En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

02.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

05.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

06.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

07.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 3 heures 57 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 7 heures 10 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 8 heures 24 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 9 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 11 heures 4 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 12 heures 33 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 14 heures 5 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 15 heures 11 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 15 heures 44 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 16 heures 34 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 4 heures 52 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 7 heures 52 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 8 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 10 heures 55 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 11 heures 21 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 12 heures 48 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 15 heures 29 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 16 heures 13 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 16 heures 45 min
© DR
© DR
Revue de presse people

Valérie mauvais karma, Ségolène et son (ex) couple mythique, pourquoi Rachida veut un papa pour Zohra

Publié le 14 octobre 2012
Mais aussi : pourquoi Alain Delon et Rosalie se sont réconciliés, Mallaury Nataf "évaporée dans la nature", Loana re-à Sainte-Anne, le "bar à masturbation" japonais et, et, et…, si vous êtes sages, hé hé !, un petit extrait de "50 Shades of Grey", le roman SM "à maman" censé vous ouvrir les chakras…
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi : pourquoi Alain Delon et Rosalie se sont réconciliés, Mallaury Nataf "évaporée dans la nature", Loana re-à Sainte-Anne, le "bar à masturbation" japonais et, et, et…, si vous êtes sages, hé hé !, un petit extrait de "50 Shades of Grey", le roman SM "à maman" censé vous ouvrir les chakras…

Un petit point, peut-être, sur “ La frondeuse ”, le livre qui a mis en furie la première dame mercredi ? Comme on vous a livré l’essentiel des extraits publiés dans “ L’Express ” jeudi (voir la revue de presse du même jour), on va faire efficace et vous dire où on en est côté plainte, puisque Valérie Trierweiler a décidé de poursuivre les auteurs de la bio pour “ diffamation et atteinte à la vie privée ”…

Patrick Devedjian pourrait porter plainte

D’après “ Voici ”, qui l’a jointe par téléphone, maître Frédérique Girard, l’avocate de la compagne du président, “ a confié ne pas avoir encore rédigé l’assignation, mais souligne des “ affirmations inexactes ” et des “ rumeurs rapportées comme des informations ”. Comme vous le savez, en effet, le livre d’Alix Bouilhaguet et Christophe Jakubyszyn accrédite “ la rumeur, apparue sur Internet en juin dernier, d’une liaison que la première dame aurait entretenue avec Patrick Devedjian ”, lequel “ pourrait lui aussi, indique “ Voici ”, saisir la justice. Son entourage a déclaré le 10 octobre au “ Parisien ” qu’il “ condamne ces propos des auteurs du livre et va lui aussi porter plainte ”. Après avoir été la cible des médias à cause de sa rivalité supposée avec Ségolène Royal, Valérie Trierweiler espérait pouvoir calmer le jeu, note le people. Ces derniers temps, elle avait montré sa volonté d’apprendre à endosser au mieux son rôle de première dame, quitte à faire des concessions. Ce nouvel ouvrage la met au centre d’une polémique dont elle se serait sans doute bien passé… ” Tu manies bien la litote, mon “ Voici ” chéri…

Valérie : mauvais karma

La première dame serait-elle sous l’influence d’un Mercure rétrograde ? Les planètes donnent tout l’air de conspirer contre elle, cette semaine. Et c’est pas les conseils que lui prodigue “ Elle ” “ pour reconquérir les cœurs ” — s’habiller “ créateur ” plutôt que “ normal ”, créer une “ fondation pour les parents ” plutôt que pour les enfants, se marier “ gai ”… — qui risquent de lui retaper le moral… Est-ce pour concurrencer le livre de Bouilhaguet et Jakubyszyn ou pour mieux profiter du “ créneau ” ouvert par les éditions du Moment ? La maison Fayard a, comme par hasard, choisi cette semaine pour sortir “ Le rose et le gris ” de Michèle Cotta. En même temps qu’elle dresse “ un premier portrait du président au pouvoir ”, la journaliste “ plonge la plume de la curiosité dans l’encre des confidences. Dont celles de Ségolène Royal ”, annonce, pas peu fier, “ L’Express ” qui publie les bonnes feuilles de l’ouvrage (oui, encore… décidément, hem !). De quoi encore défriser ? Oui, da.

