Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et pendant qu'on vous parle de la concurrence Hollande Mélenchon, voilà LA vraie bombe des sondages : plus de 50 % des Français sont désormais prêts à voter pour des candidats eurosceptiques

Avec plus de 50% des intentions de vote, les candidats à la présidentielle qui prônent un certain euroscepticisme ont franchi un cap. Mais si le thème est porteur, c'est surtout parce qu'il catalyse d'autres mécontentements plus généraux, comme celui de l'incapacité des partis de gouvernement à proposer une alternative viable.

Franxit ?

Publié le - Mis à jour le 22 Avril 2016
Et pendant qu'on vous parle de la concurrence Hollande Mélenchon, voilà LA vraie bombe des sondages : plus de 50 % des Français sont désormais prêts à voter pour des candidats eurosceptiques

Atlantico : Le dernier sondage TNS Sofres (ici) montre le renforcement d'un courant d'opposition qui s'affiche comme eurocritique, eurosceptique ou anti-européiste : les trois principaux candidats de cette contestation, Jean-Luc Mélenchon (autour de 13%), Nicolas Dupont-Aignan (autour de 9%) ou Marine Le Pen (autour de 29%) représentent-ils la France qui ne croit plus en l'Europe aujourd’hui ?

Dominique Reynié : Ce résultat émane d'un sondage ; ce n'est pas péjoratif, mais on manque de données solides ; l'enquête agrège des opinions et des humeurs très différentes.

On ne peut pas mettre sous la même bannière anti-européenne des formations qui sont clairement hostiles à l'Union européenne comme le Front National ou Debout La France et des formations comme le Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon qui est favorable au maintien dans la zone euro.

Sur l'Europe, attention aux postures médiatiques qui tiennent plus de la mise en scène pour des raisons liées à la compétition médiatique et électorale que d'une véritable doctrine. Les postures contestataires ne correspondent pas toujours à des programmes révolutionnaires. Ils savent l'état de l'opinion ! Les Français sont globalement pour le maintien dans la zone euro et dans l'Europe. Certes, une partie des Français n'est pas satisfaite par l'Europe, mais ils le sont moins encore par l'Etat, le Président, les partis, etc. Les institutions en général suscitent un scepticisme marqué. En témoigne d'ailleurs aujourd'hui la popularité de nos gouvernants.

L'euroscepticisme d'une partie de l'opinion existe sans doute, mais pas plus que ce sentiment de rejet de nos gouvernants que je qualifie de "stato-scepticisme".  Il faut savoir l'état de délitement politique dans lequel se trouve notre pays où, du point de vue de l'opinion, à peu près rien ne va, que ce soit l'éducation, la sécurité, l'emploi, la croissance, les finances publiques ou les collectivités territoriales. Pour les Français, la gauche est aux commandes et n'arrive à rien ; la droite se cherche un candidat...

Christophe Bouillaud : En réalité, il faudrait préciser que chacun de ces possibles candidats à l’élection présidentielle de 2017, s’ils ne croient plus en l’Union européenne tel qu’elle est aujourd’hui, propose sa propre version de l’Europe souhaitable. Aucun de ces candidats ne prône en réalité si on les écoute un tant soit peu l’isolement total de la France vis-à-vis de ses voisins européens. Il faut rappeler par exemple que, tout en appelant à la fermeture des frontières, Marine Le Pen a beaucoup investi ces dernières années dans la construction d’une vraie convergence politque des extrêmes droites européennes – au sein du Parlement européen comme en dehors de ce dernier. Ces trois candidats croient donc toujours à l’Europe, mais ils croient tous les trois à une "autre Europe" que celle qui existe actuellement. 

Par ailleurs, cette tendance à vouloir une autre Europe se retrouve dans tous les discours partisans contemporains sans exception, y compris parmi les dirigeants des partis les plus favorables au projet européen, chez EELV ou au Modem par exemple. Personne ne se risque à affirmer devant les Français que l’Europe peut continuer longtemps ainsi. Un Emmanuel Macron vient lui-même de le dire. Du coup, il n’y a pas nécessairement un recouvrement parfait entre les électeurs qui veulent vraiment que l’Europe change d’une façon ou d’une autre et l’électorat de ces seuls trois leaders. Cependant, il est certain que ce sont ces trois leaders qui tiennent actuellement dans l’espace médiatique les discours les plus critiques de l’Europe telle qu’elle est. 

Cependant les raisons de déclarer vouloir voter à la présidentielle pour tel ou tel candidat que vous citez ne se résument pas à leur attitude vis-à-vis de l’Union européenne. Par exemple, le vote possible pour Marine Le Pen tient avant tout à une explication du monde qui met les étrangers, l’extérieur, et bien sûr l’immigration à la source de tous les maux du pays. Dans ce cadre, l’Union européenne n’est dans le fond qu’un débat accessoire. La nation est menacée, et l’Union européenne dans sa forme actuelle n’est que l’une des plaies qui l’afflige. C’est assez semblable pour N. Dupont-Aignan, même si, pour son électorat, la question européenne est sans doute plus centrale, parce que la filiation gaulliste/souverainiste sous-tend tout son discours de sauvegarde de la nation. Enfin, si l’on est attiré par le discours de J.-L. Mélenchon, c’est sans doute plus pour son côté social, voire révolutionnaire, que pour ses diatribes contre l’Union européenne. Pour la plupart des électeurs, l’Union européenne n’est pas intéressante en elle-même, la vision qu’on en a est filtrée par d’autres considérations.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 20/04/2016 - 07:34 - Signaler un abus Bonne nouvelle, la France bouge !

    Bonne nouvelle, la France bouge ! Les jeunes générations vont peut-être enfin cesser de s'abstenir : ils et elles vont aller voter ! Le plus dur sera de convaincre les papys-gâteaux, ou plutôt les papys-gâteux, les gentils retraités, ceux qui ont le temps de venir écrire sur Atlantico, et qui, contrairement aux jeunes, vont en masse remplir leur devoir civique à chaque scrutin. Une horde de vieux canassons, des haridelles, des chevaux de retour, qui par déterminisme sociologique, portent des œillères, les rendant définitivement incapables de voter pour un parti autre que la ''droite modérée''… Alors, ce ne sont qu'éternellement les mêmes diatribes répétitives contre le ''Socialo-Communisme'', cause unique de tous les malheurs du monde. Sans compter celui qui pleurniche en permanence parce qu'il est convaincu que Marine fera baisser le pouvoir d'achat de sa retraite….

  • Par Ganesha - 20/04/2016 - 07:51 - Signaler un abus Cerveaux Rabougris, Jérémiades Séniles

    Vous passez vos nuits et vos jours à faire tourner en boucle dans vos têtes et vos textes les mêmes jérémiades séniles ! Vais-je voter pour Sarko, Fillion ou Macron ? N’êtes vous donc pas capables de voir un peu plus loin que le bout de votre nez, de penser ne fut-ce qu'un instant à l'avenir de votre pays ? Bien sûr, vous n'en avez plus pour très longtemps, mais la plupart d'entre-vous ont des enfants ! Cet article cherche une fois de plus à vous l'expliquer : ce que veut Marine Le Pen, ce n'est pas un retour absurde à une France isolée, mais une union avec les autres partis souverainistes européens, pour changer le système. Faire cesser les dix années de dictature délétère de Fräulein Merkel ! Vous venez d'assister aux prestations lamentables et grotesques du petit Sarko et de son valet Fillon, puis ce fut le caniche Hollande Hollande et son roquet Valls. Vous n'avez toujours pas compris ? Demandez lors de votre prochaine consultation à votre médecin traitant un médicament qui améliore, ne fut-ce que pour quelques heures, le flux sanguin dans votre cerveau rabougri et regardez donc la réalité en face !

  • Par emem - 20/04/2016 - 08:36 - Signaler un abus Comment ?

    Il faut que l’Europe change d’une façon ou d’une autre mais personne n'a encore trouvé de quelle façon.

  • Par cloette - 20/04/2016 - 08:43 - Signaler un abus ça se précise

    Elle sera élue !

