En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Reuters
Atlantico Sciences
Les premières étoiles côtoyaient probablement des trous noirs ; pourquoi la lèpre a soudainement reculé en Europe médiévale ?
Publié le 16 juin 2013
Et aussi : Pesticides et santé : le rapport accusateur de l’Inserm décrypté ; Prévenir les tsunamis en repérant leur signature acoustique ? ; À quoi doit-on la première glaciation sur Terre ?
Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Futura Sciences
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi : Pesticides et santé : le rapport accusateur de l’Inserm décrypté ; Prévenir les tsunamis en repérant leur signature acoustique ? ; À quoi doit-on la première glaciation sur Terre ?

Les premières étoiles côtoyaient probablement des trous noirs

Les observations issues de Spitzer et Chandra concernant le quelque peu énigmatique fond infrarouge diffus impliquent qu’il daterait bien de l’époque de la Renaissance cosmique. Surtout, il proviendrait à plus de 20 % de l’activité des premiers trous noirs.

Un Cosmic Infrared Background (CIB), que l’on ne doit pas confondre avec le rayonnement de fond cosmologique (CMB), le fameux rayonnement fossile encore appelé rayonnement de fond diffus cosmologique, a été prédit par James Peebles à la fin des années 1960. Prenant au sérieux la théorie du Big Bang après la découverte du rayonnement fossile en 1965, Peebles en avait déduit qu’en raison de la formation intense des premières étoiles et galaxies il devait exister un autre rayonnement plus ou moins isotrope, dans le domaine de l’infrarouge, et non plus des micro-ondes. Ce CIB aurait été émis par des milliards de galaxies éparpillées dans l’univers à des milliards d’années-lumière, suite à la naissance effrénée des premières étoiles.

(Lire la suite sur Futura-sciences.com)

Pourquoi la lèpre a soudainement reculé en Europe médiévale ?

Une collaboration entre archéologues et biologistes apporte des réponses à une question qui étonne les historiens : pourquoi, à l’orée du XVIe siècle, la lèpre a brusquement reculé en Europe ? La solution ne viendrait pas du pathogène lui-même, mais plutôt des Européens.

En Europe, on ne connaît la lèpre qu’à travers les livres d’histoire, les films ou les voyages dans certains pays d’Afrique, d'Amérique du Sud ou d’Asie. Bien qu’elle ait affecté 219.000 personnes en 2011, cette maladie potentiellement invalidante et peu contagieuse se traite aujourd’hui efficacement, surtout avec les moyens engagés par l’OMS pour rendre les polychimiothérapies gratuites pour tous les patients.

(Lire la suite sur Futura-sciences.com)

Pesticides et santé : le rapport accusateur de l’Inserm décrypté

Un rapport inquiétant confirme l’incidence des pesticides sur la santé. L’exposition à ces agents chimiques serait associée au développement de certaines pathologies comme le cancer de la prostate ou la maladie de Parkinson. Ils auraient également un rôle néfaste sur le développement embryonnaire.

Depuis plus de 30 ans, on évoque régulièrement les effets nocifs des pesticides sur la santé humaine. Utilisées pour contrôler ou repousser certains organismes nuisibles tels qu’insectes, plantes, champignons ou bactéries, ces substances chimiques ont cependant un spectre d’action plus large. Ainsi, les pesticides auraient également des répercussions sur l’Homme, faisant office de victime collatérale. Afin de mettre à plat toutes les informations connues, la Direction générale de la santé (DGS) a commandé à l’Inserm un bilan de l’ensemble des études scientifiques menées ces 30 dernières années sur le sujet.

(Lire la suite sur Futura-sciences.com)

Prévenir les tsunamis en repérant leur signature acoustique ?

Le séisme de Tohoku du 11 mars 2011 a produit des ondes sonores sous-marines indiquant la création d’un tsunami, et même la hauteur de sa vague ! Grâce à cette découverte, un nouveau système d’alerte pourrait voir le jour. La population aurait alors plus de temps pour se mettre à l’abri.

Le 11 mars 2011, un séisme de magnitude 9,0 est survenu au large de la région de Tohoku, au niveau de la fosse océanique du Japon. Trente minutes plus tard, un puissant tsunami s'est abattu sur les côtes nippones, au nord-est de l'île. Le bilan est lourd : 15.800 morts, 2.600 disparus et 6.100 blessés, avec en prime la catastrophe nucléaire de Fukushima. Depuis, des chercheurs de tous horizons essaient de comprendre ce qui s’est passé dans la fosse, au cœur de la zone de subduction. Ils souhaitent notamment savoir comment une rupture géologique survenue en profondeur a pu remonter jusqu’à la surface de la croûte océanique, puis générer la poussée verticale qui a donné naissance à la vague.