Ségolène “ anormale ” pour François

Que dit Ségolène dans le livre de Cotta ? D’abord, pas que du bien de “ François ”… Premier extrait : “ C’est un de ses proches qui l’a souligné : lorsqu’il a usé du mot “ normal ”, “ Hollande voulait évoquer à 70 % Sarkozy, à 30 % Strauss-Kahn ”. Et à 10 % Ségolène Royal ? “ Je ne me fais pas d’illusion, confie celle-ci, des semaines après l’élection : lorsque Hollande a dit qu’il voulait être un candidat normal, il me visait aussi. Sarko et moi étions dans son collimateur, nous étions tous les deux des candidats anormaux ” ”. Ambiance de la brousse…

“ Rebecca ” Trierweiler

Mais Royal n’en oublie pas pour autant celle qui l’a remplacée dans le cœur du père de ses enfants : “ Après le tweet, raconte-t-elle aujourd’hui, François m’a téléphoné de sa voiture : “ Je l’apprends comme toi par la presse ”, m’a-t-il dit, éberlué. Il n’arrivait pas à y croire ”. (…) “ Je pense, oui, commentera durement en privé Ségolène Royal, qu’elle a le complexe de Rebecca (de celle qui arrive en second, ndlr) : elle veut faire oublier que François et moi avons été un couple mythique ; il lui sera impossible de m’effacer, moi et mes enfants ” ”. Tadam !

Affaire Dati/Desseigne : “ Elle ” et “ Gala ” noient le poisson

Et puisqu’on parle d’ex et d’enfant, quelles nouvelles de l’affaire Dati/Desseigne ? Pour le savoir, laissez tomber “ Elle ” qui publie une page roman-photos de Rachida ministre enceinte, Rachida maman, Rachida faisant la bise à Dominique Desseigne au festival de Cannes… qui ne dit strictement rien. Laissez tomber aussi “ Gala ” qui, malgré sa prometteuse couverture — “ Pourquoi elle veut un père pour sa fille ” — nous apprend au final que si l’ancienne ministre a décidé de poursuivre le patron du groupe Barrière pour “ reconnaissance de paternité ”, c’est parce qu’“ aujourd’hui, Zohra a trois ans et demi et (qu’elle) doit faire face aux questions des autres enfants dans la cour de l’école ”. Non ? Pas croyableuuu ! Ca frise le f… de gueule, là, “ Gala ”…

Dans l’ombre, Dominique a toujours pourvu aux besoins de Zohra

Rien de neuf, alors, sur ce dossier ? Si, si : dans “ VSD ”. Ah, tout de même ! Un “ ami de l’homme d’affaires ” l’a confié au magazine : “ Dominique est un gentleman. Lorsque Mme Dati est tombée enceinte, ils en ont parlé ensemble et ont évoqué le fait qu’il puisse être le père. Respectant scrupuleusement le souhait exprimé par la mère, il est toujours resté dans l’ombre tout en pourvoyant aux besoins de cette enfant. Vous savez, Dominique n’est pas homme à fuir ses responsabilités ”. Mais pourquoi, diable, alors, toutes ces complications ? Hou, c’est pas clair, tout ça, c’est pas clair !

Le PDG avait proposé de faire un test ADN en 2009

Ca l’est d’autant moins que, toujours selon “ VSD ”, “ un proche de Dominique Desseigne affirme même que, au mois de janvier 2009, après la naissance de Zohra, le PDG a proposé un test d’ADN que l’ancienne garde des Sceaux aurait à l’époque refusé. “ Elle le réclame aujourd’hui, constate le conseiller de l’homme d’affaires. Eh, bien, comme ça, le voile sera définitivement levé. Si c’est Dominique, il ne faillira à aucun de ses devoirs ” ”. Well, le mystère s’épaissit, on dirait, sur l’étrange revirement de Rachida… Par déduction, le news, pourtant, suggère une explication, toute simple, toute bête, et assez prosaïque…

Des sous, des sous, des sous… ? ! ?

