En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

04.

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

05.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

06.

Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne

07.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

06.

Covid-19 : à quelles libertés sommes-nous réellement prêts à renoncer pour enrayer l'épidémie ?

ça vient d'être publié
décryptage > France
Les entrepreneurs parlent aux Français

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

il y a 19 min 53 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vagabondages" de Lajos Kassak : sur les routes de Budapest à Paris avant 14, le savoir survivre d’un artiste prolétaire… une pépite de la littérature hongroise

il y a 48 min 26 sec
décryptage > Economie
Coronavirus

Impact du Covid-19 : vers un budget 2021 en apesanteur

il y a 2 heures 54 sec
décryptage > Société
Licence to kill

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

il y a 2 heures 44 min
Crise
La paralysie de l'économie due au coronavirus menace New York déjà très endettée
il y a 3 heures 13 min
décryptage > International
Disraeli Scanner

Donald Trump : comment le populiste s’est mué en conservateur

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 4 heures 42 min
pépites > Politique
Election
La droite conserve la majorité au Sénat
il y a 4 heures 47 min
Presse
Une trentaine de kiosques à journaux cambriolés à Paris
il y a 5 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contes et légendes" de Joël Pommerat : Pommerat au firmament

il y a 33 min 29 sec
Alimentation
Plus de la moitié des produits végétariens étudiés par une association contiennent de l’eau comme ingrédient principal
il y a 1 heure 12 min
pépites > Religion
Séparatisme
Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes
il y a 2 heures 37 min
décryptage > Economie
Nécessité d'un compromis

Sécurité sanitaire et emploi : les difficultés du "en même temps"

il y a 3 heures 4 min
pépite vidéo > Défense
Tensions
L'Arménie et l'Azerbaïdjan instaurent la loi martiale
il y a 3 heures 24 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 3 heures 56 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 4 heures 38 min
décryptage > Politique
Résultats

Sénatoriales : rien ne bouge vraiment (et ça n’est pas une bonne nouvelle pour Emmanuel Macron)

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Terrorisme
LE BLOC-POL DE LAURENCE SAILLIET

Terrorisme : la coupable inertie d’Emmanuel Macron

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un budget 2021 déformé par le Covid et qui n’ose pas prévoir un emprunt national, mais ça va venir

il y a 5 heures 19 min
© FRED TANNEAU / AFP
© FRED TANNEAU / AFP
Atlantico Green

Anthropocène : l’usage intensif des sols remonte à bien plus longtemps qu’on ne le croit (et voilà les leçons que l’on peut en tirer)

Publié le 01 septembre 2019
D'après une étude publiée vendredi dans la célèbre revue américaine Science et réalisée par plus de 250 archéologues, l'usage intensif des sols par les hommes a commencé à -1000 ans av. J-C, c'est-à-dire il y a 3000 ans.
Thierry Gauquelin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Gauquelin est professeur à Aix Marseille Université et chercheur à l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale (IMBE)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après une étude publiée vendredi dans la célèbre revue américaine Science et réalisée par plus de 250 archéologues, l'usage intensif des sols par les hommes a commencé à -1000 ans av. J-C, c'est-à-dire il y a 3000 ans.

Atlantico : La thèse selon laquelle l'homme a eu très tôt un impact sur l'écosystème est-elle une nouveauté ? Que peut-on tirer des résultats de cette étude publiée cette semaine dans Science (lire ici, en anglais), que nous ne connaissions pas avant ?

Thierry Gauquelin : C’est surtout une confirmation ou une mise en lumière des résultats obtenus depuis une cinquantaine d’années par les chercheurs en paléo-environnement et notamment par les palynologues qui étudient l’évolution de la végétation au cours des 10 derniers millénaires (voire bien plus tôt) grâce aux grains de pollen fossilisés dans les sédiments tels que les tourbières qui permettent de reconstituer très finement les environnements passés. Même si l’anthropisation (la mainmise de l’homme sur le milieu par l’agriculture et l’élevage) a pris un essor considérable il y a 3000 ans, comme le souligne cette étude, il est aujourd’hui admis que les premiers signes d’anthropisation importante, par exemple dans le bassin méditerranéen particulièrement bien étudié, datent du néolithique ancien (vers -7000 ans) et que les premières communautés agricoles se sont installées il y a 6000 ans.