(Lire la suite sur Futura-sciences.com)

À quoi doit-on la première glaciation sur Terre ?

Pourquoi une glaciation – la première – est-elle survenue il y a 2,3 milliards d’années ? La Terre recevait moins d'énergie du Soleil mais l’atmosphère, riche en gaz à effet de serre, devait la maintenir suffisamment chaude pour que la glace reste. L’un des principaux facteurs ayant contribué à l'extension de la couverture de glace serait l’expansion de la croûte continentale, qui joue un rôle essentiel dans le cycle du carbone.

La Terre s’est formée voilà 4,6 milliards d’années, mais la première glaciation a eu lieu 2,3 milliards d’années plus tard. À l’origine pourtant, la planète ne recevait du Soleil encore jeune que 75 % du rayonnement solaire actuel, c'est-à-dire 1.000 W/m2 contre 1.368 W/m2 aujourd’hui. Le faible ensoleillement était probablement compensé par une atmosphère primitive chargée en dioxyde de carbone, qui renforçait ainsi l’effet de serre. On ne sait pas précisément pourquoi la première glaciation est intervenue à cette période, mais elle serait de nature géologique et étroitement liée à la tectonique des plaques.

(Lire la suite sur Futura-sciences.com)

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
04.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
05.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
06.
De crypto-macroniste à Paris à orbaniste à Budapest, où va le Nicolas Sarkozy d’aujourd’hui ?
07.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
01.
Japon : des ONG renoncent
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Le Lampiste
- 17/06/2013 - 19:39
Le Mythe du CO2 et de l' "effet de serre"
L'article sur le climat est assez étrangement incompréhensible. Le cycle du carbone y est décrit de façon surréaliste: "le gaz [carbonique] dissous... se retrouve piégé dans le calcaire" . NON: les pluies chargées de CO2 dissolvent les carbonates ("calcaires") normalement peu solubles dans l'eau, en les transformant en bicarbonates, qui sont eux bien solubles. La composition de l'eau de mer en est la preuve la plus flagrante.
Quant au MYTHE de l'effet de serre dû au CO2, il suffit de constater que les températures maxi et mini sont parfaitement comparables sur Venus et Mercure; alors que Venus a une pression de l'ordre de 100 atm et 96% de CO2!! et Mercure n'a pas d'atmosphère. Ces températures extrêmes (400°/ -180°) sont simplement dues à la synchronisation des rotations de ces planètes avec leur rotation orbitale, qui leur fait présenter la même face au soleil avec une rotation relative très lente, un "jour" durant environ une année terrestre. Comme un poulet sur une broche qui ne tourne pas, un coté reste gelé tandis que l'autre brule. Le CO2, à concentration extrême sur Venus et totalement absent sur Mercure, n'a donc AUCUN EFFET, sauf dans les "modèles" de prétendus experts.
Ravidelacreche
- 17/06/2013 - 12:31
viendrait pas du pathogène lui-même, mais plutôt des Européens
Et le climat dans tout ça ?
Cerisier
- 16/06/2013 - 15:50
Pesticide, la vigilance oui le catastrophisme non.
Il suffit d'aller sur le site de l'Inserm et de lire le résumé du rapport pour voir la grande différence entre ce qu'apporte l'étude et ce qui est présenté dans les médias.

http://presse-inserm.fr/pesticides-effets-sur-la-sante-une-expertise-collective-de-linserm/8463/

- 1 - Étude sur les agriculteurs, oui les produits chimiques sont des causes de maladies professionnelles, il faut encadre les pratiques.
Qui doute qu'un agriculteur qui ne se lave pas les mains après avoir manipuler du roundup s'intoxique ?
- 2 - Étude sur les femmes enceintes, il faut préciser sur les femmes enceintes vivant en milieu agricole exposé aux pesticides, ce n'est plus tout à fait la même chose.

Donc pas d'étude sur les dangers des pesticides sur la population générale....

Avis à tous, ne paniquez pas, continuez à soutenir à l'industrie chimique qui a permis de nourrir des milliards d'êtres humains depuis 70 ans, soyez vigilants, informez vous, comprenez le principe bénéfice/risque et sa supériorité face au principe de précaution.