“ La justice étant fondée à contraindre Dominique Desseigne à se soumettre à un test ADN (en l’occurrence un simple prélèvement de salive), explique “ VSD ”, le père de Zohra devrait maintenant être rapidement connu et, puisque, visiblement il ne s’agit que de ça, le montant de la pension alimentaire fixé. (…) Après une tentative de conciliation initiée discrètement avant l’été et qui n’a pas abouti, Rachida Dati a donc décidé de demander l’arbitrage de la justice. Dans quelques semaines, Alexandre et Joy (les enfants de Dominique, ndlr) sauront s’il faut partager le magot (estimé à près de 700 millions d’euros, ndlr) en deux ou en trois ”. Mouais… tout ça, donc, ne serait qu’une histoire de gros sous. Et c’est parce que le dossier n’a pas abouti “ discrètement, avant l’été ” qu’on lui fait aujourd’hui autant de publicité ? On dit ça, on dit rien, hmmm…

Alain Delon et Rosalie réconciliés

Un enfant, heureusement, ça permet aussi, parfois, de se retrouver… Dans la catégorie “ belles histoires ”, vos people, ce samedi, s’émerveillent des retrouvailles d’Alain Delon et de Rosalie Van Breemen qui, effet garanti…, se sont affichés collés serrés au défilé d’Elie Saab pendant la Fashion Week parisienne. “ C’est peut-être sans rapport, remarque “ VSD ”, l’air de rien, mais il est troublant que ces retrouvailles interviennent une poignée de semaines après l’interview-fleuve qu’(Alain-Fabien Delon) nous accorda et dans laquelle il évoquait longuement ses parents séparés ”.

Le fils Delon dans un foyer d’accueil pour mineurs

D’après “ Gala ”, ça ne fait pas un pli : c’est “ pour leur fils qu’Alain et Rosalie se sont réconciliés ”. “ Depuis deux ans, résume le journal, rien n’allait plus entre le monstre sacré du cinéma et l’ex-mannequin. Au cœur de leur discorde, l’éducation de leur fils cadet. Juin 2010 : Alain-Fabien seize ans, qui vit chez Rosalie, en Hollande, file un mauvais coton. Surpris par sa mère en train de fumer des joints, il est interné de force dans une clinique d’Amsterdam pour soigner sa dépendance à la drogue. Il y restera quatre semaines avant d’apprendre que Rosalie souhaite l’envoyer dans une école “ post-addiction ” située à Aspen, dans le Colorado. L’ado craque et fuit… dans la rue. Récupéré par une assistante sociale, il est placé dans un foyer d’accueil pour mineurs ”. Pas facile d’élever un garçon, hein, Rosalie ?

Delon incapable de protéger son fils de lui-même

“ Bouleversé par la détresse de son fils ” qui “ l’implore de pouvoir vivre avec lui en Suisse ”, Alain Delon, poursuit le people, “ trouve alors en Rosalie, trop “ laxiste ”, trop absorbée, selon lui, par sa vie de femme, la coupable idéale des errances de leur enfant ” et décide de “ reprendre le jeune homme en main ”. Il "le scolarise à l’Institut Le Rosey, en Suisse, un internat huppé qui semble lui convenir. Mais le soulagement (de l’acteur) sera de courte durée. Un week-end, alors qu’il se trouve seul dans l’appartement de papa, Alain-Fabien invite quelques amis, boit trop et la soirée du 1er juillet 2011 tourne mal. L’un des convives s’empare d’un pistolet que le fils Delon a subtilisé à son père et blesse par mégarde une jeune fille à l’abdomen. Le drame est évité de justesse, mais rappelle au patriarche qu’avec toute l’attention et la bienveillance du monde, lui non plus n’a pas pu protéger ce fils fragile de lui-même ”. Alain/Rosalie, un partout. De là à ce que ça recimente leur couple… L’essentiel, après tout, c’est qu’Alain-Fabien aille bien — mieux, en tout cas.