  • Par Lafayette 68 - 20/04/2016 - 08:44 - Signaler un abus L'Europe et le reste

    Le débat sur ce sujet est toujours intéressant mais il faut rappeler aux contributeurs (fédéralistes dans l'âme) que tout le monde est nécessairement pour l'Europe surtout quand on est "physiquement" dedans : nous sommes tous par la Géographie et l'Histoire des Européens. Sommes-nous en majorité pour le fonctionnement actuel de "l'Union Européenne "c'est différent , pour l'euro aussi ( "euromark" en fait) ,Schengen etc.... Rappelons , à l'inverse de votre titre , que ce n'est pas une "bombe" de dire que la moitié des Français sont eurosceptiques : Maastricht "voté" de justesse en 1992 et en 2005 rejet net du traité constitutionnel.Rien de nouveau. Rappelons aussi la volte face d'un Chirac eurosceptique qui a tourné le dos au gaullisme historique sur ces questions .Enfin , sur le FN , dire que le parti est toujours anti-étranger (sous-entendu xénophobe donc raciste etc...)et d'extrême droite relèvent plus actuellement des brèves de comptoir. A ce propos , passée sous silence ,la rencontre Kohl- Orban ( taxé aussi d'extrême droite) ).Silence qui en dit long sur le simple manque de démocratie : le fameux" populisme" qui n'est autre qu'une demande majiritair d'être consulté et entendu

  • Par Lafayette 68 - 20/04/2016 - 08:46 - Signaler un abus dernière ligne

    lire " majoritaire"

  • Par Benvoyons - 20/04/2016 - 09:49 - Signaler un abus Il serait souhaitable de relire les attendus de l'Europe avec

    le traité de Maastricht et suivant. Les décisions faisaient références aux outils et transformations nécessaires pour les différents pays. Certains dont la France n'ont pas bougé et au contraire elle a accentué les différences avec les autres. (Même en se moment avec l'Agriculture l'Allemagne a chnagé et la France pas au contraire les Socialistes Français avec les Verts pensent à des fermes de 25 hectares et des agriculteurs à 25 heures par semaine:)::)))Alors maintenant crier sur l'Europe c'est du foutage de gueule et cela représente la volonté de la France de rester dans son CUL DE PLOMB Socialiste (même avec Philippot & MLP qui sont des Socialistes Nationalistes et son programme économique de 1981 de Mitterrand) Ainsi la France ne cherche pas à gagner mais de continuer à se perdre sous la gouvernance de Nos Fonctionnaires Élus qui depuis 40 ans gouvernent qu'avec de toutes petites différences. Pour eux il suffit de distribuer de l'argent de vos impôts et des dettes de la France pour se faire élire. Et PhiliPPot et l'élite FN c'est la même chose faut pas vous y tromper . Je pense que Le Maire est comme un Gorbatchev il connait la maison et il est plus à même de la transformer

  • Par Jean-Benoist - 20/04/2016 - 09:51 - Signaler un abus Enfin

    Les citoyens français ouvrent les yeux. Oui nous voulons une autre Europe et une France Souveraine dans ses valeurs et ses choix et indépendante des Usa et de l'Otan. Grand réveil et nous sortons de notre torpeur et de ces bien-pensants énarques et journalistes qui nous ont endormis

  • Par Ganesha - 20/04/2016 - 10:18 - Signaler un abus Fondation Monsanto-Bygmalion

    Bruno Le Maire fut ministre de l'agriculture… et il ne laissa pas un souvenir inoubliable ! Mais au moins, il ne lui vint pas une seconde à l'esprit d'adopter le ''Modèle Agricole Allemand'' ! Nous avons ici sur Atlantico deux vieux radoteurs qui viennent à chaque occasion nous faire la promotion d'une agriculture industrielle, pleine d'antibiotiques, d'hormones et de pesticides ! Il faut dire qu'à leur âge, la perspective d'augmenter les cancers, les malformations congénitales, les maladies les plus graves (y compris le diabète, l'artériosclérose et l'obésité), ils n'en ont plus rien à foutre ! Pour eux, c'est trop tard, beaucoup trop tard ! Ils ont probablement des enfants, mais ils les ont certainement déshérités, attribuant toute leur fortune à fondation Monsanto-Bygmalion !

