Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 18 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et Cameron donna l'explication la plus claire du terrorisme et de l'extrémisme jamais osée par un leader politique... mais pourquoi tant de réticences en France à dire la même chose ?

Le premier ministre britannique s’exprimait à l'occasion de la présentation de son plan de lutte contre l’extrémisme et le terrorisme à Birmingham.

Politique de l'autruche

Publié le
Et Cameron donna l'explication la plus claire du terrorisme et de l'extrémisme jamais osée par un leader politique... mais pourquoi tant de réticences en France à dire la même chose ?

travers un discours ferme, David Cameron s’est exprimé lundi 20 juillet sur la lutte contre le radicalisme islamique et le terrorisme. Le premier ministre britannique s’est employé à attaquer certaines explications populaires qui considèrent que le terrorisme est le produit de la pauvreté, du manque d’éducation, voire même, d'une maladie mentale. Son discours balaye ces arguments en objectant que bien des terroristes avaient grandi dans des familles prospères et suivi un enseignement dans des universités occidentales.

Alors que la société britannique repose sur un système communautariste, David Cameron n’a pas hésité à pointer du doigt les dangers de la ségrégation qui favorise la diffusion d’une idéologie extrémiste et le processus de radicalisation : "Nous devons nous pencher sur le problème de la ségrégation, car lorsque les gens grandissent et sont scolarisés entre eux, sans contact avec des personnes de milieux différents, cela conduit à la division" a-t-il précisé, tout en notant "de nombreuses voix musulmanes fortes, positives".

Certaines chaînes étrangères sont également responsables de ce fondamentalisme religieux et de la violence qui en découle, à travers la diffusion « de contenu extrémiste » et une large place accordée dans les programme aux « prêcheurs de haine ».  

Le chef des conservateurs souhaite, d’ici la fin de l’année, responsabiliser les communautés syriennes, irakiennes et kurdes de Grande-Bretagne afin qu’elles se mobilisent de manière explicite contre la violence.
Intraitable face à l’Etat islamique, David Cameron a promis d’aider les parents craignant que leurs enfants partent au combat rejoindre Daesh. 700  Britanniques combattraient aux côtés de l’organisation terroriste en Irak et en Syrie. Sur demande des parents, le passeport de leurs enfants pourra leur être retiré afin de les empêcher de quitter le territoire britannique.

Ce discours de David Cameron tranche avec les propos de Barack Obama, qui, dans son discours de l’état de l’Union le 20 janvier dernier refusait de prononcer les mots islam radical ou islamisme, au grand regret de certains observateurs. François Hollande soutenait en janvier que les musulmans étaient les "premières victimes du fanatisme, du fondamentalisme, de l'intolérance".

Atlantico : Dans son discours, David Cameron a expliqué que “La pauvreté et les inégalités ne peuvent pas expliquer l'extrémisme violent”. Faisant suite aux attentats de janvier, Manuel Valls notait la présence en France d’"un apartheid territorial, social, ethnique". Il évoquait également "la misère sociale". François Hollande essuie aussi des critiques lorsqu’il parle de fondamentalisme sans prononcer le mot d’islamisme. Pourquoi le gouvernement français ne semble pas vouloir tenir le même discours ?

Ghaleb Bencheikh. L'une des difficultés majeure quant à la définition même du terrorisme, c'est qu'il reste un terme diffus. C'est un sujet complexe, car il y a plusieurs strates de lecture et plusieurs analyses qui se superposent. Aucune d'elles n'épuise à elle seule le sujet: chacune a sa pertinence. Il vaut donc mieux avoir une vision synoptique de la question. Les différents registres de lecture et d'analyses sont les suivant. Nous avons une lecture sociale, psychologique ou psychosociale, millénariste, apocalyptique, une approche théologique, géostratégique, et enfin une vision politique. Quel que soit le bout par lequel on prend ces affaires-là, il y a une certaine pertinence. Mais cela ne suffit pas. Si David Cameron veut se mettre sur le registre du repli, de la ségrégation, du communautarisme, c'est possible, mais ce n'est pas suffisant pour analyser le sujet. Nos lectures, à nous français, pourraient donner un brin de réponse, mais ce n'est pas suffisant non plus. Je pense qu'il y a des raisons extrinsèques au contexte islamiste, et il y a des facteurs endogènes au contexte et à une guerre islamique à proprement dîtes. Cela prendra beaucoup de temps. Ce qui est propre aux sociétés musulmanes c'est la régression.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Amouyal - 23/07/2015 - 09:43 - Signaler un abus La lacheté

