Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 30 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ces soldats français s'ennuyaient, ils sont partis combattre l'Etat islamique en freelance

Volontaires, bénévoles et apolitiques, une quinzaine de soldats français forme les peshmerga kurdes en Irak sans mandat du gouvernement français.

A l'aventure

Publié le - Mis à jour le 18 Février 2016
Ces soldats français s'ennuyaient, ils sont partis combattre l'Etat islamique en freelance

Ils se battent contre Daech aux cotés des Peshmerga kurdes. Une quinzaine de militaires français volontaires et bénévoles s’est regroupée au sein de l’association « Task Force Lafayette », du nom d’une unité qui servait en Afghanistan de 2009 à 2012. Ils viennent de différents corps de l’Armée française : Légion, forces spéciales, Armée de Terre, Marine.

La principale motivation qui les a conduits au départ semble être l’ennui qu’ils ressentaient dans leurs casernes et le besoin d’action. « Je n'étais plus très à l'aise dans l'armée, a expliqué l’un d’eux, surnommé Chuck, à un reporter du site Vice.

J'ai besoin d'une vie dynamique, je ne peux pas rester sans rien faire. Alors me voilà ». Un autre, appelé Kopp, ajoute : « L'armée, je n'y trouvai plus mon compte, je me sens plus utile ici que là-bas. Avec les réformes budgétaires, les missions sont réduites, la vie courante aussi ».

Mais les motivations sont aussi de défendre les intérêts français.  « La France doit intervenir au sol contre Daech. C'est logique au vu des dernières attaques à Paris. En tant que citoyen français on se doit de participer à ce conflit ». A France Info, un autre combattant qui se fait appeler Ash déclare : « Il n’y a que sur place que je peux me sentir utile et que je pourrai me dire "Là, enfin, tu fais ton devoir" ».

Pour Gekko, à l’origine de la "Force Lafayette", l’idée de partir est venue en mai 2015 avec "les vidéos d’exécution, les images d’hommes, de femmes, d’enfants, tués, violés, crucifiés...". Des images insupportables. Il a considéré qu’il était de son devoir de partir.

Avant de partir, ils ont constitué une association et ont contacté les autorités françaises pour savoir si leur démarche est légale. C’est bien le cas à condition de ne pas rejoindre de groupe terroriste et de ne pas être payé. La loi du 14 avril 2003 interdit le mercenariat, mais pas le volontariat. Chacun est donc libres de partir en Syrie ou en Irak. DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) et DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) ont été informés.

Ils ont recruté à travers une page Facebook qui a aussi servi à lever des fonds via Leetchi, une plate-forme internet de crowd-funding. Ils ont recueilli 35.000 euros pour acheter du « matériel », des médicaments, des outils de soins, des kits humanitaires, des rations alimentaires, des paires de jumelles à vision nocturne, des gilets pare-balles. Ils constatent l'efficacité des frappes aériennes de la coalition, qualifiant ironiquement celles des Américains de massives, un peu chargées, alors que celles de la France sont plus précises.

Leur démarche se veut apolitique et areligieuse. Tous les candidats au départ qui avaient des motivations religieuses, anti-islam notamment, ont été écartés. Au final, ce sont tous des amis d’amis. Ils ont entre 20 et 55 ans.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par langue de pivert - 17/02/2016 - 18:41 - Signaler un abus Chapeau bas ! Bonne chance !

    Chapeau bas ! Bonne chance !

  • Par Clodo31 - 17/02/2016 - 18:54 - Signaler un abus Respect

    Enfin un peu d'honneur pour la France face aux compromissions de nos politiques.....

  • Par clint - 17/02/2016 - 21:21 - Signaler un abus Je suppose que, eux, sont connus des services secrets !

    Ils n' y a que les gens de gauche qui ont droit, le devoir? de soutenir ceux qui se battent pour leur liberté !

  • Par winnie - 18/02/2016 - 07:19 - Signaler un abus Bravo,

    A tous ces anciens soldats courageux ,ils sont l'honneur de notre pays

  • Par zouk - 18/02/2016 - 09:38 - Signaler un abus Volontaires français contre Daeh

    Magnifique et malheureusement combien démonstratif de la situation de misère de nos Armées. Honneur à eux!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Antoine Bienvenu

Antoine Bienvenu est journaliste.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€