Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 27 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Arno Klarsfeld : "Claude Guéant est un homme de droite raisonnable qui dit des choses évidentes"

Le président de l’Office français de l’immigration et de l’intégration revient sur son opposition au droit de vote des étrangers et défend Claude Guéant en reprochant à une certaine gauche de l'associer au FN.

Vote des étrangers

Publié le - Mis à jour le 30 Novembre 2011

Atlantico : Vous venez de publier une tribune dans Le Monde où vous indiquez être « hostile au droit de vote des étrangers » non-communautaires aux élections locales. Pourquoi cette prise de position ?

Arno Klarsfeld : Le vote est lié à la citoyenneté depuis la Révolution française. Les Européens peuvent certes voter dans chaque pays de l’Union, mais il existe une citoyenneté européenne.

Le vote des étrangers non-communautaires est reconnu dans beaucoup moins de pays européens que la presse française ne veut bien le dire.

C’est le cas au Royaume-Uni, mais pour les membres du Commonwealth uniquement (une sorte de citoyenneté existe donc bien, là encore). En Allemagne ou en Italie, les non-communautaires ne peuvent pas voter. Cette possibilité n’est offerte que dans de « petits » pays comme l’Irlande, les pays baltes ou scandinaves. Par conséquent, il n’existe pas de pays avec une immigration forte comme en France où les étrangers peuvent voter.

Dans notre pays, on considère que les étrangers qui entrent sur notre territoire sont amenés à devenir français. Après cinq années passées sur notre sol, il est possible de demander la nationalité française, si l’on accepte les valeurs de la République : liberté, égalité, fraternité et surtout laïcité et égalité hommes/femmes.

Disons les choses clairement : de l’autre côté de la Méditerranée, ces deux dernières valeurs ne sont guère partagées. Ce n’est pas être provocateur que de dire cela. Bien sûr cela engendre chez beaucoup de personnes hypocrites de gauche des cris indignés, alors que c’est un fait : dans les pays d’Afrique du Nord, l’égalité hommes/femmes est peu appliquée et la laïcité ne figure pas pour l’instant dans leur mode de vie.

Une vague fondamentaliste touche actuellement le monde musulman. Elle touche aussi la France d’une certaine façon puisqu'une grande partie des Tunisiens de France[i] a voté pour des listes fondamentalistes lors des dernières élections tunisiennes. Selon moi, le moment n’est donc pas venu de donner le droit de vote aux étrangers alors qu’il existe encore des problèmes d’intégration : beaucoup de gens qui viennent d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne ne sont pas encore intégrés et n’ont pas encore intégré les valeurs de laïcité et d’égalité hommes/femmes.

 

Selon vous, une "vague fondamentaliste" touche réellement la France ?

Une vague fondamentaliste touche la France puisque qu’une grande partie des Tunisiens de France a voté pour des listes fondamentalistes.

 

Mais le parti Ennahda qui a remporté les élections tunisiennes est plutôt un parti islamiste modéré...

Toute religion peut être interprétée dune manière ou d’une autre. J'utilise le terme "fondamentaliste" car ce parti prône un retour aux fondamentaux de l’Islam, où ne règne pas l'égalité hommes/femmes.

 

Vous êtes le Président de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII). Vos propos ne sont-ils pas susceptibles de renforcer les difficultés d'intégration ?

Quand je dis que l’intégration en France n’est pas encore une réussite, je suis dans mon rôle. Je ne peux que constater les choses : en Seine-Saint-Denis, il y a des quartiers communautaristes avec une forte aspiration religieuse, par exemple.

 

Que pensez-vous donc de la proposition de loi socialiste de permettre aux étrangers non-communautaires de voter aux élections locales ?

J’y serais favorable si la plupart des étrangers était intégrée, s’il n’y avait pas cette vague fondamentaliste. Cela n’a rien à voir avec la provenance des étrangers. Mon point de vue repose sur les valeurs que certains étrangers n’ont pas encore acquises.

 

Une majorité d’étrangers ou seulement une partie des étrangers vivant en France ?

Écoutez, si une grande partie des Tunisiens de France a voté pour des listes islamistes alors que beaucoup d’entre eux vivent en France depuis plusieurs années, c’est bien la marque que l’intégration n’a pas été une réussite ! C’est une évidence de dire cela. Commençons par intégrer les gens qui sont ici.