  • Par cloette - 20/04/2016 - 10:26 - Signaler un abus benvoyons

    Explications sur le fait que cette Europe qui fait le jeu uniquement de  Merkel est bonne pour nous . Il n'y a qu'elle qui en profite !

  • Par J'accuse - 20/04/2016 - 10:31 - Signaler un abus L'erreur est de croire que les candidats sont honnêtes

    La concurrence Hollande Mélenchon n'intéresse qu'eux deux, parce que ni l'un ni l'autre ne sera élu. Le 1er tour est une primaire et la majorité des candidats n'est là que pour se faire voir et se placer pour l'avenir (sauf Hollande qui ne sera là que pour son passé). Au 2e tour, les électeurs choisiront le démagogue qui apparaîtra à ce moment comme le moins mauvais. Le Pen y serait même si elle était pour l'UE et l'euro : comme tout politicien, elle arrange les réalités à sa convenance et ses positions ne sont que des postures pour se distinguer des autres et ramasser des voix, sans aucune sincérité ni aucun véritable engagement. Un programme n'est pas fait pour être mis en œuvre, mais pour se faire élire. Après l'élection, le président ne pense qu'à une chose : sa réélection si c'est son premier mandat; ou sa place dans l'Histoire -enjolivée, voire totalement déformée- si c'est le deuxième. Cette obsession détermine la politique qu'il applique. Ce n'est pas l'élection qui compte, mais la pression populaire sur l'élu tout au long du mandat, pour qu'il obtienne des résultats ou démissionne. La démocratie, ce n'est pas le jour où l'on vote, mais tout le temps.

  • Par vangog - 20/04/2016 - 10:45 - Signaler un abus @lafayette 68 vous avez parfaitement raison!

    L'euro scepticisme ne date pas d'aujourd'hui, et on peut affirmer qu'il augmente depuis que 54,5% des Français ont voté contre la constitution européenne. Si les sondeurs en avaient le courage, on pourrait estimer à deux tiers des Français qui ne veulent pas de cette Europe-là. Les prochaines élections européennes concrétiseront le clivage entre fédéralistes lobbyistes et nationalistes patriotes, qui souhaitent un Europe des Nations, commercant librement entre elles, liées par des accords de défense et de frontières communes, qui ne pourraient plus être bafouées par les pays gauchistes immigrationnistes comme la Grèce...il est urgent de créer cette Europe, afin de lui fournir un socle économique, protectionniste qui lui permette de se battre à armes égales contre USA, Chine, émergeants...les fédéralistes lobbyistes ont totalement échoué à créer la prospérité économique. Ils doivent passer la main, et vite, car il y a urgence pour l'Europe, décomposée par les gauchistes!

  • Par Lafayette 68 - 20/04/2016 - 10:47 - Signaler un abus @j'accuse

    Juste une remarque : Juppé déclare ne vouloir faire qu'1 quinquennat pour faire son programme annoncé durant la campagne ( plutôt libéral comme programme donc impopulaire , retraite à 65 ans par exemple)

  • Par cloette - 20/04/2016 - 10:58 - Signaler un abus Lafayette

    De la part de Juppé ce n'est pas de la vertueuse honnêteté ni preuve de désintéressement de sa part c'est juste un constat sur son âge après un quinquennat , cela lui suffit d'ailleurs il aura tous les avantages pour une fin de carrière et de vie après un seul quinquennat . Je vais être sévère , je ne le sens pas comme quelqu'un porté par une vocation de sauveur de la Nation , mais c'est une opinion personnelle bien entendu ! S'il est élu , il y en n'a aura des déceptions ! Opinion personnelle aussi !!