    Qui fait partie integrante de la culture politique française

  • Par zouk - 23/07/2015 - 10:22 - Signaler un abus Islam en France

    Par idéologie, de gauche essentiellement, nous avons enfermé les musulmans dans un vaste ghetto, et particulièrement la faillite de l'école refusant la notation des élèves, l'absence de tout enseignement civique, et tolérances diverses (hallal, voile, espaces de prière à l'usine...) refusant ainsi aux enfants d'immigrés toute chance d'intégration par les études secondaires puis éventuellement supérieures, ainsi que le laïcisme virant à l'anti-catholicisme le plus primaire, l'electoralisme marqué du PS, tout cela amène la communauté musulmane à se sentir à l'écart. Alors que traiter les immigrés italiens, polonais, espagnols, portugais et autres comme des citoyens ordinaires a conduit à leur parfaite intégration. Il est vrai qu'ils venaient tous de civilisation européennes où la séparation entre la religion et la loi est plus ou moins totale.

  • Par Alain Proviste - 23/07/2015 - 10:35 - Signaler un abus Par contraste...

    ... la nullité et la lâcheté de notre classe politique font honte.

  • Par lafronde - 23/07/2015 - 10:58 - Signaler un abus Prendre au sérieux l'islam intégriste.

    Nos gouvernements des années 1930 n'avaient pas pris au sérieux l'hitlerisme et son programme Mein Kampf. Chamberlain était le chantre de la paix à tout prix. Aujourd'hui les mouvements politico-islamistes affichent leur idéal : le retour à la lettre du Coran. Les régimes des pays musulmans qui se sont détournés des libertés économique, échouent à permettre la prospérité. Ces régimes suivent de gré ou de force ce mouvement sociétal vers la charia. La condition de la femme musulmane régresse depuis la décolonisation. Interroger l'Islam qui est aussi le titre d'une somme de l'Abbé Pagès, est nécessaire. Le site Islam et Vérité peut vous éclairer sur tous les versets rétrogrades, intolérants voire menaçants que le livre de l'islam contient. Alors si le Coran un fois traduit honnêtement (pas par un service ou un Etat payé en pétro-dollars) si le texte de référence est clair, pourquoi nos gouvernements occidentaux vont chercher ailleurs des explications sociologiques ou sociétales ?

  • Par Ganesha - 23/07/2015 - 11:17 - Signaler un abus 1789

    La révolution française de 1789 nous fournit un exemple intéressant : nombreux parmi les révolutionnaires les plus connus étaient des aristocrates ou des bourgeois éduqués. Les pauvres, les ignorants, peuvent faire nombre dans les manifestations de rue, mais la réflexion, l'élaboration de nouveaux systèmes de société est obligatoirement faite par des gens qui ont certaines capacités de réflexion. Et, malgré ce qu'essaie de démontrer cet article, la révolte naît toujours de l'observation de situations réellement injustes et intolérables. Ici sur Atlantico, de nombreux commentateurs souhaitent que le Capitalisme Financier continue son ''Règne millénaire'', en dépit de son échec de plus en plus évident. Récemment, il semble pas que le monsieur qui écrivait ici : ''L'Espagne va mieux, le chômage a baissé de 25 à 23 %'' faisait réellement de l'humour. Quant à croire qu'il suffit d'organiser régulièrement des processions religieuses où l'on promène solennellement le cadavre surgelé de Joseph Staline pour faire admettre '' qu'il n'y a pas d'alternative''...