 

Les résultats du vote des Tunisiens de France lors des dernières élections tunisiennes ont montré qu'un peu plus de 30% d'entre eux avaient voté pour les islamistes ? Cela signifie donc que plus des 2/3 n'ont pas voté en leur faveur...

Certes, mais le Congrès pour la République (CPR), le parti qui arrive en deuxième position, se situe à seulement 11% : c'est près de trois fois moins que les quelques 30% du vote des Tunisiens de France pour Ennhada qui arrive en tête.

 

Vous avez soutenu dernièrement Claude Guéant. Qu’avez-vous pensé de la Une de Libération de ce mardi matin sur le ministre de l’Intérieur titrée : « Guéant, la voix de Le Pen » ?

L’éditorial est scandaleux. Claude Guéant est un homme de droite raisonnable qui dit des choses évidentes. Malheureusement, lorsqu’on dit de telles choses, une partie de la gauche militante qui attend des postes et des récompenses essaye de diaboliser et de comparer un homme de centre-droit à un parti qui reste populiste et xénophobe, puisqu’il veut se débarrasser de toutes les considérations humanitaires en excluant des gens qui ont toutes leurs attaches en France.

Claude Guéant souhaite accepter moins d’étrangers en France. C’est différent du FN. Ces étrangers ne sont pas encore présents sur notre sol, la France n’a donc pas encore de responsabilité vis-à-vis d’eux. Parce que sinon, on a une responsabilité pour tous les Somaliens, les Ethiopiens, pour une bonne partie de la planète finalement.

Dès qu’ils sont sur notre territoire, nous avons la responsabilité d’être la patrie des droits de l’Homme, de les traiter dignement. Lorsqu’ils ont toutes leurs attaches en France, il ne faut pas les expulser. Mais nous n’avons pas la responsabilité d’accueillir nécessairement plus d’étrangers. Diminuer l’immigration légale correspond au droit de la nation.

 

Mais quand Claude Guéant indique vouloir connecter "les fichiers des étrangers résidant en France et les fichiers de Sécurité sociale" afin de "lutter contre ces fraudes spécifiques", ne vise-t-il pas directement les étrangers résidant en France ?

Claude Guéant a indiqué ce mercredi qu’il ne visait pas directement les étrangers.

Et n'oublions pas que c'est François Mitterrand qui avait déclaré en 1989, qu'en matière d'immigration le seuil de tolérance avait été atteint dès les années 1970 ! Et que dire de Manuel Valls qui critique aujourd'hui Claude Guéant mais qui en juin 2009, alors qu'il se promenait dans la ville dont il est maire, regrettait devant les caméras la présence trop importante de noirs sur un marché : "belle image de la ville d'Evry... tu me mets quelques blancs, quelques white, quelques blancos", disait-il. Claude Guéant n'a jamais stigmatisé les étrangers à partir de la couleur de leur peau.

 

Ça ne vous agace pas de passer en permanence pour un soldat du sarkozysme ?

J’ai mon indépendance : sur plusieurs sujets, j’ai été le premier à exprimer mon désaccord avec les propositions UMP, notamment lorsqu’il fut question de supprimer le droit du sol.

Mais j’ai une grande affection pour Nicolas Sarkozy. Il a des années-lumière d’avance sur François Hollande. Je crois qu’il m’aime bien car il sait que je suis rationnel, gentil et raisonnable.

 

Propos recueillis par Aymeric Goetschy

 

[i] 600 000 Tunisiens de France ont été appelés aux urnes pour voter lors des élections désignant l'Assemblée constituante tunisienne. Leur vote correspond à deux circonscriptions : le parti islamiste Ennahda a ainsi recueilli 33,70 % et 30,23 % des suffrages exprimés (ce qui est beaucoup vu le nombre de candidatures : 1 500 listes et 11 000 candidats), soit 4 des 10 sièges réservés aux Tunisiens de France dans l'Assemblée constituante élue en Tunisie. Selon la commission électorale, il y a eu 119 468 suffrages exprimés lors du vote organisé en France. Ils représentent 10 des 217 sièges de l'Assemblée constituante.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pifousan - 29/11/2011 - 21:28 - Signaler un abus La vérité est toujours la bienvenue!

