Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ces risques majeurs qui n'étaient que de la science-fiction et qui nous menacent maintenant réellement

Selon un rapport du Forum économique mondial, la planète court des risques globaux dont certains semblent parfois tout droit sortis de romans de science-fiction.

Le futur est déjà là

Publié le
Ces risques majeurs qui n'étaient que de la science-fiction et qui nous menacent maintenant réellement

Le WEF s'inquiète énormément des changements climatiques qui peuvent entraîner de graves conséquences sur notre planète. Crédit Reuters

Catastrophes naturelles, crise financière ou encore "cyber-incendie. Ces mots font peur. Notre planète est de plus en plus vulnérable notamment en raison des risques liés aux catastrophes naturelles et bien évidemment à la crise financière. Un rapport du Forum économique mondial met en effet en avant des risques qui, hier encore, ne semblaient être que de la science-fiction. Passage en revue de ce qui pourrait arriver demain.

Qui pense à la science-fiction songe instantanément aux technologies. Comme l'indique un rapport, de nombreux risques sont liés aux technologies.

Attention par exemple, aux conséquences inattendues des nanotechnologies. La manipulation de la matière à l'échelle atomique et moléculaire soulève en effet des préoccupations sur la toxicité des nanomatériaux.

Le vol des données est bien évidemment également mis en avant. L'exploitation criminelle de données privées devrait prendre des proportions très importantes très rapidement. Les risques liés aux données et aux informations ne tiennent pas qu'au vol de données. La désinformation digitale massive pourrait avoir de graves conséquences. De même, la vulnérabilité des systèmes informatiques pourrait entraîner des défaillances en cascade des infrastructures d'informations et des réseaux sur lesquels le monde s'appuie aujourd'hui.

Science-fiction et technologie font également penser à l'espace. Or le risque technologique lié à l'accumulation de débris d'orbite géocentrique qui pourraient donc abîmer les infrastructures satellitaires est bien réel. Un risque géopolitique lié à l'espace pèse également sur la planète. La militarisation de l'espace pourrait en effet entraîner de nouvelles guerres loin de la terre souvent présentées dans des films comme Star Trek ou des séries comme Battlestar Galactica. Ou quand la science fiction prend vie.

Le rapport s'inquiète également énormément des changements climatiques et plus précisément de la persistance de climats extrêmes. Autre risque environnemental bien présent : la perte irréversible de la biodiversité et l'effondrement d'écosystèmes entiers par la surexploitation de la faune et de la flore par l'homme.

L'homme reste également bien plus qu'il ne le pense vulnérable aux tempêtes géomagnétiques notamment parce que les éruptions solaires pourraient désactiver les systèmes de navigation et de communication.

Quant aux catastrophes naturelles, l'homme semble de moins en moins bien préparé à y faire face malgré ses avancées toujours plus nombreuses dans le domaine des technologies. Et désormais c'est la réalité qui précède la fiction avec des films comme The Impossible ou un le livre D'autres vies que la mienne d'Emmanuel Carrière qui traitent du Tsunami de 2004.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par brennec - 16/03/2013 - 10:33 - Signaler un abus Les nouveaux marroniers

    Avec la complicité des journalistes qui y trouvent un intéret pécunier, ceux qui autrefois se livraient a la prospective (avec le succès que l'on peut constater en reprenant leur élucubrations) font maintenant leur beurre et leur carrière sur le catastrophisme. Faire peur paye.

  • Par Glop Glop - 16/03/2013 - 11:00 - Signaler un abus La surenchère de la peur et de l'angoisse (1/2)

    "Selon un rapport, la planète court des risques globaux dont certains semblent parfois tout droit sortis de romans de science-fiction." - Global? Rien que ça? Rien n'est jamais trop grand pour exprimer l'exagération. Un peu comme les données à propos de l'hiver (pour ne citer que cet exemple parmi des milliers d'autres) où il est médiatiquement répété en boucle "que jamais il n'a até atteinnt de ..." etc etc. Hors, en 1956, à Rouen, on pouvait marcher sur la Seine tant elle était gelée. Dernièrement, c'est "jamais les tempêtes neigeuses n'avaient atteint...", sauf que depuis les sept derniers hivers où je suis arrivé à ma nouvelle adresse, je sors la pelle pour dégager l'accès, que le niveau de neige atteint près de trente centimètres, et que cela, je l'avais déjà vécu chaque hiver au même endroit durant une précednte existence locale... il y a 28 ans ! La nouvelle vague c'est la surenchère sur la peur. On avait déjà connu cette mode de la peur à vendre pour la guerre nucléaire et l'hiver nucléaire qui s'ensuivrait dans les années '60-'70 et tant d'autres choses. Les archives diverses regorgent de catastrophes, de rubriques chiens écrasés et avions détournés, avalanches et vagues

  • Par Glop Glop - 16/03/2013 - 11:07 - Signaler un abus La surenchère de la peur et de l'angoisse (2/2)

    scélérates... mais le cinéma a tellement exploité tout cela qu'il faut des nouvelles peurs... pour vendre. Le pire, c'est que les gens finissent par croire à leur propre aveuglement et j'en tiens pour preuve quand j'entend autour de moi "non non, l'année dernière on n'a pas eu de neige", et que les visages se figent quand je ressors les photos qui vont bien, avec dessus, les visages de ceux qui viennent de parler, avec pour décor et mises en scène, la neige tout autour, les pelles dans les mains et que le cliché indique dans ses propriétés numariques la date de prise de vue qui n'a... qu'un an. La force des médias? Dire ce qu'ils veulent en sus d'une capacité incroyable de contrôle de la conscience voire au-delà. Les vendeurs de remèdes en tous genres étant les classes politiques elle-mêmes aux ordres de "solutionneurs" capables d'inventer des potions avant le mal. Ne reste plus qu'à inventer le mal...

  • Par freddy - 16/03/2013 - 11:33 - Signaler un abus Donc on aura bien compris

    que selon 1 rapport, la France DOIT avoir peur! Je propose de lever un impôt sur la peur.

  • Par MONEO98 - 16/03/2013 - 12:30 - Signaler un abus et c'est reparti pour un tour

    vous pouvez bien donner toutes les coordonnées de revues scientifiques qui démontrent l'inanité de scénarios catastrophes peu importe le rouleau compresseur continue vert l'homme est responsable de tout cela rien qu'aujourd'hui sur Atlantico 2sujets remettent le couvert la malbouffe et les catastrophes "Hénaurmes " qui se préparent Le jugement dernier -est pour bientôt Atlantico, vecteur de la nouvelle religion verte??? comment proposer des sujets en sens inverse ?je suis preneur

  • Par LePetitPonDeBois - 16/03/2013 - 12:34 - Signaler un abus Oyé

    A y est c'est fait. Les banquiers et assureurs américains sont en mesure de pouvoir modifier le climat.

  • Par phoenix - 16/03/2013 - 13:00 - Signaler un abus entropisme

    tiens des gens decouvre qu'a un probleme au niveau mondial il faut une reponse mondiale. il leur a fallu combine de temps de recherche pour en arriver la ? tous ces risques dans le rapport, c'est pas nouveaux. si ces chers scientifques voulait en revenir a la theorie de l'entropisme : tout a un cout ou plutot "rien ne se creer, rien ne se perd tout se transforme." ils comprendrais que chaque depense d'energie crée des dechets, enfin ca crée autre choses qui est un dechets parce qu'on ne sait pas l'utiliser.

  • Par drdd - 16/03/2013 - 13:24 - Signaler un abus ouarf

    15 ans qu'on annonce des drames qui ne se produisent jamais et toujours des demeurés pour y croire. vous voulez rire ? lisez les "prévisions" d'al gore le prix nobel...

  • Par boblecler - 16/03/2013 - 15:15 - Signaler un abus Le GIEC a besoin de subventions

    Le GIEC doit justifier ses subventions idiotes. Les socialistes avec les bonus sur l'énergie nous préparent un nouvel ENRON et les financiers vont pouvoir sortir les contrats à termes ou des options de couvertures sur les risques climatiques comme EDF avec les assurances contre les hausses de consommation d'énergie.

  • Par LeLiberal - 16/03/2013 - 15:27 - Signaler un abus En gros on va tous mourir

    Mais bon, nous le savions déjà! Tout ce qui est excessif est insignifiant mais ceux qui ont pondu ce rapport ne s'en sont pas souvenus.

  • Par Pr Tournesol - 16/03/2013 - 18:23 - Signaler un abus Qu'est-ce que cet article ?

    Il y a longtemps que je n'avais pas lu un article aussi éthéré. Où est la référence du "rapport" ? Où est le lien pour y accéder ? Quel en est ou sont le ou les auteurs ? Quelle est leur légitimité ou, à tout le moins, leurs compétences en la matière ? Les lauriers pour l'auteur reviennent à "l'interview" de Mme Véret - contre laquelle je n'ai rien, of course. Car en dehors ses titres ronflants - et surtout incompréhensibles - que votre auteur étale, quelle est la légitimité de cette dame pour parler de menace interplanétaire, de réchauffement climatique et autres ? A part nous faire un cours de gestion des crises, qui a mieux à faire dans un cours de HEC ou dans une banque d'affaires, je ne vois vraiment pas le rapport avec la première page de cet article. Le pire est la méthodologie employée : que je sache, un journaliste se doit de trouver des interlocuteurs crédibles et, surtout, compétents. Surtout dans des domaines où l'on remue ad vomitem les peurs et les angoisses. Or, comment l'auteur a-t-il pu estimer que cette dame remplissait tous ces critères ? Étant journaliste scientifique, je trouve invraisemblable que l'on publie une prose aussi critiquable et aussi mal... informée

  • Par zozo26 - 16/03/2013 - 18:42 - Signaler un abus oui

    oui c'est vrai, il ya aussi une nouvelle catastrophe potentielle : François Hollande.

  • Par MONEO98 - 16/03/2013 - 19:19 - Signaler un abus Plus sérieusement

    lire http://www.resistance2017.net/?p=441#more-441

  • Par Le gorille - 16/03/2013 - 20:04 - Signaler un abus Ouf ! Comment a-t-on vécu avant Internet ?

    Oui, comment a-t-on réussi à survivre avant Internet ? J'ai vu mettre le téléphone, et j'ai parlé à l'opératrice grâce à une manivelle. J'ai connu le transport maritime avant l'avion, qui n'a été accessible financièrement que vers 1960, avec le réacteur. Et l'utilisation du franc-or pour téléphoner, par radio (les afficionados disaient BLU, sans trop savoir ce que cela signifiait réellement) en transcontinental, avec les aléas horaire et solaire. Le courrier par bateau aussi... Alors, la catastrophe ? Oui, il faudra apprendre à vivre à nouveau autrement ! Et pour ça, les réflexes sont tellement différents ! mais un sérieux avantage : l'autorité centralisatrice perd sa main mise sur le périphérique.... Quelle liberté d'esprit ! Et les décideurs locaux ne font plus : M'sieur ! m'sieur ! Puiiiiis-je aller dans le village à côté ? Je ne vais pas déclencher les foudres parisiennes ? Recevoir une mission (grassement indemnisée) de contrôle ? Ah ! Cette autonomie... mais qui se méritait quand même ! C'était le jeu !

  • Par Lna - 16/03/2013 - 23:04 - Signaler un abus Faites nous peur !!!

