En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

05.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

06.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

07.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 9 heures 42 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 10 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 11 heures 43 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 13 heures 15 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 14 heures 39 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 16 heures 37 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 17 heures 12 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 18 heures 1 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 19 heures 21 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 19 heures 45 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 11 heures 21 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 12 heures 46 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 14 heures 3 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 16 heures 20 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 17 heures 1 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 17 heures 21 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 18 heures 44 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 19 heures 49 min
© Reuters
© Reuters
La Minute Tech

Alexa, Siri ou Google Home vous enregistrent bien plus souvent que vous ne le pensez

Publié le 02 mars 2020
Les assistants vocaux comme Siri, Alexa et les autres appareils de ce type se mettent en route jusqu'à 19 fois par jour. Ils enregistrent jusqu'à 43 secondes d'audio à chaque fois. Quels sont les risques et quelles sont les principales conséquences de ces intrusions dans notre quotidien ?
Fabrice Epelboin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fabrice Epelboin est enseignant à Sciences Po et cofondateur de Yogosha, une startup à la croisée de la sécurité informatique et de l'économie collaborative.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les assistants vocaux comme Siri, Alexa et les autres appareils de ce type se mettent en route jusqu'à 19 fois par jour. Ils enregistrent jusqu'à 43 secondes d'audio à chaque fois. Quels sont les risques et quelles sont les principales conséquences de ces intrusions dans notre quotidien ?

Atlantico.fr : Quelle technologie se cache derrière les assistants vocaux ? 

Fabrice Epelboin : Il s’agit de ce que l’on appelle le Deep Learning. C’est une des branches de l’intelligence artificielle (IA). C’est même LA branche qui donne des résultats probants. Elle donne lieu à une vraie application industrielle dans pleins de domaines, dont les assistants vocaux qui sont en train d’envahir tous nos foyers. Ils sont extrêmement pratiques et proposent vraiment une nouvelle façon, pleine d’avenir, d’interagir avec l’ordinateur. Ce qu’il faut bien comprendre c’est que cette forme d’IA s’appuie sur énormément de travail humain, en quantité pharamineuse même. Cela a été très bien analysé par Antonio Casili de l’EHESS. Des gens vont apprendre des choses à l’IA ou la suppléer quand elle n’arrive pas à les faire. Ces personnes vont, lorsque vous photographiez votre reçu de banque et que vous l’envoyez à votre comptabilité, apprendre à l’IA à lire ce qu’il y a sur le reçu si elle n’y arrive pas toute seule. Il en est exactement de même pour les assistants vocaux. De temps en temps, votre assistant vocal ne comprend pas ce que vous voulez lui dire et va passer la main à un être humain qui va lui dire de façon à ce qu’elle apprenne de ses erreurs. C’est un boulevard pour tout un tas de problématiques juridiques, à l’ère du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Tous ces êtres humains qui vont assister l’IA ne sont pas nécessairement dans des zones qui obéissent aux mêmes lois que nous. Il se prépare une vague de procès dans tous les sens du fait de la mondialisation de cette nouvelle forme de prolétariat qui est apparu avec le Deep Learning et qui est massivement présent dans des zones à très bas coût de travail, en dehors du contient européen. 

Sous quelle forme cela apparait-il ? 

Nous avons vraiment à faire à des usines, un peu comme ces usines de textiles qui se faisaient en Chine et maintenant plutôt au Bangladesh, mais construit comme des « sweatshop » intellectuels. C’est à dire des gens qui vont faire des tâches très répétitives, à la façon des Temps Modernes de Charlie Chaplin, mais intellectuelles pas manuelles. On voit ça dans les grands centres de modération qui s’occupent de modérer les contenus sur Facebook ou ailleurs et évidemment il y a le même genre de chose qui suppléent le travail des IA qui sont derrières nos assistants vocaux. Cette main d’oeuvre est répartie un peu partout sur Terre avec des considérations qui sont aussi linguistiques, mais pas vraiment culturelles ni juridiques parce que l’enjeu est de maximiser les revenus de l’entreprise ce qui est rarement compatible avec les conditions de travail que l’on trouve en Europe. 

Quelles pourraient être les conséquences pour les GAFAM ou pour nous consommateurs si les leviers juridiques pour contrer ces pratiques étaient activés ? 

Il existe d’autres technologies pour les assistants vocaux, plus en local, qui pourraient être une nouvelle génération d’assistants vocaux qui respect notre vie privée. Ces technologies sont développées, elles sont là et disponibles mais plutôt dans le marché du B2B (Buisiness to Business) mais elles pourraient venir dans le grand public. Par ailleurs, il faudrait déjà en passer par des grands procès qui soient gagnés, avec des sanctions. La RGPD prévoit des sanctions qui sont colossales puisqu’elles se calculent en fonction du chiffre d’affaire et dans le cas des GAFAM celui ci est considérable. Mais si cela venait à arriver, nous aurions à faire à un bras de fer géopolitique, on l’a vu avec la taxe sur les GAFAM. C’est bien gentil de vouloir taxer Google ou Apple de 2 ou plus % sur le chiffre d’affaire mondial, mais nous aurions forcément un bras de fer avec les États-Unis. LA problématique dépasserai alors de très loin celle des assistant vocaux ou même celle de la présence d’Apple sur le contient européen. 

Ce que révèle cette affaire des assistants vocaux, c’est, au final tout le contexte technologique et géopolitique qui est le notre actuellement. On ne peut se placer uniquement du point de vue de la défense de la vie privée ? 

Tout à fait. Ces technologies là sont une forme d’infrastructure et comme toute infrastructure technologique elles ont aujourd’hui un poids géopolitique absolument considérable. Ce sont des éléments à prendre en compte que ce soit pour soit, si on veut réfléchir à son rapport aux technologies, pour une entreprise, qui forcément doit se poser ses questions-là pour pouvoir ne serait-ce qu’anticiper l’impact d’une évolution de la géopolitique sur ses activités, et puis évidemment pour les politiques sur la question de la souveraineté. On l’a vu à l’occasion du coronavirus, cela commence à devenir un sujet de survie et de résilience, ça l’est aussi pour les technologies.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires