure,

    Enfin je vous rassure, Mélenchon n'a pas plu lu Marx que vous. Comme la plupart des hommes politiques d'extrême gauche, il a pris deux/trois cours de rhétorique mais si on commence à le faire parler de théorie marxiste (histoire de lui laisser une chance) je suis certain qu'il se liquéfie sur place. Qui n'a pas lu Hegel ne comprend pas Marx. Qui n'a pas lu Marx n'est certainement pas Marxiste.

  • Par Carcajou - 27/08/2011 - 10:46 - Signaler un abus Un Marx et ça s'arrête

    Je n'ai pas tout lu Marx: le Capital, c'est comme l'annuaire téléphonique, on feuillette quelques pages et on décroche, disait je ne sais plus qui. Ce que j'ai écrit est une analyse de Lénine que je n'ai pas lu non plus. Toutefois, une seule classe, le prolétariat "victorieux" et dictateur correspond au fond à pas de classe.

  • Par texarkana - 27/08/2011 - 14:33 - Signaler un abus lecture historique jacobine

    je l'ai entendu une fois déclarer que lors de la révolutiopn il aurait été du côté des jacobins et de la Terreur. Rien que pour çà déjà je le considére comme un ennemi.

  • Par Septentrionale - 28/08/2011 - 17:10 - Signaler un abus rouge et totalitaire

    une société sans classe est une société déstructurée, une société en errance maintenue artificiellement par la terreur et par les petits chefs de service

  • Par Varois - 28/08/2011 - 17:34 - Signaler un abus Courage ??

    Quand je lis que certains trouvent du courage à JLM quand il dit "la bourse on s'en fout "c'est à mourir de rire !! Où est le courage, alors qu'il sait qu'il ne sera jamais élu ?? il peut dire n'importe quoi !!! Même les instances financières se moquent totalement de ce qu'il dit. C'est comme si moi je promettais les 25 h par semaine ou le smic à 2000 €.. Et au second tour, il votera socialo !!

  • Par Carcajou - 28/08/2011 - 23:42 - Signaler un abus Opportuniste

    Vu ce titre dans la presse: "Mélenchon tend la main au PS". Tel qu'en lui-même...opportuniste

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gaspard Koenig

Gaspard Koenig dirige le think-tank GenerationLibre. Dernier ouvrage paru : Le révolutionnaire, l’expert et le geek (Plon).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€