Pour prendre deux autres exemples, les palynologues nous disent que, dans le Bassin parisien,il y a déjà 6000 ans, les premières traces de cultures, attestées par la présence de pollen de céréales dans les sédiments étudiés, sont détectées.

Dans les Pyrénées, l’anthropisation est certaine il y a plus de 6000 ans, avec même la mise en évidence de premières anomalies géochimiques qui tendraient à prouver que l’on a eu des activités minières ou métallurgiques dès cette époque et pas seulement une mise en culture ou de l’élevage.

L'Anthropocène, ère dans laquelle l'espèce humaine est la première source de changements environnementaux et climatiques, serait repoussée dans le temps par cette étude. Êtes-vous d'accord avec cette conclusion ?

Cette anthropisation, ces mises en culture et cet élevage se sont évidemment réalisés au dépend des espaces forestiers, qui couvraient la très grande majorité du territoire, si on prend l’exemple de la France, et aux dépend des sols que cette forêt avait pu constituer. Même si la reconstitution des forêts a pu, dans certains cas, se faire entre ces épisodes d’anthropisation intensive, il s’agit bien là de ruptures importantes dans les équilibres écologiques affectant à la fois végétation et sols, ruptures qui se sont faites en plusieurs étapes, s’étalant sur plusieurs millénaires

Cependant l’Anthropocène sous-entend que les activités humaines ont affecté et affectent l’ensemble de la planète et des cycles biogéochimiques dont elle est le siège alors qu’il y a 3000 ans l’anthropisation restait plus localisée.

La rupture est concentrée sur moins de 200 ans contrairement à l’anthropisation ancienne, échelonnée sur plusieurs millénaires. Mais l’Anthropocène est surtout caractérisé par l’apparition des pollutions radioactives, organiques, accumulation de plastiques et encore plus par l’utilisation des énergies fossiles qui modifient profondément et durablement le climat, ce qui n’a peut-être pas été le cas (des études restent à conduire !)  des déforestations anciennes, même s'il ne faut pas négliger leur importance localement, notamment sur les sols et leur biodiversité.

Dès lors, que nous apprend la comparaison entre l'usage des sols il y a trois millénaires et celle qui a lieu aujourd'hui ? Si les causes et les effets sont différents, dans la mesure où l'on ne pouvait pas encore parler de pollution, quelles leçons peut-on tirer de cette période historique où les activités humaines étaient déjà source de changement climatique ?

Simplement considérer que l’homme a marqué de son empreinte les milieux pas seulement depuis 200 ans mais depuis plusieurs millénaires, et ce, pas uniquement dans les milieux tels que le bassin méditerranéen, mais aussi, par exemple, on le sait aujourd’hui, dans les forêts tropicales. Et on ne peut donc évidemment comprendre les paysages actuels sans avoir à l’esprit la manière dont ceux-ci ont évolué depuis plusieurs millénaires.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 01/09/2019 - 12:13
En effet si les humains qui étaient 1 à 5 millions sur toute
la terre ( de 10000 à 6000ans ) peut avoir déjà fait des dérèglements, il faut impérativement détruire rapidement les 8 milliards d'humains d'aujourd'hui ( ainsi il en restera un peu plus de 200 millions & donc déjà beaucoup trop destructeur ).
Mais pendant que l'humain n'existait pas quels sont les dérèglements qui ont eu lieu puisque la vie sur terre n'a jamais été un long fleuve tranquille. :)::)
Voilà que l'Humain, qui fait parti de la nature, ne peut pas, comme tous les êtres vivants de la nature (animaux, plantes) , utiliser la Nature alors qu'il a été conçu comme ça par la nature.