Mallaury Nataf a disparu

Splendeurs et misères des beautiful… “ Ca ne s’arrange pas… ”, constate “ Voici ”. “ Depuis que la police a retrouvé (Mallaury Nataf) et son fils de 3 ans dormant sur un trottoir rue Brantôme, à Paris, dans la nuit de samedi à dimanche, Marie Magrino, de l’association Pause-café, est très inquiète. Parce que si l’enfant est retourné à la pouponnière de Saint-Vincent-de-Paul, sa mère a refusé toute aide et s’est évaporée dans la nature. “ Elle ne donne plus de nouvelles depuis des mois ! Même les services sociaux avaient perdu sa trace depuis le 20 juillet. Une procédure de recherche avait été lancée car elle ne présentait plus Shiloh… ” Disparue, Mallaury !, s’exclame le mag. Et dire que tout le monde la pensait tirée d’affaire depuis qu’elle avait récupéré son fils et quitté son logement de transition prêté par l’association, pour revenir vivre avec Abraham (le père de son enfant, ndlr) au printemps ! ” Mais que s’est-il passé ?

Mallaury “ détruite ” par Abraham

“ “ Ca a dû mal se passer, une fois de plus, explique Marie Magrino. Cet homme (Abraham, ndlr) est brillant et cultivé, mais de ce que j’ai pu en voir, il est très dur : il la rabaisse sans cesse, la détruit. Il est nocif pour elle, qui est très fragile ”. A l’évidence, poursuit le mag, la jolie Mallaury, qui s’était présentée, en début d’année sur les plateaux télé les ongles faits pour raconter sa déchéance et son espoir d’en sortir grâce au formidable élan de solidarité qu’elle venait de susciter, n’a pas réussi à transformer l’essai, une fois les lumières éteintes. “ Elle n’a plus rien, même la CAF, sa situation est plus que critique, j’ai peur qu’elle fasse une bêtise ” ”. Splendeurs et misères… misère, misère…

Et tout à coup, Loana ouvre sa porte à trois inconnus

De la misère, y’en a encore, en veux-tu, en voilà, dans la vie de… Loana. “ Une fois de plus, Eryl Prayer a dû voler au secours de sa Lolo, annonce “ Voici ”. Tout a commencé par une soirée d’anniversaire, dans une boîte de nuit parisienne, le 29 septembre, relate le journal. Loana s’y rend à l’invitation de (trois) inconnus qu’elle a croisés dans la rue ”. La suite, le sosie d’Elvis la raconte en live dans “ Public ” : “ La soirée a été pas mal arrosée, ils ont pas mal bu, dit-il. Et  ce soir-là, le courant est si bien passé entre eux que Lolo, toujours aussi naïve, a décidé de leur ouvrir les portes de son appartement parisien. Malheureusement, ils ont profité de sa générosité et l’ont fait boire plus que de raison. Vous imaginez le résultat ! ” Heu… non… enfin… pas tout à fait : si tu pouvais préciser, Eryl, ce serait bien, parce que là, on a tout plein d’images qui se bousculent dans notre tête et on aimerait bien faire le tri, hmmm ?

Loana à Sainte-Anne

Pour les détails, ça sera pour une autre fois… outre sa fidélité à la starlette, il y a une chose qu’on peut pas enlever à Eryl, c’est une certaine élégance : l’est pas du genre à en rajouter dans le sordide. “ Que s’est-il passé ensuite ? ”, lui demande “ Public ”. —“ Avec la maman de Loana, on a décidé de faire intervenir la police. Ensuite, les pompiers sont arrivés. Ils lui ont fait une prise de sang. Elle était dans un état alcoolisé très avancé. Elle était proche d’un coma éthylique, ils ont donc pris la décision de l’emmener à l’hôpital ”. —“ Ce serait donc plus sérieux que vous ne voulez le dire ? ”, rebondit le people. —“ Non, elle est à Sainte-Anne, tout simplement parce qu’elle habite dans le XVIe arrondissement de la capitale et qu’elle dépend de cet hôpital. C’est d’ailleurs Loana elle-même qui l’a décidé avec sa maman ”. Y’a des moments, comme ça, où on est obligé de prendre des sacrées foutues décisions…

