En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
26/05/2019 - 17:58
"Supplice" au Festival de Cannes

Le malaise des comédiens et réalisateurs lors des gros plans durant les standing ovations à Cannes

Lors des projections officielles durant la 72e édition du Festival de Cannes, un caméraman filmait les standing ovations et les séquences d'applaudissements juste à la fin des séances. 

Ces moments et ces séquences qui devaient permettre d'immortaliser les réactions et l'émotion des stars ont pu générer chez certains réalisateurs et chez des acteurs un certain malaise, selon des informations du Huffington Post. Ces pastilles étaient diffusées sur l'écran de la salle de cinéma juste après le film. 

Ce processus était notamment géré par Thierry Frémaux, le délégué général du Festival de Cannes. Il a notamment guidé le caméraman afin qu'il puisse filmer les comédiens et les actrices en gros plan lors de ces séquences de communion avec le large public du Palais des festivals. 

Si ces séquences apportent de l'émotion et participent à la magie de Cannes, le caméraman aurait eu tendance pour cette édition 2019 à rester fixé sur les acteurs et les réalisateurs pendant une longue période. Ces plans très longs et cette caméra braquée auraient donc embarrassé certaines personnalités du monde du cinéma comme il est possible de le voir dans la vidéo.   

Le réalisateur de "Once upon a time… in Hollywood", Quentin Tarantino, a ainsi préféré entamer la chorégraphie de son film culte "Pulp Fiction", en remuant les mains, afin de s'échapper de ce moment gênant, en gros plan. 

Pour cette édition 2019, c'est le réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho qui a remporté la Palme d'or avec son long-métrage "Parasite". 

Publié le 26/05/2019 - 17:58
Vu sur : Huffington Post
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Une vegan attaque en justice ses voisins amateurs de viande, 2000 personnes veulent organiser un barbecue chez elle

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires