Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentats de Paris, le rapport parlementaire à lire avant même sa publication en France

Un rapport parlementaire rendu par la commission Fenech fait état des lourdes défaillances policières des attentats de Paris. Prévu pour une publication mardi, il est néanmoins accessible en avance.

Effrayant

Publié le
Attentats de Paris, le rapport parlementaire à lire avant même sa publication en France

La commission Fenech a rendu son rapport sur les défaillances policières à l'occasion des attentats de Paris. En cherchant à le lire ce matin, je me suis aperçu qu'il ne serait pas mis en ligne avant mardi. Dieu soit loué, la RTBF a eu la bonne idée de le diffuser en priorité sur son site.

Je me suis donc permis de le reproduire sur mon site et de le publier…

La lecture est à recommander, puisqu'on y lit des phrases chocs sous la plume des responsables policiers.

Le patron de la DGSE écrit:

"Le rôle de mon service est de détecter et d'entraver les menaces situées à l'étranger et visant le territoire national, soit nos intérêts à l'extérieur (…) Des attentats comme ceux du 13 novembre marquent bien un échec du Renseignement extérieur : ils ont été planifiés à l'extérieur de nos frontières et organisés en Belgique, c'est-à-dire dans l'aire de compétence de la DGSE".

Le patron de la DGSI écrit:

"Tout attentat est un échec puisque nous n'avons pas pu l'empêcher.(…) Certains, certes, posent les vraies questions et il est normal que, dans une démocratie, on rende compte et qu'on essaie de progresser. Les attentats de 2015 représentent un échec global du renseignement."

Reste à savoir si la police française est capable de tirer les leçons de ses échecs et de repenser son fonctionnement, ses logiques et ses méthodes. Ou bien si elle préfère rester dans le confort de son train-train et de ses certitudes acquises.

Beaucoup ont déjà un (mauvais) pressentiment sur les réponses…

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Marie-E - 10/07/2016 - 14:43 - Signaler un abus ce qui est effrayant

    c'est la stupidité et l'arrogance de la réponse de Cazeneuve . Soit il réfute les arguments avancés si rien ne pouvait être tenté autrement (mais je serais surprise ayant écouté les interviews donnés par la Commission à l'étranger : USA, Belgique, Grèce, Turquie, Israël) soit il tient compte de certaines remarques en réorganisant les services s'il y a lieu et surtout il prend les décision adéquates pour éviter la lenteur de la réaction du 13/11 ce qui n'est jamais bon pour les otages surtout quand ce sont des "martyrs" en face. La discussion est souvent hélas superflue. Ce qui m'avait frappé dans un des interviews, c'était que des services étrangers avaient confié à la Commission qu'ils ignoraient l'organisation des services et qu'ils ne savaient pas toujours comment trouver le bon interlocuteur....cela me laisse rêveuse. Aujourd'hui on attend 80000 personnes au Stade, on a, si j'ai bien compris décuplé les forces de l'ordre pour la sécurité, il y a des lieux de rencontre ... comme le 13/11. J'espère vraiment que là notre ministre a anticipé et que les mesures seraient suffisantes si certains songeaient à récidiver malheureusement, ce qu je ne souhaite en aucune façon

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€