    Plusieurs réponses sur l'article : 1/ Cela fait plus de trente ans qu'on connaît ou du moins qu'on envisage les risques de la planète, 2/ Oui, peut-être bien que nous verrons les conséquences des inconséquences des hommes politiques que nous élisons mandat après mandat. Nous avons une responsabilité en tant que citoyen puisque nous ne nous rebellons pas lorsque nous serions en droit de le faire. 3/ La cupidité de l'homme, symbolisée aujourd'hui par le monde financier qui se moque pas mal des conséquences de ses stratégies, aura-t-elle raison de la planète à terme ? 4/ Information = désinformation : aujourd'hui il est très difficile de se faire une vraie opinion de ce qu'il se passe puisque nous pouvons avoir accès à tout et à son contraire.

  • Par ArthurM - 16/03/2013 - 23:36 - Signaler un abus @MONEO98

    Tiens je serais curieux de voir les fameuses revues scientifiques dont vous parlez. Je suis moi-même chercheur et je crois que vous n'avez pas idée de ce que les vraies revues scientifiques raconte sur les risques provoqués par l'homme sur l'environnement, je parle de revues à comités de lecture, pas de blog ou de tribunes d'obscurs adeptes de Claude Allègre en manque de reconnaissance, mais dont tous les idiots du net s'abreuvent pour continuer à justifier notre mode de vie insoutenable à long terme Nous ne sommes pas dans une surenchère de la peur, nous sommes dans une surenchère du déni, qui s'explique parfaitement d'ailleurs, mais qui est bien là.

  • Par ArthurM - 16/03/2013 - 23:56 - Signaler un abus @Lna

    Oui, je suis d'accord, les sources d'information et de désinformation se valent, surtout sur internet. On peut trouver tout et particulièrement tout ce qui va dans le sens qu'on souhaite défendre, si je tape sur google "réchauffement climatique arnaque" je vais trouver 10 000 articles de gars qui clament au complot écolo, idem si je tape "fin du monde en 2014" ou "origine de l'homme créationnisme". Sur le réchauffement climatique, à peu près 98% des études scientifiques publiées concluent à une origine entropique du réchauffement actuel comme très probable. Et aucun n'affirmait l'inverse, ce n'est pas moi qui le dit mais une méta-analyse publiée dans Science, on ne parle pas de Voici, et qui portait sur près de 1 000 articles. Mais dans les médias, et surtout sur internet, c'est à peu près du 50/50... Après, libre à chacun de préférer de choisir de lire les blogs et les avis divergents, c'est la liberté de chacun. De là dire que c'est crédible... C'est surtout un moyen de se rassurer pour continuer à prendre l'avion autant qu'on veut, et quelque part c'est très compréhensible de vouloir se conforter dans son mode de vie.

  • Par Le gorille - 17/03/2013 - 01:10 - Signaler un abus Entropique ?

    @ArthurM 16- 23:56 Vous avez écrit "entropique". Ce mot m'interpelle venant d'un chercheur. A moins qu'il n'y ait faute d'orthographe, pouvez-vous en préciser la signification ? Quelle est l'entropie en la matière ?

  • Par Le gorille - 17/03/2013 - 01:19 - Signaler un abus Information-Désinformation

    @Lna Vous avez quand même une grille de lecture des informations qui sont publiées. Ou tout au moins, vous pouvez la créer, avec la culture acquise en secondaire et autour du bac. Après votre expérience et votre culture affinent un coefficient de vraisemblance à chaque alerte catastrophiste. Ceci dit, le gros problème n'est pas là : nous allons à la catastrophe, c'est certain. Il reste à sérier lieu, nature, amplitude et calendrier.

  • Par Le gorille - 17/03/2013 - 01:36 - Signaler un abus Inconscience et prise de conscience

