Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

79 % des Français opposés à la loi sur le mariage homosexuel approuvent la poursuite de la mobilisation

Des risques de radicalisation ? Pour une large proportion des 49% de Français opposés à la loi sur le mariage et l'adoption homosexuels, le vote de la loi ne marque pas le moment de passer à autre chose.

Info Atlantico

Publié le - Mis à jour le 29 Avril 2013
Info Atlantico
79 % des Français opposés à la loi sur le mariage homosexuel approuvent la poursuite de la mobilisation

79 % des Français opposés à la loi sur le mariage homosexuel veulent que la mobilisation se poursuive. Crédit Reuters

Question : Personnellement, êtes-vous tout à fait  favorable, plutôt favorable, plutôt opposé ou tout à fait opposé à la loi permettant aux couples de même sexe de se marier et d'adopter des enfants ?

(Cliquez sur le tableau pour agrandir )

Après l’adoption de cette loi par le Parlement, si des mobilisations et des manifestations contre cette loi se poursuivent, approuverez-vous ces mobilisations et manifestations ?

 

(Cliquez sur le tableau pour agrandir )

Atlantico : D'après ce sondage réalisé entre le 23 et le 25 avril, environ 80 % des opposants estiment qu'il faut continuer le mouvement contestataire. Comment peut-on interpréter ce chiffre ? 

Jérôme Fourquet : Parmi les 79 % qui approuvent la poursuite des contestations, il y 51 % de Français qui approuvent "tout à fait" le mouvement, ce qui n'est pas un chiffre anodin.

Ces grandes manifestations qui ont eu lieu étaient exceptionnelles, elles ont mobilisé en profondeur de larges catégories de la population française. Cette mobilisation ne pourra pas, ne pas laisser de trace dans le débat politique et dans la société française. Cela montre de manière globale que l'électorat de droite est exaspéré par la politique menée par le gouvernement. Hollande n'a eu aucun état de grâce, il était désapprouvé dès cet été par une immense partie de l'électorat de droite. 

La contestation d'une loi définitivement adoptée par le Parlement est-elle courante ? Y-a-t-il des spécificités à l'opposition à la loi Taubira ou s'agit-il d'une situation comparable à ce qui avait été enregistré lors du vote de réformes telles que le Pacte civil de solidarité (PACS), l'abolition de la peine de mort ou la légalisation de l'Interruption volontaire de grossesses (IVG) ?

On a connu des mobilisations similaires avec des réformes de société importantes, vous en avez mentionnées un certain nombre. Sur la question de l'IVG, près de quarante ans plus tard, des groupes manifestent et s'opposent encore régulièrement à l'application de cette loi. Néanmoins, le temps aidant, l'ampleur des mobilisations ont faibli et ces dernières ne sont plus que sporadiques et parcellaires.

La question est donc de savoir aujourd'hui si les mobilisations contre le mariage homosexuel vont se poursuivre ou non. A brève échéance, il y aura encore des mobilisations importantes.

Généralement les grandes lois de société ayant suscité des débats houleux, une foi entrées en vigueur, les mobilisations associées s'étouffent. Sur le mariage pour tous, nous n'avons pas le recul nécessaire mais une part importante des opposants ont l'intention de se mobiliser ou trouvent légitime que la mobilisation se poursuive.  

Que peut-on imaginer de la suite de ce mouvement et quels pourraient être les paramètres qui feront que le mouvement s'essouffle ou se poursuive ? 

Un élément important relève de l'attitude gouvernement. Par exemple, s'il inscrit un projet de loi sur la PMA dans les prochains mois, il y a fort à parier que nous repartirons alors pour un nouveau cycle de protestations qui sera proche de celui que nous avons connu. 

La détermination du gouvernement va produire un effet d'essoufflement du mouvement. Au mois de septembre, le vote et la mobilisation commenceront à dater. Il peut se produire éventuellement des dérapages, des débordements avec une frange qui se radicaliserait, on pourrait avoir la fin du mouvement si le gouvernement reste ferme sur ses positions. 

Si en septembre, le gouvernement actuel décide déposer une loi sur la PMA ou sur une question de famille, le mouvement peut reprendre de l'ampleur. Cette masse pourrait être récupérée et canalisée au profit d'autres combats, notamment une opposition systématique au gouvernement. Frigide Barjot a décidé de proposer des listes aux municipales, même si on peut douter de son succès car les Français savent faire la part des choses. 

