© Reuters
Minute tech
Le jeu sérieux, sérieusement ludique
Publié le 03 avril 2013
Les "serious games" (jeux sérieux) ont envahi l'éducation, la médecine et la formation après avoir été des petites révolutions en proposant des jeux vidéos "utiles". D'abord pédagogiques, ils prennent aujourd'hui une place croissante dans l'univers médical et la prévention.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les "serious games" (jeux sérieux) ont envahi l'éducation, la médecine et la formation après avoir été des petites révolutions en proposant des jeux vidéos "utiles". D'abord pédagogiques, ils prennent aujourd'hui une place croissante dans l'univers médical et la prévention.

 Affiche de la dernière Serious Game Expo de Lyon

La plupart des internautes ne savent pas ce qu'est un "jeu sérieux", traduction directe de serious game, qui n'est plus depuis longtemps l'affaire de quelques innovateurs, qui voulaient attirer l'énorme population vers des sujets un peu moins fascinants que Lara Croft, mais plus connectés à la réalité et, éventuellement, socialement utiles.  Depuis la fin des années 2000, il est devenu un réflexe pour toute entreprise ou association ayant besoin de visibilité, d'une campagne auprès des jeunes, ou d'une nouvelle pédagogie pour un public donné. Les conférences professionnelles et sociétés spécialisés en "pédagogie ludique" se multiplient, mais pour les joueurs, il est difficile de suivre au jour les sorties de nouveaux jeux. Quelques sites suivent cette actualité d'une branche florissante du gaming.

Un site pionnier et belge, Serious Game, a lancé le suivi ces jeux avant l'heure, dès 2010, et réalise une veille sur les évolutions et conférences. Le site serious-game.fr suit à la fois les nouveaux jeux, l'évolution de ces nouveaux produits et les perspectives économiques du secteur. Le site Serious Game Classification permet de chercher et de découvrir des jeux grâce à son formulaire de recherche thématique.

Les jeux sérieux pédagogiques sont toujours d'une variété échevelée : placer sur une carte par origine les fromages de FranceAméliorer son orthographe, rendre l'environnement plus vert, repéreles discriminations entre les sexes et même un jeu, proposé sur le site de la BBC, pour... apprendre a embaumer les momies !

Jeux sérieux pour la santé

La médecine et la prévention sont les secteurs où les jeux sérieux sont vraiment pris au sérieux, parce qu'ils facilitent l'information des familles et des personnels. De la formation des ambulanciers à celle des premiers secours, jusqu'à celle des personnels de maisons de retraite, on travaille même aujourd'hui sur des jeux sérieux pour des pathologies lourdes comme la maladie d’Alzheimer. La plupart son répertorié sur Santé Digitale. Comme le projet AZ@GAME qui travaille sur "des serious games qui mesurent l’évolution de la maladie d’Alzheimer et pathologies assimilées et qui favorisent l’activité physique, cognitive et sociale du patient accompagnés d’une plateforme en ligne permettant la formation, le suivi et la communication des aidants professionnels et familiaux".

Jeux sérieux pour s'orienter dans les maisons de retraite, image du site serious-game.fr

Prévention et formation

La prévention grand public et la formation professionnelle sont deux autres branches très actives du serious game, d'une pédagogie parfois très brutale. Le jeu Drinking Mirror, en Ecosse, propose de voir sur son propre visage les effets de l'alcool dans quelques années. Beaucoup plus classique, du côté de la formation, un jeu-coach pour se préparer à monter sa propre entreprise tout comme il existe un jeu sérieux pour la formation des futures infirmières.

Le jeu sérieux commence à s'institutionnaliser avec la création des European Serious Games Awards en 2012.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
05.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
06.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
07.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires