Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 20 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment l'affaire Iacub-DSK montre que les adultes modernes sont restés bloqués au stade anal

Dans une interview au magazine ELLE, la psychanalyste Martine Teillac expliquait que l'affaire Marcela Iacub était "le miroir d’une société mortifère et schizophrène, qui compte de plus en plus de personnalités doubles, [...] des pervers narcissiques intégrés, très brillants, mais qui ont un problème avec les limites".

Une France mortifère et schizoïde

Publié le - Mis à jour le 11 Mars 2013

Atlantico : Dans une interview accordée au magazine ELLE, vous avez évoqué le fait que la polémique autour du livre de Marcela Iacub s’expliquait par un phénomène d’identification à cette auteure. Sommes-nous donc tous capables d’utiliser quelqu’un pour atteindre nos objectifs ? Sommes-nous tous aussi schizophrènes que la Marcela Iacub que vous décrivez ?

Martine Teillac : Quand je regarde la société, mes patients dans mon cabinet ou que je lis la presse, je constate effectivement que nous sommes tous devenus schizophrènes.

Au niveau personnel, cela se décline en deux tendances différentes. Premièrement, il y a une perte de considération de l’autre en tant qu’être humain. Notre façon de le regarder comme un objet susceptible de satisfaire nos désirs conscients ou inconscients est tout de même le propre du manipulateur narcissique. L’autre élément, c’est le double aspect de la personnalité psychique qui se traduit par une tendance à être dans certaines circonstances, et pour répondre à sa part d’ombre, d’avoir des attitudes totalement différentes de notre comportement habituel. C’est-à-dire de feindre que la main droite ne voit pas ce que fait la main gauche, c’est quelque chose d’extrêmement dissocié. Ce que révèle l’affaire Marcela Iacub de notre société, c’est ce morcellement du comportement. D’un côté, il y a une femme extrêmement rigoureuse dans ses recherches et, de l’autre, elle est une toute autre personne, très déconcertante, qui n’a aucun point commun avec son personnage public avant cette affaire. Cela révèle une véritable faille dans la psyché.

Vous avez également évoqué le fait que cela révèle une société mortifère. Comment la définissez-vous ? Qui d’elle ou de nous a transformé l’autre ?

C’est une société qui refuse le risque. Dans le livre de Marcela Iacub, il n’y pas un très grand risque de pris en manipulant et en touchant quelqu’un qui est déjà à terre. Il y a donc sur un semi cadavre symbolique, Dominique Strauss-Kahn, que la presse a bien laminé, l’exemple de la chute, un acharnement qui n’a rien de guerrier. Et c'est cela qui est mortifère : l’absence de prise de risque. Dans cette société nous sommes acteurs et nous avons tous notre part de responsabilité. Lorsque l’on devient une population qui n’a plus de repères et qui n’a plus l’éducation qui permettait d’en avoir, on se sent frileux devant la vie et on cherche à être rassuré. C’est pour cela par exemple que nous sommes dans une société où le principe de précaution est demandé en tout et pour tout. Un autre exemple d’actualité prend du sens là-dedans : les lasagnes à base de cheval. Celles-ci n’ont rien de dangereuses mais nous allons, malgré des gens affamés, détruire des stocks qui auraient pu être utilisés par des associations caritatives. C’est là que le principe de précaution devient absurde. De la même manière, on convoque une commission, certainement fort chère, pour la cigarette électronique alors que quelques échantillons envoyés dans un laboratoire médical suffirait à se faire une idée. Notre société est donc tellement frileuse, elle a si peur, et cela aussi à titre individuel, qu’elle freine des quatre fers et assassine l’élan vital. Elle fait disparaître l’esprit d’aventure qui est condition de la vie.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par réel79 - 10/03/2013 - 11:56 - Signaler un abus société de consommation

    C'est une conséquence de l'éducation sans limites et de la société de consommation depuis une cinquantaine d'années, dans laquelle il faut tout avoir tout de suite, encouragé par la publicité individualiste à longueur de journée. Publicité et culture de la consommation influencent l'éducation. Les relations y compris sexuelles deviennent celles de consommateur à objet sur un mode critique. "J'ai donc je suis". On confond réussite matérielle et réussir sa vie. Une déshumanisation, une relativisation des valeurs, de tout.

  • Par Ravidelacreche - 10/03/2013 - 11:57 - Signaler un abus une véritable faille dans la psyché.

    Que s'est empressé de remplir le Tripotanus DSK !

  • Par Stef - 10/03/2013 - 13:28 - Signaler un abus Teillac côté de la plaque

    Trop fort. Bientôt elle nous annoncera que M.Iacub est nécrophile. Sans dec. Je ne suis pas un idôlatre de la Marcela, mais vraiment, que l' on m' explique en quoi elle n' a pas pris un risque et en quoi elle frappe un homme déjà à terre. C' est tout le contraire il me semble, elle a pris un très gros risque et elle accable bien plus l' entourage de DSK que DSK lui-même.

