Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La cruelle solitude des musulmans qui décident de renoncer à leur religion

Citoyens et pouvoirs publics doivent prendre d’urgence la mesure de la menace qui pèse sur les apostats de France, afin d’affronter la situation avec force.

Triste réalité

Publié le
La cruelle solitude des musulmans qui décident de renoncer à leur religion

 Crédit CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Ils se font appeler ExMuslim16, Jane, ou encore Imamette.

Derrière ces pseudonymes précautionneux se cachent d’anciens musulmans ayant fait acte d’apostasie ; c’est à dire qu’ils ont abandonné leur religion. Un crime en islam, que la charia punit de mort. 
 
Comme eux, ils sont nombreux à témoigner des difficultés au quotidien d’assumer leur athéisme, ou leur conversion, face aux reproches de leur famille, ou face aux menaces de mort d’inconnus. Certains le cachent totalement, craignant les conséquences que la révélation de leur apostasie entrainerait. 
 
Combien sont-ils réellement ?
Impossible à dire.
 
Une étude de l’institut Montaigne ("Un Islam français est possible - 2016" : http://www.institutmontaigne.org/ressources/pdfs/publications/rapport-un-islam-francais-est_-possible.pdf), datant de 2016, estimait à 15% le nombre d’enfants de musulmans de France ne l’étant pas eux-mêmes. Et au-delà, rien. Les articles, chiffres, ou études sur l’apostasie sont rarissimes.
 
Sur le sujet, les réactions des autorités de l’islam en France sont tout aussi rares (grande mosquée de Paris, conseil français du culte musulman…). En 2011 toutefois, lors d’une consultation de ces autorités par Jean-Pierre Chevènement, l’Union des Organisations Islamiques de France, émanation des frères musulmans, avait fait retirer d’un texte commun l’article mentionnant le droit de changer de religion (rapport d'information N° 757 au Sénat – 5 juillet 2016 – page 87 : https://www.senat.fr/rap/r15-757/r15-7571.pdf). Cette puissante UOIF, devenue « Musulmans de France », ignore toujours ce droit dans sa charte aujourd’hui (charte des musulmans de France – 2017 : http://www.uoif-online.com/wp-content/uploads/2017/04/CHARTE-MUSULMANS-DE-FRANCE-15.04.17.pdf) . 
 
Ainsi, les apostats de l’islam évoluent dans un effrayant vide médiatique et institutionnel, au sein duquel les condamnations et menaces sont nombreuses, à l’image de ce témoignage, recueilli sur Twitter.
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par WhiteWalker - 12/09/2018 - 09:36 - Signaler un abus Liberté de conscience

    Il y aurait là un vrai combat à mener pour la liberté de conscience, la vraie, celle d'avoir une religion, de ne pas ou plus en avoir, ou d'en changer. Mais tous les pouvoirs sont aux abonnés absents.

  • Par ISABLEUE - 12/09/2018 - 09:46 - Signaler un abus culture bizarre...

    qui n'a toujours rien compris au concept de la laïcité !! On a le droit de ne pas croire... Mais c'est incompréhensible pour certains. Le mot existe-t-il en arabe ???Cela pourrait aller mieux si le concept est expliqué dans leur langue ??? NOn.... je rigole..

  • Par Mario - 12/09/2018 - 10:58 - Signaler un abus pipeau !!!

    eh bien si ils sont aussi bien protégés que le citoyen lambda, ils ne sont pas sortis de leurs problèmes.

  • Par MIMINE 95 - 12/09/2018 - 17:22 - Signaler un abus Walleed Al Hasseini

    a crée le Conseil des Ex Musulmans de France (CEMF) qui se réduit à un e page face book . Réfugié en France, récupéré par l'extrême gauche Fourest , il semble qu'on prenne bien soin à ce qu'il ne dépasse pas les bornes des limites.

  • Par MIMINE 95 - 12/09/2018 - 17:26 - Signaler un abus Majid Oukacha

    qui s'exprime sans relâche sur you tube et tant d'autres. Marianne est sourde et tolère l'intolérable .

  • Par MIMINE 95 - 12/09/2018 - 17:41 - Signaler un abus La création d'une association citoyenne pour la défense

    du droit élémentaire de quitter sa religion pourrait permettre à ces apostats de l'islam de sortir de l'ombre, dusecret et de la menace à laquelle cette idéologie les condamnent. En espérant aussi que de nombreux Non musulmans la soutiennent en y adhérant et en y étant combatifs et déterminés. Peut être un beau projet pour vous Monsieur Moreau , pour ma part d'emblée, j'y adhèrerai dès sa création.

  • Par JG - 12/09/2018 - 22:31 - Signaler un abus Faut pas compter sur Macron

    L'islamophile en chef, pour les défendre....

  • Par LouisArmandCremet - 13/09/2018 - 12:42 - Signaler un abus Quitter l'islam

    Quitter l'islam est un vrai sujet à travers le monde. Dans la plupart des pays musulmans avec des minorités religieuses, la religion est inscrite sur les papiers d'identité. Si un musulman se marie avec une chrétienne, elle devient automatiquement musulmane et les enfants le seront aussi. C'est pareil en cas de conversion à l'islam du père de famille. Et il est alors strictement impossible pour les enfants de demander à ne plus être musulmans sur leur papier, et même la possibilité de continuer à suivre le culte chrétien pour eux, devient très dangereux. Enfin, si un musulman demande le baptême à un prêtre, rares sont ceux qui acceptent : c'est beaucoup trop dangereux pour le prêtre, le musulman qui demande le baptême et même les autres chrétiens. Tous risquent leur vie. Enfin, au niveau de l'ONU, suite aux pressions des pays musulmans, il n'a pas été reconnu comme droit de quitter sa religion. L'islam est une prison et sans cette interdiction, les départs auraient lieu en masse, notamment au Moyen Orient.

  • Par Fleurs2jasmin - 13/09/2018 - 12:46 - Signaler un abus Le salut de l'europe

    Le salut de l Europe passe par la mise en valeur des apostats de l islam et leur défense. Leur connaissance de leur ancienne religion est précieuse pour éveiller les consciences sur la secte islamique, car hormis beaucoup d'autres éléments qui prouvent que l islam est une secte, seule les sectes et les mafias souhaitent vous supprimer si vous les abandonnées.

  • Par Fleurs2jasmin - 13/09/2018 - 12:49 - Signaler un abus Je vous recommande

    Entre autres : Hamed Abdel Samad, Majid Oukacha, Frere Rachid, Wafa Sultan, Zineb el Ghazaoui et tant d'autres qui existent sur les réseaux. Juste hallucinant qu'on ai pas imposé aux musulmans de gré ou de force la liberté de conscience ....

  • Par CORINESBH - 13/09/2018 - 16:18 - Signaler un abus Et après on nous dit que l

    Et après on nous dit que l'islam est compatible avec notre belle démocratie. J en ne vois pas comment on peut réussir l'intégration de tous ces musulmans dans ces conditions !!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nicolas Moreau

Diplômé d'école de commerce, Nicolas Moreau a exercé en tant qu'auditeur pendant une décennie, auprès de nombreux acteurs publics, associatifs et privés.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€