Loana squattée, Eryl menacé de mort

“ Que sont devenus ses "nouveaux amis" ? ”, interroge “ Public ”. —“ Ils avaient carrément installé leurs affaires chez elle. De vrais squatteurs ! J’ai donc décidé de faire le ménage et je les ai virés. Mais ils n’ont pas apprécié. Du coup, l’un deux m’a menacé de mort par téléphone. Il a un passé judiciaire assez chargé. Apparemment, il aurait fait de la prison ”. —“ Qu’avez-vous dit (à Loana) ? ”, enchaîne le journal. —“ J’ai remis les pendules à l’heure, et j’ai fait une mise au point avec elle. Je lui ai dit que je n’étais pas content. Cette histoire m’est retombée dessus alors que je ne suis en rien responsable. Et puis, surtout, Lolo sait qu’elle doit être très prudente, surtout depuis son dernier accident. N’oublions pas qu’elle a failli y rester la dernière fois (dans la nuit du 2 au 3 janvier dernier, à la suite d’une quatrième tentative de suicide, Loana faisait un arrêt cardiaque et passait deux jours dans le coma, ndlr) ”. Ouèye... pas gagné, tout ça. Pas riant, riant, non plus.

Le Love Joule, premier bar à masturbation

Vous voulez rire ? Vous détendre, peut-être ? Figurez-vous — c’est une info “ Grazia ” — que “ le Love Joule, premier bar consacré au plaisir féminin, vient d’ouvrir ses portes dans le quartier de Shibuya, à Tokyo ”. Mouais, bon, okay… Et en quoi ça consiste, hmm, exactement ? Le féminin ne le précise pas vraiment — enfin, pas directement. Le titre de l’article, “ Mais pourquoi des bars dédiés à la masturbation ? ”, et la photo qui l’illustre, où l’on voit trois petites nippones arborer fièrement bouteilles de vin, vibros et autres instruments de plaisir solitaire…, ne laissent pas trop de doute quant à la “ vocation ” du Love Joule et à ce qu’on peut y trouver : de l’alcool pour se désinhiber et des joujoux pour… disons, “ se faire du bien ”. Pourquoi le Love Joule ? Bonne question, “ Grazia ” : merci de l’avoir posée ! On a l’air de rigoler, comme ça, mais, mine de rien, c’est tarabustant — titillant, si vous préférez —, cette histoire…

Le plaisir tabou

Première piste de réflexion, ébauchée par le mag : “ Parce que c’est encore tabou ”. Que faut-il mettre dans ce “ c’est ” ? La masturbation, le sexe, le plaisir ? Tout cela, à la fois. “ Dans cette ville tentaculaire qu’est Tokyo, la demi-mesure n’existe pas, indique “ Grazia ” : on peut assister à une cérémonie du thé en kimono traditionnel, faire une pause dans un love hotel (…) et continuer son après-midi habillée en héroïne manga dans les rues de Shibuya sans que cela ne choque personne. En revanche, il est formellement interdit de parler de sentiments, de plaisir ou d’amour. Et c’est aussi pour s’exprimer que les filles tokyoïtes se pressent au Love Joule ”.

La jeunesse nippone n’accorde plus la moindre importance au sexe

Passons sur la troisième et dernière explication formulée par le mag à propos de l’ouverture du Love Joule : “ Parce que c’est culturel ”. On le sait, “ la culture de l’érotisme ” — précisément parce qu’il est caché, tu, secret, “ interdit ” — y est grande et "ancienne". Concentrons-nous plutôt sur la deuxième piste de réflexion avancée par “ Grazia ” pour éclaircir le mystère de la création de ce “ bar à masturbation ”. Si le Love Joul a vu le jour, c’est, analyse le journal, “ parce qu’il faut réveiller la libido du pays. Selon une étude réalisée par la Ligue des familles japonaises, appuie-t-il, la jeunesse nippone n’accorde plus la moindre importance au sexe : 59 % des filles de 16 à 19 ans confient n’avoir aucun intérêt pour la question, et certaines ont même prétendu y être allergiques ”. Les boules !

Le phénomène des “ herbivores ”

Mais “ Grazia ” n’a pas fini. “ La sociologue Yuko Kawanishi, poursuit-il, livre une approche plus psychologique de cette baisse du désir, invoquant un manque de communication entre les hommes et les femmes, qu’elle décrit comme des “ gens seuls ”, et aussi stressés, acculés par les obligations familiales et des journées de travail interminables. Les Japonais sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à se convertir à l’abstinence par manque de temps (on les surnomme les “ herbivores ” sur l’archipel). “ Construire une relation demande trop d’investissement et m’obligerait à abandonner mes activités du week-end. Je n’en ai pas envie ”, a déclaré l’un d’entre eux à la BBC. Ou comment les jeunes Nippons se sont mis à préférer les cours de poterie à une petite partie de jambes en l’air. Flippant ”. Tu l’as dit, “ Grazia ” chéri !

“ Fifty Shades of Grey ” : le verdict

Pour rallumer leur flamme, les Japonais devraient peut-être, qui sait ?, essayer la trilogie SM “ Fifty Shades of Grey ”. Vendu, comme vous le savez, à 50 millions d’exemplaires, le roman “ porno à maman ” de E. L. James sort le 17 octobre chez Lattès sous le titre — pas évident, évident… — “ Cinquante nuances de Grey ”. Que vaut-il ? La parole à “ Grazia ”, et à Monica Sabolo, sa rédac chef culture : “ Affublée d’un nom que même les scénaristes de Disney n’auraient pas osé inventer (Anastasia Rose Steele), jeune vierge de 21 ans vivant sans ordinateur (Mitt Romney serait fan), (l’héroïne) a souvent “ le cœur qui s’affole ”, “ la voix qui s’étrangle ” et dort “ enroulée dans un édredon confectionné par sa mère ”. Quand soudain (attention, postmodernité), la belle empotée tombe sur Christian, milliardaire aux “ cheveux sombres aux nuances cuivrées ” qui l’initie aux joies de l’amour qui fait mal ”. Et alors ? Et alors !?!

Anastasia, la Cendrillon à menottes

“ No more godiche, Anastasia se transforme alors en créature déambulant avec des boules de geisha, qui prend des fessées, jouit toutes les trois pages mais rêve de cuisiner pour son prince charmant (mollo sur la post-modernité). La morale de ce phénomène émoustillant mais peu crédible ? Même si Cendrillon a des menottes dans le tiroir de la table de nuit, les contes de fées font toujours rêver les filles ”. Très Harlequin, très porno-puritain, “ Fifty Shades of Grey ”, on dirait… a pinch too English pour nous, maybe ? Fera-t-il le succès escompté ? Pas sûr, sûr… En même temps, la meilleure façon de le savoir, c’est de le tester en live, en vrai, hmmm ? Z’avez été sages ? VRAIMENT sages ? Allez, hop, cadeau !, un extrait — tiré des bonnes feuilles publiées dans “ Grazia ”.

“ Cinquante nuances de Grey ”, l’extrait

“ Dormir ? Je ne pense plus à dormir, maintenant. Il caresse doucement mon dos.

—Que j’aime ta peau, Anastasia, souffle-t-il en se penchant pour me donner des baisers légers comme des plumes le long de mon épine dorsale. 

Ses mains passent sous mes bras pour s’emparer de mes seins ; il coince les pointes entre ses doigts et tire doucement dessus. Je réprime un gémissement en sentant mon corps entier s’animer une fois de plus pour lui. Il mordille ma nuque en tirant sur mes tétons, et mes mains se resserrent sur la colonne. Ses mains me quittent, et j’entends le bruit familier d’un emballage qu’on déchire. Il retire son jean.

