En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

06.

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

07.

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 2 heures 17 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 3 heures 56 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 6 heures 49 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 7 heures 57 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 8 heures 37 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 9 heures 9 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 9 heures 36 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 10 heures 52 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 10 heures 59 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 11 heures 24 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 2 heures 57 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 4 heures 11 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 6 heures 53 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 8 heures 14 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 8 heures 47 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 9 heures 28 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 10 heures 35 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 10 heures 59 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 11 heures 23 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 11 heures 25 min
© Reuters
© Reuters
Revue de blogs

Le cas FEMEN: le "sextremisme" nuit-il au féminisme?

Publié le 16 octobre 2012
Les FEMEN, féministes ukrainiennes qui revendiquent le "sextremisme" et manifestent seins nus pour attirer l'attention sur les violences faites aux femmes, s'installent en France et au Brésil. Leur féminisme cru et nu ne leur fait pas que des amies chez les féministes locales.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les FEMEN, féministes ukrainiennes qui revendiquent le "sextremisme" et manifestent seins nus pour attirer l'attention sur les violences faites aux femmes, s'installent en France et au Brésil. Leur féminisme cru et nu ne leur fait pas que des amies chez les féministes locales.

La mécanique est simple et efficace et s'est répétée deux fois depuis l'installation d'une "filiale" des FEMEN à Paris. Le 15 octobre, les féministes ukrainiennes et quelques recrues françaises ont manifesté devant le ministère de la justice Place Vendôme contre les peines très légères ou les relaxes des accusés du procès des "tournantes" de Fontenay-sous-Bois. Les photos ont aussitôt fait le tour du web non seulement français mais mondial, d'autant qu'une religieuse qui passait pas là a bien voulu poser avec elles. Voir la galerie photo de JosephParis

Depuis l'installation de Inna Schevchenko à Paris, l'une des chef de file FEMEN, le petit monde féministe français et ses blogs sont en alerte. Inna recrute dans le plus simple appareil sur Facebook avec ce message : "Inna vous invite à devenir une sextremiste. Vous pouvez la joindre par e-mail: femen.ks@gmail.com et par téléphone portable". A Paris, comme au Brésil où FEMEN s'est aussi installé, leur activisme dépoitraillé provoque des frictions et d'immenses débats sur les blogs féministes, où les pétroleuses slaves au féminisme cru et nu sont vues comme des dangers publics à la cause des femmes. 

Sur le blog A dire d'elles, Sandrine a par ailleurs reproduit un "appel à la résistance" aux intruses, dans Cessons de nous déshumaniser, et comme ailleurs, les commentaires fusent aussitôt.

A Ginva : "Ce groupe, qui se présente comme féministe et anti-prostitution, est exactement ce que recherchent les journaux pour leur propagande sexiste – des jeunes femmes, conformes aux normes pornos (épilées, rasées, minces), seins nus, slogans écrits sur leur corps et reprenant des postures pornifiées, manifestant ainsi contre « les dictatures, l’exploitation sexuelle et la religion. ». La campagne de recrutement de FEMEN, tel un racolage pour une boîte de strip-tease et une communication internet digne d’un magasine porno, ordonne ainsi aux femmes: « françaises, déshabillez-vous ». Derrière cette injonction virile et agressive, une reprise du slogan républicain « nudité, lutte, liberté », et les couleurs nationalistes bleu-blanc-rouges sur trois femmes nues se touchant le sexe – un degré de sexisme et de militarisme hallucinant.Alors que le féminisme devrait avoir pour priorité notre protection et notre réhumanisation, il est t riste de constater à quel point les méthodes de FEMEN exposent les militantes à des violences accrues, sans même atteindre le pouvoir à sa surface".

babeil : "Les actions menées par les femen sont tellement choquantes dans la forme, que leur message si tant soit peu qu’il y en ait un ne passe plus. Les gens et en particulier les hommes n’y voient qu’un spectacle de jolies filles nues et n’entendent plus rien de ce que les manifestantes sont censées dire".