  • Par Ganesha - 23/07/2015 - 11:18 - Signaler un abus A Feu et à Sang

    De même, tant que la France se refusera à intégrer les jeunes français d'origine musulmane, en leur proposant un travail intéressant et rémunérateur, des terroristes se lèveront et mettront notre pays ''A feu et à sang'' !

  • Par lafronde - 23/07/2015 - 11:58 - Signaler un abus Comment nos gouvernements excusent l'islamisme.

    Suivant le dogme marxiste, l'excuse sociologique de l'islamisme a pointé la pauvreté des migrants, et a justifié l'onéreuse et inepte politique de la ville, justement dénoncé dans cet article. Cette explication est caduque depuis l'avènement des ingérieurs-terroristes. Nos dirigeants ont inventé l'excuse sociétale, pointent le communautarisme, amalgamé à une discrimination. Ce parti-pris anti-communautaire est liberticide, va à l'encontre d'un droit fondamental qui est la liberté d'association en véritables communautés solidaires, capables de secours mutuels. Nos villages d'antan, le mouvement mutualiste sous la IIIe République témoignent de la valeur et de l'efficacité économique d'une communauté libre. L'Oumma musulmane est une véritable communauté, solidaire mais exclusive par un serment privilégiant le croyant sur l'infidèle. C'est donc un peuple au sein du Peuple. Une nation dans la Nation. S'il existe un différentiel de prospérité entre cette communauté et le reste de la Nation, il serait logique d'en chercher les causes dans l'Islam . Mais ce serait hors de la compétence des politiciens, les excuses qu'ils trouvent leur servent de prétexte à leur politiques publiques

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 23/07/2015 - 12:03 - Signaler un abus Plus d'une heure...."Lâches et cons à la fois....!"

    Les terroristes en Espagne étaient Basques, on appelait ce phénomène le terrorisme Basque, même chose en Irlande du Nord ou les Anglais appelaient cela le terrorisme Irlandais, chez nous, même si tout le monde est d'accord pour reconnaître que 100% des terroristes sont musulmans....... Chut.... il faut appeler cela des incivilités dues à la désocialisation de certaines minorités visibles car on ne sait plus appeler les choses par leur nom, un chien : un chien,un chat: un chat, un journaleux et des politiques: des lâches ou des cons ou les deux...!

  • Par Anguerrand - 23/07/2015 - 12:38 - Signaler un abus Le Coran, des extraits de la haine contenue dans le Coran

    Pour les musulmans, le projet de répandre l'islam par la force reste l'objectif. Il ne s'agit pas nullement d'une déformation de l'islam par les extrémiste. Mahomet a déclaré: " on demanda a l'envoyé d'Allah quel était l'homme le plus méritant. Il répondit : c'est le musulman qui pratique le djiad" ( Hadith 56,2-1). Et " un homme vint trouver l'envoyé d'Allah et lui dit : " indique moi une œuvre qui ait la valeur du djihâd" " je n'en trouve pas", répondit le prophète" (Hadith56,1-4) Combattez ceux qui ne croient pas en Allah et au jour dernier, écrit le Coran; ceux qui ne déclarent pas illicites ce quAllah et son prophète ont déclaré illicite; ceux qui, parmi les gens du Livre ( chrétiens, juifs athées), ne pratiquent pas la vraie religion( Sourate 9, verset 20). L'injonction d'obéir aux prophètes apparait 76 fois, l'obligation d'avoir peur d'Allah 150 fois, les menaces contre les insoumis 849 fois' menaces de sanctions " atroces"´ "terribles" "douloureuses" , " humiliantes" a l'inverse les mots amour, tendresse, aimer sont absents. Islam une religion de paix, un mensonge éhonté. Voila ce que dit VRAIMENT LE CORAN. Et on nous raconte de beaux contes sur une religion de paix.

  • Par quesako - 23/07/2015 - 13:27 - Signaler un abus un "apartheid" ? oui, mais pas de notre part !