    Il est évident en lisant les commentaires de quelques gauchistes de service que la vérité, simplement et logiquement exprimée, les dérangent ! Tout comme ils modifient l'histoire à leur avantage ils simplifient la pensée à l'extrême : la leur est la bonne et les autres n'ont certainement pas le droit de s'exprimer . Cela commence par un message haineux et cela se termine en camps de travail ...

  • Par slavkov - 29/11/2011 - 21:32 - Signaler un abus harakiri...

    ... et pendant ce temps la situation empire ...

  • Par veryliberalguy - 29/11/2011 - 21:36 - Signaler un abus Difficile d'avoir une position purement objective sur le plus

    controversé de tout les sujets sociétaux. Il y a de la recupération politique et de la part des uns et de la part des autres, dans le but de satisfaire ou l'electorat "immigré" ou l'electorat le plus à droite possible sur ce sujet. Perso, aucune position ne me convient, quelle qu'elle soit.

  • Par DEL - 29/11/2011 - 23:24 - Signaler un abus L' Intégration, c'est long...

    et il est vrai que quand on écoute le Président de la République, on sent bien qu'il lui manque quelques générations pour devenir réellement et entièrement français...

  • Par Butchi 05 - 29/11/2011 - 23:46 - Signaler un abus Soigner l'amnésie

    Klarsfeld a parfaitement raison de rappeler les mots de Valls concernant le petit nombre de ''blancs, blancos, white'' sur le marché de SA ville en 2009. Imaginons une seconde que Guéant (ou d'autres même moins exposés que lui à droite) ait tenu de tels propos, et les anti-racistes de service- toujours les mêmes- seraient montés au créneau - Hamon en tête- avec plainte en justice à la clé !

  • Par Aie - 30/11/2011 - 01:10 - Signaler un abus mais il a raison

    enfin quelqu'un de censé

  • Par fifif - 30/11/2011 - 06:49 - Signaler un abus merci a klarsfeld

    enfin quelqu un qui sait bien exprimer ce que beaucoup de français pensent et qui a le courage d affronter ces hypocrites socialistes. et bravo a atlantico de lui avoir permis d expliquer ses positions.

  • Par fms - 30/11/2011 - 07:10 - Signaler un abus s'intégrer c'est penser comme les autres ?

    donc résumons, les maghrébins retournent au moyen âge en votant "fondamentalistes" (contre les seuls partis organisés qui ont lutté contre les anciens régimes) donc c'est des méchants. Comme ils sont méchants, leur avis sur leur lieu de vie et de travail, à l'endroit où ils payent leurs impôts n'est pas requis. Et les juifs français, combien voteraient pour leur droite nationaliste... intégrés ?

  • Par gmilady - 30/11/2011 - 07:38 - Signaler un abus Fils de ses parents ?

    Klarsfeld a du oublier que ses parenst étaient des vrais humanistes. l'appui à Sarkozy de cet avocat partisan n'est pas à son honneur.

  • Par gmilady - 30/11/2011 - 07:40 - Signaler un abus Décidément les avocats...

    A quand le ralliement de Klarsfeld au front national ? Ses aprents doivent rougir de honte ...

  • Par PeterNelson - 30/11/2011 - 08:04 - Signaler un abus Des leçons de communautarisme de M. Klarsfeld ?

    Que fait M. Klarsfeld à ce poste, pour lequel laïcité et impartialité devraient être de rigueur ? Qui représente-t-il quand il stigmatise le monde musulman ?

  • Par Lepongiste - 30/11/2011 - 08:20 - Signaler un abus Demorand de Libé est un militant d'extrême gauche...

    Demorand n'est pas un journaliste c'est un militant d'extrême gauche il l'a prouvé partout où il est passé !! Il est donc bien dans son rôle pour attaquer la droite en permanence et faire la part belle aux ennemis de l'intérieur qui ouvrent grandes les portes de la France espérant devenir les vizirs des nouveaux maîtres !!

  • Par ISABLEUE - 30/11/2011 - 10:20 - Signaler un abus Il a raison

    La raison a toujours raison... et en plus qu'est-ce qu'il est craquant !!!!!! miam...

