En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

05.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

06.

Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 16 min 14 sec
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 1 heure 6 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 13 heures 10 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 13 heures 20 min
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 15 heures 6 min
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 18 heures 54 min
light > France
Mauvaise camaraderie ?
Miss France 2020 : les ultimes heures de la compétition avant le sacre auraient été marquées par des tensions entre les candidates
il y a 20 heures 8 min
pépites > Social
Prévisions
Grève SNCF : Edouard Philippe exige un "plan de transport" pour les fêtes
il y a 22 heures 13 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 41 min 24 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 1 heure 31 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 2 heures 39 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 3 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 13 heures 9 min
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 14 heures 34 min
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 16 heures 3 min
pépites > Politique
Confiance
Edouard Philippe considère que la "bonne foi" de Jean-Paul Delevoye est "totale"
il y a 19 heures 29 min
pépite vidéo > Sport
Valeurs du sport bafouées
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a été huée et menacée par des supporters lors d'un match du Red Star
il y a 21 heures 31 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La genèse de Huaweï : comment le génie et les idées de Ren Zhengfei ont révolutionné les télécoms et l'industrie en Chine

il y a 22 heures 57 min
© Reuters
© Reuters
Faire des choix

Cet insupportable molleto-mitterandisme de François Hollande

Publié le 03 avril 2013
Si le cas Florange montre que l'action du gouvernement se borne d’abord à limiter la casse, il est révélateur de quelque chose de plus grave : le maintien au gouvernement d'Arnaud Montebourg qui ne peut plus servir d’alibi à un pouvoir ayant opté pour la voie de l’austérité et de la rigueur sans jamais la formuler.
André Bercoff est journaliste et écrivain. Il est l'auteur de La chasse au Sarko (Rocher, 2011), de Qui choisir (First editions, 2012), Moi, Président (First editions, 2013),  Je suis venu te dire que je m’en vais (Michalon, 2013), Donald Trump les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Bercoff
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Bercoff est journaliste et écrivain. Il est l'auteur de La chasse au Sarko (Rocher, 2011), de Qui choisir (First editions, 2012), Moi, Président (First editions, 2013),  Je suis venu te dire que je m’en vais (Michalon, 2013), Donald Trump les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si le cas Florange montre que l'action du gouvernement se borne d’abord à limiter la casse, il est révélateur de quelque chose de plus grave : le maintien au gouvernement d'Arnaud Montebourg qui ne peut plus servir d’alibi à un pouvoir ayant opté pour la voie de l’austérité et de la rigueur sans jamais la formuler.

Ce qui s’est passé dans les négociations et l’accord autour de Florange est plus qu’éclairant sur la nature même du mode hollandien de gouvernement et préfigure de façon assez fidèle les déchirements à venir. S’est en effet ici jouée, grandeur nature, la drôle de lutte des classes entre le pragmatisme social-démocrate et les chiffons rouges de la mythologie Front Populaire avec, aujourd’hui, la défaite de cette dernière en rase campagne, au sein d’un paysage où le chômage frôle désormais les 10% des actifs.

L’épisode Florange pourrait témoigner d’une avancée réelle et encourageante de la gauche vers un pragmatisme difficilement contestable en ces temps de crise, sauf à quitter l’Europe et l’Euro et à « démondialiser », avec les résultats que l’on devine. En fait, Hollande à la manoeuvre et Ayrault à l’annonce, prennent acte de la fin des hauts-fourneaux, de la redistribution géographique de l’acier, des contraintes européennes et démontrent enfin ce que l’on savait depuis longtemps, à savoir qu’en ce domaine et dans bien d’autres, l’action du gouvernement se borne d’abord à limiter la casse. Et pour le reste, à essayer d’innover et, comme disait Giscard sans le faire, à continuer de gérer l’imprévisible.