Floréale prend leur défense: " En dehors du fait que, dans les sociétés des pays de l’est, la nudité n’est pas du tout perçue de la même façon que dans les pays de tradition catholique des pays du sud de l’Europe,(...) il entre aussi en ligne de compte que les femmes de l’est ne sont pas dupes de leur barbification, surtout si elles ont fréquenté les universités de leur pays. De même qu’elles savent très bien qu’une génération entière de femmes a été sacrifiée par la prostitution, il n’est donc pas surprenant qu’elles n’hésitent pas à utiliser des attitudes extrèmes, qui effectivement ne sont pas les plus adaptées dans nos pays où les problèmes ne sont pas les mêmes ou ne se posent pas de la même façon".

Euterpe, qui vit en Allemagne, donne ce conseil pince-sans-rire aux féministes françaises débordées sur leurs ailes : "Sortez avec des banderoles pour dire que vous ne vous déshabillerez pas mais que vous vous habillerez, au contraire, et mettez un bonnet phrygien sur la tête avec la cocarde pour dire que vous êtes françaises et que ce sont les françaises qui ont fait la révolution et qui la feront encore et pas les ukrainiennes. Qu’Olympe de Gouges était française, ainsi que d’autres femmes de la révolution moins connues. Que si elles veulent se joindre à vous, elles sont la bienvenue au pays de la révolution française si elles veulent bien mettre le bonnet phrygien sur la tête (du coup elles seront obligées d’avoir de nouveau une tête).Après, qu’elles se baladent seins nus ou non ce sera leur affaire. L’essentiel c’est qu’elles aient fait allégeance, mis un genou à terre devant vous, chez qui elles se sont pour le moment introduites comme par effraction"

FEMEN Brésil, le scandale immédiat

Sara Winter, représentante des FEMEN brésiliennes. Photo du blog Lola Escrive

Les mêmes phénomènes de rejets se retrouvent au Brésil, ou FEMEN est représenté par Sara Winter, 21 ans, qui elle est brésilienne mais a adopté le style FEMEN en demandant aux nouvelles recrues de publier une photo d'elles seins nus sur leur mur Facebook pour prouver leur engagement. En août,  des pages entières de presse brésilienne ont été consacrées à son passé très coloré, qui comprend un épisode ultra nationaliste, un de prostitution et un tatouage nazi.Devant ce déferlement d'outrances que les médias brésiliens adorent, et qui représente désormais le "néoféminisme" brésilien, la blogueuse et professeur féministe Lola émet les mêmes réserves, sur son blog, que ses consoeurs françaises. Dans Mon avis sur Femen, et divers posts elle compare le mouvement à PETA, l'association pour la défense des animaux qui a fait sa réputation et collecté beaucoup de dons par des campagnes volontairement choc et sanglantes. 

Dans les commentaires, certains lui rappellent que, outranciers ou non, utiles ou dommageables à la cause des femmes, FEMEN et d'autres mouvements tels que les "Marches des salopes" ont le soutien d'une jeune génération de femmes qui trouvent les féministes 'classiques" et structurées trop intellectuelles, trop élitistes, et trop discrètes. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Salvatore Migondis
- 22/10/2012 - 20:45
@HdT
La résidence de DSK n'est pas non plus ouverte au tout venant.. et son agenda ne fait pas non plus l'objet d'annonce officielles.. Il semblerait DONC BIEN que ces jeunes femmes (ou plus exactement les proxénètes qui les manipulent) préférent la Place des Vosges à Fontenay-sous-Bois..
Karamba
- 17/10/2012 - 00:50
Pathétique
cette tendance consistant à croire qu'il faut racoler en se traînant dans la vulgarité totale pour revendiquer des idées. Ca choque aujourd'hui mais ça blasera pas plus tard que demain. Ce qui m'embête c'est que l'opinion publique revenue de tout aura alors du mal à remarquer celui qui osera ensuite défendre des idées construites sans nécessairement montrer son cul. En cela la provocation des Femen est aussi nuisible que totalement vaine et médiocre dans le sens qu'elle porte réellement.
walküre
- 16/10/2012 - 23:11
C'est évident
Elles ne peuvent plaire à nos féministes ringardes, vieillotes, moches et bêtes.
Mais à part montrer leurs nichons, elles n'auront de résultats que ceux obtenus ici depuis 60 ans, à savoir nada. Pourquoi ? Parce qu'il ne suffit pas de réclamer l'égalité. Il faut la mériter.