  • Par Cap2006 - 30/11/2011 - 11:25 - Signaler un abus Impressionnant...

    de bétises... 1- préfère le vote d'un bon citoyen organisant son évasion fiscale 2- depuis quand l’élection locale a un quelconque rapport avec la notion de citoyenneté ? 3- le vote n'est il pas un élément d'intégration dans une communauté d'interêts ? 4- ne pas être citoyen francais est il un frein (morale, intellectuel, social) à l'implication dans la vie municipale, associative et culturelle?

  • Par laurent379 - 30/11/2011 - 11:31 - Signaler un abus Nono le sioniste

    suis effaré à la lecture des commentaires .. mais réveillez vous !! instuisez-vous .. chercher la vérité .. Cet énergumène est un sioniste à 200% tout comme BHL .. le pb c qu'il lui manque un nez rouge .. !! Tout n'est que manipulation .. stigmatisation des Musulmans .. faire peur ds le but de nous opposer les uns aux autres .. Il fait parti du Tsahal .. ce n'est qu'un mouton sanguinaire ...

  • Par Mimi Defrance - 30/11/2011 - 11:44 - Signaler un abus règles françaises

    On refuse le vote des étrangers extra-communautaires et on est racistes. S'il y a bien des non racistes ce sont bien les Karsfeld. Mais la bien pensance, la pensée unique qu'on cherche à nous imposer en faisant de la France un territoire du Monde et non plus une Nation ne peut comprendre que l'universalisme n'est pas la tasse de thé de tout le monde. La France a des lois, c'est ains.

  • Par ISABLEUE - 30/11/2011 - 11:57 - Signaler un abus le 379 Laurent (... sans rire)..

    Il ne sait pas lire ?? Seuls les Européens pourront voter . et encore seulement aux municipales. Tant mieux. "Dans le but de nous opposer", mais chez nous on n'emm... personne, nous...

  • Par TomSawyer - 30/11/2011 - 12:07 - Signaler un abus Donc il n'y a qu'un argument contre le vote des étrangers

    Klarsfeld le répète trois fois. Il faut être contre le vote des étrangers car les tunisiens ont voté islamistes (enfin 30% mais c pareil). C'est plutôt léger comme argument, non? J'étais largement défavorable au droit de vote des étrangers il y a un mois, mais ce genre d'argumentaires sibyllins me fait réfléchir à nouveau sur la question. Pour faire gagner Sarko mieux vaut parler des vrais sujets

  • Par laurent379 - 30/11/2011 - 12:12 - Signaler un abus @isableue

    Je ne lis jamais .. !! je connais le monsieur en question .. et je ne fais que réagir aux commentaires .. Vous n'avez aucune conscience de l'état réel de notre pays et du monde en général .. oubliez-moi .. ou instruisez-vous .. !

  • Par Septentrionale - 30/11/2011 - 12:20 - Signaler un abus la gauche veut masquer son indigence intellectuelle

    et envenimer et détériorer tout débat (cf Libé) avec de l'esbroufe comme si le vote était un mode d'intégration on voit par les commentaires toute la haine qui dévore ces énergumènes malsains véhiculés par la gauche

  • Par Chamaco - 30/11/2011 - 14:15 - Signaler un abus bon petit soldat

    Ce militaire israélien vient nous parler d'intégration ! que connait-il au sujet ? il n'a pas réussi à s'intégrer dans son "autre pays" ?

  • Par le celte - 30/11/2011 - 14:22 - Signaler un abus tsahal

    de qui se moque ont , quand on est un soldat de tsahal? Tous le juifs d'afrique du nord, ont ils le droit de voter eux?Mais c'est vrais qu'ils sont parfaitement intégrés eux....les autres ne sont que des goy.

  • Par badamda - 30/11/2011 - 14:29 - Signaler un abus Et plein d'humilité avec ça...M. Arno klarsfeld au naturel.

    c'est la modestie qui risque de vous trahir. "...j’ai une grande affection pour Nicolas Sarkozy. Il a des années-lumière d’avance sur François Hollande. Je crois qu’il m’aime bien car il sait que je suis rationnel, gentil et raisonnable." Sur le sujet du vote, on comprend bien que les bretons et les auvergnats auraient eut dû mal à voter à Paris au début du XX siècle, langue et coutumes.