  • Par cloette - 20/04/2016 - 11:05 - Signaler un abus Ce qui est terrible

    C'est ce que propose les favoris des médias , ceux que l'on met en avant : Macron, Juppé qui ne brillent pas par leurs actes passés : les autocars , les primes pour acheter des voitures ( les " jupettes " ) , des emplâtres , des pensements , des rustines ! ,

  • Par Lafayette 68 - 20/04/2016 - 11:05 - Signaler un abus @cloette

    Je vous rejoins , je pense que c'est un carriériste (= finir président) qui n'est pas clair...

  • Par Frangipanier123Paris - 20/04/2016 - 11:06 - Signaler un abus Petit message à "Ganesha"

    Madame ou Monsieur ? Je ne sais quel âge vous avez mais vos diatribes permanentes et pas très drôles, mais surtout injustifiées, contre les seniors me font gerber: 1/ d'abord parce que j'ai 70 ans et milite depuis 6 ans pour les idées du FN (et l'élection de MLP à l'Elysée ... mais un peu moins - je dois l'avouer - depuis que Philippette lui murmure à l'oreille); 2/ ensuite parce que les seniors ont - pour la plupart - travaillé dur (et longtemps chaque semaine) pendant une quarantaine d'années de leur ie et ont tout à fait le droit d'avoir leurs idées - justes ou fausses - sur qui doit diriger la France (et bref rappel sur les retraites: étant "jeune" ou en tout cas "moins vieux que moi", vous ne semblez pas capter que les retraites que nous percevons ne sont rien d'autre que du "salaire différé" que nous avons accepté, consciemment ou non, de ne pas recevoir au moment de notre vie active; dans les pays civilisés, cette portion d'épargne est gérée par le secteur privé pour le compte du salarié actif lui-même qui en a pleine propriété et pleine responsabilité. Ce n'est que dans les pays post-marxistes "souffrant de paritarisme aigu" que le montant des retraites nous est volé !

  • Par Ex abrupto - 20/04/2016 - 11:25 - Signaler un abus Frangipanier

    Ce Ganesha (ganache???, vieille ganache????) est vraiment insupportable de grossièreté et d'indigence intellectuelle. Il a apparement lui aussi , comme les "vieux" qu'il vilipende, le temps de se répandre sur internet...

  • Par ISABLEUE - 20/04/2016 - 11:33 - Signaler un abus pas de surprise

    on avait dit non au traité de Lisbonne !! donc pas de scoop. attendons les anglais ... l'euro n'a rien arrangé pour le peuple. Les commerçants eux oui, ils ont juste changé de devises... et nos salaires n'ont pas fait pas un bond en avant... hélas.

  • Par Ganesha - 20/04/2016 - 11:54 - Signaler un abus Unique Argument : le Petit Chaperon Rouge !

    Frangipanier123Paris, il y a un malentendu ! Vous voulez voter pour Marine Le Pen, moi aussi ! Ceux que je critique ce sont les commentateurs d'Atlantico qui vivent enfermés dans le conte de Charles Perrault et qui cherchent à convaincre les autres que le Socialo-Marxisme Communiste est le Grand Méchant Loup, qui va nous dévorer tout crus, si nous ne nous convertissons pas immédiatement au Capitalisme libéral ! Si nous ne nous montrons pas plus obéissants, ces papys retombés en enfance nous menacent de sortir Josef Staline de son congélateur du Kremlin, de nous le ressusciter vivant en France et de nous inscrire en tête de liste pour le Goulag ! Ils sont sans arrêt avec leur pile ou face débile : je vote Sarko ou je vote Fillon ? Juppé ou Le Maire ? Chou Vert ou Vert Chou , Blanc Bonnet ou Bonnet Blanc ?

  • Par kronfi - 20/04/2016 - 14:03 - Signaler un abus Le choix devrait etre.....

    Entre les souverainistes et les europeistes... Celule qui încarce le mieux les souverainistes en postion de gagner c,est MLP. Reste a conquerir l,electorat senior.... La sortie de la GB, la faillite de la Grece, et le flot continue des clandestins. On en est pas loin.