Après le Pacs, il y avait eu une progression forte de l'adhésion au principe du mariage. Cette loi avait fait bouger le regard de la société française sur l'homosexualité. Les enjeux sont ici différents, notamment avec la question de l'adoption. On peut constater qu'avec le temps l'adhésion va se renforcer sur du très long terme. Puisque que plus on est jeune plus on est favorable, et avec le renouvellement des générations on peut estimer que nous serons plus favorables sur du très long terme. 

Le deuxième élément, concerne le mouvement lui-même. Les participants vont-ils se lasser ou le mouvement va-t-il trouver les ressources nécessaires pour faire vivre le mouvement et éventuellement lui donner une orientation nouvelle ? Lorsque l'on se mobilise contre une loi qui a votée, un principe de réalité finit par s'imposer, on ne peut pas faire défiler éternellement des gens dans la rue avec un objectif qui parait de jour en jour inatteignable. Pour que la mobilisation perdre, il faut trouver d'autres sujets de mécontentement pour glisser d'une opposition à un projet de loi à une opposition plus globale sur la politique du gouvernement. 

Vous citez l'exemple du vote du PACS et de son impact sur l'adhésion au principe du mariage, au regard de ce qu'on connait de l'opinion des Français sur la PMA ou la GPA, faut-il s'attendre à une évolution rapide des mentalités sur ces sujets là ? 

Après le PACS le regard sur l'homosexualité a évolué et l'adhésion au mariage a été perçue comme une suite logique. Dans ce cas, l'adoption a été votée en même temps que le mariage avec une minorité de Français favorables, donc on peut penser que les lignes vont être plus difficiles à faire bouger. La PMA et la GPA constituent une étape supplémentaire qui n'est pas forcément de même nature alors que le PACS et le mariage représentait davantage une suite logique. Entre le mariage et la GPA, le saut symbolique est plus symbolique. On a d'ailleurs vu que de nombreux partisans du mariage pour tous étaient opposés à la PMA et à la GPA. A brève échéance, nous n'assisterons pas à une évolution, mais peut-être sur une durée plus longue. 

Plus largement, quelle a été l'évolution de l'opinion des Français depuis le début du débat autour du mariage homosexuel ? 

On a constaté autour des huit derniers mois la réalité d'un mouvement assez contrasté :  une large majorité de Français, environ 60 % se disait favorable au mariage homosexuel, avec une stabilité des opinions en dépit des mobilisations. En revanche, une opinion est devenue majoritairement opposée concernant les questions d'adoption d'enfants par les couples d'homosexuels. Il y avait 58 % de gens favorables à l'adoption en août 2011, puis 53 % en août 2012 lorsque l'Eglise catholique a pris part au débat le 15 août 2012. 

A l'automne, nous sommes passés sous la barre des 50 % pour arriver aux alentours de 45 % de favorables à l'adoption.

C'est donc une France qui est coupée en deux sur cette question-là. Pour beaucoup de Français, la question du mariage homosexuel a été perçue et pensée comme la suite d'un Pacs amélioré, sorte de suite logique sans conséquence. Mais dès qu'on intègre la dimension de l'adoption, on a un rapport de force beaucoup plus équilibré, aux alentours de 50 % aujourd'hui.

Il y a de très nets clivages qui se sont manifestés pendant le débat : le clivage générationnel, politique et de sexe. Plus on est âgé, plus on est contre, dans des proportions très importantes : les plus de 65 % sont opposés à plus de 72 % alors que les moins de 35 ans sont favorables à 63 %.  
Le clivage politique est également très marqué : 80 % de l'électorat de gauche est favorable au mariage homosexuel, et 60 % de l'électorat UMP y est opposé. Les électeurs du FN y sont aussi très majoritairement opposés, environ 67 %, même si environ de 33 % qui y sont favorables, ce qui est une proportion plus forte qu'à l'UMP. Cela peut expliquer en partie la prudence de Marine Le Pen sur la question, elle avait senti qu'une partie de l'électorat n'était pas forcément réticente à cette loi. C'est donc un sujet qui divise énormément politiquement. 
En revanche, il n'y a pas de clivage sociologique : les ouvriers-employés y sont favorables à 60 %, et les CSP + le sont à 59 %. Contrairement aux idées reçues, les milieux populaires ne sont pas plus conservateurs en matière de mœurs. 
De manière un peu moins forte mais toujours réelle, il y a aussi un clivage entre les hommes et les femmes : 55 % des femmes sont favorables contre 47 % des hommes. Cela renvoie aussi au rapport et au regard que chacun peut entretenir avec l'homosexualité, apparemment mieux accepté dans la partie féminine de la population que dans la partie masculine.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par De France et de plus loin - 26/04/2013 - 09:02 - Signaler un abus Oui on sait, ils avaient déjà

    Oui on sait, ils avaient déjà décidé de continuer le combat suite à l'avortement, la contraception, le PACS etc.. Qu'ils continuent à sautiller sur place, ça les occupe. Pendant ce temps là les autres avancent et passent à autre chose.