    Le communautarisme est tellement visible et discriminant vis à vis des "gaulois" que nous ne pouvons plus aller dans certains lieux où ces communautés sont importantes. Je reconnais ne plus passer de vacances dans des endroits où j'allais depuis des années. Le déclic a été lorsque j'ai vu des femmes être obligées de se baigner habillées ! Que la gauche se méfie car pour l'instant ils sont manipulées par ces communautés jusqu'au jour où ces communautés auront leurs partis et leurs candidats. Rappelons nous de cet élu socialiste qui a été obligé de démissionner et qui a eu comme seule excuse : en France on ne laisse pas une 2ème chance aux musulmans !

  • Par genbea75018 - 23/07/2015 - 15:07 - Signaler un abus Cameron donna l'explication la plus claire du terrorisme

    "Pourquoi le gouvernement français ne semble pas vouloir tenir le même discours ?" Par manque de courage, tout simplement.. Nos gouvernants s'aperçoivent qu'ils ont perdu un temps fou pour traiter ce problème, alors que la notion de temps pour les terroristes et extrémistes n'existe pas. Je pense que l'inconscience des politiques sera très lourde de conséquences pour la France d'ici quelques années.

  • Par michoulacolere - 23/07/2015 - 15:37 - Signaler un abus A propos de l' Islam dit "radical"

    Ce concept est purement occidental et ne correspond absolument pas a l' analyse des musulmans eux-mêmes ...Le Coran n' etant pas susceptible d' interprétation , ceux qui le suivent sont de bons musulmans , les autres sont des traitres (cf. la volée de bois vert qu' a reçu l' Imam de Drancy en public , imam juge comme "collabo" par les bons musulmans...) Tout le reste est de la littérature pour faire oublier aux infidèles que nous sommes les passages du Coran et les Hadiths qui appellent au meurtre des Juifs et des Chrétiens...

  • Par vangog - 23/07/2015 - 15:59 - Signaler un abus Comment voulez-vous assimiler huit millions de personnes

    et leur descendance, à 85% d'origines musulmanes, par des politiciens qui cultivent la dette et le chômage, depuis quarante ans, mais qui n'ont cessé de faire rentrer des immigrés et des clandestins pour créer une petite croissance artificielle, parallèlement à des politiques de pertes de valeurs et de ghettoïsation? Faut-pas rêver...

  • Par joke ka - 23/07/2015 - 17:34 - Signaler un abus integration

    je me souviens avoir entendu le roi Hassan II du Maroc affimer qu'un musulman ne fera jamais un bon français ...les seuls immigrés d'origine orientale qui se sont assimilés à la nation sont des musulmans athées ou apostats l'islam est incompatible avec notre civilisation et accepter davantage de migrants de ces pays du M.O est dangereux : nos politiques appuyés par des médias à leur botte sont des lâches et des incompétents idéologues ,eux mêmes vivant dans des endroits encore préservés

  • Par von straffenberg - 23/07/2015 - 18:00 - Signaler un abus @ganesha

    Non ce n'est pas une question d'insertion sociale . je suis allé en classe avec des musulmans et des juifs personne , riche ou pauvre ne se posait toutes ces questions ;Par contre l’autorité familiale s'est depuis affaiblie (musulman ou pas) et la société à évolué pas forcement en bien Culpabiliser et justifier le radicalisme par une ghettoïsation est une idée de gauche gentiment entretenue et exploitée par électoralisme et idéologie Dernier point les mêmes musulmans avaient la même volonté de gravir l'échelle sociale que le maçon italien et ils venaient souvent de milieux beaucoup plus défavorisés que nos actuels radicaux en herbe . Mais je dois être un vieux ringard

  • Par langue de pivert - 23/07/2015 - 18:02 - Signaler un abus Il y a les vrais cons...