  • Par Pourquoi-pas31 - 20/04/2016 - 14:46 - Signaler un abus Ganesha

    Ganesha je ne sais pas ce que vous ont fait les vieux, mais ils vous ont au moins nourri pendant des années et les insulter comme vous le faites ne les incitera pas à vous suivre dans vos opinions politiques. Je commence à me demander, puisque ce n'est pas le premier article ou vos débordements sont légion, si vous ne leur réservez pas une sorte de "solution finale" lorsque MLP sera élue. Des propos plus mesurés seraient une preuve de d'intelligence si ce n'est de fraternité. Amitiés à MLP.

  • Par Benvoyons - 20/04/2016 - 14:59 - Signaler un abus Voter pour un programme Socialiste Natiuonaliste Philipot&MLP

    me semble étonnant car ce programme a déjà été utilisé par Mitterrand en 1981 Frontières, Taxes,Franc déjà symbolique ,retraite à 60 ans,Nationalisations, etc.. Bilan après 3 dévaluations relances économiques et bien la France est passée de 6.1% de chômage en 81 à 9.3% en 1984. Tous les marchés d’État étaient que dans les escarcelles des Sociétés Françaises. Comme par exemple le marché télécoms. Il reste quoi d'Alcatel maintenant et des Sociétés d’États pour le Militaire? Plus de fabrication Fusils, plus de fabrication chars plus de ...plus de ...ect.. L'ensemble de ces entreprises n'ont pas réussi à être compétitives à l'export et même pour les chars cela a coûté aux contribuables Français plus de 1 milliards pour les 500 chars en Arabie Saoudite . Il a fallu vendre à perte pour avoir le marché contre les Allemands :)::))

  • Par cloette - 20/04/2016 - 15:21 - Signaler un abus Benvoyons

    L'époque n'est plus la même que celle de Mitterrand, le contexte économique à changé , il n'y a plus de croissance et il n'y en aura plus , le pari se fait sur d'autres critères, celui de Hollande et on voit l'échec malgré son obstination â croire que c'est le bon, celui des LR est mieux mais basé sur la confusion avec l'époque de Mitterrand , MLP est une troisième voie , mais bien entendu , c'est un saut dans l'inconnu , que faire ?

  • Par zouk - 20/04/2016 - 15:46 - Signaler un abus Rejet de l'Europe

    Cela s'explique malheureusement très bien: avec cette nullité insondable de Fr. Hollande à la Présidence, nous ne pesons plus rien dans les instances européennes: elles nous régissent le plus souvent CONTRE toute l'opinion française et m^me de la majorité des membres de lUE: voyez ce que A. Merkel, qui ne représente de loin pas toute l'Europe, a cédé à Erdogan. Avez vous entendu la moindre critique de Fr.H.?

  • Par vangog - 20/04/2016 - 18:22 - Signaler un abus @Pourquoi-pas31 Pourquoi lisez-vous Ganesha?

    c'est inutile, car il ne fait que déverser sa haine contre les vieux. Je ne le lis plus, depuis bien longtemps...

  • Par kaprate - 21/04/2016 - 00:05 - Signaler un abus A tous

    Bien sûr, Vangog a raison. Moi même, il y a des semaines, depuis que j'ai explicitement pris cette décision suite à un message inadmissible et parce que je ne suis pas masochiste et même pas "vieille", que je "saute" systématiquement les messages de Ganesha que je ne lis donc jamais. Cette méthode de lecture sélective, à chaque nouveau boycott, me procure la paix et le plaisir renouvelé d'exercer ma liberté de ne pas me laisser insulter. Et cette décision personnelle non démocratique et arbitraire de priver un congénère systématiquement impoli et méprisant de son droit de parole et de sa légitimité est parfaitement assumé! Je vous invite à en faire de même, vous verrez, c'est du bonheur...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Dominique Reynié

Dominique Reynié est professeur des Universités en science politique à l’Institut d’études politiques de Paris et directeur général de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol).

Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Populismes : la pente fatale (Plon, 2011).

Voir la bio en entier

Christophe Bouillaud

Christophe Bouillaud est professeur de sciences politiques à l’Institut d’études politiques de Grenoble depuis 1999. Il est spécialiste à la fois de la vie politique italienne, et de la vie politique européenne, en particulier sous l’angle des partis.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€