Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bendgate : l'iPhone 6 se plie, Apple s'explique

Suite aux critiques de clients sur le fait que son nouveau smartphone pouvait se tordre facilement, la firme de Cupertino a répondu ce vendredi en assurant qu'il s'agit d'incidents "extrêmement rares".

Mise au point

Publié le
Bendgate : l'iPhone 6 se plie, Apple s'explique

Apple se justifie sur la fragilité de l'iPhone 6

La sortie de l'iPhone 6 et de l'iPhone 6 Plus ne satisfait pas tout le monde. Ainsi, ce mercredi de nombreux utilisateurs se sont plaints des importants bugs constatés sur la première version de l'iOS 8. La marque à la pomme avait immédiatement présenté ses excuses et corrigé les dysfonctionnements constatés. Mais il s'agissait là d'une très mauvaise publicité pour la firme de Cupertino. Et ce n'est pas la seule. En effet, d'autres clients ont constaté un problème autrement plus important sur le dernier joujou d'Apple : l'iPhone 6 se déforme facilement, que ce soit à la force des bras ou même lorsqu'il se trouve dans la poche.

Une nouvelle fois Apple a répondu à ces critiques en assurant ce vendredi qu'il s'agit d'incidents "extrêmement rares", seulement neuf cas sur 10 millions de produits vendus assure l'entreprise. "Nous avons conçu un produit incroyablement fiable pour toutes vos utilisations dans le monde réel", se défend  à The Verge Phill Schiller, vice-président senior du marketing d'Apple.  Et pour prouver qu'elle ne ment pas, la marque à la pomme a ouvert les portes de ces usines de test (appelées "chambres de torture") au site d'actualité high-tech The Verge en assurant que 30 000 iPhone 6 et 6 Plus avaient été testés avant leur commercialisation.

Dan Riccio, vice-président cité par The Verge, explique que les iPhone 6 et 6 Plus sont effectivement les "plus testés". "Au fur et à mesure que nous ajoutons des fonctionnalités, nous devons trouver un moyen de les casser que les clients ne le fassent". Concrètement, comme l'indique The Verge, tous ces prototypes ont subi un certain nombre de tests particulièrement poussés et ce à partir de machines-robots très sophistiquées. Entre la simulation de chutes, les pressions et même une personne en train de s’asseoir sur différents types de surfaces, avec chaque fois un iPhone 6 ou un iPhone 6 Plus placé dans la poche arrière, Apple en est persuadé : l'iPhone 6 n'est pas plus fragile que ses autres appareils.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par sheldon - 26/09/2014 - 16:03 - Signaler un abus Mais ce qui est sûr est qu'il brûle les mains !

    Allez dans n'importe quel Apple Store, FNAC ou autres. Essayez de prendre en main cet iPhone 6 Plus : ils sont tous complètement brulants, beaucoup plus que l'iPhone 6 de 4.7". Le design et la minceur c'est bien, mais c'est comme pour les mannequins ça se paye par de lourds sacrifices !

  • Par Peter6809 - 26/09/2014 - 17:39 - Signaler un abus C'est beau le marketing!

    Vraiment, les utilisateurs d'Apple sont une race curieuse. Faire la queue (encore aujourd'hui à Paris Opéra, une queue d'une centaine de m!) pour avoir le dernier modèle, avec un écran large (comme mon S4 de deux ans!), supporter les bug à chaque nouvel OS, accepter le plantage complet quand on met à jour l'OS sur les anciens modèles...

  • Par crobard007 - 30/09/2014 - 21:37 - Signaler un abus Vu le prix du machin...

    C'est ballot ! Mais chez Pompom il y a une appli pour ça. Ah non ? Ah bon !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€