    ...et ceux qui font semblant de ne pas comprendre ! §§§§§ Ghaleb Bencheikh. C'est étrange. Ce qui apparait comme un état d'esprit timoré pour les uns, paraît être trop radical pour les autres. Prenons un exemple simple. Les citoyens musulmans de notre pays sont soumis à une double injonction contradictoire. D'un côté, on leur demande de ne parler et de se comporter que comme citoyen français et de faire abstraction de leur confession religieuse, et en même temps on leur demande: pourquoi n'avez-vous pas manifesté comme citoyen contre le terrorisme ? Certains se plaignent de ne pas les avoir vus place de la république le 11 janvier, c’est-à-dire comme s'il fallait que nous les voyons. C'est cette double injonction contradictoire qui parait étrange dans notre société. §§§§ En défilant en tant que citoyen français et non en temps que musulman, c'est si difficile que ça à comprendre ? Il y avait de tout dans ces défilés !☺ Bon moi je n'y étais pas (l'esprit du 11 janvier, tous Charlie et toute cette récup socialiste me dégoute) mais si j'étais venu pourquoi aurais-je dû signaler mes convictions religieuses ou mon absence de conviction religieuse ?

  • Par langue de pivert - 23/07/2015 - 18:08 - Signaler un abus désolé !

    En (tant) que musulman

  • Par lafronde - 23/07/2015 - 19:03 - Signaler un abus S'informer sur le Coran : site Islam et Vérité

    Faites votre fast checking vous même sur le Coran. J'ai trouvé le site Islam et Vérité pertinent. Percutant aussi Riposte Laïque. Ce qui est certain c'est que le pouvoir politico-mediatique vous cachera la vérité sur l'Islam, la violence de son livre réputé verbe d'Allah. Dénoncer le Coran serait dénoncer leur idéal, leur politique d'extension de la citoyenneté française à la Terre entière. La France et plus encore les français de souche, ils s'en moquent - plus assez socialistes - seule compte pour eux la République. Cette République là est à coup sûr l'antichambre de la République Islamique. Ici le roman "Soumission" deviendra réalité. D'ailleurs comme non- musulman vous payez déjà tribut aux musulmans. Qui profite à vos dépends de l'Etat-providence républicain ? Plus grave si vous contestez cette redistribution ethnique, vous serez taxés de racistes. Ainsi la République vous conditionne à des lois qui ne peuvent pas se discuter. C'est le principe même de la Charia !

  • Par D'AMATO - 23/07/2015 - 20:54 - Signaler un abus Les faits...

    .....sont têtus.....et on s'en apercevra de plus en plus... ...En attendant dans toutes nos villes européennes fleurissent des inscriptions "MENACANTES" (Nous sommes parmi vous!!!!! disent ils...dans vos rues....on attend le moment propice!!!!!) et l'Etat islamique s'est installé en ex Jugoslavie.. Messieurs les reesponsables politiques vous pouvez continuer à vous curer le nez en suivant les trajectoires des mouches autour de vous.....

  • Par jlmr - 23/07/2015 - 22:15 - Signaler un abus L'impression

    est qu'une personne seule prend plusieurs noms à la fois car les mots sont semblables. Quant au contenu… je n'ai pas tout compris. Suis-je si bête ?

  • Par Liberte5 - 23/07/2015 - 23:19 - Signaler un abus Ces numéros d'équilibristes ne pourront pas durer.

    Les réalités de la guerre que l'islam nous livre, finiront pas exploser à la tête de ceux qui font la politique de l'autruche.

  • Par Tianec - 23/07/2015 - 23:44 - Signaler un abus L'Islam est une religion et

    L'Islam est une religion et une politique c'est indissociable, donc non compatible avec une démocratie.

  • Par winnie - 24/07/2015 - 07:15 - Signaler un abus Malheureusement,

    Tout est dit dans cet article, on connaît tous tout ce qui est dit. Tous sauf ceux qui tiennent les rennes,eux ne voient rien n'entendent rien et surtout nient toute réalité et ne font rien contre

  • Par Ganesha - 24/07/2015 - 08:01 - Signaler un abus von Straffenberg

    Je vis dans le 9-3, et chaque fois que je sors de chez moi, à n'importe quel moment de la journée, je vois les groupes de jeunes sur le trottoir, qui passent leur vie à discuter, avec la musique à fond, sortant souvent de leur bagnole, et qui boivent des boissons apparemment non-alcoolisées….