  • Par Gengis - 26/04/2013 - 09:26 - Signaler un abus Voila ce qui arrive ...

    Voila ce qui arrive quand une loi aussi déterminante et réclamant de facto le référendum fait fi du peuple. Ce que je sais pour ma part c'est que si le FN est le seul parti à s'engager, s'il venait au pouvoir, à abroger cette loi votée au forceps, je serais fortement tenté de revoir ma tradition de vote.

  • Par De France et de plus loin - 26/04/2013 - 09:30 - Signaler un abus Gengis

    Une loi prévu dans le programme du candidat, adoptée par l'Assemblée et le Sénat et confortée par les sondages n'est pas une loi passée "au forceps". Soyez objectif, la démocratie, ce n'est pas seulement quand ça nous arrange.

  • Par myc11 - 26/04/2013 - 09:43 - Signaler un abus L'inconvénient de la socialisation,

    Je m'en fous que les gens se droguent, mais non je m'en fous pas dès lors que j'ai un fils et que sa génération se drogue à 80%et j'en constate les méfaits. Ceci est un exemple que le libérablisme de la pensée a ses limites. Que les mecs baisent entre eux, c'est pas ma tasse de thé, c'est leur affaire, mais non ça devient mon affaire dès lors que leurs revendications dépassent le cadre de leur pratique privée. La vie sociale devient exécrable en France, parce qu'on est très à l'étroit. Alors que la loi passe, mais son sentiment vis-à-vis de la sexualité homosexuelle et de leurs conséquences (ils ne peuvent procréer) ne bougera pas d'un iota. Suis-je homophobe? Oui si je sens que leur idéologie force la porte de ma vie privée et mon espace vital. Je suis touchée des problèmes du suicide adolescent, peu importe la cause, mais en même temps on voit les méfaits de la socialisation : se droguer, ou aborder la sexualité dès l'adolescence, ça a des conséquences et je n'approuve pas. J'aime la chanson d'Adamo "Laisse mes mains sur tes hanches" ou alors"Vous permettez monsieur, que j'empreinte votre fille", avec le PMA, la GPA et tutti quanti, c'est la perte de toute candeur.

  • Par myc11 - 26/04/2013 - 09:46 - Signaler un abus Excuses pour les fautes d'orthographes,

    "Que j'emprunte" et non que " j'empreinte", et je voulais dire que mon sentiment et non pas que son sentiment.

  • Par marsoin31 - 26/04/2013 - 09:53 - Signaler un abus Encore un sondage ?

    Tous les jours ils nous pondent des sandoge "bidon" pour afluencé l'opgnions des français. Ral-bolle

  • Par bellangevine - 26/04/2013 - 09:53 - Signaler un abus oui il faut continuer

    A peine la loi est-elle votée que les LGBT déclarent que leur combat ne sera pas terminé avant qu'ils aient obtenu la PMA .Allez refuser après cela la légalisation de la GPA aux hommes.Vous ne le pourrez pas au nom de la sacro-sainte égalité .Cette loi est comme un tapis qu'on soulève: on se rend compte que plein de poussière et de choses auxquelles on ne s'attendait pas s'y dissimulent...La mobilisation semble donc loin d'être terminée...

  • Par Estoc - 26/04/2013 - 09:53 - Signaler un abus Lavés du cerveau

    Le pariage gay est une insulte à la raison. Les homosexuels qui vont se parier vont se voir remettre un livret de famille. Or quelle famille peuvent-ils fonder ? Ils ont forcément besoin d'une tierce partie. Sauf dans les cas, forcément de plus en plus rares, où l'un des deux mariés aura eu un enfant d'une union hétérosexuelle précédente, l'enfant sera fondamentalement un orphelin. Que ce genre de montage existe, passe encore, mais qu'on n'aille pas nous faire croire que cela est l'équivalent d'un mariage entre un homme et une femme. Si vous avez du bon sens, rejoignez-nous dans la rue.

  • Par sianabog - 26/04/2013 - 09:55 - Signaler un abus "Qui prend les sondages au sérieux ....

    ... n'est pas sérieux" Le minimum de respect pour ses lecteurs, c'est de préciser "Français interrogés" Et pourtant sur le fond je les approuverai tant qu'un couple homo - que je respecte totalement en soi et à qui je souhaite du vrai bonheur - , ne sera pas capable de procréer "comme tout le monde"

  • Par Gengis - 26/04/2013 - 09:57 - Signaler un abus De France et de plus loin ...