  • Par Aie - 30/11/2011 - 15:43 - Signaler un abus Arno klarsfeld

    ne dit pas que des conneries pour plaire à la télé, il sait parfois être juste dans l'analyse

  • Par ISABLEUE - 30/11/2011 - 15:50 - Signaler un abus En tout cas il y a pas mal

    qui ont du mal à s'intégrer tout court sur ce site vu leurs commentaires. Comme quoi le vote ne fait pas l'intégration.....

  • Par working class hero - 30/11/2011 - 18:13 - Signaler un abus mensonges et contre vérités

    la constituion de 1791 prévoyait le vote des étrangers sous certaines conditions. Certains pays tel que le Canada ou l'Argentine ont donné le droit de vote aux étrangers, ce ne sont ni de petits pays, ni des pays avec une immigration faible. 30% n'a jamais fait la majorité. Ce qui dérange le soldat Karsfeld s'est que des musulmans étrangers ou français puissent avoir le droit de vote !

  • Par SimonT - 30/11/2011 - 18:30 - Signaler un abus L'idiot utile de la Droite...

    Et la Droite tout aussi idiote d'embaucher ce type de gauche

  • Par Aie - 30/11/2011 - 23:49 - Signaler un abus le Canada n'a pas donné le droit de vote

    aux étrangers, renseignez vous

  • Par Septentrionale - 01/12/2011 - 01:46 - Signaler un abus et le Canada

    est très exigent en ce qui concerne la qualité de son immigration

  • Par Septentrionale - 01/12/2011 - 01:58 - Signaler un abus le Canada est exigeant

    et la gauche française irresponsable

  • Par Aie - 01/12/2011 - 02:43 - Signaler un abus Le Canada a une immigration responsable

    ne va pas qui veut et sans fric pour vivre

  • Par Thierry5635 - 01/12/2011 - 11:14 - Signaler un abus Ne oas confondre...

    antisémitisme primaire et droit de vote des étrangers comme un certain nombre de commentaires qui s'engagent allègrement sur cette piste. Certains hurlent leur haine du juif et d’Israël et se trompent de débat. A les lire, on comprend le zèle de certains Français – seulement certains, heureusement - à aider la Gestapo durant la 2nde guerre mondiale.

  • Par Thierry5635 - 01/12/2011 - 11:25 - Signaler un abus Le droit de vote des étrangers ne serait pas anodin...

    à moins de contester l’importance des élections locales et le rôle des élus locaux. Ce serait offrir à des personnes qui ne souhaitent pas acquérir la nationalité française et souscrire à toutes les valeurs qui l’accompagnent une influence significative dans les secteurs économique, culturel, voire une pression sur l’exercice des cultes. Cela n’est pas souhaitable.

  • Par Thierry5635 - 01/12/2011 - 11:33 - Signaler un abus Pourquoi un droit de vote aux étrangers sans réciprocité ?

    Car le pouvoir ainsi accordé aux ressortissants d’autres pays impliquerait en toute logique une réciprocité de ces pays amis en faveur des ressortissants français résidant chez eux. A cette condition, et seulement à cette condition, l’argument du mélange des cultures et des influences pourrait être débattu.

  • Par luc.b - 01/12/2011 - 11:51 - Signaler un abus Sarkozy, c’est 75% d’immigration de plus que sous Jospin.

    L’immigration légale en France est de 200 000 personnes par an, c’est 75% d’immigration de plus que sous Jospin (Elle était de 114 000 personnes en 2000). Il faut ajouter que, selon Michel Godet, « au moins 25% des 800 000 naissances de 2006 étaient issues de deux parents immigrés.» Soit 200 000 + 200 000 = 400 000 personnes issues de l’immigration supplémentaires par an.

  • Par Esclarmonde de Foix - 01/12/2011 - 17:53 - Signaler un abus Arno ou Arnaud ?

    Ha ha on voit bien pour qui vous êtes Isableu. Je crois que le Faine a bien besoin de votre vote. Me suis-je bien fait comprendre ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Arno Klarsfeld

Arno Klarsfeld est avocat. Il a été entre septembre 2011 et janvier 2013 président du Conseil d'administration de l'Office français de l'immigration et de l'intégration.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€