  • Par Glabre et Ingambe - 10/03/2013 - 13:45 - Signaler un abus Hmm, elle a écrit dans "ELLE et c'est sensé être valorisant ???

    Cela dit, je trouve que, pour une psy citant du Freud, elle ne dit pas trop de bêtises par ailleurs (disons que ça reste intéressant).

  • Par Ludo1963 - 10/03/2013 - 14:00 - Signaler un abus tout faux mme Teillac VOICI L INTERET DE CE LIVRE

    Quelle somptueuse erreur d'analyse... Atterissez un peu de votre nuage psychanalitique Quels sont les faits : une truie fétiche de la bien pensance a piégé un porc ancienne idole de la même bien pensance... A mon avis, l'INTERET DE CE LIVRE est qu'il montre la face cachée du personnage qui allait écraser sarko aux présidentielles... ce type adulé par la bien pensance de gauche, medias au complet, au garde à vous, était un obsédé sexuel, accro au luxe, hypocrite, etc.. pour ma part je l'ai toujours trouvé cynique, c'est quand même lui qui a pondu les 35 heures. La suite de ce livre devrait être une remise en cause de ces medias moutonnants, nouvel obs en tête, les canal +, marianne, france et radio tv, etc... qui ont adulé ce prince avant le "sofitel" c'est pas demain la veille... alors mme Teillac, calmez vous, et cessez de comparer les adultes à ce couple porcin..

  • Par bundom - 10/03/2013 - 15:34 - Signaler un abus pourquoi pas

    DSK... Il portait l'espoir de beaucoups, et quand on voit ce qu'il est devenu, on se dit que pour un esprit "brillant", un homme qui a quand même présidé une des plus grande et influente organisation mondiale n'était finalement pas un si "grand" homme que cela. Mais tout humain porte sa part d'ombre, et Lacub DSL ne font pas exception... Je trouve que Mme Teillac fait un analyse tout à fait pertinente de la deliquescence de notre société. Bien sur le point de vue d'une Psy qui va du particulier de la relation Iacub-DSK pour généraliser sur l'état de notre société peut paraitre un peu péremptoire et exagéré, mais elle a ce mérite de susciter la reflexion et le débat. Mais qui oserait dire que notre société se porte bien?

  • Par courageux_anonyme - 10/03/2013 - 17:55 - Signaler un abus La tête dans la poubelle

    Je suis déçu qu'Atlantico parle encore des sordides histoires de DSK. Laisser ce sujet à la presse de caniveau. Pas la peine d'aller chercher une psy de pacotille qui se fait de la réclame gratuitement. La psychanalyse est une imposture, on le sait depuis longtemps et Michel Onfray l'a bien démontré. A la place de cette soit-disant therapeute à 2 balles, aller interviewer Michel Onfray, cela sera 100 fois plus interessant pour vos lecteurs.

  • Par kettle - 10/03/2013 - 19:20 - Signaler un abus Une psy, de Elle ?

    Et quoi apres? Une coach maquillage de Cosmo?

  • Par evy - 11/03/2013 - 07:27 - Signaler un abus tout n'est pas encore effacé

    car pour l'instant on veut nous faire croire que madame Sinclair était aveugle et innocente...Elle ne vaut pas mieux que son ex mari. Elle a l'argent donc tout le monde se met à genoux devant la dame qui a voulu faire de son mari le nouveau président successeur de Léon Blum.

  • Par mich2pains - 11/03/2013 - 12:58 - Signaler un abus Cette PSY vient de me ...." culturer " !

    Merci à elle de m'avoir appris ce qu'est un "Morcellement du Comportement" ! Ca me faisait vraiment défaut .... Dorénavant , je sais que les électeurs qui se tapent alternativement tous les 5 ans , un coup sur la " main Goooche " , un coup sur la " main Drôate " sont atteints de ...Morcellement du comportement ! Cette subtile capacité à feindre que la douleur du coup précédent est déjà oubliée , 5 ans aprés .... Du temps qu'elle y était , cette PSY aurait pû nous révéler que la seule thérapie éfficace à ce problème consiste à voter MARINE , histoire de resouder " les morceaux de comportement " !

  • Par fentreti - 11/03/2013 - 13:26 - Signaler un abus Un homme à terre qui jongle avec des millions d'euros

    Cet homme est trés loin d'être à terre , allez donc voir , ces pauvres gens malades qui dorment dans des tentes au bois de Vincennes , par des températures négatives .

  • Par Benvoyons - 11/03/2013 - 18:18 - Signaler un abus L'analyse de madame Teillac ne plait pas, tous les commentaires

    sont négatifs donc Madame Teillac a parfaitement raison. Madame Teillac bravo et merci d'en remettre une couche de temps en temps pour que les internautes puissent réfléchir où crier ce qui reste aussi un mode de début de compréhension.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Martine Teillac

Martine Teillac est psychanalyste et et psychothérapeute spécialiste du couple.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€