    Articles 11 et 89 de la Constitution. Le référendum ici s'imposait. Malheureusement le Président Hollande avec 25% de taux de satisfaits envisageait le référendum plébiscitaire et ne pouvait par crainte de se voir accablé par le urnes envisager le pays avant Solférino.

  • Par Vat78 - 26/04/2013 - 10:01 - Signaler un abus le jeux de la démoctratie.

    même étant pour cette loi, je ne vois pas pourquoi une partie du peuple n'aurait pas le droit à continuer de se révolter: c'est ça aussi la démocratie. :)

  • Par Breunz - 26/04/2013 - 10:03 - Signaler un abus @ Gengis

    Le referendum ne s'impose pas, il se propose (par le président ou l'assemblée, relisez les articles de la constitution que vous citez). Combien de referendum par l'ami Nico ? Sur des sujets de société, comme par exemple la loi sur la burqa ? Sur l'accueil aux frais des contribuables de terroristes notoires (Khadafi) ? De plus, on peut trouver le président nul (comme moi) et voter quand même pour des propositions de loi qui nous semble juste, et dans un but d'égalité, comme ce mariage homosexuel.

  • Par Gengis - 26/04/2013 - 10:20 - Signaler un abus Breunz

    Le référendum ne s'impose jamais de sa propre autorité, je vous le concède ! Il s'impose sous la houlette du choix judicieux des instances prévues par la Constitution. Ne jouez pas sur la grammaire façon socialiste.

  • Par Breunz - 26/04/2013 - 10:23 - Signaler un abus @ Gengis

    "Ne jouez pas sur la grammaire façon socialiste." Qu'est ce que c'est censé vouloir dire ? Et si par socialiste vous entendez PS, je vous prierai ne pas m'insulter.

  • Par Gengis - 26/04/2013 - 10:32 - Signaler un abus Breunz ...

    Si vous ne m'avez pas compris je ne peux rien pour vous sinon vous conseiller de retourner sur les bancs de l'école. Je ne vous l'impose pas ! Mais je crois que vous bottez en touche avec un sourire au coin des lèvres.

  • Par zafira - 26/04/2013 - 10:45 - Signaler un abus Arrêtez de nous montrer comme des "arrières".

    Les psychologues se plaignent que les journalistes n'ont pas fait leur boulot et ils n'ont pas faire passer dans l’opinion publique leurs réticences envers la loi sur l’adoption. Pour une question aussi importante il n'y avait aucune discussion. Arrêtez de nous montrer comme des "arrières". Et vous les défenseurs d'égalités - les méthodes dictateurs employées pour faire passer cette loi bizarrement ne vous gênent pas. Vous êtes toujours très tolérant envers les gens....qui pensent comme vous.

  • Par ledevois - 26/04/2013 - 11:11 - Signaler un abus c'est délicat

    fallait un référendum , on ne peut pas obliger les gens de changer de société pour les états d'âmes de nos politiques , pour ma part je ne pense pas que le mariage homo apporte une réponse au progrès de notre société , -- il y a d'autres problèmes bien plus grave d'égalités entre public et privé , cela n'empêche pas de consentir des droits aux homos

  • Par Angath - 26/04/2013 - 11:46 - Signaler un abus En tout l'avantage de cette

    En tout l'avantage de cette loi, c'est qu'en 2017, le candidat qui proposera l'abrogation de cette loi sera presque élu au premier tour. Mais bon vu que seule Marine osera proposer cela, espérons que les rouges au pouvoir ne décident pas de supprimer le droit de vote au nom de la démocratie. (je rigole, mais ils en seraient capable...)

  • Par J 'accuse - 26/04/2013 - 12:42 - Signaler un abus Les pros veulent continuer la lutte; pourquoi pas les antis ?

    Curieux que l'on considère qu'une loi votée doit être acceptée pour cette raison ... Elle doit être appliquée, mais cela ne veut pas dire qu'on doive l'aimer parce que le Parlement l'a adoptée, et qu'il serait interdit de vouloir la changer. Il est inévitable que les associations d'homos veuillent aller plus loin, puisque leur objectif est d'avoir des enfants d'une façon ou d'une autre, et que le mariage n'en est qu'une étape très insuffisante. Il est déjà théoriquement possible pour des homos, seuls ou en couple, pacsés ou non, d'adopter; être mariés ne leur facilitera pas les choses, et les adoptions ne seront pas plus nombreuses. Donc, si le combat continue pour eux, il continuera aussi pour ceux qui, d'une part, rejette cette loi et surtout ses éventuelles suites, et d'autre part, rejette la politique socialiste dans son ensemble.

