En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

02.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

03.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

04.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

05.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

06.

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

07.

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 3 heures 35 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 4 heures 54 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 5 heures 26 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 6 heures 8 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 6 heures 56 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 8 heures 31 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 9 heures 23 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 11 heures 13 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 3 heures 46 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 5 heures 1 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 5 heures 39 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 6 heures 38 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 59 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 8 heures 47 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 10 heures 49 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 1 heure
© FRED TANNEAU / AFP
© FRED TANNEAU / AFP
Atlantico Green

Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité

Publié le 13 octobre 2019
Un rapport publié dans la revue Science décrit les résultats d'une vaste étude de 18 ans sur l'importance des habitats et de leur reconnexion pour favoriser la biodiversité.
Thierry Gauquelin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Gauquelin est professeur à Aix Marseille Université et chercheur à l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale (IMBE)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un rapport publié dans la revue Science décrit les résultats d'une vaste étude de 18 ans sur l'importance des habitats et de leur reconnexion pour favoriser la biodiversité.

Atlantico : Un rapport publié dans la revue Science (à lire ici) décrit les résultats d'une vaste étude de 18 ans sur l'importance des habitats et de leur reconnexion pour favoriser la biodiversité. Quelle est l'importance des habitats et de leur variété dans la biodiversité ?

Thierry Gauquelin : Parler de biodiversité sans parler d’habitats est un non sens. Car à chaque espèce, que ce soit un ver de terre, un oiseau ou un mammifère, correspond un habitat, de taille éminemment variable bien sûr, mais dans lequel cette espèce pourra assurer ses besoins en terme d’abri, de nourriture et de reproduction. Plus un milieu présentera de diversité d’habitats, plus il pourra accueillir une biodiversité importante. Une forêt avec de nombreuses essences et un sous bois riche, avec des arbres morts sur pied ou au sol, des clairières, des rochers présentera potentiellement, vu la diversité de ses habitats, une diversité plus importante qu’une plantation d’eucalyptus parfaitement homogène !

Le rapport s'intéresse particulièrement à l'importance que pourrait revêtir la reconnexion des habitats "fragmentés" pour augmenter la biodiversité. En quoi consiste cette reconnexion et quel est son rôle?

La fragmentation résultant de l’exploitation des terres ou de leur changement d’utilisation est reconnue comme étant un facteur majeur de l’érosion de la biodiversité, même si l’idée que la fragmentation serait nécessairement mauvaise pour la biodiversité a été récemment discutée.  Dans nos paysages forcément fragmentés par l‘activité humaine pluri-millénaire, il est essentiel que soit donc préservé des habitats où la biodiversité est à la fois la riche (on parle de réservoirs de biodiversité) mais aussi la mieux préservée. Mais ce n’est pas suffisant;  il faut aussi qu’il y est des connexions (on parle de réseau et de corridors) entre ces réservoirs afin que les espèces puissent se déplacer entre les réservoirs et notamment migrer afin de changer de territoire si jamais les conditions qu’ils trouvent dans leur habitat d’origine changent. On pense bien sûr au changement climatique… et la migration, permise par ces corridors, constitue un des clés de l’adaptation des organismes à ce changement climatique. Il s’agit aussi en connectant ces habitats de favoriser le brassage génétique (autre clé de l’adaptation) entre des populations qui risquent d’être isolées dans leurs réservoirs respectifs.

Quelles mesures sont déjà mises en œuvre dans ce secteur ? Sont-ils suffisants au vu des enjeux présentés par la chute de la biodiversité ?

La politique Trame verte et bleue (TVB)  initiée en 2007 et introduite dans le code de l’environnement en 2009 a été mise en place en France afin justement de réduire la fragmentation des habitats naturels et semi-naturels, en restaurant un réseau écologique, constitué de réservoirs de biodiversité et de corridors. Sans doute pas suffisante, cette restauration des continuités écologiques via la TVB, ayant des implications socio-économiques fortes, constitue néanmoins une nécessité écologique mais doit aussi s'accompagner de mesures fortes de préservation des espèces et des espaces... notamment dans ces réservoirs !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 13/10/2019 - 15:52
veiller à la biodiverité entre plants d'une même espèce !
Prenons l'exemple des arbres : acheter 10 000 ou 100 000 pousses d'arbres de la même souche (duplication génétique) est une aberration sans nom et pourtant les "collectivités-collectivistes pour se faire mousser vont acheter 5 ou 10 000 plants chez un jardi-machin-chose et les faire mettre en terre par des écoliers plus ou moins attentifs . . . quelques années plus tard chez les survivants la moindre épidémie ravagera presque tout ! (ce qui fut le cas de pas mal de vignes)