Ce qui est beaucoup plus dommageable – les ravages que l’on constate dans les principaux partis de gouvernement restent révélateurs à ce sujet – c’est, encore une fois, comme sous Guy Mollet, comme sous le François Mitterrand des dix-huit premiers mois, cette continuité aujourd’hui insupportable du « Ne dites pas à ma mère que je suis réformiste libéral, elle me croit toujours marxiste tendance Léon Blum ». Le maintien d’Arnaud Montebourg au gouvernement est le signe d’une schizophrénie idéologique érigée en système dont il est étonnant que les princes qui nous gouvernent ne voient pas les dégâts causés dans les populations concernées. Dans la commedia del arte du pouvoir, le rôle de Montebourg était clair : insulter les patrons incapables comme Peugeot ou prédateurs comme Mittal qu’il faudrait bouter hors de France, voler de ville en ville au secours des entreprises en difficulté en répétant sans cesse devant micros et caméras, que tout va s’arranger et qu’il y aurait des repreneurs, de la même façon que Manuel Valls se déplace, dès qu’un crime est commis, sur n’importe quel point du territoire.

Réalisme d’un côté, activisme de l’autre : tout cela pourrait fonctionner si le président de la République et le chef du Gouvernement n’avaient pas laissé Montebourg lancer le mot mythique de « nationalisation », temporaire ou pas. Ce mot, qui avait disparu de tous les vocabulaires depuis un quart de siècle, ne pouvait manquer de symboliser le chiffon rouge de l’espérance pour des ouvriers et des salariés qui n’ont pas complètement, et on les comprend, oublié l’héritage de 1936, de 1945 et de 1981. Qui pourrait leur en vouloir de rêver toujours à l’Etat providence, si fort ancré dans la réalité française ?

C’est bien là où le bât blesse et où les malentendus avec une partie des électeurs et des élus du PS peuvent aller en augmentant, voire se transformer en conflit ouvert. Au-delà du PS, guettent en effet des millions de partisans du NPA, du Front de Gauche, d’écolos en colère qui ne manqueront pas de manifester leur mécontentement ; mais le plus grave, c’est que l’on maintienne au gouvernement, avec toutes ses qualités et ses défauts, Arnaud Montebourg qui ne peut plus servir d’alibi à un pouvoir ayant opté pour la voie de l’austérité et de la rigueur sans jamais la formuler : « Je suis oiseau, voyez mes ailes… Je suis souris, vivent les rats ». Un certain Pierre Mendès-France rappelait que gouverner, c’est choisir. Y compris ses ministres.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

05.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

06.

Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
MEPHISTO
- 07/12/2012 - 22:47
L histoire , hélas , est en train de se répéter
Si on peut être nostalgique de la musique ou des variétés des années 80 , moi comme beaucoup d' autres , ne le sommes pas" des politiques de cette décennie " c 'est à partir de cette époque que tout le système FRANCAIS , envié par le monde entier , a commençé à se " déliter " les grandes Multi- Nationales , encore sous le contrôle de l' Etat , ont été destructurées par MITERRAND et son collaborateur MAUROY ( n' en déplaisent à ceux qui continuent de le vénérer , n' a t-il pas pas déclaré : après moi , le déluge. et cela ne concernait pas que le PS et la Gauche ) et aujourd' hui , c' est l ' un de ses admirateurs qui est au pouvoir
ankou666
- 07/12/2012 - 11:03
@ antiflambyste18
Mitterrand n'a jamais été socialiste ! Ou alors de très loin !
Le grand écart idéologique qu'il a fait en est une preuve, nul ne peut changer à ce point des camelots au socialos...
Arnaud Montebourg reste au gouvernement pour le simple fait qu'ils peuvent le tenir à peu près, s'il n'y était plus, il aurait la parole libre et là, qui peut dire s'il ne se défoulerait pas contre ses petits camarades ?!
N_kTa
- 07/12/2012 - 08:46
@Humaniste, très juste.
"Oui l'excitation de la haine de classe, de l'approche du grand soir, de l'argumentation manichéenne que le nouveau gouvernement commence à subir après l'avoir fait subir à ses prédécesseurs fait effectivement des ravages dans les esprits qui retiennent de la réalité les arguments propagandistes et ignorent tout du réel. Les commentaires sur internet en témoignent tant dans leur violence compulsive que dans la répétition des formules apprises. La destruction morale au nom de la morale, la perversion juridique au nom de la loi font beaucoup de mal au pays, bien plus que ce qu'il dénoncent."

Exact, mais les citoyens (nous, eux etc.) sont aussi responsables... Répéter, que, ah! C'est la fin, tout est perdu, on est foutu À CAUSE DES AUTRES, bien entendu, ne risque pas de donner ne serait-ce qu'un début d'impulsion. Pourtant des courageux et des compétents, il en existe encore...