—Anastasia Steele, votre cul me fait bander. Qu’est-ce que je n’aimerais pas lui faire… 

Alors, alors, zêtes tout émoustillés ? Bon, ben, on va vous laisser, hein ? Bon week-end, les lapins, amusez-vous bien !

Vous en voulez encore ?

Si vous voulez du consistant et de l’intéressant, lisez “ Le “ navire de l’avortement ” en eaux troubles ” dans “ Grazia ” et, toujours dans “ Grazia ”, “ J’ai choisi ton papa sur Internet ”. Ca donne, comme on dit, à réfléchir…

Rayon amour(s), sinon : entre George Clooney et Stacy Kleiber, c’est pas fini, la preuve : ils viennent d’emménager ensemble (“ Voici ”, “ Public ”) ; inconscient, le père de Rihanna ? Pas rancunier, en tout cas : il adore Chris Brown et souhaite très fort que sa fille l’épouse (“ Public ”) ; entre Madonna et sa fille Lourdes, c’est la guerre : la petite veut vivre avec son père, Carlos Leon (“ Voici ”) ; Katy Perry a plaqué John Mayer (“ Grazia ”) ; Justin Theroux a offert un TRES gros diamant à Jenifer Aniston, beaucoup PLUS gros que celui que Brad Pitt a offert à Angelina Jolie (“ Voici ”) ; Tom Ford et son compagnon Richard Buckley ont un fils, Alexander John (“ Voici ”).

En vrac : après Justin Bieber, Lady Gaga a vomi elle aussi en plein concert, mais trois fois, elle (“ Voici ”) ; pendant que Brad Pitt tourne une pub pour le n° 5 de Chanel (4 pages dans “ Match ”, tout de même…), Matthew McConaughey a perdu quinze kilos pour son rôle dans “ The Dallas Buyer’s Club ” où il interprète un malade du sida qui s’est soigné par lui-même (“ Voici ”) ; Scarlett Johansson vient de finir le tournage de “ Hitchcock ” où elle incarne le rôle de Janet Leigh (“ Voici ”) ; Nicole Kidman a commencé le tournage de “ Grace of Monaco ” sous la direction d’Olivier Dahan (“ Voici ”) ; Luc Besson, lui, fait tourner Robert de Niro, Michelle Pfeiffer et Tommy Lee Jones dans l’adaptation de “ Malavita ” de Tonino Benacquista (“ Voici ”).

Rayon dossiers : “ Public ” propose un spécial “ Elles aussi, elles ont connu le pire ” pas piqué des hannetons.

Rayon tests : “ Public ”, toujours, vous met au défi avec son “ Quel genre d’homme seriez-vous ? ” Paraît qu’on serait “ virile ”. Vi, vi… on va poser la question à Raoul, hmm, pour voir ce qu’il en pense. Raouuuuuul, viens ici, tout de suite ! TOUT DE SUITE, j’ai dit !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

02.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

05.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

06.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

07.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Titan75
- 15/10/2012 - 19:41
La terrible vérité sur Rachida
Elle a eu tellement d'amants qu'elle ne sait pas qui est le père. C'est aussi simple que cela. Elle aimerait que ce soit Desseigne et sa fortune mais elle n'en est pas sur. Pourquoi tourner autour du pot et ne pas dire cette évidence. Une disgrâce en tout cas pour le 7ème arrondissement de Paris qui a cette femme pour maire.
Loupdessteppes
- 15/10/2012 - 11:03
Analyse ADN pour Devedjian
Il "pourrait" porter plainte... Certes mais on "pourrait" aussi faire une analyse ADN ? Mais sur quel objet intime ? L'enquequête ne fait que commencer...
Au fait, qu'ont donnés les tests sur la virilité de DSK ? On nous cache quelque chose...
roudoudou
- 14/10/2012 - 22:13
Barbara c'est top !
Grâce à Madame Lambert, on peut tout savoir de la presse pipole, sans se peigner les starlettes de séries TV inconnues (on ne parle ici de des VRAIES stars), sans débourser un kopeck, sans passer après sous la roulette du dentiste et sans avoir la honte devant les potes intellos de lire ces cochonneries.
On en redemande !