  • Par Alex de M. - 26/04/2013 - 12:43 - Signaler un abus Quand donc les socialistes comprendront ils ?

    Qu'il leur sera impossible de redresser ce pays en poursuivant une politique de guerre civile ? Pensent ils vraiment qu'ils vont résorber le chômage et restaurer les comptes publics CONTRE les forces vives de ce pays ? Sont ils aveugles au point de croire que la coercition, leur armée de ponctionnaires et leur immense clientèle d'assistés importés leur donnent la moindre capacité d'agir sur le monde tel qu'il est ? . ABROGATION

  • Par MichelCollin - 26/04/2013 - 14:05 - Signaler un abus Titre pas clair

    Le titre de cet article est ambigu… On pourrait penser que 79% des Français sont opposés à la loi sur le mariage pour tous. Or, il n'en est rien, il s'agit de 79% parmi les Français opposés à la loi… En définitive, ce chiffre n'a rien d'étonnant…

  • Par MichelCollin - 26/04/2013 - 14:09 - Signaler un abus @Alex de M.

    Je suis sidéré quand je lis, de la part de gens de droite (je le suppose) le reproche fait à Hollande d'entretenir une "guerre civile" alors que son prédécesseur en avait fait un principe de gouvernement… Cette réaction est un déni de démocratie, tout simplement…

  • Par Robert41 - 26/04/2013 - 14:59 - Signaler un abus Cette France qu'on rend malade pour mieux l'exploiter.

    La politique bananière pratiquait par la gauche comme par la droite d’ailleurs; est un véritable ulcère social, qui ronge chaque jour la santé moral du pays. Pire encore, ce phénomène menace l’avenir ! Dans quel pays sommes-nous ? Nous sommes dans l’angoisse d’une dégénérescence prolifique, une véritable terreur de tares criminelles. Cela finira très mal.

  • Par dieter - 26/04/2013 - 15:03 - Signaler un abus Non seulement il faut

    Non seulement il faut continuer la lutte mais l'élargir à d'autres lois comme la honteuse réforme des élections régionales votée au parlement

  • Par De France et de plus loin - 26/04/2013 - 15:41 - Signaler un abus Gengis

    Vous ne mesurez pas les conséquences d'un référendum sur le mariage homo. Il créerait un précédent catastrophique qui obligerait un gouvernement à en organiser d'autres sur un nombre de sujets incalculable: OGM, Nucléaire, retraites, laicité, europe, impots etc Un gouvernement n'aurait plus aucune légitimité pour prendre des décisions importantes seul. Chaque référundum obligerait les partis à se livrer à une démagogie permanente bien pire que celle qui existe aujourd'hui. Ce serait contraire à l'esprit de la Ve République et sacrément irresponsable.

  • Par De France et de plus loin - 26/04/2013 - 15:42 - Signaler un abus un

    Moi j'y ai pensé en 2012, j'ai voté Hollande et je suis ravi.. Ne prenez pas votre cas pour une généralité

  • Par Equilibre - 26/04/2013 - 16:40 - Signaler un abus @De (où) et de pas assez loin

    Contraire à l'esprit de la république? ARRETE de MENTIR, ignorant. La technique du référendum est conforme au principe démocratique dont se réclame le régime républicain mis en place par la Constitution de 1958 : Art. 2 al. 5. - « (Le) principe (de la République) est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple » Le recours au référendum au niveau national tempère la souveraineté nationale prévue par la dite constitution, qui mélange donc ici des procédés de démocratie directe et de démocratie représentative Art. 3 al. 1. - « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum… » Tu es au moins aussi z'ayrault que ton présiglan et les autres sinistres qui l'encadrent. Et contraire à l'esprit de la V, et de Gaulle, z'ayrault, il était contraire à l'esprit de la V? C'est plutôt tous les autres qui sont contraire à l'esprit de la V.

  • Par dreft - 26/04/2013 - 16:46 - Signaler un abus 99% des francais sont contre

    Manif pour: 1 600 000 Manif contre 3 000

  • Par Folacha - 26/04/2013 - 17:58 - Signaler un abus jouir sans entrave

    De France : PMA oui oui oui, enfant sans père oh oui, oh oui, oh oui !