  • Par celajun - 24/07/2015 - 12:26 - Signaler un abus Et pourquoi

    dans les medias même prétendument de droite ne peut-on se dispenser d'amener des musulmans dans les débats concernant leur responsabilité dans le communautarisme et l'explosion djihadiste. Non, M. Bencheikh (conférence mondiale des religions pour la paix, qu'est ce que c'est que cette imposture s'il y a des musulmans), les responsables musulmans ne dénoncent pas le terrorisme (ils ne peuvent pas, c'est ce que leur livre ignoble préconise) et le président nuisible et sa bande de bons à rien, complices des exactions islamistes (ça les arrange...) non plus d'ailleurs.

  • Par abracadarixelle - 24/07/2015 - 13:14 - Signaler un abus Pour un socialiste...

    l'islamisme violent ( mais l'est-il autrement ? aïe, pan sur le bec !) ne peut que résulter que de la faute de la société, française de préférence. Leur idéologie est tellement empreinte de honte de la colonisation française qu'elle les fait se déculotter devant les descendants des colonisés. Où seraient donc ces colonisés sans l'apport ( imposé) de l'Occident ? Qu'ils comparent l'état de l'Algérie au départ des Français à son état actuel..... Et qu'ils n'oublient pas de remercier de l'instruction apportée dans les pays en question !

  • Par de20 - 25/07/2015 - 10:06 - Signaler un abus Deux discours voila en somme

    Deux discours voila en somme ce que quoi il en retourne; l Amérique jouant sur le fil du manichéisme (le sien y compris)se paie le luxe de propager hors sol de bien mauvais vents. L islam l a bien compris...

  • Par valencia77 - 25/07/2015 - 14:56 - Signaler un abus USA

    Construction de mosque partout...Immigration massive de musulman sans verifications. Le suicide.

  • Par Anguerrand - 25/07/2015 - 17:22 - Signaler un abus 2 mosquées sont inaugurées en France chaque

    semaine. Soit une base de 700/ans en partie subventionnées par la France en contravention avec les lois françaises et pendant ce temps les églises ne sont plus entrenuies et quand elles deviennent dangereuses les maires le plus souvent de gauche décident de les raser. Certaines sont des joyaux, Paris et Hidalgo n'est pas en reste au moins une dizaine dont certaines prestigieuses sont menacées. Hidalgo préfère fêter les fêtes musulmanes.

  • Par Deudeuche - 26/07/2015 - 16:43 - Signaler un abus @Anguerrand

    les mosquées sont pleines, ...de Musulmans, et les églises sont vides ...de Chrétiens. La solution, comme le fit Blaise Pascal, découvrir ou redécouvrir la Foi chrétienne!

  • Par quesako - 28/07/2015 - 00:25 - Signaler un abus @ Deudeuche : Voila ce qu'il faut dire !

    Tout à fait d'accord avec vous. La religion chrétienne à force d'être mise de côté n'est plus connue. J'attends des églises qu'elles réévangélisent la France. Les évangélistes sont peut-être les seuls à le faire. L'Eglise catholique devrait se remuer. Croyez vous que ces jeunes, certainement baptisés, qui se convertissent à l'islam et vont en Syrie, connaissent la religion chrétienne et le message d'amour de Jésus ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Guylain Chevrier

Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.

Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.

Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL
 
L’Harmattan, Sous la direction de Guylain Chevrier, Les Ecrits de BUC Ressources SOCIOLOGIE TRAVAIL SOCIAL, juillet 2017, 270 pages.

Voir la bio en entier

Roland Hureaux

Roland Hureaux a été universitaire, diplomate, membre de plusieurs cabinets ministériels (dont celui de Philippe Séguin), élu local, et plus récemment à la Cour des comptes.

Il est l'auteur de La grande démolition : La France cassée par les réformes ainsi que de L'actualité du Gaullisme, Les hauteurs béantes de l'Europe, Les nouveaux féodaux, Gnose et gnostiques des origines à nos jours.

Voir la bio en entier

Ghaleb Bencheikh

Ghaleb Bencheikh préside la Conférence mondiale des religions pour la paix. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€