    @Lna et ArturM En fait nous assistons à une sorte d'avalanche. Autrefois, chacun ne voyait qu'une minuscule partie, son infime partie. Autrefois on ne savait pas. Autrefois on était inconscient, jusqu'au plus hauts niveaux de responsabilité. Et puis brutalement, les bases de données, ciblées sur une problématique, puis petit à petit couplées, ont permis une vue d'ensemble. Ce fut un choc. Pour l'instant, on est encore dans une vision d'impuissance. Mais cela change. Chacun agit dans son domaine. Mais l'effort est à la mesure de l'ignorance des années passées : gigantesque. Soit, nous payerons les conséquences, mais l'idée se fait jour : il faut que, comme pour le "vivant"; l'activité humaine, non seulement crée, mais sache aussi TOUT "digérer", quelle que soit la nature des objets, fer ou plastique, terres rares ou poisons. Et cette "digestion" doit commencer au niveau du particulier : le tri des déchets en est un embryon, qu'il faut développer davantage, puis ensuite le "traitement" qui deviendra une industrie pratiquement équivalente à celle de la production. Nous sommes donc au début de la phase de transition, avec beaucoup de souffrances attendues.

  • Par MONEO98 - 17/03/2013 - 10:26 - Signaler un abus @ARTHUR M

    lisez ce lien http://lemytheclimatique.files.wordpress.com/2010/01/manuel.pdf moi j'étais croyant ;je ne le suis plus le site pensee unique m'a fait réfléchir et changer d'avis si vous avez l'honnêteté intellectuelle de passer des heures sur ce site qui cite ses sources scientifiques ;je doute que vous puissiez garder votre opinion .... maintenant si la science pour vous c'est le nombre de parutions dans la presse c'est que nous n'avons pas la même définition du mot science.... il est vrai que derrière le fameux réchauffement climatique médiatique il y a de centaines de milliards en jeu ça explique pourquoi les réchauffistes continuent e continueront....

  • Par crisemajeure.fr - 17/03/2013 - 10:54 - Signaler un abus Tout ce que le grand public ignore en matière de climatologie

    Court extrait du livre " la face cachée du mondialisme " page 430 - présentation www.crisemajeure.fr " [...] La dénonciation de ces faits suscitera en 1976 l’initiative de la mise en place de la convention ENMOD (Environmental Modification) sur l’interdiction d’utiliser des techniques de modification de l’environnement à des fins militaires ou à toutes autres fins préjudiciables. Elle entre en vigueur en octobre 1978." S'il y a une convention internationale toujours en vigueur, c'est qu'il y a des moyens interdits - CQFD. Le livre explique tout ce que le plus imaginatif des citoyens lambda ne peut entrevoir par lui-même en matière de climatologie et de séisme.

  • Par docteur Maboul - 17/03/2013 - 11:53 - Signaler un abus merci Skardanelli pour votre commentaire

    Je ne suis pas lecteur depuis très longtemps mais je trouve effectivement qu'Atlantico se "vautre" assez souvent. Je me pose des questions sur leur objectivité. A suivre.

  • Par mado83@free.fr - 17/03/2013 - 12:50 - Signaler un abus objectivité

    on le sait... AUCUN organe d'infos n'est objectif.. on a l'air de le découvrir..Atlantico comme les autres.. ce que j'apprécie, c'est l'intervention de Têtes d'intellos qui peuvent difficilement s'exprimer et que l'on peut lire ici..Cela change de la télé, souvent "bouillie de chat".. A chacun d'analyser,d'interprêter et de critiquer.. Vive notre liberté de pensée.. pas si courante dans le reste du Monde..!!

  • Par prochain - 17/03/2013 - 14:25 - Signaler un abus Science ou consensus ?

    L'Eglise écolo veut interdire la contradiction, mais il n'y a pas de science sans débat, les certitudes sont du domaine de l'utopie et des croyances. L'étude du climat cogérée avec les politiques n'est pas de la science c'est une histoire de pouvoir. Manipulation planétaire de l'opinion. La science du climat commence avec les Cycles de Milankovitch mais on n'en parle jamais, pourquoi...

  • Par prochain - 17/03/2013 - 15:50 - Signaler un abus @ArturM c'est loupé

    Anthropique ou entropique... Arthur l'innocent s'emmêle les pédales.