  • Par Stef41 - 26/04/2013 - 18:12 - Signaler un abus @equilibre Reférendum impossible

    Sans vouloir être pointilleux, un referendum sur ce sujet doit faire l'objet d'une modification préalable de la Constitution car l'art 11 prévoit que l'on ne peut porter au vote référendaire que : "tout projet de loi portant sur l’organisation des pouvoirs publics, sur des réformes relatives à la politique économique ou sociale de la Nation et aux services publics qui y concourent". Les problèmes de société ne font pas partie de cet ensemble. La décision de convoquer le référendum serait immanquablement cassée par le Conseil Constitutionnel. Pour plus d'infos, mais il y en a d'autres : http://www.huffingtonpost.fr/dominique-chagnollaud/referendum-mariage-gay_b_3037354.html Cette loi sera appliquée et, en 2017, nous aurons d'autres chats à fouetter. Maintenant, si vous tenez absolument à faire un référendum, j'ai un excellent sujet pour vous : la diminution du mille feuilles des collectivités locales et des fonctionnaires correspondant, la diminution du nombre global des élus, la suppression des départements en tant que collectivité locale, la possibilité pour les cours régionales des comptes de saisir le tribunal... J'en ai d'autres, mais ca c'est un vrai sujet.

  • Par Stef41 - 26/04/2013 - 18:20 - Signaler un abus un peu de calcul : 51 + (49x0,21) =?

    Réponse : 61,2 % des Français ont entériné la loi. Alors il faudrait peut-être passer aux vrais sujets maintenant.....

  • Par Stef41 - 26/04/2013 - 18:34 - Signaler un abus Les vrais sujets

    Il y a aussi la suppression d'un certains nombre de comités "Théodule" et autres commissions dont le nombre, au niveau national se chiffre à plus de 1500. J'adore les calculs : combien coûte à l'année la réunion de 10 à 25 fonctionnaires plus ou moins détachés de leur ministère pour enculer les mouches et rédiger des rapports que personne ne lit, sachant qu'une réunion occupe selon les cas, 1/2 journée de travail, voir la journée ? Sachant aussi que le président de la commission nommé et non pas élu touche des émoluments souvent en totale déconnexion avec ses responsabilités ? Et comme les nobliaux de province s'alignent sur ce mode de fonctionnement, il y en a autant au niveau des collectivités locales. Pour commencer, je propose que l'on autorise les cours régionales des comptes à trainer directement devant les tribunaux les cas les plus flagrants de stupidité administrative. Ca c'est un vrai sujet !

  • Par Equilibre - 26/04/2013 - 19:12 - Signaler un abus @ Stef41

    J'apprécie le pointilleux dans ce type de cas; j'ai appris quelque chose. Je ne sais pas si le côté social ne pourrait jouer, indirectement par répercussion de la mesure. Mais bon. D'accord avec le restant de tes commentaires sur le mille-feuille et autres. Puisque c'est bloqué, autant essayer de la débloquer par d'autres moyens.

  • Par Lepongiste - 26/04/2013 - 19:13 - Signaler un abus Une bonne mobilisation fait réfléchir les politiques qui nous

    gouvernent.... La gauche n'imaginait pas un seul instant que la droite pouvait se mobiliser ainsi et ce n'est qu'un début.... Le sujet a été le moteur il suffit de rajouter du carburant pour le maintenir en marche sur d'autres sujets comme par exemple le vote des étrangers ! Mais paraît il que ce projet socialo comme celui de réforme des allocs sont repoussés très loin.... preuve qu'une bonne mobilisation ça fait réfléchir et reculer les politiques au pouvoir !!!

  • Par Lepongiste - 26/04/2013 - 19:16 - Signaler un abus Et puis attention à la manip des sondages pour faire passer

    la pilule !!! Les sondachiers inféodés au pouvoir sont bien connus .....

  • Par ヒナゲシ - 26/04/2013 - 19:32 - Signaler un abus Si j'ai tout bien compris…

    Ce seraient donc 79 % des 49 % d'opposants (soit ≈ 39 %) qui approuvent la poursuite de manifs après l'adoption de la loi.   Or, un autre sondage sorti hier a posé la question suivante : « Vous savez que des personnes se rassemblent ou manifestent pour s'opposer au projet de loi accordant aux couples de même sexe le droit de se marier et d'adopter. Vous personnellement, quelle est votre attitude à l'égard de ce mouvement ? » Réponses. • Vous le soutenez : 17 % ; • vous avez de la sympathie : 12 % ; • vous y êtes indifférent : 20 % ; • vous y êtes opposé : 19 % ; • vous y êtes hostile : 24 %. Conclusion : soutien + sympathie = 29 %.   Comme quoi, les sondages, selon la question *précise* posée, le moment, les réponses proposées (pas la possibilté d'être indifférent dans le sondage IFOP/Atlantico),… il faut en prendre et en laisser. ☞ http://www.csa.eu/multimedia/data/sondages/data2013/opi20130406-csa-pour-yagg.com-les-francais-et-le-mariage-pour-tous-avril-2013.pdf

