En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 17 min 15 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 1 heure 48 sec
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 1 heure 23 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 2 heures 34 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 3 heures 59 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 4 heures 50 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 5 heures 10 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 5 heures 57 min
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 6 heures 25 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 21 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 45 min 25 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 1 heure 10 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 2 heures 9 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 4 heures 19 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 6 heures 9 min
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 21 heures 2 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 22 heures 11 min
© FRED TANNEAU / AFP
© FRED TANNEAU / AFP
Atlantico Green

Anthropocène : l’usage intensif des sols remonte à bien plus longtemps qu’on ne le croit (et voilà les leçons que l’on peut en tirer)

Publié le 01 septembre 2019
D'après une étude publiée vendredi dans la célèbre revue américaine Science et réalisée par plus de 250 archéologues, l'usage intensif des sols par les hommes a commencé à -1000 ans av. J-C, c'est-à-dire il y a 3000 ans.
Thierry Gauquelin est professeur à Aix Marseille Université et chercheur à l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale (IMBE)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Gauquelin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Gauquelin est professeur à Aix Marseille Université et chercheur à l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale (IMBE)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après une étude publiée vendredi dans la célèbre revue américaine Science et réalisée par plus de 250 archéologues, l'usage intensif des sols par les hommes a commencé à -1000 ans av. J-C, c'est-à-dire il y a 3000 ans.

Atlantico : La thèse selon laquelle l'homme a eu très tôt un impact sur l'écosystème est-elle une nouveauté ? Que peut-on tirer des résultats de cette étude publiée cette semaine dans Science (lire ici, en anglais), que nous ne connaissions pas avant ?

Thierry Gauquelin : C’est surtout une confirmation ou une mise en lumière des résultats obtenus depuis une cinquantaine d’années par les chercheurs en paléo-environnement et notamment par les palynologues qui étudient l’évolution de la végétation au cours des 10 derniers millénaires (voire bien plus tôt) grâce aux grains de pollen fossilisés dans les sédiments tels que les tourbières qui permettent de reconstituer très finement les environnements passés. Même si l’anthropisation (la mainmise de l’homme sur le milieu par l’agriculture et l’élevage) a pris un essor considérable il y a 3000 ans, comme le souligne cette étude, il est aujourd’hui admis que les premiers signes d’anthropisation importante, par exemple dans le bassin méditerranéen particulièrement bien étudié, datent du néolithique ancien (vers -7000 ans) et que les premières communautés agricoles se sont installées il y a 6000 ans.

Pour prendre deux autres exemples, les palynologues nous disent que, dans le Bassin parisien,il y a déjà 6000 ans, les premières traces de cultures, attestées par la présence de pollen de céréales dans les sédiments étudiés, sont détectées.

Dans les Pyrénées, l’anthropisation est certaine il y a plus de 6000 ans, avec même la mise en évidence de premières anomalies géochimiques qui tendraient à prouver que l’on a eu des activités minières ou métallurgiques dès cette époque et pas seulement une mise en culture ou de l’élevage.

L'Anthropocène, ère dans laquelle l'espèce humaine est la première source de changements environnementaux et climatiques, serait repoussée dans le temps par cette étude. Êtes-vous d'accord avec cette conclusion ?

Cette anthropisation, ces mises en culture et cet élevage se sont évidemment réalisés au dépend des espaces forestiers, qui couvraient la très grande majorité du territoire, si on prend l’exemple de la France, et aux dépend des sols que cette forêt avait pu constituer. Même si la reconstitution des forêts a pu, dans certains cas, se faire entre ces épisodes d’anthropisation intensive, il s’agit bien là de ruptures importantes dans les équilibres écologiques affectant à la fois végétation et sols, ruptures qui se sont faites en plusieurs étapes, s’étalant sur plusieurs millénaires

Cependant l’Anthropocène sous-entend que les activités humaines ont affecté et affectent l’ensemble de la planète et des cycles biogéochimiques dont elle est le siège alors qu’il y a 3000 ans l’anthropisation restait plus localisée.

La rupture est concentrée sur moins de 200 ans contrairement à l’anthropisation ancienne, échelonnée sur plusieurs millénaires. Mais l’Anthropocène est surtout caractérisé par l’apparition des pollutions radioactives, organiques, accumulation de plastiques et encore plus par l’utilisation des énergies fossiles qui modifient profondément et durablement le climat, ce qui n’a peut-être pas été le cas (des études restent à conduire !)  des déforestations anciennes, même s'il ne faut pas négliger leur importance localement, notamment sur les sols et leur biodiversité.

Dès lors, que nous apprend la comparaison entre l'usage des sols il y a trois millénaires et celle qui a lieu aujourd'hui ? Si les causes et les effets sont différents, dans la mesure où l'on ne pouvait pas encore parler de pollution, quelles leçons peut-on tirer de cette période historique où les activités humaines étaient déjà source de changement climatique ?

Simplement considérer que l’homme a marqué de son empreinte les milieux pas seulement depuis 200 ans mais depuis plusieurs millénaires, et ce, pas uniquement dans les milieux tels que le bassin méditerranéen, mais aussi, par exemple, on le sait aujourd’hui, dans les forêts tropicales. Et on ne peut donc évidemment comprendre les paysages actuels sans avoir à l’esprit la manière dont ceux-ci ont évolué depuis plusieurs millénaires.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 01/09/2019 - 12:13
En effet si les humains qui étaient 1 à 5 millions sur toute
la terre ( de 10000 à 6000ans ) peut avoir déjà fait des dérèglements, il faut impérativement détruire rapidement les 8 milliards d'humains d'aujourd'hui ( ainsi il en restera un peu plus de 200 millions & donc déjà beaucoup trop destructeur ).
Mais pendant que l'humain n'existait pas quels sont les dérèglements qui ont eu lieu puisque la vie sur terre n'a jamais été un long fleuve tranquille. :)::)
Voilà que l'Humain, qui fait parti de la nature, ne peut pas, comme tous les êtres vivants de la nature (animaux, plantes) , utiliser la Nature alors qu'il a été conçu comme ça par la nature.