  • Par Pierre Gouverneur - 17/03/2013 - 16:46 - Signaler un abus Le plus grand risque

    n’est-il pas de continuer à ne pas saisir l’importance du respect de soi, des autres et de la nature ? Les avancées technologiques de l’époque peuvent aboutir, non à la domestication de la nature, mais à sa destruction, non à l’épanouissement de l’Homme mais à son abêtissement. L’essentiel progrès de l’Homme est spirituel et non matériel. L’amélioration du niveau de vie ne présente pas grand intérêt si elle ne s’accompagne pas de celle de la sagesse, - ou lucidité que le désir de mieux-vivre ne peut vraiment survenir sans concrétiser l’idéal de mieux-être, - qui repose sur le développement du respect, sur la prise de conscience que ce qui donne sens à l’existence est de veiller à transmettre un meilleur. L’individu n’est que poussière, seules les avancées de l’esprit humain donnent sens à l’Humanité. A l’époque de la mondialisation et des progrès technologique sans précédents, il convient, toutefois, de se dépasser, de se libérer de toutes les croyances obscurantistes et désirs totalitaires, - qui, toujours, trompent et oppriment. Progressons sur la seule voie qui vaille et qui conduit à développer la spiritualité des Hommes qui leur permet d’améliorer leu

  • Par Perret - 17/03/2013 - 16:49 - Signaler un abus Analyse tordue

    Le meilleur moyen d'enrayer un risque de crise mondiale c'est de revenir à un monde régional avec des nations solides. Il faut rétablir les barrières de protection. Et comme ce qui se détruit le plus vite aujourd'hui, avant la biodiversité (qui n'a peut-être rien à voir dans bien des cas avec l'activité humaine), ce sont les emplois, faisons comme les américains, cessons d'être une Europe ouverte à tous les vents et barrons la route à tout ce qui détruit notre industrie donc les emplois. Prétendre que puisqu'il y a mondialisation il faut un gouvernement mondial est à la fois très faible et tordu. Ce serait le plus sûr moyen d'aller dans le mur en cas de drame majeur.

  • Par colin33 - 17/03/2013 - 18:08 - Signaler un abus Quel risque ?

    Le risque fait partie de la vie et ce depuis l'état fœtale jusqu'au dernier souffle de l'homme. Cette idéologie consistant à vouloir tout maîtriser, les risques, la vie, etc... conduit inévitablement à un régime totalitaire.

  • Par Bruxelle43 - 17/03/2013 - 21:24 - Signaler un abus "...Ces mots font peur...."

    Et oui, "...Ces mots font peur...." et dont la vertu première est de permettre la levée d'impôts monstrueux sur la base de la panique que l'on déclenche ... N'est-ce pas là la stratégie du choc si bien décrite par N.Klein ?

  • Par jerem - 17/03/2013 - 22:44 - Signaler un abus sans blague ? la mondialisation dans tout cela ?

    l'ouverture tous azimuts sur tous , evidemment rien a voir ..... d'abord on dérégule plein pot et apres on regarde ..... evidemment . on attend deja les accords USA europe pour voir l'autre catastrophe pour l'europe

  • Par ElmoDiScipio - 18/03/2013 - 00:51 - Signaler un abus Ce que cela peut avoir de réconfortant

    de voir (aux vues des réactions içi) que la blogosphère ne se laisse plus berner par ces pseudos experts et leurs rapports indépendants sur les énièmes catastrophes "déjà" en marche.... Puis prendre deux ex.grouillots de la compta pour nous en faire des experts du Risk Management reconvertis dans le Data Center .... on en poufferait presque ..... C'est le choix du prochain "expert" par Atlantico qui de manière quasi quotidienne me file vraiment les chocottes.....

  • Par oncheonchetuveuduponche - 18/03/2013 - 05:30 - Signaler un abus Doctor Who ?

    Vite ! Il faut appelé le Docteur, il va nous sauver des guerres ! Wouhouu appelons le ! - EXTERMINATE - OH MON DIEU ! Ils arrivent :mort:

  • Par MONEO98 - 18/03/2013 - 18:43 - Signaler un abus bonne lecture les réchauffistes

    http://blog.turgot.org/index.php?post/Istvan-Marko-réchauffement

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€