  • Par Stef41 - 26/04/2013 - 19:45 - Signaler un abus @equilibre

    Merci de rejoindre mon point de vue. Mais il faut maintenant militer pour réformer nos structures administratives. L'économie annuelle à terme est équivalente au déficit actuel. Ne nous trompons pas de combat car le diable se cache dans les détails. L'austérité, c'est élever le impôts pour payer une masse de fonctionnaires dont l'utilité n'est pas démontrée. Je crois qu'un effort financier est nécessaire par tous les Français à condition de mettre en place des moyens de gestion moins couteux. Comment des énarques pourraient savoir ce qu'est la rentabilité d'une activité puisqu'ils n'ont aucune notion du bénéfice que l'ont peut apporter à une collectivité. Il y a une solution qu'avait demandé à Chirac Monsieur Philippe Seguin, c'est de pouvoir agir directement devant les tribunaux dans le cas de problèmes manifestes. Ca, cela rentre dans le domaine de l'article 11.... Le vrai sujet est que nous avons un effectif pléthorique de fonctionnaires sans tenir compte de la justice, de la santé, et de l'Education. J'avais cru que Hollande tenterais de réformer, je me suis trompé.

  • Par Ellie31 - 26/04/2013 - 19:51 - Signaler un abus passons à autre chose ...

    Attention aux sondages dont la question est orientée ! Et non, la France entière n'est pas d'accord pour manifester contre le mariage pour tous. Non, nous ne pensons pas tous que c'est la fin du monde, que tout est remis en question, que Hollande doit démissionner. Que tout le monde se calme et se mêle de ses affaires au lieu de vouloir à tout prix faire de l'ingérance dans la vie des autres. Cette loi ne fait pas "fi du peuple" comme certains l'écrivent, cessez de parler au nom de la population entière. Je suis hétéro, et favorable à cette loi et nous sommes des millions à être de cet avis, figurez vous. Nous vivons en démocratie, réjouissons-en nous, arrêtons la mauvaise foi et les grands mots, passons à autre chose et dépensons de l'énergie pour des sujets qui peuvent vraiment avoir un impact grave sur la société. Ce sujet là n'en a pas. Nous ne perdons rien, notre vie ne va pas changer. C'est quand même triste de voir une catégorie de la population qui manifeste, non pas pour défendre un droit que l 'on tenterait de lui retirer , mais pour interdire aux autres d'avoir un droit similaire, sans que cela les mette en péril pour autant. Très, très triste.

  • Par Alex de M. - 26/04/2013 - 20:29 - Signaler un abus @Ellie31 : Nous ne lacherons jamais

    N'est ce pas plutôt magnifique de voir des millions de français se mobiliser pour un combat ou ils n'ont rien à gagner ? N'est il pas ADMIRABLE de voir tous ces français capable de s'imposer des souffrances pour le bien commun ? Ne pouvez vous comprendre que lorsque l'on a conscience d'un mal profond et grave, et quoi de plus grave que des violences faites à des enfants? Lorsque l'on a donc conscience du drame qui se joue, il est du devoir absolu de tout citoyen, de tout humain de se lever et de dire NON ! Et ce quoi qu'il lui en coute et même s'il n'a rien a y gagner... C'est sans doute pour cette raison que ce mouvement authentiquement populaire échappe totalement à la compréhension du logiciel de la GÔCHE. C'est un mouvement pur et désintéressé qui n'est mu que par l'Amour des enfants. Et qui jour après jour répétera inlassablement : - Tous les enfants ont droit d'avoir toutes les chances d'avoir un vrai papa et une vraie maman. - Le corps de la femme n'est pas une marchandise ET contrairement à ce qu'affirment les soutiens de hollande, vendre un bébé ce n'est pas la même chose que de louer ses bras !

  • Par ヒナゲシ - 26/04/2013 - 20:44 - Signaler un abus Philopedia

    Alex de M. a horreur de se payer de mots : « magnifique […] ADMIRABLE […] s'imposer des souffrances pour le bien commun […] devoir absolu de tout citoyen, de tout humain de se lever et de dire NON ! […] mouvement authentiquement populaire […] pur et désintéressé »   « mouvement pur et désintéressé qui n'est mu que par l'Amour des enfants. » Dans le genre ADMIRABLE on regrette un peu, du reste, que messeigneurs Tony A. et Jean-Michel di F. soient restés si discrets ces derniers mois.

  • Par mimi18 - 26/04/2013 - 20:53 - Signaler un abus on marche sur la tete

    La droite qui se plaint que les manifs n'est aucune impact sur la loi Vous n'avez donc pas de figure projet de loi qui était dans son programme Moi je suis ravi Et j’espère qu'on oubliera pas le droit de vote des étrangers l'homosexualité existe chez 450 espèce animales l'homophobie chez 2: 1 araignée qui vit en equateur, et des C.. qui vient au moyen age

  • Par Alex de M. - 26/04/2013 - 21:15 - Signaler un abus @ ヒナゲシ :

    Oui bien sur. Mais que voulez vous, la vérité n'est pas une option et il nous faut bien appeler un chat un chat ! Fut ce au risque de faire rire ceux que les nobles sentiments de notre belle jeunesse mettent si mal à l'aise.

  • Par Stef41 - 26/04/2013 - 23:11 - Signaler un abus @Alex de M.

    De quelle souffrance admirable parlez vous quand il s'agit d'aller casser du CRS? Je ne vois que de la testostérone débridée et de de la violence brute. Vous vous considérez déjà en martyr? On ne parle pas de GPA et de PMA en ce moment. je vous rejoindrais lorsque ce débat sera lancé, mais ce n'est pas le cas. Il y a d'autres sujets plus factuels et plus utiles que vos manipulations de pensée....

  • Par vivalaquintabrigada - 27/04/2013 - 00:06 - Signaler un abus SONDAGE COMME TOUS LES SONDAGES égal BIDON !

    Cher journal je ne voudrai aps t'offenser mais ce que je pense des sondages si je le disai.......79% cela ne veut rien dire si c'est 79% des anti mariage des P.D c'est idiot puisque la majorité des français sont pour que cela plaise ou non et de toutes manières je m'en fout !

  • Par langue de pivert - 27/04/2013 - 00:11 - Signaler un abus touche pas à mon fric ! ☺

    Les Français ont voté pour Hollande, donc pour le mariage des homosexuel(l)s. Ce qu'un gouvernement fait un autre peut le défaire ! Si l'opposition s'engage à revenir sur cette loi, qu'elle le fasse ou se taise à jamais ! :-))) Quant à l'achat d'enfants aux frais des contribuables : c'est une autre histoire !

  • Par ヒナゲシ - 27/04/2013 - 00:43 - Signaler un abus Positivons !

    Il faut voir le bon côté des choses : d'ici un petit paquet d'années, le gros des ‘anti’ aura clamsé car — comme le dit J. Fourquet dans l'article — « plus on est âgé, plus on est contre, dans des proportions très importantes : les plus de 65 ans sont opposés à plus de 72 % alors que les moins de 35 ans sont favorables à 63 %. »   Chez les actifs, 60 % sont favorables ; mais seulement 33 % chez les retraités. Ah vraiment, la vieillesse est (à ⅔) un naufrage…

  • Par ANNONYMOOS - 27/04/2013 - 09:31 - Signaler un abus Heureusement il y a Findus Barjot

    Depuis 15 ans avec les médias c’est la stratégie de « du pain et des jeux » pendant la grande diversion avec des sujets – qui n’ont absolument aucun intérêt, comme le mariage pour tous - on ferme Spanghero, on ferme Florange, Cahuzac mange du Flamby, Nicolas expert-comptable du Qatar. Autre chose Frigide Barjot a commencé sa carrière grâce à Canal+ avec les joyeux drilles Basil de Cock et Karl Zero et… le milieu Gay prépare un livre sur : « Jésus ». A votre avis ? Avant la polémique combien de livres aurait vendu la Barjot Frigide ?

  • Par gegemalaga - 27/04/2013 - 09:35 - Signaler un abus 80 % ??

    pas tout compris : c'est un article d'information ? ou de propagande? tout d'abord : je suis contre le mariage pour tous . ceci posé ; 79 % de 49 % : c'a ne fait quand meme pas 80 % !! alors pourquoi un espece de titre ..ronflant..avec un chiffre en très gros ?? et en + , dans le texte les 79 se transforment en 80 % . vous etes très decevant , Mr Fourquet... "direct. du depart. opinion publique de l'IFOP " : votre job ? c'est de l'analyser , ou de la fabriquer ? ( l'opinion publique )?? gegemalaga

  • Par marsoin31 - 27/04/2013 - 09:57 - Signaler un abus Sondages bidons !

    Tous les jours un sondage sort ! Afluencé l'opigion des français ??? Sondages bidons.

  • Par le14ecossais - 27/04/2013 - 10:30 - Signaler un abus manipulation

    Les sondages bidons , le monde mensonger , faux-cul , médiatico- journalistico-intellectuel surtout parisien , des personnages politiques socialistes débiles, tout cela concoure à la dffusion d'un courant de pensées en opposition de ce que pense la majorité de nos contemporains

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’IFOP.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€